Gaetano Donizetti

All posts tagged Gaetano Donizetti

VOTRE VOTE
Rating:

Ce n’est pas la première série de représentations de ce bel opéra de Gaetano Donizetti dans cette mise en scène de  Laurent Pelly, à l’Opéra Bastille, mais on ne s’en lasse pas, et pour de nombreuses raisons, les airs célèbres comme UNA  FURTIVA LACRIMA, les interprètes toujours au Top, ou la direction musicale, cette fois Giampaolo Bisanti, jusqu’au 30Octobre puis : Leonardo Sini (2, 9 nov.)Et c’est toujours un pur régal pour les yeux comme pour les oreilles.

 

En 2015, j’avais frémi avec Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak, puis en 2018 avec  Vittorio Grigolo et Lisette Oropesa; Pour cause de confinement et couvre feu, impossible de se rendre  jusqu’à ces derniers jours dans ce Palais immense qu’est l’Opéra Bastille. C’est donc avec un double plaisir que j’ai pu découvrir les interprètes de cette nouvelle série de représentations. Côté décors et mise en scène, rien de changé depuis les premières représentations en 2006, et c’est tant mieux.

L’élixir du Docteur Dulcamara fait référence à la légende de Tristan et Iseut : Tristan et Iseut boivent par erreur un philtre qui transforme leur haine réciproque en un
amour passionné. Trente ans plus tard, Wagner mettra en musique le mythe des amants maudits, mais la version de Donizetti penche vers les effets comiques, ce qui n’est pas pour nous déplaire et transforme ainsi le sujet en une sorte de comédie. Dans cette version, l’Elixir du charlatan est en fait du vin, du bordeaux, et les quiproquos  seront de la partie. Mais pourquoi raconter cette histoire que tous les amateurs de Bel Canto connaissent par coeur.

Les interprètes sont magnifiques. J’ai déjà cité Sydney Mancasola (Adina) , Matthew Polenzani ( Nemorino),  il y a aussi Simone Del Savio (Belcore), Carlo Lepore (Il D. Dottor Dulcamara) & Lucreza Drei ( Gianetta). Ce qui change, toutefois, c’est qu’hormis les principaux personnages, tous les chœurs portent le masque, mais on fint par l’oublier, pourtant ces chœurs sont omniprésents, et très importants tout au long de la représentation.

Que rajouter de plus: Profitez de cette série de représentations pour vous rendre à l’Opéra Bastille et vous régaler.

Représentations : à 19.30 sauf les dimanches : 14.30

Mardi 28 septembre 2021
Dimanche 3 octobre 2021
Mercredi 6 octobre 2021
Samedi 9 octobre 2021
Mercredi 13 octobre 2021
Samedi 16 octobre 2021
Jeudi 21 octobre 2021
Dimanche 24 octobre 2021
Mercredi 27 octobre 2021
Samedi 30 octobre 2021
Mardi 2 novembre 2021
Mardi 9 novembre 2021

TARIFS
145€ 125€ 110€ 95€ 80€ 60€ 45€ 35€ 25€ 15€
Excepté samedi 16 octobre 2021
160€ 138€ 121€ 105€ 88€ 66€ 50€ 39€ 28€ 15€

RÉSERVATIONS
EN LIGNE
www.operadeparis.fr

VIA L’APPLICATION
Opéra national de Paris, disponible sur iOS et Android pour smartphones et tablettes.

PAR TÉLÉPHONE
08 92 89 90 90 ( * 0,35 € TTC/min depuis depuis un poste fixe hors coût éventuel selon opérateur)

ou +33 1 71 25 24 23
depuis l’étranger, du lundi au samedi de 9h à 19h (sauf jours fériés).

AUX GUICHETS
> du lundi au samedi (sauf jours fériés) de 10h à 18h30 au Palais Garnier (à l’angle des rues Scribe et Auber) et de 14h30 (12h les jours d’ouverture des réservations) à 18h30 à l’Opéra Bastille (120, rue de Lyon).
> une heure avant le début du spectacle, y compris les dimanches et jours fériés.

le teaser:

Prochain spectacle sur la scène de bastille : La Vaisseau Fantôme de Richard Wagner!

