Accueil

Rating:
VOTRE VOTE

 

Annie Philippe, pour ceux qui ont bien connu les années yéyé, a connu plusieurs grands succès dont TICKET DE QUAI. Et elle a bien connu Claude François, dont elle fut la compagne. Claude et elle, c ‘est une longue histoire et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle reste fidèle à son souvenir, comme elle nous le prouve dans l’entretien qu’elle m’a accordé dans son bel appartement :

 

voici la complicité entre Claude et Annie:

quelques pochettes de 45 t de l’époque

 

le 11 Mars prochain, elle fera partie des invités à l(hommage à Claude François, pour le 46ème anniversaire de sa disparition. L’évènement se déroulera

petite surprise, la nouvelle génération reprend un titre d’Annie Philippe :

 

https://fb.watch/iddPOJYL-M/

Rating:
VOTRE VOTE

James Cameron est vraiment le réalisateur qui sait réformer le cinéma, son palmarès est riche d’incontournables : Terminator ou Titanic parmi d’autres , et bien entendu Avatar C’est le second volet d’une tétralogie prévue qui est sur les écrans depuis ce mercredi, et bien entendu le public est au rendez-vous

 

James Cameron est, à ce jour le détenteur du plus grand nombre d’entrées au cinéma avec plus de 21 millions de spectateurs pour Titanic et on se souvient que ce film avait une durée de 3h14 alors que Avatar, la voie de l’eau dure 3h10. La sortie de ce film a été parfaitement orchestrée pour en faire le phénomène de cette fin d’année, qui se joue dans les meilleures salles, à Paris, en majorité dans les meilleures salles, en version originale sous-titrée, en 3D, dans certaines salles Dolby, comme le Pathé Beaugrenelle, vous aurez le spectacle total, même avec les suppléments inhérents à ces salles. Il en est de même avec les salles IMAX. N’hésitez donc pas à réserver pour voir ce chef d’œuvre dans les meilleures conditions. Si je dis chef d’œuvre, je crois que c’est la meilleure façon de décrire ce que l’on ressent.

Jake Sully (Sam Worthington) &Neteyam (Jamie Flatters) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Tsireya (Bailey Bass), Neytiri (Zoe Saldana), Neteyam (Jamie Flatters), Lo’ak (Britain Dalton), & Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Neteyam (Jamie Flatters), Neytiri (Zoe Saldana), Lo’ak (Britain Dalton), and Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Jake Sully (Sam Worthington) and Neytiri (Zoe Saldana) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Kiri (Sigourney Weaver) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

On se souvient que Jake et Sully finissent ensemble dans le premier épisode. Cette fois, dix ans plus tard,  Jake Sully et Ney’tiri ont formé une famille et font tout pour rester aussi soudés que possible. Ils sont cependant contraints de quitter leur foyer et d’explorer les différentes régions encore mystérieuses de Pandora. Lorsqu’une ancienne menace refait surface, Jake va devoir mener une guerre difficile contre les humains. Je ne vais certes pas vous en dévoiler plus tant la découverte de ce film mérite qu’on le voie dans les meilleures conditions, sans savoir exactement de quoi il s’agit.

Kiri/ Sigourney Weaver as Dr. Grace Augustine in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Quaritch (Stephen Lang) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Lo’ak (Britain Dalton) and Kiri (Sigourney Weaver) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Jack Champion as Spider a& Kiri (Sigourney Weaver) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Neytiri (Zoe Saldana) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Coté comédiens, on retrouve Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver mais aussi Stephen Lang,  Cliff Curtis, Kate Winslet, Joel David Moore , Jemaine Clement , CCH Pounder,  Giovanni Ribisi. Mais comme les personnages sont ‘avatarisés’ on a du mal à les reconnaitre, sauf peut être Sigourney Weaver et un comédien, ‘humain’ mais gentil dans le film, Jack Champion. Les autres humains ne sont pas vraiment recommandables

