Itzik Galili

All posts tagged Itzik Galili

Rating:
VOTRE VOTE

Trancesendanses nous offre une nouvelle fois un spectacle haut en couleurs avec la venue à Paris, pour la première fois, de la troupe cubaine née en 2012, la Malpaso est déjà devenue une incontournable dans le monde du ballet. La troupe travaille de manière collaborative, et s’est, dès le début, engagée à faire appel aux meilleurs chorégraphes internationaux, et on peut s’en rendre compte avec les trois pièces choisies pour être présentées au Théâtre des Champs Elysées : TABULA RASA, de Ohad Naharin sur une musique d’Arvo Pärt, WOMAN WITH WATER de Mats Ek, et enfin 24H AND A DOG  signé Osnel Delgado pièce inédite. La troupe est ainsi en une dizaine d’années devenue incontournable, et très demandée à l’international. Ce sont les 3 fondateurs qui dirigent la compagnie :Osnel Delgado, chorégraphe résident et directeur artistique, Fernando Saez, directeur exécutif et Daileydys Carrazana, danseuse.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Ohad Naharin : il est le chef de file incontesté de la danse contemporaine israélienne et chorégraphe résident de la Batsheva Dance Company, on le considère comme l’un des chorégraphes majeurs de notre époque. Né en 1952 en Israël d’une mère chorégraphe, professeur de danse et spécialiste de la méthode Feldenkrais et d’un père acteur et psychologue, il intègre la Batsheva Dance Company en 1974 sans véritable formation initiale. Au cours de sa première année, Martha Graham, alors chorégraphe en résidence au sein de Batsheva, l’invite à rejoindre sa propre compagnie à New-York. Durant les 10 années suivantes, il présente notamment des pièces pour la Batsheva Dance Company, la Kibbutz Contemporary Dance Company et le Nederlands Dans Theater. Il a chorégraphié plus de 30 pièces pour sa compagnie et sa division junior, Batsheva Young Ensemble. Ses pièces ont été reprises par les plus grandes compagnies et présentées sur les plus grandes scènes internationales. Sous le pseudonyme de Maxim Waratt, Ohad Naharin est également compositeur, il a composé, édité et mixé plusieurs de ses propres bandes sonores. Son œuvre a également fait l’objet de plusieurs films, dont le documentaire Out of focus (2007) de Tomer Heymann et Mr. Gaga (2015) des frères Heymann.

woman with water- Mats Ek- photo Ivo Roberto Baelli

 

On ne présente plus Mats Ek, mais parlons d’Osnel Degado,  fondateur, directeur artistique, danseur et chorégraphe. Diplômé en 2003 de l’École nationale de danse de La Havane, Osnel Delgado travaille tout d’abord avec la Danza Contemporanea de Cuba de 2003 à 2011 en tant que danseur. En 2012, il fonde sa propre compagnie : la Malpaso Dance Company. Durant son parcours, l’artiste travaille notamment avec les chorégraphes Mats Ek, Rafael Bonachela, Kenneth Kvarnström, Ja Linkens, Itzik Galili, Samir Akika, Pedro Ruiz, Isidro Rolando et George Cespedes. En tant que chorégraphe, il compose notamment Ocaso, 24 hours of a Dog ou Dreaming of Lions pour sa compagnie et créé des œuvres pour DCC, Rakatan et Ebony Dance of Cuba. Osnel Delgado est en outre professeur de danse à l’École nationale de danse de La Havane.

Malpaso TabulaRasa Photo by Nir Arieli

 

 

Havana-based contemporary dance company Malpaso

Cette série de représentations à Paris a été largement saluée, par un public qui a montré son approbation avec des applaudissements mérités.

Malpaso 24Hours Photo @BillHebert

Rating:
VOTRE VOTE

José Martinez qui dirige la compagnie nationale de danse d’Espagne nous offre une grande leçon de chorégraphie avec ce spectacle.

AFFICHE CND

Vous avez pu lire et voir sur ce site un entretien exclusif avec José Martinez ( http://www.onsortoupas.fr/rencontre-avec-jose-martinez-pour-transcendanses-au-theatre-des-champs-elysees-les-2728-et-29-janvier-2015/ ), mais entendre parler d’un spectacle et le voir est loin d’être la même chose. Et j’ai découvert ce spectacle hier soir pour sa première représentation au Théâtre des Champs Elysées. Trois oeuvres différentes, trois compositions contemporaines, mais d’un accès facile.

