André Dussolier

All posts tagged André Dussolier

Rating:
VOTRE VOTE

Pierre Niney est vraiment un comédien fantastique. Après avoir fait rire récemment avec OSS 117, le revoici dans un rôle aux antipodes pour BOITE NOIRE.

Que s’est-il passé à bord du vol Dubaï-Paris avant son crash dans le massif alpin?  Mathieu Vasseur, ( Pierre Niney) Technicien au BEA, autorité responsable des enquêtes de sécurité dans l’aviation civile, est propulsé enquêteur en chef sur une catastrophe aérienne sans précédent. Erreur de pilotage? Défaillance technique? Acte terroriste? L’ analyse minutieuse des boîtes noires va pousser Mathieu à mener en secret sa propre investigation. Il ignore encore jusqu’où va le mener sa quête de vérité.

Ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus. Parlons des autres protagonistes : Noémie Vasseur (Lou Delaâge), Philippe Rénier, le chef de service (André Dussolier), sont les deux personnages les plus importants dans ce film signé Yann Gozlan.  L’histoire à rebondissements fait qu’on rentre dans le film dès les premières minutes et qu’on n’en sort qu’avec le générique de fin. C’est vraiment bien de voir de bons films Made in France. Ici tout est bien, le scènario cossigné par le réalisateur et Simon Moutaïrou + Nicolas Bouvier-Levrad est d’une rare intelligence. Franchement c’est avec de tels films qu’on se rend dans les salles obscures sans se poser de questions, et qu’on en sort heureux , même si ici c’est un film noir, une enquête difficile mais détonnante.

Pierre Niney est, selon moi, le meilleur comédien de sa génération. Je pourrai dire qu’on peut aller voir les films dans lesquels il joue les yeux fermés, mais ce serait se priver de toute l’ampleur de son jeu. Il ne saurait nous décevoir et c’est beaucoup!

 

le film annonce :

https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19589606&cfilm=274204.html?jwsource=cl

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Les seconds rôles ont souvent été de grands personnages dans le cinéma français, et Ludovic Berthillot est l’un d’eux et en parle sur la scène du Théâtre de dix heures.

Avec près de 200 films ou téléfilms, une dizaine de pièces de théâtre et un premier seul en scène en 2014, Ludovic Berthillot illustre à merveille la définition de l’immense Raimu sur les seconds rôles au cinéma : ”dans le gigot c’est qui est bon ce n’est pas la viande, c’est les pointes d’ail.” Mais il ne parle pas que de lui dans ce seul en scène, il parle  des autres ceux qui ont pour nom : Robert Dalban, Paulette Dubosc, Pauline Carton, André Pousse, Jean Carmet, mais on ne peut passer sous silence des Claude Gensac (celle qui fut Madame De Funés dans nombre de films), mais aussi Louis de Funès, qui fut longtemps cantonné dans ses seconds rôles, tout comme Michel Galabru ou Jean Lefebvre et nombre d’autres. Je ne cite que certains d’entre eux, malheureusement aujourd’hui disparus.

En 75 minutes Ludovic Berthillot leur rend hommage avec la participation du public, et rend hommage aux Gabin, Ventura, de Funès, Bourvil et à ce génie des mots, qui leur a offert des ‘partitions’ sur mesure, Michel Audiard.

Co écrit par Pierre Delavène et Jean-Philippe Zappa, on passe un moment sympathique avec ces souvenirs de personnes que certains ont connu, d’autres non, dans une mise en scène alerte d’un grand Monsieur du cinéma, Gérard Moulevrier. Mais le grand public ne connaît pas son nom. C’est pourtant lui à qui on doit le casting (choix des comédiens)  de films comme Bienvenue Chez Les Ch’tis,  les 3 films Camping, Astérix et Obélix contre César, mais aussi Pédale Douce, Les 3 frères et tant d’autres vu qu’il travaille ou a travaillé avec des réalisateurs célèbres comme Claude Berri, Bertrand Blier, Patrice Leconte, Yves Robert, Alain Corneau. Les grands acteurs sont son lot de tous les jours et ses meilleur(e)s ami(e)s s’appellent Juliette Binoche, Michèle Laroque, Gérard Depardieu, Audrey Tautou, Gérard Lanvin, André Dussolier…si je devais les citer tous, je manquerai de place dans cet article.

J’avais rencontré Gérard Moulevrier dans de nombreux Festivals de films, entre autres et c’était cette l’occasion rêvée de lui donner la parole. Entretien avec grand Monsieur, d’une élégance et d’une gentillesse sans pareille :Gérard Moulevrier:

SECOND RÔLE, c’est au Théâtre de Dix Heures

les mercredis à 21h30 et les samedis à 17h00

places 22€51, tarifs réduits disponibles

Renseignements  et réservations : 01 46 06 10 17 ou www.theatrededixheures.fr

 

quelques images extraites du spectacle :