Jack O’Connell

All posts tagged Jack O’Connell

Rating:
VOTRE VOTE

Un suspense de bout en bout, un très grand film avec des stars devant et derrière la caméra.

téléchargement (6) téléchargement (7)

Lee Gates (George Clooney) est la star du show live « Money Monster », réalisé par  Patty Fenn (Julia Roberts). Quelques semaines auparavant, il a conseillé à ses spectateurs de miser sur une société IBIS en assurant que c’était un placement exceptionnel. Hélas pour les épargnants qui l’ont cru, l’action s’est effondrée et 800 millions de dollars se sont évaporés en une séance. Les dirigeants d’IBIS ont plaidé un couac  dans un algorithme . Le PDG d’Ibis, Matt Camby ( Dominic West)  attendu sur le plateau de l’émission pour s’expliquer , fait faux bond au dernier moment. et  reste introuvable. Quelques minutes après le début de l’émission, un livreur ,  Kyle (Jack O’Connell) surgit sur le plateau muni d’un revolver, avec deux boites contenant des gilets d’explosif, qu’il fera mettre à Lee Gates. Il lui explique qu’il a misé toute sa fortune dans l’opération, et qu’il veut savoir ce qui s’est passé. Sachant qu’il a un détonateur en main qui risque de faire sauter non seulement le personnel présent mais faire d’énormes dégâts, on le prend très au sérieux.

téléchargement téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2)

Jodie Foster qui reprend sa casquette de réalisatrice pour ce film a choisi ses comédiens avec une justesse incroyable. On savait qu’elle était ultra douée autant devant que derrière la caméra, mais elle , elle a réussi un très grand film. C’est peut-être pour cette raison que le film n’entre pas en compétition sur la Croisette, les autres films seraient certainement restés dans l’ombre. Certes ce sont les deux grandes stars, Julia Roberts et George Clooney qui feront la une des journaux, mais il ne faut surtout pas oublier un des meilleurs acteurs de la nouvelle génération, Jack O’Connell qui est tout aussi formidable dans ce rôle difficile, et qui ne démérite pas, bien au contraire.

Le suspense vous prend aux tripes après la séance d’ouverture et ne vous lâchera pas après le mot fin. Avec ce genre de films, le cinéma américain prouve qu’on peut faire de grands moments de cinéma, sans utiliser d’effets spéciaux, sans la 3D, mais avec un scénario en béton et des acteurs auxquels on croit, qui se donnent à fond.

téléchargement (1) images images (2) images (1)

Bravo Melle Foster. Lorsque je vous avais interviewé il y a quelques années pour un autre film que vous aviez réalisé , j’étais resté sous le charme de votre personnalité . Vous nous prouvez, une fois encore, que vous êtes vraiment une personne qui compte dans le cinéma mondial avec ce film qui est certainement un des meilleurs de cette année!

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Un sujet superbe et passionnant. Un BluRay d’une perfection rare.

19882287_3PA

INVINCIBLE_120X160_date

Le destin extraordinaire d’un coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis Zamperini (interprété par Jack O’Connell)  dont l’avion s’est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l’équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où deux d’entre eux survécurent 47 jours durant, avant d’être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre, dirigé par un japonais d’une cruauté hors du commun (Miyavi).

2432_FPT2_00044R_CROP2432_D045_00202_RV2_CROP_S2432_FPT2_00101R2432_TPF_00002R

Le sujet du film est formidable, les acteurs époustouflants. Outre les deux cités ci-dessus, il faut ajouter : Domhall Gleeson, Garrett Hedlund, Jai Courtney et Finn Wittrock. Des rôles difficiles. On imagine que tout ne fut pas rose sur le tournage. Mais il faut bien dire la vérité, malgré le scénario formidable écrit par les frères Cohen, Richard Lagravenese et William Nicholson d’après le livre de Laura Hillenbrand, le film pêche par sa longueur, 2 h 17. Le début est un grand moment de cinéma, la jeunesse de Louie, ses premiers pas à l’armée, le naufrage de leur avion, tout cela est du grand cinéma. Mais les 47 jours en mer nous semblent aussi longs que ceux qu’on connus les véritables héros. On n’en voit plus le bout. Et cette sensation de lenteur, de longueur se poursuit avec les scènes dans le camp de prisonniers. Si la réalisatrice, Angelina Jolie a voulu qu’on sente ces longueurs, elle a réussi sur toute la ligne. En revanche, si le spectateur s’intéresse à l’histoire, ce qui fut le cas pour moi, quel dommage qu’elle n’ait pas coupé des scènes, tout particulièrement dans celles sur le radeau.

2432_TPF_00108R 2432_FPT2_00246RV2_CROP 2432_TPF_00002R

Ceci dit, Invincible reste un beau film, un hommage à l’Homme, à la volonté de vivre ou de survivre malgré des événements épouvantables.

2432_D016_00016_RV2_CROP 2432_D014_00164_RV2_CROP_S 2432_D011_00071R 2432_D008_01447_RV5_CROP_S 2432_D002_00350_RV4_CROP_S

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ / UV : Image : 2.40 letterbox / Ecran : 16/9 Audio : Anglais Dolby Atmos, Français, Russe, Espagnol, Allemand, Italien Dolby Digital 5.1

Copie digitale offerte au format UltraViolet
10 scènes coupées (HD – 15’44 » – VOST)
« Dans les coulisses de Invincible » (HD – VOST) :
– « 50 ans de gestation » (6’33 »)
– « Le combat d’une conteuse, la réalisatrice Angelina Jolie » (11’45 »)
– « La génération la plus robuste » (10’13 »)
Le véritable Louis Zamperini (HD – 29’47 » – VOST)
Concert pour l’équipe du film avec Miyavi (HD – 7’42 » – VOST)
« Au théâtre du camp de prisonniers : Cendrillon » (HD – 6’29 » – VOST)
« Louis et la voie du pardon » (HD – 6’43 » – VOST)

Sous-titres :  Français, Allemand, Italien, Russe, Castillan, Danois, Finnois, Islandais, Néerlandais, Norvégien, Portugais, Suédois, Arabe

C’est un bluray absolument superbe. L’image est d’une qualité incroyable. Quant au son, je crois que c’est le premier BliuRay à nous proposer un son Dolby Atmos. Même si je ne suis pas équipé pour ce nouveau procédé, le son est prodigieux. On se croirait dans une bonne salle de cinéma.

le film annonce :