Théâtre des Mathurins

All posts tagged Théâtre des Mathurins

Rating:

Un nez, un créateur de parfum et une rencontre qui va modifier sa vie.

Quand un nez, Paul,  (Pierre Cassignard) reçoit une lettre plus que curieuse, émanant de la mère d’un enfant, il lui semble que c’est une mission impossible qu’on lui propose. La mère de Darius (Clémentine Célarié)  va en effet lui demander de créer des parfums qui devront rappeler à son fils des endroits qui ont marqué sa jeune vie. Le fils, en effet est en train de perdre tous ses sens, et sa mobilité, et il ne lui reste plus que l’odorat qui puisse l’aider à survivre. Il va devoir, aidé par Claire, la mère, trouver l’odeur de certains lieux et bien plus. Paul a perdu sa femme, ne s’intéresse plus à grand chose depuis cette perte, même ses créations se sont arrêtées. Ces parfums lui redonneront-ils goût à la vie?

Ainsi résumé, on se dit facilement : Oulala, voilà de quoi  faire pleurer dans la salle, on nage en plein mélo, on ne risque pas de sourire. Alors détrompez-vous, la pièce écrite par Jean-Benoît Patricot est tout sauf mélodramatique et ennuyeuse. On se prend très vite au jeu. On aimerait, nous aussi sentir ces flagrances qu’on nous décrit, que la metteuse en scène, Anne Bouvier, nous montre entre les mains des deux protagonistes. En fait ce ne sont pas vraiment des dialogues, mais des échanges de lettres, qui ne sont pas celles de ‘Love Letters’. En fait on sent qu’une amitié se crée entre ces deux personnages, on s’intéresse à Darius, qui est comme l’Arlésienne, qu’on ne voit jamais, mais qui est omniprésent dans leurs échanges épistolaires, ou leurs rencontres. Il y a nombres de moments d’émotion, de sourire, de bonheur, d’espoir tout au long de la pièce, magistralement interprétée; On savait déjà que Clémentine Célarié était une très grande comédienne, et elle le prouve une fois encore. Pour nombre d’entre nous Pierre Cassignard, malgré plus de 30 rôles sur les planches, n’a pas la notoriété qu’il mérite. Et ici, avec Darius, il nous montre tout son talent et l’étendue de ses possibilités.

Photos : @ Richebé

Voilà donc une jolie pièce, qui mérite amplement le retour.

Darius, c’est au Théâtre des Mathurins, 36 rue des Mathurins, du mardi au samedi à 19h00, et le dimanche à 18h00.
Durée de la pièce, environ 1h20

Places de 16 à 32 €

Réservations au 01 42 65 90 00  (de 11h à 19h) et internet : theatredesmathurins.com

 

 

Rating:

Colocataires, amours, une bonne pincée d’humour, une écriture choc. Une belle découverte pour cette rentrée.

DP Hugh Grant_Mathurins-1

Françoise, qui a la cinquantaine, s’ennuie depuis que son mari est parti vers d’autres cieux, et passe une petite annonce pour louer une partie de son appartement. Elle voit débarquer une jeune minette, totalement délurée qui passe de mec en mec, et qui s’est fait jeter par le dernier en date. Chloé conseille à Françoise de passer une petite annonce  pour se trouver un mec. C’est, bien entendu sur Internet qu’elle passera cette annonce. Et un soir arrive son premier rendez-vous, totalement inattendu, vu que ce charmant jeune homme qui sonne à sa porte lui déclare très vite être amoureux d’elle alors qu’elle pourrait être bien plus que sa mère. Gaspard tente de prouver la sincérité de ses sentiments. Mais Chloé ne supporte pas ce bonheur qui pourrait arriver….mais pas à elle.