Neytiri (Zoe Saldana) & Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Tonowari (Cliff Curtis) & the Metkayina clan in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Ronal (Kate Winslet), Tonowari (Cliff Curtis), & the Metkayina clan in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Quaritch (Stephen Lang) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Au début du film on retrouve la famille de Jack et Sully qui sont contraints de partir dans une région éloignée de Pandora, région où l’eau domine, et donc des animaux que nous allons découvrir. Il y aura bien d’autres surprises avec une dernière heure qui devrait rester dans les annales du cinéma tant c’est fantastique. On est cloués à notre siège, on vibre avec les protagonistes. C’est du cinéma comme on l’aime, où les surprises s’enchainent. inutile d’ajouter que toutes les prises de vue aquatiques ou sous marines méritent des oscars, des applaudissements tant c’est parfait.

Ronal (Kate Winslet), Tonowari (Cliff Curtis), & the Metkayina clan in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Neytiri (Zoe Saldana) & Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. ©2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

 

UnTulkun in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

ake Sully (Sam Worthington), Ronal (Kate Winslet), & Tonowari (Cliff Curtis) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Je pense que ce second volet d’Avatar est un des plus beaux films que j’ai vus, sachant que j’en ai déjà vu quelques milliers, et que je n’ai jamais établi de véritable classement. Quoi qu’il en soit, je vais retourner le voir, c’est certain, et plutôt 2 fois qu’une. J’avais vu Titanic 3 fois, donc je n’ai pas peur d’y retourner, même si je connais la fin de ce volet, que je ne vais pas vous dévoiler. Oh si : ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants…..il faut bien trouver des protagonistes pour les épisodes 3, 4 et 5.

Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Jake Sully (Sam Worthington) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Tsireya (Bailey Bass) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Ronal (Kate Winslet) in 20th Century Studios’ AVATAR 2. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

:Lo’ak (Britain Dalton) &1 Tulkun in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Kiri (Sigourney Weaver) in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Lo’ak (Britain Dalton) & 1 Tulkun in 20th Century Studios’ AVATAR: THE WAY OF WATER. Photo courtesy of 20th Century Studios. © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved.

N’hésitez pas, courrez offrir à vos sens ce qui se fait de mieux.

le film annonce :

 

 

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Une des plus belles salles de spectacle de Paris, le  Théâtre du Chatelet, nous propose, pour cette fin d’années un retour dans le temps avec une comédie musicale avec claquettes, superbes décors, mise en scène soignée et chanteurs, danseurs qui font de véritables prouesses.

Il faut dire que tous ceux qui aiment les comédies musicales sont aux anges en cette fin d’année avec un spectacle familial LE ROI LION à Mogador, une reprise intelligente de CABARET au LIDOPARIS, une comédie choc LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS à l’Opéra Comique,  et ce 42d STREET au Chatelet. Franchement tous méritent des éloges et ont chacun leur public. Personnellement je les ai toutes adorées et toutes méritent des éloges, même si toutes ne sont pas destinées au même public, bien que tous ceux qui aiment le musical en prendront plein les yeux et les oreilles.

Il faut bien avouer que ce grand théâtre qu’est le Chatelet et un temple qui a vu bien des programmes musicaux depuis sa création. il y a plus d’un siècle, les premiers spectacles créés dans les années 1860. Les spectacles de Francis Lopez furent créés ici, avec les opérettes les plus célèbres du compositeur, et depuis des années la programmation est un peu différente, mais avec chaque saison des comédies musicales, des concerts dans leur programmation.

Cette fois c’est du grand spectacles qui nous arrive de Broadway, avec ce 42d Street qui mérite des louanges et qui est applaudi à tout rompre.

Dans le New York des années 1930, la machine à rêves de Broadway tourne à plein régime et il est dur de s’y faire une place. La jeune et talentueuse Peggy Sawyer tente sa chance au sein d’une compagnie qui monte un nouveau spectacle, Pretty Lady. Mais il n’est pas facile de devenir une star !

