Chloë Sevigny

All posts tagged Chloë Sevigny

Rating:

Un thriller glaçant, tiré d’un roman à succès de Jo Nesbo, entièrement tourné dans l’hiver glacial de Norvège dans les villes d’Oslo, Bergen et dans la région de Rjukan.

Un assassin psychopathe opère en  Norvège et signe ses crimes : le bonhomme de neige. Il a pris pour cible la seule personne capable de comprendre ses talents aussi effroyables que méthodiques :un inspecteur de la brigade criminelle spéciale, Harry Hole (Michael Fassbender), à la dérive alcoolique. L’assassin cherche un adversaire digne de ce nom pour se livrer à un jeu pervers. Pour le détective, l’assassinat d’une jeune femme aux premiers jours de l’hiver aurait pu être un meurtre banal. Mais plus l’enquête avance, plus le bonhomme de neige le nargue et multiplie les meurtres sadiques. Suspectant un tueur en série supposé mort et enterré, il s’associe avec Katrine Bratt ( Rebecca Ferguson) pour tenter de faire le lien entre certaines vieilles affaires classées et la sauvagerie des meurtres plus récents. Ajoutons que la femme d’Harry, Rakel Fauke (Charlotte Gainsbourg), qui vit désormais avec un autre homme risque fort d’être entraînée dans ce tourbillon de violence, avec son fils . Si le duo de flics  réussit, ils déjoueront les pièges du psychopathe qui les épie dans l’ombre. Mais que se passera-t-il s’ils échouent?

Passionnant de bout en bout, violent avec des scènes difficiles à conseiller à ceux qui n’aiment pas le sang, ce Bonhomme de Neige, réalisé par Tomas Alfredson est une pure réussite. Mené par de grands comédiens, il nous offre quelques apparitions d’acteurs de renom comme Val Kilmer ou J. K. Simons. Le scénario de Peter Snaughan est d’une écriture précise, et si je vous dis qu’on tremble, ce n’est pas que de froid, puisque tout le film se déroule avec des décors enneigés. Mais la terreur que nous inspire cette histoire est telle que lorsque l’on pense que c’en est fini, un rebondissement nous entraîne encore plus loin dans la peur.

Avec de tels films, on a vraiment envie d’aller au cinéma, on a peur, c’est certain, on est totalement dépaysé, les acteurs et le réalisateur vous gardent en haleine pendant 2 heures et on sort de la salle avec un sentiment d’apaisement! Du grand cinéma !

Le film annonce :