Accueil

VOTRE VOTE

Bon certes pour tous ceux qui me connaissent depuis longtemps : vous savez que j’aime les cockers. Hermione a atteint ses 12 ans, et je lui ai trouvé une petite compagne, Tootsie qui n’a pas 12 semaines encore.

Voici quelques photos de ce nouveau membre de la famille

Hermione fait la connaissance de Tootsie

Rating:
VOTRE VOTE

Cette oeuvre de Vincenzo Bellini n’est pas la plus célèbre de toutes celles qu’il a composées, Norma étant l’Opéra de référence pour de nombreux mélomanes, mais la découvrir sur scène est un rare bonheur.

Si vous pensiez ne pas connaître cet Opéra, il est plus que certain que vous connaissiez l’histoire de Roméo & Juliette. En conséquent inutile de vous décrire l’histoire, qui sur fond musical se fera en 2 actes sur la scène de l’Opéra Bastille.

La direction musicale est assurée avec une maitrise digne des plus grands par Speranza Scappucci qui fait ses débuts à l’Opéra de Paris.

La mise en scène  de Robert Carsen est comme toujours parfaite,  avec Décors et costume de Michael Levine , mais comment pourrait-il en être autrement avec ce grand metteur en scène, que l’on attend d’ailleurs à nouveau à Paris en décembre pour une nouvelle reprise de CABARET, la comédie musicale qui ouvrira un nouvel endroit : Le Lido2Paris, sur les Champs Elysées.

Les chœurs, dirigés par Ching-Lien Wu sont importants pour cette oeuvre qui bénéficie d’une très belles distribution :

Giulietta  : Julie Fuchs

Romeo  : Anna Goryachova

Capellio  : Jean Teitgen

Tebaldo : Francesco Demuro

Lorenzo : Krzysztof Bącyk

Quelques photos  :

Représentations :

Mercredi 21 septembre 2022

Vendredi 23 septembre 2022

Mardi 27 septembre 2022

Jeudi 29 septembre 2022

Samedi 1er octobre 2022

Vendredi 7 octobre 2022

Dimanche 9 octobre 2022

Mardi 11 octobre 2022

Vendredi 14 octobre 2022

TARIFS 145€ 125€ 110€ 95€ 80€ 60€ 45€ 35€ 25€ 15€

Excepté dimanche 9 octobre 2022:

131€ 113€ 99€ 86€ 72€ 54€ 41€ 32€ 23€ 15€

Excepté samedi 1er et vendredi 14 octobre 2022

160€ 138€ 121€ 105€ 88€ 66€ 50€ 39€ 28€ 15€

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-I-Capuleti-e-i-Montecchi-

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-I-Capuleti-e-i-Montecchi-

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-I-Capuleti-e-i-Montecchi-

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-I-Capuleti-e-i-Montecchi-

TOUTES LES PHOTOS / @ Emilie Brouchon   Opera National de Paris

 

QUELQUES EXTRAITS :

 

VOTRE VOTE

Il y a des personnes qui ne sont pas connues du grand public, mais qui méritent pourtant toute notre attention et tout notre respect, c’est la cas de Laurent Bentata qui dirige le Théâtre Mogador, et qui produit ou coproduit 2 spectacles actuellement à l’affiche : Le Roi lion (Mogador) et Les Producteurs (Théâtre de Paris)

 

Laurent nous parle des grands moments de la comédie musicale, des grands succès des 1/2 succès, voire des échecs qui ont jalonnés les productions comédies musicale dans ce qui est devenu le temple du musical : le Théâtre Mogador :

Quelques affiches des différents spectacles dont nous avons parlé

retrouvez les différents articles parus sur onsortoupas sur les comédies musicales :

LES PRODUCTEURS, la comédie musicale d’après le film de Mel Brooks, mis en scène par Alexis Michalik : phénoménal! entretien avec Benoit Cauden & Serge Postigo

LE ROI LION, le musical à Mogador, sublimissime, génial, éblouissant, les mots me manquent…

Mamma Mia! le retour fracassant du musical sur les titres d’Abba: du feel good concentré!

