Jean Yanne

All posts tagged Jean Yanne

Rating:
VOTRE VOTE

Vu l’énorme succès du film PAPY FAIT DE LA RESISTANCE, on a oublié que ce fut tout d’abord une pièce de théâtre qui s’est jouée au Splendid St Martin  du  au , puis du  au . Elle est revenue pour notre bonheur au Théâtre de Paris pour une série limitée de représentations!

Ecrite par Martin Lamotte & Christian Clavier, le cinéma s’en est emparé en 1983 avec une distribution de choix : Jacqueline Maillan, Michel Galabru, Jean Carmet,        Gérard Jugnot, Dominique Lavanant, Martin Lamotte, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Jean Yanne, Roland Giraud, Jacques Villeret, Josiane Balasko, Michel Blanc, Jean-Claude Brialy,  Jacques François, Bernard Giraudeau et Julien Guiomar, pour ne citer que les plus connus.

Pour cette reprise, 40 ans plus tard, seul Martin Lamotte fait partie de l’ancienne équipe, qui est cette fois Papy aux côtés de Catherine Jacob, Karine Belly, Remi Johnsen, Serge Postigo qui a co-adapté et mis en scène cette version actuelle , Antoine Croset, Julien Jacob, Lionel Laget, sans oublier, comme indiqué sur l’affiche : Gustav Le Chat! J’ai beaucoup aimé la mise en scène, et les différents décors en plaque tournante signés François-Jean de Ligueras.

Nous sommes en Juin 1940 ! La France est envahie, qui gémît sous la botte nazie. Dans Paris occupé, les habitants subissent de plein fouet la débâcle , mais. certains ne se résignent pas et résistent. C’est le cas d’André Bourdelle, grand musicien, qui,  en 1941 sera fait prisonnier et mourra en prison la même année. Sa femme et ses enfants ont repris le flambeau aux côtés de leur grand-père qu’ils appellent affectueusement…Papy. La pièce commence le jour de l’arrivée du général Sponz, général allemand, qui vient élire son quartier général dans l’hôtel particulier de la famille Bourdelle. Celle-ci s’en va vivre à la cave, n’oublions pas «Super Résistant» qui apparaît au gré des aléas de la guerre ainsi qu’un fils très efféminé qui cache des  secrets, un général allemand francophile, et une pléiade de rôles tenus par les comédiens qui se déchainent sur scène !

Toutes les photos : © Lorène Carpentier

La pièce avait été filmée pendant les restrictions Covid et diffusée à la télé. Je pense qu’il doit être possible de la retrouver  en replay ou sur YouTube!

Peut-être une tournée à l’horizon, si c’est le cas ne manquez pas la possibilité de rire franchement!

 

Rating:
VOTRE VOTE

Série culte sur Canal +, voici l’adaptation théatrale.

C’est en 1988 que Christian Fechner, Canal + et Pierre Lescure lancent Palace, et donnent carte blanche à Jean-Michel Ribes. Ce sera une série loufoque qui a permis au téléspectateur de découvrir de nouveaux visages, comme Valérie Lemercier, mais aussi des comédiens déjà célèbres, comme Jean Carmet, Philippe Khorsand, Jacqueline Maillan, Claude Pieplu (la voix des Shadoks!)=, François Rollin, François Morel, avec des apparitions de célébrités : Christian Clavier, Pierre Arditi, Roger Hanin, Gérard Lanvin, Pierre Mondy, Les Nuls, Jean Yanne ou Daniel Prévost.

L’époque est bien révolue où des stars faisaient ainsi des apparitions. Et pour l’adaptation théâtrale, vous vous doutez bien que la majorité n’étant plus de ce monde, ils ne peuvent donc être remplacés. Nouvelle distribution donc: Salim Bagayoko, Joséphine de Meaux, Salomé Dienis-Meulien, Mikaëm Halimi, Mgali Lange, Jocelyn Laurent, Philippe Magnan, Karina Marimon, Coline Omasson, Thibaut Orsini, Simon Parmentier, et celui qui a attiré notre regard depusi quelques comédies musicales : Gwendal Marimoutou, que l’on avait vu dans Résiste, Madiba et Saturday Night Fever.