SUB1

SUB

SUB

La première de ces oeuvres, SUB d’Itzik Galili avait été crée le 25 Mars 2009 à Amsterdam, et c’était la première fois qu’elle a été interprétée en France. La musique est signée Michael Gordon et les interprètes sont tous des hommes, torse nu. On vibre avec ces corps qui se meuvent sous des éclairages tamisés dans des mouvements d’ensemble absolument superbes où les protagonistes sont d’une souplesse  incroyable. La salle ne s’y est pas trompée qui a fait une ovation méritée à la troupe.

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Second ballet , Extremely Close, autre première française pour cette oeuvre d’Alejandro Cerrudo, qui a été créée en Août 2009 à New York. Huit danseurs (et danseuses cette fois) qui évoluent sur un plancher recouvert de plumes, avec des carrés de décor blancs qui se déplacent lors de la performance. Cette fois encore, on ne peut qu’adresser des louanges à tous les danseurs, pour la qualité de la prestation, de la danse, de la chorégraphie sans faute . Des musiques signées Philip Glass et Dustin O’Halloran rythment ce ballet qui dure environ 22 minutes et qui , lui aussi a été ovationné par la salle.

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

Casi Casa © Todd Rosenberg

Casi Casa © Todd Rosenberg

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

Après un court entracte, retour sur le dernier ballet présenté, d’une durée de 44 minutes environ, avec Casi Casa de Mats Ek, créé le 4 décembre 2009 par le Contemporary Cuban Dance Co à Cuba. Cette pièce parle de la vie quotidienne, avec pour décor un sofa, une gazinière et une porte. Il y a même de curieux aspirateurs, et les 11 danseurs et danseuses évoluent dans ce cadre. Que dire? On reste sous le charme, on vibre avec la troupe, sur la musique de Fleshquarter.

Casi Casa

Casi Casa

Casi Casa

Casi Casa

Franchement, jusqu’à ce jour j’avais quelques réticences pour les spectacles de danse contemporaine, préférant des oeuvres classiques, mais José Martinez et sa compagnie de danse ont réussi en deux heures le tour de force de me retourner, et de faire de moi un vrai fan. J’espère vivement que de telles oeuvres vont ‘envahir’ les salles de représentations de Paris, que ces spectacles vont attirer de plus en plus de spectateurs!

Merci José Martinez!

 

Distribution:

SUB

Esteban Berlanga-Toby William Mallitt-Erez Ilan-Álvaro Madrigal – Jacopo Giarda-Lucio Vidal-Rodrigo Sanz

 

 EXTREMELY CLOSE

 

Emilia Gisladöttir (27-29)- Elisabet Biosca (28)- Isaac Montllor – Kayoko Everhart (27-29)- Mar Aguiló (28)-Sara Fernández–Jessica Lyall – Francisco Lorenzo – Aleix Mañé – Antonio De Rosa

 

 CASI CASA

 

TV: Francisco Lorenzo             KITCHEN: Kayoko Everhart / Lucio Vidal          VACUUM CLEANER: Emilia Gisladöttir ( 27-28)-Elisabet Biosca (29) DOOR: Jessica Lyall/Alessandro Riga (27-28) – Allie Papazian/Antonio De Rosa (29)         TRIO: Isaac Montllor, Aleix Mañé, Mattia Russo (27-28) Isaac Montllor, Erez Ilan, Jacopo Giarda (29)          PINK: Aída Badía (27-28)-Mar Aguiló (29)          HAT: Sara Fernández (27-28)-Agnès López (29)

Pour les représentations du mercredi 28 et du jeudi 29, voir les détails sur le site : http://www.onsortoupas.fr/rencontre-avec-jose-martinez-pour-transcendanses-au-theatre-des-champs-elysees-les-2728-et-29-janvier-2015/

crédits photos : SUB : @JM Zarzuela

Extremely Close : @ Jesus Vallinas

Casi Casa: @Jesus Vallina, @Domingo Fernandez, @ Todd Rosenberg