VOTRE VOTE
Rating:

Un des chefs d’oeuvre de l’Opéra romantique avec une soprano époustouflante : Pretty Yende

2016_-_opera_national_de_paris-affiche-lucia-di-lamermoor

Dans les collines de Lammermuir, au sud de l’Écosse, la belle Lucia retrouve à chaque aurore un mystérieux jeune homme dont elle est amoureuse : Edgardo, de la lignée des Ravenswood. Mais comme dans Roméo et Juliette, les amants sont issus de deux familles en guerre et n’ont pas le droit de s’aimer. L’histoire authentique de Janet Dalrymple – qui assassina son mari pendant sa nuit de noces et le paya de sa raison – avait déjà inspiré un roman à Walter Scott.  Gaetano Donizetti s’en empare et Lucia di Lammermoor connaît un succès immédiat à sa création à Naples en 1835. S’appuyant sur un livret d’une clarté et d’une puissance dramatique rare, le compositeur hisse le bel canto à son stade suprême.

--- --- --- ---

On ne peut que parler avec des superlatifs de cet opéra,  et surtout de ses interprètes. La direction d’orchestre toute en finesse de Riccardo Frizza sait s’effacer derrière les voix et prendre de l’ampleur quand il le faut. La mise en scène de Andrei Serban sait servir l’oeuvre, tout en utilisant au mieux la scène de Bastille et ses choeurs, qui sont très importants dans la partition de Donizetti. Mais ce sont surtout les interprètes qui ont la part belle. Outre Pretty Yende (Lucia) excepté les 26, 29 octobre et 11 et 14 novembre où le rôle titre sera interprété par Nina Minasyan dont ce sera les débuts à l’Opéra de Paris , vous pourrez apprécier les vois magnifiques de Piero Pretti  Ténor ( Edgardo) excepté les 26 et 29 octobre et les 11 et 14 octobre qui verront les débuts de Rame Lahaj à L’Opera de Paris  , Artur Rucinski , baryton (Enrico), Oleksiy Palchykov (Arturo), Rafal Siwek Basse (Raimondo),  Gemma Ni Bhriain neo soprano(Alis) et Yu Shao Ténor (Normanno).

--- --- --- ---

Lucia di Lammermoor est généralement considéré, avec Don Pasquale, comme le chef-d’oeuvre de Donizetti. Les mélodies, nombreuses et ornées, reflètent toujours le côté dramatique de l’intrigue à laquelle elles sont liées, particulièrement le célèbre sextuor qui clôt le deuxième acte et qui préfigure Verdi en bien des points : chacun des six personnages manifeste un sentiment différent qui, peu à peu, se fond dans un ensemble. Toutefois, la renommée de l’ouvrage s’est principalement établie sur la longue scène de la folie de l’acte III, l’un des fleurons du bel canto romantique. Véritable morceau de bravoure, elle exige de l’interprète une technique exceptionnelle, mais aussi une grande sensibilité dramatique, et Pretty Yende est vraiment exceptionnelle dans ce rôle. Difficile de juger des prestations des deux chanteurs, Nina Minasyan et Rame Lahaj, mais faisons confiance dans la direction artistique de l’Opéra pour que personne ne risque d’être déçu.

--- --- --- ---

TOUTES LES PHOTOS @ Sebastien Mathe / Opéra de Paris

représentations : d’une durée d’environ 2h50, avec 1 entracte

lundi 17 octobre 2016 (19h30),
dimanche 23 octobre 2016 (14h30)
mercredi 26 octobre 2016 (19h30)
samedi 29 octobre 2016 (19h30)
vendredi 4 novembre 2016 (19h30)
mardi 8 novembre 2016 (19h30)
vendredi 11 novembre 2016 (19h30)
lundi 14 novembre 2016 à 20h30
mercredi 16 novembre 2016 (19h30)

TARIFS
150€ 140€ 125€ 115€ 90€ 70€ 50€ 40€ 30€ 15€ 5€
Excepté mer. 26 octobre et lun. 14 novembre 135€ 126€ 113€ 104€ 81€ 63€ 45€ 36€ 27€ 15€ 5€

INFORMATIONS / RÉSERVATIONS
par Internet : www.operadeparis.fr
aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille, du lundi au samedi de 11h30 à 18h30 (sauf jours fériés) et une heure avant le début des représentations

 

VOTRE VOTE
Rating:

Voilà le type même de spectacle qui donne envie de voir plus d’Opéras.