ALEXY BENARD_RG6A7129

On parle ici d’amour, mais pas selon les codes établis. Françoise n’est pas une cougard, elle ne cherche pas l’amour avec un mec plus jeune qu’elle. Comment va-t-elle réafgir face aux divers sentiments, contradictoires qui s’offrent à elle. Emmanuelle Michelet est comédienne, auteure et réalisatrice.. Elle fait également partie de la Troupe à Palmade, où elle joue et écrit plusieurs créations. Elle a écrit et mis en scène cette pièce à la fois drôle et touchante, magnifiquement interprétée par Catherine Hosmalin dans le rôle principal. Le jeune mec plein de charme, a les traits de Tom Dingler, qui a quand même à son actif la mise e scène du one Man Show d’Alex Lutz, et La revue de presse de Catherine et Liliane pastille culte du Petit Journal de Canal +, où il apparaît régulièrement. On n’oubliera pas la jeune Chloé interprétée par Lubna Gourion

.ALEXY BENARD_RG6A7074 1

Dommage que l’affiche ne donne pas vraiment une idée de ce qu’on va voir, qui n’attire pas vraiment l’oeil. Cette pièce est remarquablement écrite, et si la salle est majoritairement remplie de femmes qui ont plus ou moins l’âge de l’héroïne, les mecs vont y trouver leur bonheur. N’hésitez pas à venir voir  POUR EN FINIR AVEC HUGH GRANT. Vous vous demandez pourquoi ce titre?  je vous garde la surprise, vous en aurez vite la raison en allant au Théâtre des Mathurins

ALEXY BENARD_RG6A6833 1

TOUTES LES PHOTOS : @Alexy Benard

Tarif unique : 32€

Du 19 août 2016 au samedi 24 septembre 2016 inclus :
du mercredi au samedi à 21h00, matinée le dimanche à 15h00.
À partir du mercredi 28 septembre 2016 inclus :
du mercredi au samedi à 19h00, matinée le dimanche à 15h00.

THÉÂTRE DES MATHURINS
36 rue des Mathurins 75008 Paris

Réservation : 01 42 65 90 00 (de 11h à 19h)
www.theatredesmathurins.com

 

Rating:

Comment peut-on commettre l’irréparable sans être puni? Deux comédiens au sommet pour une pièce qui fait froid dans le dos!

unnamed

Cette pièce qui a connu le succès partout où elle a été jouée a été écrite par Neil LaBute, dans une adaptation de  Pierre Laville, se compose en fait de trois histoires sans lien visible entre elles. Un cadre, Benoît Solés, seul sur scène, dans un long monologue nous raconte ce qu’il a fait pour garder son boulot. Puis on passe à une jeune femme, interprétée par Sarah Biasini, qui, elle aussi a commis ce que l’on ne soupçonne pas, avant une troisième scène, qui se déroule lors d’une soirée arrosée à New York, qui réunit les deux comédiens.

téléchargement (32) téléchargement (23)

En fait si ces histoires n’ont aucun lien entre elles, elles sont bâties sur le même moule. Au départ on nous raconte une histoire somme toute banale, et plus le comédien avance dans son monologue, plus l’horreur nous submerge, plus on sombre dans une atmosphère épouvantable, plus on déteste ces personnages sur scènes qui n’ont aucune excuse pour ce qu’ils ont commis. Et on se dit que les faits divers que l’on peut voir chaque jour dans la presse où quelques mecs ont tabassé sans raison un mec parce qu’il les avait regardés de travers, qu’un père poignarde sa fille et que l’on va corriger le pédé, que la mère garde un enfant au congélateur, tous ces faits divers pourraient se retrouver dans cette pièce.

téléchargement (30) téléchargement (21) images (20)

Les comédiens ont un texte très lourd sur leurs épaules, et on se laisse envahir par le texte et par l’horreur de la situation qui nous est présentée petit à petit. Un texte de haute volée, des comédiens admirables. Ce Bash qui est à l’affiche du Théâtre des Mathurins, est, certes, à ne pas mettre entre toutes les oreilles. Mais si vous êtes assez adulte pour l’entendre, n’hésitez pas. Vous recevrez certes un coup de poing dans le ventre, mais vous ne regretterez certainement pas de vous être déplacé pour voir ces comédiens sur scène, dirigés par Gilbert Pascal, qui assure la mise en scène.

Théâtre des Mathurins,

36 rue des Mathurins Paris 8ème

 

Du Mardi au samedi à 19 h00                                                durée du spectacle environ 1h20

matinée le dimanche à 15 h 30

 

locations : 01 42 65 90 00 et theatredesmathurins.com

 

places de  15 à 32€

un extrait en vidéo :