Cette comédie musicale, qui fit sensation dès son lever de rideau devenu iconique, retrace les coulisses du show business. L’envers du décor n’est pas toujours rose mais l’amour du spectacle et du métier est plus fort que tout.  Démonstration de claquettes, pluie de paillettes, 16 tableaux, plus de 300 costumes… 42nd Street est de retour au Châtelet avec une nouvelle distribution pour le plaisir de tous.

Nous nous retrouvons à New York à la fin de la récession, en 1933. Le metteur en scène Julien Marsch (Alex Hanson)  voudrait retrouver sa place à Broadway avec une nouvelle comédie musicale intitulée PRETTY LADY. On se retrouve pour les auditions des danseurs danseuses, chanteurs chanteuses, et la star sera Dorothy Brook ( Rachel Stanley), aux côté d une jeune premier, Billy Lawlor (Jack North) La star n’a plus été à l’affiche depuis plus de 10 ans, mais son dernier amant en date a mis beaucoup d’argent dans ce projet. Une jeune danseuse, totalement inconnue veut tenter sa chance et se présente aux auditions. Je vous laisse la surprise pour la suite.

Inutile de dire que je suis totalement fan et que j’ai adoré chaque minute de ce spectacle, et si j’avais le choix, il est certain que j’y reviendrai avant les fin des représentations. C’est du grand et beau spectacle, le public applaudit à tout rompre.

Musique HARRY WARREN et Lyrics AL DUBIN

Livret MICHAEL STEWART et MARK BRAMBLE

Direction musicale GARETH VALENTINE
Mise en scène et chorégraphie STEPHEN MEAR

 

TOUTES LES PHOTOS @ THOMAS AMOUROUX

LA DISTRIBUTION :

Julian Marsh Alex Hanson
Dorothy Brock Rachel Stanley
Peggy Sawyer Emily Langham
Billy Lawlor Jack North
Maggie Jones Annette McLaughlin
Bert Barry Cedric Neal
Ann Reilly (Annie) Jess Buckby
Andy Lee Daniel Crossley
Pat Denning Darren Bennett
Abner Dillon Duncan Smith
Phyllis Dale Lauren Hall
Lorraine Flemming Charlie Allen
Diane Lorimer Talia Duff
Ethel Gabby Antrobus
Oscar Liam Wrate
Mac, Doc, Thug Ian Mowat

Le spectacle est présenté dans sa version originale avec surtitres parfaitement lisibles

Représentations : 13, 14, 15, 16 décembre à 20 h

samedi 17 à 15h00 et 20h00

dimanche 18 : 15h00  20h00

20, 21 22, 23 à 20h00

24 à 15h00 et 20h00

25 à 15h00

27, 28, 29, 30 décembre 20h00,

31 décembre  15h00 et 20h00

4, 5, 6 janvier 20h00

samedi 7 janvier 15h00 et 20h00

dimanche 8 janvier 15h00 et 20h00

10, 11, 12, 13 janvier 20h00

samedi 14 15h00 et 20h00

dimanche 15 15h00 et 20h00

places de 12 à 109€ sauf 31 décembre soirée de 15 à 130€

 

Réservations : https://www.chatelet.com/programmation/saison-2022-2023/42nd-street/

 

Rating:
VOTRE VOTE

Peu d’entre nous se souviennent du film, petite série B signée Roger Corman dans les années 60, et pas beaucoup plus de l’adaptation en comédie musicale en 1986, toujours sur grand écran, de Franck Oz, qui pourtant fut l’adaptation du musical de Broadway, qui connut le succès 5 années durant. Cette fois, c’est en français que le musical nous arrive à l’Opéra Comique, et il faut bien avouer que cette adaptation est totalement réussie.

 

En effet pour cette fin d’année, l’Opéra comique a décidé de nous offrir ce musical signé Howard Ashman et Alan Menken pour une série de représentations. Pour la version française, la mise en scène est assurée avec génie » par Valérie Lesort et Christian Hecq avec de décors inspirés de Andrey Vuong. Tout se déroule  chez un fleuriste qui n’attire pas beaucoup ses clients, et où ce dernier est entouré d’une jolie vendeuse et d’un vendeur qui a trouvé une plante insolite qui est apparue après une éclipse de soleil. Il l’a appelée Audrey 2 en hommage à la jolie fleuriste dont il est secrètement amoureux. Mais pour que cette plante grandisse, il lui faut autre chose que de l’eau. En effet quelques gouttes de sang lui permettent de se développer. Et bien vite ces quelques gouttes de sang ne suffiront plus, et la plante devient célèbre sans que personne ne connaisse son régime particulier. Vous serez vite conquis par cette histoire , surtout par la part pris d’en rire.