GHOST le musical dès le 26 Septembre à Mogador, entretiens avec les 3 principaux protagonistes et les ‘têtes’ du Théâtre

CHICAGO à MOGADOR : des extraits filmés et des interviews exclusifs

CHICAGO le musical au théâtre Mogador, premières photos et vidéos des répétitions

GREASE, quelques extraits et des interviews des comédiens après la première de Gala….

GREASE le Musical à Mogador, Le meilleur musical monté à Paris!!

GREASE Le Musical , c’est au Théâtre Mogador, visite en répétitions, avec vidéos et vidéos exclusives

CATS la comédie musicale à Mogador…. Chimène Badi dans le rôle de Grizabella du 28 avril au 3 juin

LA BELLE ET LA BÊTE Le musical de Broadway est enfin en France

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Un des plus grands pianistes actuels, Lang Lang, vient de sortir un album consacré à des musiques de Disney: films ou Disneyland

Un must à posséder à la fois par les mélomanes et par les fans de Disney :

 

Lang Lang«The Disney Book»                                     –Liste des plages

ALBUMSTANDARD

CD 1 DE L’ALBUM DELUXE

Thème de “La Belle et la Bête”

2.“Le monde est petit”

3.“Libérée, délivrée”–LA REINE DES NEIGES

4.“Il en faut peu pour être heureux”–LE LIVRE DE LA JUNGLE

5.“Dos Oruguitas”–ENCANTO (Sebastián Yatrachant)

6.“Rainbow Connection”–LES MUPPETS

7.“Réflexion”–MULAN (Guo Ganerhu)

8.“Un jour mon prince viendra”–BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

9.“It’s All Right”–SOUL   Jon Batistechant

10.“Ne parlons pas de Bruno”–ENCANTO

11.“Ne m’oublie pas”–COCO (Miloš guitare)

12.“When You Wish Upon a Star”–PINOCCHIO (Gina Alicechant)(Quand on prie la bonne étoile)

13.“Ce rêve bleu”–ALADDIN

14.“You’ll Be in My Heart”–TARZAN (Andrea Bocellichant)(Toujours dans mon cœur)

 

CD 2  DE L’ALBUM DELUXE

1.Thème de“La Belle et la Bête”(version piano solo)

2.“Mary Poppins Fantasy”–MARY POPPINS

3.“Nourrir les p’tits oiseaux”–MARY POPPINS

4.“Qui craint le grand méchant loup?”–LES TROIS PETITS COCHONS

5.“Je voudrais un bonhomme de neige”–LA REINE DES NEIGES

6.“Siffler en travaillant”–BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

7.“On se lave !”–BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

8.“Je souhaite”–BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

9.“Tendre rêve”–CENDRILLON

10.“Ma maison sous le chaume”–LE LIVRE DE LA JUNGLE

11.“Life is a Highway”–CARS : QUATRE ROUES

12.“Mon tout petit”–DUMBO

13.“L’amour brille sous les étoiles”–LE ROI LION

 

 

Quelques extraits en exclusivité :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Je vais être clair : Je ne me souviens pas d’avoir autant ri depuis longtemps. Peut-être avec Oscar avec Louis de Funés, ou La Cage aux Folles avec Poiret et Serrault Il y en a certainement d’autres, avec des Jacqueline Maillan ou Maria Pacôme. Je place donc la barre au plus haut en vous recommandant UNE IDEE GENIALE actuellement au théâtre Michel.

Difficile de résumer l’histoire sans en dévoiler trop. Il y a des frères, des sosies, un mari qui soupçonne sa femme d’infidélité, et une voisine envahissante, Mélangez le tout et vous obtiendrez 90 minutes de rires ininterrompus.

