Jai Courtney

All posts tagged Jai Courtney

Rating:

A la recherche de ses fils disparus, Russel Crowe devant et derrière la caméra.

téléchargement (6)

La Promesse d’une vie est une épopée d’aventures se déroulant en 1919, 4 ans après la terrible bataille des Dardanelles, dans la péninsule de Gallipoli. Un paysan australien, Joshua Connor se rend en Turquie à la recherche de ses trois fils portés disparus. Malgré les barrages de la bureaucratie militaire, sa détermination ne fléchit pas. Il est d’abord aidé par la belle Ayshe, la propriétaire de l’hôtel dans lequel il séjourne à Constantinople, puis par un officier turc ayant combattu contre ses fils. Pour découvrir la vérité et enfin trouver la paix intérieure, Joshua, accompagné du Commandant Hasan, est contraint de sillonner un pays ravagé par la guerre où la frontière entre le Bien et le Mal n’est plus si nette et l’ennemi si clairement identifiable.

images (6) images (7) images (5) images (4) images (3) images (2) images (1)

Cette belle histoire marque les débuts de Russel Crowe derrière la caméra. Débuts réussis, où il arrive à se mettre en scène en se donnant le rôle principal.  Certes le sujet prête beaucoup au mélo, mais l’ensemble est bien réussi, même si le film n’a pas connu une carrière exceptionnelle en salles. Il a réussi à mélanger les genres, avec de la guerre, de la romance, des sentiments. Le film dure un peu moins de 2 heures et à aucun moment on ne s’ennuie..

téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2) téléchargement (1) images téléchargement

Excellent  BluRay, avec une image au piqué impressionnant, format 2:40 respecté,

Bande sonore DTS HD 5.1 en anglais, et DTS 5.1 en français et allemand, avec sous titres français et allemands, là aussi c’est au top

Côté suppléments : un making of de près de 20 minutes particulièrement réussi, mais rien de plus.

 

la bande annonce :

 

Rating:

Un sujet superbe et passionnant. Un BluRay d’une perfection rare.

19882287_3PA

INVINCIBLE_120X160_date

Le destin extraordinaire d’un coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis Zamperini (interprété par Jack O’Connell)  dont l’avion s’est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l’équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où deux d’entre eux survécurent 47 jours durant, avant d’être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre, dirigé par un japonais d’une cruauté hors du commun (Miyavi).

2432_FPT2_00044R_CROP2432_D045_00202_RV2_CROP_S2432_FPT2_00101R2432_TPF_00002R

Le sujet du film est formidable, les acteurs époustouflants. Outre les deux cités ci-dessus, il faut ajouter : Domhall Gleeson, Garrett Hedlund, Jai Courtney et Finn Wittrock. Des rôles difficiles. On imagine que tout ne fut pas rose sur le tournage. Mais il faut bien dire la vérité, malgré le scénario formidable écrit par les frères Cohen, Richard Lagravenese et William Nicholson d’après le livre de Laura Hillenbrand, le film pêche par sa longueur, 2 h 17. Le début est un grand moment de cinéma, la jeunesse de Louie, ses premiers pas à l’armée, le naufrage de leur avion, tout cela est du grand cinéma. Mais les 47 jours en mer nous semblent aussi longs que ceux qu’on connus les véritables héros. On n’en voit plus le bout. Et cette sensation de lenteur, de longueur se poursuit avec les scènes dans le camp de prisonniers. Si la réalisatrice, Angelina Jolie a voulu qu’on sente ces longueurs, elle a réussi sur toute la ligne. En revanche, si le spectateur s’intéresse à l’histoire, ce qui fut le cas pour moi, quel dommage qu’elle n’ait pas coupé des scènes, tout particulièrement dans celles sur le radeau.

2432_TPF_00108R 2432_FPT2_00246RV2_CROP 2432_TPF_00002R

Ceci dit, Invincible reste un beau film, un hommage à l’Homme, à la volonté de vivre ou de survivre malgré des événements épouvantables.

2432_D016_00016_RV2_CROP 2432_D014_00164_RV2_CROP_S 2432_D011_00071R 2432_D008_01447_RV5_CROP_S 2432_D002_00350_RV4_CROP_S

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ / UV : Image : 2.40 letterbox / Ecran : 16/9 Audio : Anglais Dolby Atmos, Français, Russe, Espagnol, Allemand, Italien Dolby Digital 5.1

Copie digitale offerte au format UltraViolet
10 scènes coupées (HD – 15’44 » – VOST)
« Dans les coulisses de Invincible » (HD – VOST) :
– « 50 ans de gestation » (6’33 »)
– « Le combat d’une conteuse, la réalisatrice Angelina Jolie » (11’45 »)
– « La génération la plus robuste » (10’13 »)
Le véritable Louis Zamperini (HD – 29’47 » – VOST)
Concert pour l’équipe du film avec Miyavi (HD – 7’42 » – VOST)
« Au théâtre du camp de prisonniers : Cendrillon » (HD – 6’29 » – VOST)
« Louis et la voie du pardon » (HD – 6’43 » – VOST)