L ELISIR D AMORE - Aleksandra KURZAK (Adina) - et Roberto ALAGNA (Nemorino) -

L ELISIR D AMORE – Aleksandra KURZAK (Adina) – et Roberto ALAGNA (Nemorino) –

-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--1--1600

Un village au temps des moissons.  Nemorino (Roberto Alagna) admire de loin, comme tous les jours, la belle Adina (Aleksandra Kurzak) , qui s’intéresse aux arts, lit la légende de Tristan et Yseult et s’amuse beaucoup de l’histoire du philtre d’amour. Elle fait même la lecture aux paysans. Arrive le sergent Belcore (Mario Cassi), qui propose le mariage à Adina.   Survient le docteur Dulcamara (Ambrogio Maestri), un bonimenteur qui vend un élixir magique guérissant tous les maux. Nemorino pense que le camelot doit sûrement posséder le philtre de la reine Yseult. Dulcarama, ravi de trouver un pareil naïf, confirme. Il vend à Nemorino un flacon de Bordeaux et lui promet un effet certain en vingt-quatre heures , le temps, pour lui, de quitter le village…. Nemorino, fou de joie, teste le breuvage et finit la bouteille, Nemorino feint l’indifférence vis-à-vis d’elle. Piquée au vif, Adina accepte alors d’épouser Belcore dans six jours. Mais un contretemps oblige Belcore à partir à la guerre dès le lendemain. Adina décide donc d’épouser le militaire sur-le-champ. Dessoûlé, Némorino la supplie d’attendre. Mais la fermière, vexée, invite tout le village à la noce….

-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--2--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--23--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--22--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--21--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--20--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--17--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--16--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--15--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--13--1600

Tout est parfait ici et mérite des superlatifs. Tout d’abord une oeuvre d’accès facile signée Gaetano Donizetti, avec un air des plus célèbres: UNA FURTIVA LACRIMA. Ensuite une mise en scène et des costumes de Laurent Pelly sur des décors de Chantal Thomas. Et les interprètes sont au sommet de leur art. Roberto Alagna éblouit nos sens tout au long de cet opéra, et tout particulièrement lors du fameux air. Aleksandra Kurzak, qui fait ici ses débuts à l’Opéra de Paris a été ovationné pour son talent et sa belle voix de soprano. Le baryton Mario Cassi fait lui aussi ses débuts à l’Opéra de Paris et il est impossible de ne pas citer Ambrogio Maestri, qui ajoute la note comique, tant avec sa voix de baryton, qu’avec son physique, avec lequel il joue pour le plus grand plaisir du public.

Franchement, j’ai beau chercher un petit reproche, je ne trouve absolument rien à critiquer, et surtout pas la direction musicale de Donato Renzetti, ni même le 5ème rôle, celui de Gianetta tenue avec brio par Mélissa Petit, qui fait, elle aussi, ses premiers pas à l’Opéra de Paris. Pour vous prouver à quel point j’ai adoré, je suis prêt à y retourner plusieurs fois avant la finb de cette série de représentations

-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--4--1600 -L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--5--1600Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--3--1600

L ELISIR D AMORE - Roberto ALAGNA

L ELISIR D AMORE –
Roberto ALAGNA

-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--6--1600 -L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--7--1600 -L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--12--1600 -L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--18--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--2--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--10--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--11--1600 Vincent-Pontet---Opera-national-de-Paris-L-Elisir-d-amore-15-16--c--Vincent-Pontet---OnP--8--1600

TOUTES LES PHOTOS : @ Vincent Pontet / Opéra de Paris

Représentations :

jeudi 5 novembre 2015* – 20h30
dimanche 8 novembre 2015 – 14h30
mercredi 11 novembre 2015 – 19h30
samedi 14 novembre 2015 – 19h30
mercredi 18 novembre 2015 – 19h30
samedi 21 novembre 2015 – 19h30
mercredi 25 novembre 2015 – 19h30

TARIFS
5, 8, 18 et 25 novembre 2015
195€ 180€ 150€ 130€ 100€ 70€ 35€ 15€ 5€
14 et 21 novembre 2015
215€ 198€ 165€ 143€ 110€ 77€ 39€ 15€ 5€
2 et 11 novembre 2015
176€ 162€ 135€ 117€ 90€ 63€ 32€ 15€ 5€

durée du spectacle : 2h45 avec un entracte.

Réservations : aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille tous les jours de 11h30 à 18h30 sauf dimanches et jours fériés et par Internet : www.operadeparis.fr