Frédéric Page

All posts tagged Frédéric Page

Une transposition très actuelle de l’oeuvre de Strindberg, avec des comédiens jeunes et magnifiques.

claude016

Selon Strinberg, l’amour n’est pas une monnaie, mais n’est pas un acte gratuit pour autant/ Il laisse des créances dans le coeur des amants. Ici, pour Les Créanciers, on découvre une double histoire d’amour, deux hommes qui aiment , ont aimé, aiment encore la même femme. Jalousie, vengeance, et surtout manipulation sont au menu de ce beau texte. le metteur en scène, Frédéric Fage a transposé l’action de nos jours avec un côté homoérotique sous-jacent, qui se ressent dès les premières images où les deux comédiens, Benjamin Lhommas et Julien Rousseaux, apparaissent torse nu ou simplement avec une veste ou un foulard pour couvrir le haut. Légers attouchements entre tous les personnages, y compris celui de Tekla (Maroussia Henrich) donnent une atmosphère particulière à cette pièce qui se situerait dans une chambre d’hôtel près de la mer, où se seraient rencontrés les personnages, et auraient vécu une histoire.

Unknown IMG_6807 IMG_6800 IMG_6799 _DSC9493

On ajoute que tout cela se déroule dans un monde d’artiste, une auteure, un artiste peintre ou sculpteur, dans un décor assez rudimentaire. L’ouverture de la pièce avec une danseuse  qui évolue dans ce décor, avec un des comédiens couché sur un sofa, dont on ne voit que le haut, nu semble-t-il, met les spectateurs dans l’ambiance.

Les comédiens sont tous parfaits, à la plastique impeccable, chacun, chacune, dans un style différent, mais qui ne peut laisser personne insensible. Certes on n’est pas ici dans la comédie, loin s’en faut, mais écouter ce texte, voir ces personnages évoluer vous offre une bonne soirée.

Profitez de ces nouvelles représentationsau Studio theâtre Hébertot après une série de représentations à l’Auditorium St Germain pour vous régaler avec un beau texte.

IMG_6809 _DSC9259BIS _DSC9124BIS

 

30 REPRÉSENTATIONS EXCEPTIONNELLES 
AU STUDIO HÉBERTOT 
78 bis BOULEVARD DES BATIGNOLES
75017 PARIS
LE 15 MARS À 21H00.
Et du 22 mars au 23 avril,
du mardi au samedi à 21H00,
les dimanches à 15H00.