On s’amuse de bout en bout avec la transformation de la plante qui grandit et qui bientôt pourrait bien avaler un humain pour se développer.

Lionel Peintre (Mr Mushnik) et de gauche à droite, Anissa Brahmi (Ronnette), Laura Nanou
(Chiffon), Sofia Mountassir (Crystal)

Marc Mauillon (Seymour)

Marc Mauillon (Seymour), (danseurs, danseuses)

Judith Fa (Audrey), Joël-Élisée Konan (danseur)

Judith Fa (Audrey), Damien Bigourdan (Orin Scrivello)

Judith Fa (Audrey), Damien Bigourdan (Orin Scrivello)

Judith Fa (Audrey), Marc Mauillon (Seymour)

Certes nous ne sommes pas dans l’univers d’Alan Menkel que nous connaissons, à qui on doit les musiques de certains chefs d’œuvre de Walt Disney, comme LA PETITE SIRENE, LE BOSSU DE NOTRE DAME ou ALLADIN, sans oublier LA BELLE ET LA BETE, parmi bien d’autres. Et la plante devient à elle seule le centre du monde, ou de la scène de l’Opéra Comique, pour le public qui lui réserve une ovation. Les interprètes sont irréprochables : Marc Mauillon ( Seymour), Judith Fa ( Audrey), Lionel Peintre (Mr Muschnik), Damien Bigourdan (Orin Scrivello), le trio de filles : Laura Manau, Sofia Mountasair et Anissa Brami), sans oublier la plante qui a la voix de Daniel Njo Lobbe

(Manipulateur de la Plante), Daniel Njo Lobé (Voix de la Plante)

Lionel Peintre (Mr Mushnik)

Marc Mauillon (Seymour), Lionel Peintre (Mr Mushnik)

Lionel Peintre (Mr Mushnik), Daniel Njo Lobé (le client)

Damien Bigourdan (Orin Scrivello), danseurs, danseuses

Photos : Stefan Brion

 

Tout ici est fait pour plaire, avec un orchestre dirigé par Maxime Pascal. En fait toute la troupe mérite d’être applaudie et c’est bien ce qui s’est passé lors de la représentation où j’ai eu le bonheur d’être invité.

Précipitez-vous LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS mérite vraiment le détour.

Représentations  à venir : 13, 14, 16, 18, 20, 21 24 et 25 décembre à 20.00 durée du spectacle avec entracte : 2h15

Prix des places : de 6 à 115€, réservations sur le site de l’Opéra Comique : https://www.opera-comique.com/fr/spectacles/la-petite-boutique-des-horreurs

la bande annonce :

 

 

VOTRE VOTE

Cette chanteuse qui ne manque pas de talent, Isabelle Georges va se produire sur la scène du beau cabaret, La Nouvelle Eve, en cette fin d’année, avec son spectacle Oh La La, où elle interprètera certainement plusieurs titres tirés de son dernier CD.

Une artiste qui ne manque pas de talent, que j’ai eu la chance d’approcher lors des répétitions de son spectacle à venir, et où elle m’a offert un échantillon de ses dons de danseuses de claquettes :

La suite sur la scène de La Nouvelle Eve. L’entretien s’imposait, et le voici donc :

Quelques photos :

Concert de Isabelle Georges au Theatre des Champs Elysees le 11 decembre 2019

Concert de Isabelle Georges au Theatre des Champs Elysees le 11 decembre 2019

Concert de Isabelle Georges au Theatre des Champs Elysees le 11 decembre 2019

Isabelle Georges, c’est au cabaret LA NOUVELLE EVE, du 27 au 31 décembre à 20.30, avec une séance supplémentaire le 31 décembre à 18h30, tarifs de 15.50€ à 22 € sauf le 31  décembre de 22€ à 47€

réservations : Billetterie : https://www.billetreduc.com/295238/evt.htm

Rating:
VOTRE VOTE

Voilà, une fois encore une très bonne surprise avec la création de CABARET dans la salle du Lido2Paris, sur les Champs Elysées.