Qui mieux que l’auteur (Sébastien Castro) et le metteur en scène (José Paul) pourrait parler de cette pièce. La rencontre s’imposait, la voici en intégrale:

Je pense que vous l’avez compris, UNE IDEE GENIALE est la pièce à voir si on a envie de rigoler, seul en duo, avec des amis et même en famille. Je peux vous assurer que j’y retournerai, non pas que j’ai pas tout compris, mais parce que rire avec une salle comble, est un plaisir tellement rare.

Une Idée géniale, De Sébastien Castro
Mise en scène : José Paul & Agnès Boury
Avec : Sébastien Castro, José Paul, Laurence Porteil et Agnès Boury
Assistant à la mise en scène : Guillaume Rubeaud
Décor : Jean Haas
Costumes : Juliette Chanaud
Lumières : Laurent Béal
Photographe : ©Emilie Brouchon

Une Idée géniale, De Sébastien Castro
Photographe : ©Emilie Brouchon

Une Idée géniale, De Sébastien Castro
Photographe : ©Emilie Brouchon

Une Idée géniale, De Sébastien Castro
Photographe : ©Emilie Brouchon

UNE IDEE GENIALE, au Théâtre Michel, du mardi au samedi à 21.00, matinées : samedi et dimanche à 16.30

réservations au 01 42 65 35 02, sur le site : theatre-michel.fr

 

Rating:
VOTRE VOTE

Il y a des noms qui résonnent dans notre tête, comme inaccessibles ou lointains, qui nous font rêver, et c’est le cas de Machu Picchu, situé au Pérou, mais une expo va vous éviter bien des heures d’avion et de marche.

Pour quelques semaines, vous allez pouvoir voyager sans quitter Paris, et voir les plus beaux objets réunis pour une exposition à la Cité de L’Architecture et du Patrimoine , situé au Palais de Chaillot sur la Place du Trocadéro à Paris. Et en prime, vous allez aussi pouvoir survoler le site en Réalité Virtuelle, et je peux vous garantir que , ne serait-ce que pour cette expérience, vous aurez envie d’y retourner et d’en parler autour de vous.

Mais tout d’abord, que peut-on voir dans cette exposition sur plusieurs niveaux? Des objets, , nombreux, en or pour nous rappeler que cette civilisation a parcouru les siècles : De la civilisation Pré-Inca aux environs de 1200 and avant JC, puis, bien après, la puissance de l’Empire Inca, avec sur les rives du lac Titicaca, la fondation de Cusco et de son territoire. C’est dans les années 1400, vraisemblablement entre 1438 et 1471 que naquit la citadelle de Machu Picchu, qui s’étendra  jusqu’en 1526 sur 900.000 km2 sur l’Equateur, La Colombie, le Chili et la Bolivie.. Ce sera le plus grand Empire de l’Amérique Précolombienne. Inutile de vous dire qu’il aurait été impossible de tout montrer, mais les objets exposés sont vraiment superbes :

Salle des Ors Musée Larco. Carole Fraresso

Quipu Inca, musée Larco, Lima

Bol mi-métallique cérémoniel en or et argent, Chimu, Musée Larco Lima

Trousseau funéraire Impérial chimu en or, Musée Larco Lima

ornements d’oreille illustrant l’oiseau guerrier Mochica, musée de Larco Lima

couronne montrant l’ancêtre divinisé aved des félins Musée Larco Lima

Coiffe frontale en or Mochica, Musée Larco, Lima

Masque funéraire Mochica, représentant le visage d’Ai Apaec, musée Larco, Lima

Gobelet cérémoniel illustrant le visage de l’ancêtre Naylamp, Musée larco Lima

 

Une rencontre avec Monsieur John Norma, , PDG de World Heritage Exhibitions, s’imposait, que ce ce Monsieur fut aussi à l’ogine de l’exposition Touthankhamon dont nous vions parlé sur ce site :

Autres objets avant des photos du site :

Parures deseigneurs vicus en cuivre doré, musée Larco Pérou @Carole Fraresso

Lanzon Chavin dans le Temple de Chavin de Huantar, Pérou

détail d’un espace rituel dans le temple de la Huaca de le Luna, Trujillo, Pérou

Parures des signeurs Chimus (argent) salle des ors, © Musée Larco de Lima

détail d’une uche à bord évasé illustrant les épisodes de l’épopée mythologique d’Ai Apaec, musée Larco, Lima

Coiffre Frontale Chimu, en or, salle des Ors, Musée Larco de Lima -Peru
© World Heritage Exhibitions – Machu Picchu and the Golden Empires of Peru

et les extérieurs :

Ídolo (réplica) de Madera en el Complejo Arqueológico de Chan Chan

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

Machu Picchu @world heritage exhibitions

temple en brique d’adobe de la Huaca del Sol, Trujillo, Pérou @Sandro Vannini

 

Et pour cela en Réalité virtuelle, vous avez la possibilité, avant de quitter l’expo, juste après la boutique de vivre une expérience unique de Réaliuté Virtuelle, qui est absolument fantastique et que je vous laisse découvrir en compagnie de son Concepteur : Ari Bauer:

Mais rien ne remplace l’expérience :

Les côtés pratiques :

Ouvert tous les jours jusqu’au 4 Septembre, à la cité de l’architecture & du patrimoine, Palais de Challot, Place du trocadéro 75115 Paris

entrée par la Place du Trocadéro

ouvert tous les jours de 10.00 à 19.00, dernières entrées à 17h30

vente et réservation sur : www.expo-machupicchu.fr

Billeterie sur place de 10.00 à 18.00

 

TARIFS :

adultes :semaine : 22€

week end et jours fériés : 24€

enfants (4 à 14 ans) semaine 18€ et week end / jours fériés : 20€

mobilité réduite 20€ semaine et 22€ week end et jours fériés

audio guides 7€ Expérience en réalité virtuelle ( à réaliser absolument)  rajouter 15€ par personne

 

Rating:
VOTRE VOTE

Quelle aventure que celle des producteurs, qui fut d’abord un film réalisé par Mel Brooks, avant d’être une comédie musicale, puis un film sur la comédie musicale et arrivé en France tout auréolé de prix, puisque la comédie musicale a été plus primée que le célèbre HELLO DOLLY.

Ce que l’on peut dire de prime abord c’est IL FALLAIT OSER: Un producteur proche de la ruine imagine une arnaque à l’assurance en montant la pire comédie musicale, sur un scénario indigent, dirigée par le pire metteur en scène, avec un cast improbable…et surtout en faisant rire avec un personnage hitlérien qui élève des oiseaux sur une terrasse d’un immeuble newyorkais. Dans cette production française, rien ne manque, ni l’intelligence de l’adaptation, ni l’humour de Mel Brooks, ni l’extravagance du sujet. On rit énormément, et on se régale avec les numéros chantés et/ou dansés. C’est vraiment un spectacle exceptionnel et qu’il ne faut rater en aucun cas.

Avec de telles qualités, il fallait un entretien avec les producteurs. Ne lésinons pas, et partons à lé découverte des deux comédiens qui sont ces producteurs mis en valeur dans le titre

Entretien produit et réalisé par la production Guy Courthéoux /Onsortoupas, avec Benoit Cauden et Serge Postigo, ls 2 comédiens producteurs:

Et si vous ne comprenez pas mon charabia volontaire avec ces producteurs, regardez la vidéo ci dessous:

 

Les producteurs français de ce musical sont loin d’être ceux que vous verrez sur scène. Ils ont à leur actif la plupart des succès du Théâtre Mogador, comme GREASE, CATS, LE ROI LION, Mama MIA  & CHICAGO, entre autres. Gage de succès et de plaisir du public. Ils ont réussi à donner envie au public français de découvrir la comédie musicale, alors qu’en France rares furent les productions qui ont connu un franc succés hormis Starmania, Roméo & Juliette, Notre Dame de Paris et quelques autres. Maintenant la comédie musicale a son temple avec Mogador, et il y a toujours plusieurs ‘musicals’ à l’affiche.

quelques photos du spectacle :

Pour Toutes Les Photos : Crédit / Copyright : Alessandro Pinna

et bonus : la bande annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Enorme succès outre Atlantique, voilà une série qui débarque en France en DVD, tout au moins pour la première saison.