C’est, une fois de plus vers lui que nos regards convergent, raison de plus pour le rencontrer à nouveau:

Palace, c’est au Théâtre de Paris

du mardi au samedi à 20h30 et dimanche à 15h30

Tarifs flash jusqu’au 9 novembre : de 12 à 32€

la bande annonce :

 

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Les textes de Jean Yanne reprennent un petit coup de jeune sur la scène du Théâtre du Petit Montparnasse.

 

1908302_538884812888651_8614771244006539919_n

 

Jean Yanne fut un génie, et s’il peut paraître avoir été oublié, il suffit d’écouter les Grosses têtes de Philippe Bouvard pour voir que son humour est resté toujours aussi incisif. Les plus âgés se souviendront l’avoir vu sur les écrans de télévision, alors que celle-ci était encore en noir et blanc, et ensuite l’avoir lu, ou suivi au cinéma avec des films comme ‘Tout Le Monde il est beau, Tout le monde il est gentil », Moi y’en a vouloir des sous, ou Show Business, sans oublier ‘Liberté Egalité Choucroute ou Deux heures moins le quart avant Jésus Christ, des films qu’il avait réalisés. Sans oublier des films dans lesquels il jouait l’acteur, comme Le Boucher (Chabrol), Je règle mon pas sur les pas de mon père ( Remy Waterhouse), Nous en vieillirons pas ensemble (Pialat) ou Week end (Godard). Certes ses films en tant que réalisateur reflétaient mieux cet esprit grivois, anticonformiste, anticlérical qui ont fait sa gloire. C’était donc un drôle de boulot d’extraire de quoi monter une pièce de tout ce qu’il a écrit, ou fait en télévision, et c’est ce à quoi s’est intéressé le metteur en scène et acteur/chanteur de ce ‘On n’arrête pas la Connerie’, Jean-François Vinciguerra, qui joue aux côtés d’un autre ancien secrétaire des Grosses têtes, Eric Laugérias. on n'arre_te pas la connerie1 on n'arre_te pas la connerie4

Le spectacle a ressorti des textes dont on ne se souvenait pas, qui commencent le spectacle, et dont certains auraient pu rester dans les malles sans que l’on ne s’en plaigne. Il faut attendra le retour de Grands classiques comme les dialogues des Routiers (qu’il avait enregistrés avec Paul Mercey pour des émissions de télé) ou celui du Permis de conduire (avec Lawrence Reisner) ou le tout aussi célèbre La Circulation à Rome ( avec les deux précités à l’époque) pour que spectacle trouve enfin son rythme. Certes au départ les publicités totalement loufoques donnent le ton, mais passent trop rapidement, entre des chansons pour qu’on s’accroche totalement. Mais la seconde partie, lorsque ces sketchs arrivent fait redoubler les rires, avec le rythme de certaines chansons  comme celles de ses films font que le spectacle se termine avec de vrais rires dans la salle. Les deux comédiens jouent et chantent, accompagnés par un ou une pianiste selon les jours. J’ai pu apprécier Isabelle Fleur lors de la représentation où je me suis rendu. Tout cela est bon enfant et vous permet de passer une excellente soirée.

 

on n'arre_te pas la connerie3 on n'arre_te pas la connerie2

 

Les comédiens peuvent changer selon les jours, puisque les noms de Frédéric Longbois, Johan Farjot ou Bruno Membrey sont cités en alternance. Et pour certaines publicités, vous verrez Chantal Ladesou, Laurent Ruquier, Eve Ruggieri, François Berléand ou Marie Drucker.

 

Toutes les photos : Copyright : Jeep STEY   Au Petit Montparnasse, 31 rue de la Gaité Paris 14  (métro Gaité ou Edgar Quinet)

. Places 20€ et 34 € Réservations par téléphone : 01 43 22 77 74, du lundi au samedi entre 11h et 19 h, dimanche 11h /15h   Pour le plaisir: un des sketchs  filmé dans les années 60: