Daniel Prévost.

All posts tagged Daniel Prévost.

VOTRE VOTE
Rating:

Gérard Depardieu, un nom qui ne laisse personne indifférent. Il est à l’affiche de deux films aux antipodes, un film noir signé Patrice Leconte et une comédie feel good sous la direction de Thomas Gilou. Quelle facette préférez-vous?

 

Deux films en 2 semaines sur les écrans. La presse a encensé le film noir, et le public semble avoir adoré le comédie. Les deux se classent très bien au box office. Prenons les scénarios. Dans Maison de retraite, Depardieu est pensionnaire d’une maison de retraite, ex champion de boxe, il partage l’affiche avec d’autre anciens, et pas n’importe lesquels: dans le désordre, Marthe Villalonga, Mylène Demongot, Firmine Richard, Liliane Rovère, , ainsi que Daniel PMrévost, Jean-Luc Bideau, Antoine Duléry, et le plus jeune de la bande : Kev Adams. Kev n’a d’autre choix que la prison, ou travailler dans une maison de retraite, lui qui a horreur des ‘vieux’ . Et cette maison de retraite n’est pas vraiment une référence.

Photos @ Angela Rossi

Dans Maigret, il interprète le rôle titre du commissaire qui enquête sur la mort d’une jeune fille, et je me garderai bien de vous en dévoiler plus. Patrice Leconte dirige avec brio ce film très noir, qui ne manque pas de gros plans sur la star. On rit dans le premier entre autres grace à Depardieu. On tremble, on voudrait connaître l’assassin dans Maigret. Rien que les photos vous plongent dans le côté sombre :

photos © CINÉ-@ F COMME FILM et PASCAL CHANTIER – STÉPHANIE BRANCHU

Contrairement à mes confrères de la Presse, j’ai tendance à préférer Monsieur Depardieu dans la comédie, mais je ne vais bien me garder de dire du mal de l’excellent film de Patrice Leconte. Je me contente de vous livrer mes impressions, face à ce monstre sacré du 7ème art, qui démontre l’immensité de son talent. J’ai eu la chance de discuter avec lui il y a des années, où nous attendions tous 2 un train. Il ne voulait pas que je l’interviewe, mais est resté à parler avec moi de l’actualité et de plein de choses, et j’en garde un souvenir ému. La seule fois où j’ai pu parler avec lui devant un micro,; fut lors d’un tour de table pour son film  Un Pont Entre 2 Rives, mais l’entretien était prévu pour 5 minutes et n’a duré que le temps imparti. Vu que c’était l’époque où je travaillais en radio, je n’avais pas à me plaindre, mais très honnêtement je ne garde que très peu de souvenirs, peut-être étais-je sous le charme de Carole Bouquet. Il faut penser que cet artiste incomparable a été à l’affiche de quelques uns des plus gros succès du cinéma hexagonal tous les films  suivants ont dépassé les 3 millions de spectateurs en salle : Le Dernier Métro, La Chèvre, Les compères, Inspecteur La Bavure, Jean de Florette, Tenue de Soirée, Cyrano de Bergerac, Christophe Colomb, Germinal, Les anges Gardiens, Astérix et Obélix contre César, puis Mission Cléopâtre et ensuite aux Jeux Olympiques, et Au service de sa Majesté, et on n’oubliera pas Le Placard dans ses films les plus vus. Son record est Mission Cléopâtre avec plus de 14 millions de spectateurs.

Alors à vous de choisir, le Depardieu  dans la comédie ou dans des rôles plus sombres. Personnellement j’ai beaucoup ri à Maison de retraite, donc vous avez mon avis, une préférence ne signifie pas que je ne l’admire pas dans Maigret ou Danton.

Guy Courthéoux

le dernier bonus : les bandes annonces :

 

 

 

VOTRE VOTE
Rating:

Série culte sur Canal +, voici l’adaptation théatrale.

C’est en 1988 que Christian Fechner, Canal + et Pierre Lescure lancent Palace, et donnent carte blanche à Jean-Michel Ribes. Ce sera une série loufoque qui a permis au téléspectateur de découvrir de nouveaux visages, comme Valérie Lemercier, mais aussi des comédiens déjà célèbres, comme Jean Carmet, Philippe Khorsand, Jacqueline Maillan, Claude Pieplu (la voix des Shadoks!)=, François Rollin, François Morel, avec des apparitions de célébrités : Christian Clavier, Pierre Arditi, Roger Hanin, Gérard Lanvin, Pierre Mondy, Les Nuls, Jean Yanne ou Daniel Prévost.

L’époque est bien révolue où des stars faisaient ainsi des apparitions. Et pour l’adaptation théâtrale, vous vous doutez bien que la majorité n’étant plus de ce monde, ils ne peuvent donc être remplacés. Nouvelle distribution donc: Salim Bagayoko, Joséphine de Meaux, Salomé Dienis-Meulien, Mikaëm Halimi, Mgali Lange, Jocelyn Laurent, Philippe Magnan, Karina Marimon, Coline Omasson, Thibaut Orsini, Simon Parmentier, et celui qui a attiré notre regard depusi quelques comédies musicales : Gwendal Marimoutou, que l’on avait vu dans Résiste, Madiba et Saturday Night Fever.

C’est, une fois de plus vers lui que nos regards convergent, raison de plus pour le rencontrer à nouveau:

Palace, c’est au Théâtre de Paris

du mardi au samedi à 20h30 et dimanche à 15h30

Tarifs flash jusqu’au 9 novembre : de 12 à 32€

la bande annonce :