Il fallait oser écrire sur la vie de Jésus Christ, il fallait oser tourner une série qui n’a pour l’instant que quelques saisons à son actif. Il y a certes un public pour tout ce qui concerne la religion, à n’en pas douter lorsqu’on écoute Jonathan Roumie, et il semble qu’il se soit énormément impliqué dans son rôle, qui semble lui coller à la peau: la rencontre était nécessaire pour mieux comprendre!

 

 

Jonathan Roumie, Shahar Isaac, Paras Patel, Elizabeth Tabish, Nick Shakoour font partie du casting. Attention, le premier épisode est ‘redoutable’, bien ennuyeux, mais cela s’arrange par la suite. Le DVD est disponibles ces jours-ci avec l’intégrale de la première saison, et comme vous avez pu l’attendre il y en a quelques unes qui vont suivre:

la bande annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

une découverte que j’ai pu voir il y a quelques jours à La Seine Musicale, et qui est en tous points remarquable:

Laissons Alexander Shelley en parler :

Un projet avec l’Orchestre fédéral des jeunes est un privilège pour un chef d’orchestre, car il apporte une énergie très particulière.

Le défi consiste à capter cette énergie et à la focaliser pour lui redonner ensuite libre cours et lui donner des ailes pour les concerts.

Il est également exceptionnel de découvrir le talent extraordinaire des jeunes danseurs du Bundesjugendballett. Ils représentent d’une part la longue tradition du ballet et sont d’autre part très contemporains. Avec leurs mouvements, ils nous montrent le 21e siècle.

Avec « Le Bourgeois Gentilhomme » de Molière, le maestro John Neumeier donne vie à des personnages parfaitement adaptés et originaux. Certains sont doux, romantiques, amoureux, d’autres sont anguleux, pleins de caractère ou même ridicules. Neumeier a ajouté avec génie tout un cosmos à la musique de la comédie, étroitement liée à Jean-Baptiste Lully et que l’on peut entendre ici dans la version du compositeur Richard Strauss.

Le « Trio » de Maurice Ravel prend également une nouvelle dimension dans notre concert. Le violoniste et chef d’orchestre – et mon bon ami – Yan Pascal Tortelier a créé une version orchestrale à laquelle, il ne manque rien. Je suis convaincu que Ravel l’aurait orchestré exactement de la même manière.

Et maintenant, le Bundesjugendballett va encore une fois catapulter cette œuvre dans le présent avec sa propre chorégraphie.

Travailler avec de jeunes artistes, surtout avec un tel talent, m’apporte personnellement beaucoup. A chaque répétition, l’art évolue, chaque personnalité se développe et je peux écouter et regarder, observer et encourager ce talent. Il ne cesse de s’améliorer. Il semble n’y avoir aucune limite vers le haut.

Ce fut un joli programme avec : La Valse    de Maurice Ravel

Le Bourgeois Gentilhomme de Richard Strauss

suivi en deuxième partie de Les Joyeuses facéties de Till L’espiègle de Richard Strauss

Concerto a Moll pour violon, violoncelle et clavier de Maurice Ravel.  Toujours l’orchestre seul pour débuter et ensuite 6 danseurs absolument fantastiques, tous jeunes:

Lormaigne Bockmühl

Justine Cramer

Lennard Giesenberg

Thomas Krähenbühl

et je garde toutefois les 2 ceux qui m’ont bouleversé par leur prestance :

Joao Vitor Santana  

Mirabelle Seymour

photo Guy Courtheoux

photo Guy Courtheoux /onsortoupas, au centre : Joao Vitor Santana  

photo : Guy Courtheoux/onsortoupas

Ce n’est pas tous les jours qu’on croise de tels talents, et si ces artistes reviennent se produire à Paris, soyez certain que je serai au rendez-vous.

Il n’y a eu que 6 représentations avec l’ensemble orchestral et 8 danseurs, ils ne furent que 6 à Paris

et les villes de Ludwigshafen, Essen, Berlin et Hambourg en Allemagne ainsi que Lille et Paris en France.

En souhaitant leur retour pour les applaudir à nouveau comme ils le méritent!

Orchestre Français des Jeunes
John Neumeier, Chorégraphe et Intendant
Kevin Haigen, Directeur artistique et Mise en scène
Alexander Shelley, Direction musicale

Guy Courtheoux

Rating:
VOTRE VOTE

Hamlet, Opéra en cinq actes d’Ambroise Thomas (1811-1896) sur un livret de Michel Carré et Jules Barbier d’après Shakespeare, crée à l’Opéra Comique le 9 mars 1868 revient pour une série de représentations à la salle Favart.

 

l’Opéra Comique répare une injustice, rendre à  Ambroise Thomas ce que nous lui devons. Et Hamlet le prince du Danemark porte des baskets et Ophélie des talons hauts. Rarement ces deux personnages ont été aussi bien interprétés.

 Ambroise Thomas est bien oublié, l’auteur de Mignon et d’Hamlet fut pourtant reconnu par le public qui réclamait ses œuvres à l’affiche. Le Caïd en 1849 remporte un grand succès, en 1850 Ambroise Thomas rencontre Shakespeare avec Le songe d’une nuit d’été. Si Mignon est un triomphe, il sera dépassé par celui d’ Hamlet.

-Photo : Vincent PONTET

Avec  ce Hamlet, le public est happé dés les premières minutes. Prés de l’orchestre, le prince Hamlet est  spectateur du couronnement de son oncle Claudius qui succède à son frère. Le défunt roi est le père d’ Hamlet. Est-ce par esprit de famille que le nouveau roi épouse la mère d’ Hamlet, le reine Gertrude ? Entre la pièce de Shakespeare et le livret, il y a des différences. Ambroise Thomas a tonifié la partition d’Ophélie qui, avant la folie fatale tente d’aider son fiancé Hamlet. Cela est dû à la créatrice du rôle Christine Nilsson, d’origine suédoise. Ambroise Thomas consacre à Ophélie l’acte IV, une ballade suédoise la Willis au charme languissant et funèbre. Hamlet devient un drame romantique. Hamlet est hanté par le fantôme de son père et lui promet de le venger. Tout bascule, le destin mélange coupable et innocent. Hamlet est dans l’opéra couronné roi et non pas empoisonné par la pointe d’une épée. «  Mon âme est dans la tombe. Hélas ! Et je suis Roi ! ».


Photos : Vincent PONTET

Cyril Teste nous offre une mise en scène inspirée, intelligente, tirant les personnages au pinacle. Tout nous séduit. Nous devons l’avouer, ici toutes nos  réticences habituelles envers les costumes sont balayées par sa conception de mise en scène. Ce Hamlet est totalement dans notre monde,  Ophélie est une jeune femme moderne, pétrie d’amour et de compassion. Hamlet porte des baskets et Ophélie des talons hauts, et nous les suivons pas à pas dans cette histoire qui est comme une spirale infernale qui les absorbe et les broie. Cyril Teste a pris possession de la scène de l’Opéra Comique.

Dés l’ouverture, lorsque Hamlet s’approche de l’orchestre nous assistons sur un écran devant nous à l’arrivée de Claudius et de Gertrude. La salle est allumée afin que nous puissions voir le cortège royal. Hamlet est spectateur au début, il est comme figée devant le spectre de son père, puis il deviendra metteur en scène de sa vengeance.

Des cameras suivront certains personnages dans les coulisses. Nous sommes au théâtre et les artisans de l’ombre, machinistes ou maquilleuse sont présents à l’image. Ici théâtre, opéra et cinéma se conjuguent pour une œuvre qui fait fi des étiquettes. La fluidité des changements de scènes et de décors ne laisse aucun temps mort.

