Chesley Burnett Sullenberger

All posts tagged Chesley Burnett Sullenberger

Rating:

Quand un vétéran du cinéma, Clint Eastwood, dirige un des meilleurs acteurs de sa génération, cela donne un film exaltant et passionnant de bout en bout.

SULLY_120x160 FRANCE @25%.indd

15 janvier 2009, le monde a assisté au « miracle sur l’Hudson » où le commandant « Sully »: Chesley Burnett Sullenberger  ( Tom Hanks)  a réussi son avion, un Airbus A 320 US Airways 1549 sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Les deux moteurs en auraient été arrêtés, à cause d’un vol d’oiseaux  à 850 m d’altitude, qui les auraient détruits. Sully est un véritable héros pour l’opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l’histoire de l’aviation. Mais une enquête est ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière.

sly_rl03_v05.18_grdfinal_rec709legal.00283209.tiff usp-fp-0120r sly_rl02_v04.13_grdfinal_rec709legal.00173141.tiff sly_rl01_v04.11_grdfinal_rec709legal.00088144.tiff e6d4c73f1c91a6ef2785270194001453944ca3db sly_rl04_v04.14_grdfinal_rec709legal.00365132.tiff

Ces faits sont certes connus, mais ce qui a suivi, qui aurait pu ruiner la carrière et les 42 ans de pilote, le public n’en sait rien. Un des plus grands réalisateurs , Clint Eastwood, s’est saisi de cette histoire et en a fait un film absolument palpitant, où Tom Hanks est le pilote, Aaron Eckhart le copilote, et Laura Linley la femme du pilote. 7 Oscars au total pour Tom Hanks (2) et Clint Eastwood (5). C’est donc une quasi garantie d’un bon film pour ceux qui hésiteraient. Et je le confirme, c’est une fois encore 90 minutes de grand cinéma, de manière classique, qui ne joue pas la carte des effets spéciaux, qui ne vise pas les ados, mais qui s’adresse au plus grand nombre. J’ai toujours admiré cet acteur qui est passé derrière la caméra depuis longtemps, et qui n’a jamais raté un film (à mes yeux en tous cas). A chaque fois je suis impressionné par la justesse de ton, qui sont la signature d’un géant du cinéma.

af24599998b622338f699e31d14adb6cf8adc051 3551cb50e33c56ab153b4c9cb96b2e1089afdb1f 90a70cda6bb7d065b664f3c7e8e34d66bed34dbc 52a56842a967c0b5e843e52af67d7f5b17ab9c28 sly_rl05_v10.6_grdfinal_rec709legal.00435111.tiff 5d1bb9c6484ec69b50cf0d85262cee34d5b1c8ba

On peut s’attendre avec un tel sujet à un film catastrophe de plus, et ce n’est pas le cas; Certes on voit l’avion tomber sur le fleuve. On voit les passagers, les hôtesses, et tout l’attirail sorti pour les sauver, mais cela reste presque anecdotique. Ce n’est pas le sujet du film, mais le cadre dans lequel il s’est déroulé. Une fois encore: Chapeau Bas Monsieur Eastwood (même si je doute fort qu’il puisse lire ces lignes), et Bravo Monsieur Hanks. Sully est certainement le film le plus intelligent pour les fêtes à venir!