Sous-titres :  Français, Allemand, Italien, Russe, Castillan, Danois, Finnois, Islandais, Néerlandais, Norvégien, Portugais, Suédois, Arabe

C’est un bluray absolument superbe. L’image est d’une qualité incroyable. Quant au son, je crois que c’est le premier BliuRay à nous proposer un son Dolby Atmos. Même si je ne suis pas équipé pour ce nouveau procédé, le son est prodigieux. On se croirait dans une bonne salle de cinéma.

le film annonce :

Rating:

Aucun doute, ce Divergente est un excellent film, tiré d’un roman tout aussi excellent.

presse14003 images

Je dois avouer que j’allais voir ce film avec un bon à priori, ne serait-ce que par l’affiche, et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu, loin de là. Ce que je ne savais pas c’est qu’il s’agissait du premier volet d’une saga, mais je me doutais qu’il s’agissait d’un univers proche d’une saga que j’adore, à savoir Hunger Games! Lors de la présentation à la presse, les services de presse ont eu l’excellente initiative de nous offrir le premier volume des deux actuellement sortis, alors que le 3ème devrait arriver en librairie le 15 Mai. J’ai dévoré le premier volume en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et je frémis d’impatience de lire les deux autres volumes. Divergente a d’ailleurs nombre de fans dans le monde, l’auteur, Veronica Roth aurait vendu plus de 25 millions d’exemplaires à l heure où j’écris ces lignes, et ce n’est que justifié. Les romans sont publiés en France par les éditions Nathan. Les deux premiers tomes sont vendus au prix conseillé de 16.90€€ chacun et le troisième tome sera lui aussi vendu 16.90€. La version numérique est disponible pour les deux premiers tomes au prix de 12.99€.

téléchargement téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2) téléchargement (1) images

Nous sommes dans un Chicago, un  monde post-apocapyptique. La société n’a plus rien à voir avec celle que l’on connaît. Elle est divisée en 5 clans, ou factions , selon leurs aptitudes : Les Audacieux, qui sont une sorte de police, les Erudits, les Altruistes, qui aident les démunis, Les Sincères qui disent toujours ce qu’ils pensent et les Fraternels. Mais il y a toujours une faille et cette faille ce sont les Divergents, qui en fait ont des vertus pour chacune de ces fraternités. C’est à l’age de 16 ans que tous doivent choisir, après des tets d’aptitude, dans quel clan ils veulent aller, ou doivent aller. Mais pour Béatrice, (Shailene Woodley), née dans une famille d’Altruistes, le choix sera plus difficile, et elle choisira d’être un ‘Audacieux’ où elle se fera appeler Tris. Tris devra dissimuler son secret de Divergente aux yeux de tous, même de sa famille, puisque le gouvernement( dirigé par max (Kate Winslet, géniale en rôle de méchante)  les traque sans merci. Dans son clan Tris devra faire ses preuves de courage, de bravoure, et effectuer des tests des plus dangereux. Elle en peut compter que sur elle même, même si ses relations avec Quatre (Theo James) la pousseraient à en dire un peu plus. Elle devra affronter  Eric (Jay Courtney), un des chefs de ce clan des plus drastiques.

images (15) images (14) images (13) images (12) images (11) images (10) images (9)

Le film débute sur les chapeaux de roues, et on ne s’y ennuie pas une seule seconde. Les acteurs sont d’un charisme rare, tout particulièrement Theo James que l’on avait déjà adoré dans la première saison de Downton Abbey), mais on ne peut oublier personne, ni Shailene Woodley , ni Jai Courtney. Le réalisateur, Neil Burger (à qui on doit déjà Timeless)  a su trouver les acteurs qui incarnent le mieux les personnages, comme Maggie Q, qui interprète une tatoueuse qui est importante pour l’histoire, puisque c’est elle qui va révéler à Béatrice son appartenance aux Divergents. On ne peut pas non plus passer sous silence Ashley Judd, Ray Stevenson, mais le casting est tellement impressionnant que l’on ne peut pas parler de tout le monde.

Les décors sont vraiment impressionnants, avec ici aussi des morceaux de bravoure comme cette grande roue désaffectée, ces trains ou métros du futur, cette vision d’un Chicago dévasté, qui tous permmete,nt des scènes d’action  brutes, qui font chaque fois rebondir l’histoire.

images (8) images (1) images (2) images (3) images (4) images (5) images (6) images (7)

Je crois avoir été clair: J’ai adoré, et je suis d’ores et déjà certain que je ne serai pas le seul. J’attends de lire les deux autres volumes de cette sage, et de découvrir les films ( je sais, ce n’est pas pour cette année!), et sie je peux vous donner un conseil, suivez les avis de vos ados, et courrez avec eux voir ce DIVERGENTE, qui sera à coup sûr un des grands succès du box office de 2014.
le film annonce en VOst :

 

et le film annonce en VF :