Ambroise Thomas est un compositeur précis. Il aime les chanteurs et sait leur ménager des morceaux choisis. Sa partition est nuancée, poétique. Sa ligne mélodique et la souplesse de sa phrase musicale nous transportent. Il ne faut pas oublier que Thomas était un homme de son temps s’intéressant aux nouveaux instruments et il fut le premier à mettre le saxophone dans la fosse lyrique. Les solos de clarinette et de trombone donnent une nouvelle ampleur à l’orchestre. Nous sommes loin de l’académisme, on se doit de reconsidérer ce compositeur et sa musique élégante, précise, qui prouve sa puissance d’expression. Il y a bien sûr les moments attendus comme le monologue « Être ou ne pas être », ici le prince danois se livre à une introspection douloureuse, c’est une réflexion intime. Stéphane Degout est un baryton remarquable, alliant ses qualités de chanteur à celle de comédien, son Hamlet est douloureux, odieux dans sa froide détermination et pathétique dans sa dernière réplique. Ophélie est magnifiée par l’ interprétation de Sabine Devieilhe , belle soprano pour une Ophélie sensible et touchante. Laurent Alvaro, le terrible Claudius, et  Jérôme Varnier, le spectre glaçant, nous confondent d’admiration.


Photo : Vincent PONTET

La direction musicale est assuré par Louis Langrée qui rend à l’œuvre ce mélange de poésie et de maîtrise technique qui caractérise le compositeur avec un orchestre remarquable. Hamlet est le spectacle lyrique à voir, sans plus attendre. Il est rare d’avoir sur une même production autant d’artistes de ce niveau exceptionnel.

Marie Laure Atinault


A l Opera Comique –
Photo : Vincent PONTET

En plus du texte écrit par Marie Laure, je vais ajouter mon avis après avoir vu cette production. Outre la prestation hors norme  de Sabine Devieilhe qui fut largement saluée , je dois reconnaître  que la mise en scène, qui met la salle en valeur, et les interprètes en avant, est une réussite totale. Il faut saluer les talents conjugués de Cyril Teste, Ramy Fisher, Nicolas Doremus, Mehdi Toutain-Lopez qui font de cette production un MUST SEE. On ne peut pas dire que ce soit les airs connus qui font de cette production un chef d’oeuvre, vu qu’il n’y a pas d’air connu. Pourtant, malgré sa longueur ( 3h20 avec un petit entracte), on ne s’ennuie pas une seconde, ce qui est quand même une gageure.

Si vous en avez l’occasion, ne manquez pas de venir à l’Opéra Comique, il est certain que vous en le regretterez pas!

Guy Courthéoux

Hamlet

Direction musicale Louis Langrée

Mise en scène Cyril Teste

Décors Ramy Fischler

Costumes Isabelle Deffin

Conception Vidéo Nicolas Dorémus, Mehdi Toutain-Lopez

Cheffe de chant Marine Thoreau La Salle

Chef de chœur Joël Suhubiette

DISTRIBUTION

Hamlet : Stéphane Degout

Ophélie : Sabine Devieilhe

Claudius : Laurent Alvaro

Gertrude : Lucile Richardot

Laërte : Julien Behr

Le Spectre : Jérôme Varnier

Marcellus, 2ème Fossoyeur : Kevin Amiel

Horatio, 1er Fossoyeur : Yoann Dubruque

Polonius : Nicolas Legoux

Orchestre  des Champs-Élysées

Nouvelle production Opéra Comique

Représentations les 24, 26, 28, janvier à 20.00, 30 à 15.00 et 1 & 3 février 20.00

PRIX DES PLACES DE 6 à 145 €

https://www.opera-comique.com/fr/spectacles/hamlet-2022

Salle Favart Opéra Comique Tél : 01 70 23 01 31   opera-comique.com

la bande annonce :