Ne criez pas au scandale, il est vrai que Cabaret a été monté plusieurs fois sur une scène parisienne. A Mogador, certes, mais aussi aux Folies Bergère et au Théâtre Marigny et c’est une nouvelle version signée Robert Carsen qui a été présentée au public du célèbre établissement sur les Champs Elysées. Cette fois pas de tête d’affiche ultra connue, comme Marc Lavoine, Magali Noël, Catherine Arditi, Ute Lemper,  Emmanuel Moire ou Nicole Croisille, ou pour les plus cinéphiles: Liza Minelli, Michael York ou Helmut Griem. Et l’affiche le clame haut et fort, vous allez voir une nouvelle version où le maître de cérémonie est imposant comme le prouve l’affiche:

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, petit résumé. Nous nous retrouvons à Berlin, au nouvel an 1929, aux débuts du nazisme dans un cabaret , le Kit Kat Klub où tout le monde trouve son compte. Un écrivaillon, une logeuse, une chanteuse qui sait se servir de ses charmes, et le décor est posé. Question décors le Lido2Paris, utilise toute sa scène avec un orchestre scindé en deux de chaque côté et le plateau qui fait bouger les décors. Dès les premières secondes nous sommes directement dans le ton avec le meneur de revue du Cabaret qui est impressionnant dans tous les sens du terme et nous souhaite la bienvenue avec Willkommen, Bienvenue, Welcome, très vite rejoint par danseurs et danseuses. On est déjà sous le charme, et pour ceux qui, comme moi, ont vu toutes les versions précitées et connaissent le film de bout en bout, nous sommes totalement impressionnés !

Il en sera ainsi de bout en bout, pendant ces plus de deux heures, avec un entracte. Revenons quelques minutes avant le début. La salle du Lido est telle que je la connaissais avant qu’elle ne ferme ses portes. En lieu et places des grandes tablées, ce sont des petites tables rondes pour 4 personnes qui ont été disposées. Qui dit table dit boissons, et cette fois, nous revenons en 2022 sans service à table. Dans l’entrée vous avez un bar assez grand où vous allez acheter vos consommations, si vous le désirez, avec quelques en cas, et tout cela n’est pas vraiment donné. Un simple exemple : la bouteille de Champagne est facturée 100€, mais les eaux minérales et bières pression sont nettement moins onéreux.

Franchement les spectateurs en prennent plein les yeux et les oreilles. C’est du grand spectacle! Pour preuve, nous allons retrouver le directeur artistique de l’établissement, Monsieur Jean Luc Choplin, que j’ai interviewé quelques minutes avant de découvrir le spectacle :

Si je suis enthousiaste, et c’est le moins que je puisse dire,  je ne suis pas le seul. La salle applaudit à tout rompre, et plus fort encore lors des morceaux les plus célèbres. Honnêtement je signe immédiatement pour revoir ce spectacle qui est là pour une durée déterminée, comme  l’a indiqué Jean-Luc Choplin, avant des travaux de rénovation qui devraient durer plusieurs mois.

Les fans de comédie musicale devraient désormais compter avec le personnage qui domine le jeu : Sam Buttery dans le rôle d’Emcee. Lizzie Connolly interprète Sally Bowles, Oliver Dench est Clifford Bradshaw  , Sally Ann Triplet la logeuse Fräulein Schneider, Charlie Martin la prostituée Fräulein Kost et d’autres personnages, Gary Milner le vendeur de fruits Herr Schultz et Ciarán Owens l’autre personnage central, Ernst Ludwig, qui exploite l’innocence de Cliff à des fins politiques pas très nettes.

CRÉDITS PHOTOS Julien Benhamou
Tous droits réservés

Quant aux danseurs et danseuses, ils sont en tout point remarquables qui auraient tous pu faire partie de la troupe du Lido pour les revues : notamment Darnell Mathew-James, Carl Au, Rhys Batten, Hannah Yun Chamberlain, Anya Ferdinand, Elizabeth Fullalove, Fraser Fraser, Luke Johnson, Dominic Lamb,  Natasha  May-Thomas, Nic Myers, Rishard-Kyro Nelson, Oliver Ramsdale, Clancy Ryan, Charlie Shae-Waddell, Kraig Thornber, Poppy Tierney. Ils sont absolument formidables (tiens c’est le nom d’une revue dans le plus célèbre cabaret parisien actuellement!! )

le teaser:

Quelques infos pratiques :

Représentations au Lido 2 Paris 116 bis Champs Elysées, Métro George V

Tous les soirs du mardi au dimanche à 20h00, , jusqu’au 3 Février 2023.

pas de représentation les lundis et le 25 décembre à 20h00.

samedis deux représentations : 15h00 et 20.00

Prix des places à partir de 29€,

jusqu’à 120 / 130 ou 140 en carré or selon les jours.

Tel : +33 (0) 1 53 33 45 50
Lundi – Vendredi : 10:00-19:00,
Samedi : 12:00-15:00 et 16:00-19:00
Dimanche et jours fériés : fermé

 

Rating:
VOTRE VOTE

La vie de l’auteure le plus célèbre au monde n’a pas été de tout repos. Nous sommes très nombreux à connaître son nom et avoir lu au moins un de ses romans, mais que sait-on de sa vie? Pas grand chose, voire rien, et ce Lady Agatha, qui se joue au Théâtre St Georges, va certainement vous en apprendre beaucoup!

Nous sommes à Londres au début de le seconde guerre mondiale. Les avions allemands bombardent le quartier où vit la famille d’Agatha Christie. Celle-ci se voit contrainte de remettre à plus tard l’écriture de son roman pour écrire sa vie, que nous allons donc découvrir. Son père adoré décède alors qu’elle a 11 ans et elle va utiliser dès lors sa plume pour des poèmes, des contes et des nouvelles. Elle vivra un peu en France, entre autres à Pau et à Paris, avant de revenir au royaume d’Angleterre. On la verra voyager, entre autres en Egypte, connaître l’amour, mais je ne vais pas vous conter l’histoire, tant la découverte de sa vie est un excellent moment que vous allez pouvoir vivre avec elle sur les planches du théâtre. 6 comédiens et comédiennes l’entourent, qui ont chacun plusieurs rôles, ce qui est une véritable gageure. Camille Favre-Bulle est Agatha, entourée de Tatiana Goussef, Marie-Aline Thomassin, Matthieu Brugot, Erwan Creignou et Léo Guillaume. En un petit peu moins de 2 heures, vous allez vivre des aventures dont vous rêverez, tout en sachant que tout cela est réalité, même si légèrement romancé par les deux co-auteurs : Ali Bougheraba et Cristos Mitropoulos, qui assure la mise en scène.

Une rencontre s’imposait : la voici dans son intégralité :

Si une pièce nous ennuie, on a une seule envie, sortir au plus vite, et ce n’est certainement pas le cas ici, où on a plutôt envie de crier encore lorsque le rideau tombe. La mise en scène est judicieuse et vraiment très enlevée, quant aux comédiens, on ne peut que les saluer, ce que fait le public chaque soir ( et j’ai pu en juger par moi-même).

Lady Agatha fait partie des meilleurs spectacles actuellement à l’affiche et je ne peux que vous conseiller de vous y précipiter. Juré, je n’ai pas d’action ni quoi que ce soit dans le genre avec le Théâtre St Georges, ni avec aucun autre établissement dont je parle en bien sur ce site!

photo : Fabienne Rappeneau

photo : Fabienne Rappeneau

photo : Fabienne Rappeneau

A ce jour, et cela peut évoluer, représentations du mercredi au vendredi à 20.00 , samedi à 19.00 et dimanche à 15.00

Prix des places : 19€ à 40.50€ avec tarifs réduits à partir de 16€ et 14€ pour les moins de 26 ans les mercredis, jeudis et vendredis uniquement.

Réservations par téléphone au 01 48 78 63 47

et par internet : https://www.theatre-saint-georges.com/lady-agatha/

Phyto : Cédric Vasnier

Photo : Cédric Vasnier

photo Cédric Vasnier

la bande annonce :

attention les horaires ont changé depuis la mise en ligne de cette bande annonce

Rating:
VOTRE VOTE

Cette pièce est sans aucun doute une des meilleures surprises de cette rentrée théâtrale. La salle vibre, participe, applaudit à tout rompre, et rien de plus normal : le texte est extrêmement intelligent, et les comédiens sont parfaits. On comprend pourquoi la salle fait une telle ovation. Cette pièce mériterait une salle plus grande que celle du Petit Montparnasse,  vu que la salle est comble quasiment tous les soirs, un vrai chef d’oeuvre avec en tête de distribution un comédien que l’on découvre dans le rôle de Glenn Gould.

Ne manquez surtout pas ce spectacle! J’ai adoré, et la salle aussi, qui s’est levé immédiatement pour faire une ovation méritée, dès que les derniers mots de la piece ont été prononcés.

Quelques mots de l’auteur, Ivan Calbérac,  sur Glenn, naissance d’un prodige :

C’est l’histoire d’une mère qui fait reposer sur son fils tous les rêves qu’elle n’a pu réaliser elle-même. C’est aussi l’histoire d’une demoiselle qui tombe éperdument amoureuse d’un garçon qui lui joue trop bien du piano, garçon que la célébrité va rendre de plus en plus désirable, mais aussi, hélas, de plus en plus inaccessible. C’est enfin l’histoire d’un artiste inclassable, aussi libre dans son art qu’il était prisonnier au quotidien de ses insomnies, de ses phobies sociales, de son hypocondrie.

 

Un destin hors du commun, une réflexion sur le statut d’artiste qui sous tend la pièce, statut que Gould n’a jamais cessé d’interroger, et de réinventer. « A quoi bon jouer une œuvre de Bach, si elle a déjà été jouée comme ça ? », répétait souvent le pianiste. Son obsession était à chaque fois d’apporter sa propre lecture à une œuvre. Quitte à changer le tempo de la partition, voire parfois même, à ne pas jouer toutes les notes… ou en jouer de nouvelles.

Il fallait donc rencontrer ce jeune acteur, de 30 ans, qui joue le musicien de l’âge de 17 ans jusqu’à ses derniers jours, voilà chose faite:

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi : 21h
Dimanche à 15h

Durée du spectacle: 1h30

TARIFS

(au guichet)

1° catégorie : 37 €
2° catégorie:  21 €
– de 26 ans: 10 €

Réservations par téléphone ou par internet: + 2€ de frais

la bande annonce :

 

VOTRE VOTE

L’espace Carpeaux à Courbevoie est un théâtre qui attire du monde avec une programmation qui peut plaire au plus grand monde. Ainsi pour cette saison qui  vient juste de commencer, ce théâtre va accueillir quelques spectacles qui devraient afficher complet : par exemple : LA REPRÉSENTATION DU DIABLE DANS LES CATHÉDRALES, le 7 octobre, conférence débat ( entrée libre), et dans les lundis du Jazz, Agathe Iracema Duo le 10 octobre.

Sylvie Vartan

Mais ce ne sera pas tout, dans le désordre, mais avec les dates, quelques pièces qui ont marqué les saisons précédentes à Paris : comme le récital Sylvie Vartan, qui est programmé le 6 Novembre 2022, François Xavier Demaison le 8 Novembre, Alex Vizorek le 15 pour AD VITAM. Ce même mois vous pourrez applaudir Car/Men par Chicos Mambo, un Carmen revu et totalement corrigé!

Alex Vizorek

Si vous l’aviez manqué, il y aussi LA COURSE DES Géants le 27 Novembre, et UN Cœur simple qui ouvrira le mois de décembre. Ensuite vous avez le très joli spectacle de Virginie Hocq OPU PRESQUE, le 7 décembre, puis L’Avare avec Michel Boujenah le 15, et dans les premiers jours de Janvier 2023,  Comme Il Vous Plaira qui a connu un triomphe récemment à La Pépinière.

La course des géants

Sylvie Vartan @Philippe Quaisse

Beaucoup d’autres spectacles devraient suivre jusqu’à fin juin, parmi lesquels :! Tout ça pour l’amour, Les Poupées persanes, Simone Veil les combats d’une vie, Fallait pas le dire avec Pierre Arditi, et Le Montespan, qui s’est joué à guichets fermés récemment au Théâtre de la Huchette. Impossible de vous donner tous les rendez-vous.

Mais vous le savez déjà, nous portons une admiration sans borne à cette star qui a traversé les sixties jusqu’à aujourd’hui, avec des tubes intemporels comme La Maritza, Comme un garçon, Nicolas, Par amour par pitié, L’amour c’est comme une cigarette, Irrésistiblement, La Plus Belle Pour Aller Danser ou encore qu’est ce qui fait pleurer les blondes, parmi des centaines de titres enregistrés.

Sylvie Vartan©️Francois Nars

Elle fit récemment à Paris quelques récitals au Théâtre Edouard 7 puis à la salle Pleyel,  avec une toute petite formation, où elle interprétait les titres suivants, qui devraient être au programme de ce récital plus intimiste que les grands shows à l’Olympia, au Palais des sports ou au Palais des Congrès : Le Bleu de la Mer Noire, Je croyais, En Novembre à la Rochelle, Par amour par pitié, Parle moi de ta vie, Rupture, Ce jour là, Deux Mains, On s’aime encore mais autrement, La plus belle pour aller danser, Une dernière danse, Les vents contraires, Aimer, Le Dimanche, Mon Père, Mon enfance, Darina, Je chante encore l’amour, Merci pour le regard, J’emporterai, Je n’aime encore que toi, A deux pas de vous, La Maritza, Quand on a que l’amour, Ma vie c’est moi qui l’ai choisie. Bien entendu ce furent les titres qu’elle a interprétés dans cette série de récitals, et rien ne nous indique qu’elle conservera cette playlist, ou qu’elle ajoutera ou enlèvera quelques titres à ce programme.

Tarifs pour cette représentation à 16.00 précises le dimanche 6 Novembre:

  • Plein • Carré or : 57€
  • Plein • Cat. 1 : 52€
  • Plein • Cat. 2 : 42€
  • Tarif Flash • Cat. 3 : 24€

 

  • -25 ans • Carré or : 43€
  • -25 ans • Cat. 1 : 39€
  • -25 ans • Cat. 2 : 32€
  • -25 ans • Cat. 3 : 24€

Il reste en plus des tarifs habituels, un tarif FLASH  à 24€ (cat 3 au lieu de 32€)

Sylvie Vartan @Philippe Quaisse

autres articles avec extraits de ces récitals :

Sylvie Vartan en récital à l’Espace Carpeaux à Courbevoie, quelques extraits

http://www.onsortoupas.fr/sylvie-vartan-les-concerts-2021-la-tournee-2021/

http://www.onsortoupas.fr/sylvie-vartan-en…moments-en-video/ ‎

http://www.onsortoupas.fr/le-meilleur-du-r…-12-octobre-2021/

Sylvie Vartan, extraits de son concert du lundi 11 Octobre au Théâtre Edouard VII

VOTRE VOTE

Bon certes pour tous ceux qui me connaissent depuis longtemps : vous savez que j’aime les cockers. Hermione a atteint ses 12 ans, et je lui ai trouvé une petite compagne, Tootsie qui n’a pas 12 semaines encore.

Voici quelques photos de ce nouveau membre de la famille

Hermione fait la connaissance de Tootsie