Johnny Hallyday

All posts tagged Johnny Hallyday

Rating:
VOTRE VOTE

Une carrière fulgurante, une voix exceptionnelle, un talent fou, et une gentillesse légendaire, voilà comment je definirai Nicoletta, que j’ai rencontrée à nouveau pour la manifestation : Des Livres, Des Stars à Paris

@ Eric Fougère

Nicoletta, je la connais depuis des années, quelques fêtes ensemble lors des festivals d’Avoriaz, et je l’ai toujours adorée. Il faut bien dire qu’elle est plus que sympathique, comme vous allez le découvrir dans l’entretien qui suit :

Quelques photos qui illustrent sa carrière :

photo : © Jean-Christophe Molinier.

photo: @Jacques Benaroch

photo : @ Jacques Benaroch

photo : @ Jean-Christophe Molignier/Norma Productions

Si certaines photos ne sont pas signées, elles sont toutefois extraites de son livre, qui se lit et se dévore comme vous pourrez en juger par vous-même

Nicoletta, Sous Sister, 50 ans de scène

Editions du Cherche Midi

28€

 

Rating:
VOTRE VOTE

Henry-Jean Servat, un nom qui vous sit quelque chose si vous lisez régulièrement et depuis longtemps Paris Match, ou si vous étiez un afficionado des matinales télé, il est l’ami des stars et des grands (grandes) de ce monde. Il vous en parle dans un livre qui vient de sortir aux Editions de l’Archipel : SO CHIC !

Des rencontres, il en a fait des centaines avec des personnalités aux antipodes, du spectacle à la politique, des stars internationales aux têtes couronnées. Le mieux est quand même de lui demander de nous raconter quelques unes de ces péripéties.

Vous l’avez compris, il y a de quoi écrire plusieurs livres avec toutes ces rencontres. Dans ce premier tome, voilà quelques uns de ces grands noms : Jacquelinbe Delubc, Johhny Hallyday, Zinédine Zidane, Bernadette Chirac et Claude Pompidou, Brandon Lee, Sylvester Stallone, Madonna, Sharon Stone, Brigitte Bardot, Isabelle Adjani, Jeanne Moreau, Pierre Cardin parmi bien d’autres. Le livre se lit presque d’une seule traite, plus de 240 pages où jamais il n’égratigne personne. On sent qu’il aime tous ceux et celles dont il parle, regardons quelques photos de Monsieur Servat avec des stars…

Henri-Jean Servat & Bernadette Chirac, Presidente de la fondation Claude Pompidou foundation,  10 Septembre, 2013 . (Photo by Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images)

 

Rating:
VOTRE VOTE

Sylvie Vartan,  une icône de la chanson française, dont les admirateurs ne se comptent plus, a fait l’objet de nombreux livres. Le dernier en date signé Christian & Eric Cazalot, est un hommage à cette chanteuse-comédienne qui a débuté au tout début des années 60, et qui reste toujours à la pointe de l’actualité. C’est ça le talent!

Ce n’est un secret pour personne qui me connaisse. Je suis fan de Sylvie Vartan, que ce soit en musique, au cinéma, au théâtre, elle a toujours su m’étonner, et lors des nos rencontres / interviews, j’ai toujours été sous son charme, sans oublier les nombreux concerts où j’ai pu l’applaudir. C’est certainement ce qui est arrivé aux auteurs de ce nouveau livre, c’est pourquoi j’ai rencontré un homme qui sait tout sur elle, Eric Cazalot, un des deux co-auteurs. Le résultat: un entretien de près de 30 minutes, passionnant de bout en bout :

On aurait certainement pu parler encore plus longtemps, mais gardons cette idée pour d’autres occasions.

Merci Eric, Merci Sylvie!

Quelques illustrations: les pochettes de certains 45 tours dont on parle lors de cet entretien:

et une rareté,  2 pochettes différentes pour un même disque :

Rating:
VOTRE VOTE

Sam Bernett n’est pas un homme de l’ombre pour les Vieilles Canailles. Il les a connus à leurs débuts et  jusqu’aux derniers concerts ensemble. Une rencontre avec ce géant de la radio, entre autres, s’imposait.

Il est vrai que nombre d’entre nous ont connu Sam Bernett quand il ‘faisait’ de la Rdio sur les grandes ondes, que ce soit à RTL ou à Europe 1. J’ai eu l’occasion de travailler sur les ondes FM, et j’ai gardé de lui le souvenir d’un mec BIEN. Il n’a pas fait que de la radio vu qu’il a aussi été un des instigateurs du Disney Village, et un des directeurs de Disneyland Paris. C’est dire qu’il a des choses à raconter. La parution de son nouveau livre : VIEILLES CANAILLES, Un Fabuleux Destin, aux éditions du Cherche Midi a été l’occasion de le croiser à nouveau, et je n’attends qu’une chose, une nouvelle occasion de l’écouter et de vous faire participer.

Magique non? On se laisse bercer par ces récits. On s’imagine l’effet que cela doit faire d’être l’ami des ces canailles, mais aussi de tous les autres, que ce soit Claude François, Michel Sardou, Sylvie Vartan parmi ceux qui l’ont marqué. En feuilletant ce livre, on vibre avec lui, avec ces 3 potes qui se sont connus de la fin des années 50 au Golf Drouot jusqu’au jour funeste du décès de Mr Jean-Philippe Smet, parce que Johnny n’est pas mort, et ne le sera jamais pour ses fans.

J’ai retrouvé quelques photos dont je ne peux pas créditer leur auteur. Ce que je ferai volontiers s’il s’agit de vous.

Sam a aussi quelques photos à partager avec vous. Certaines de ces photos sont inédites et on ne peut que le remercier une fois encore:

Eddy Barclay & Sam Bernett

Dick Rivers, Henri Leproux, Sam Bernett

Jacques DUTRONC, la guitare sur l’ épaule et une poupée à la main, se promenant au jardin des Tuileries

Eddy & Johnny

Eddy Mitchell et Jacques Dutronc sur la scène du Golf-Drouot à Paris.
1965
Photo André Crudo

Johnny & Sam, diner entre potes

La Pétanque….

souvenirs d’une émission RTL

Un petit plaisir avec un grand: Serge Gainsbourg

En studio radio avec Johnny et Eddy

Les Martin Circus & Sam

Dick Rivers, Henri Leproux & Sam Bernett

Merci Sam! Merci les Vieilles Canailles!

Guy Courthéoux

Rating:
VOTRE VOTE

Ils sont 5, ont entre 13 et 17 ans, ce sont les PETITES CANAILLES et ils sortent un album avec des titres mythiques des années 60.

 

Ces 5 là ont de très belles voix, et lors d’un show case, j’ai eu le plaisir de rencontrer 2 d’entre eux ( normal le canapé n’avait que 3 places! )

voici donc Carla et Hindy pour un entretien exclusif pour onsortoupas.fr

vous voulez connaître tous les titres sur ce CD :

 

Mais le mieux n’est-il pas de les écouter chanter en direct, devant une salle totalement conquise lors d’un show-case qui s’est déroulé il y a quelques jours. OnSortOuPas.fr y était et a filmé nombre de titres. Les voilà, régalez-vous

A tout seigneur, tout honneur  : ma préférée  qui est aussi celle d’hindy et Carla : Bang Bang ( autrefois créé en français par Sheila)

une version très douce de J’attendrai : ( en français par Claude François)

 

Deux titres ont été interprétés par Sylvie Vartan :

Le Locomotion

 

et DadouRon ron ( immense succés  pour Hallyday aussi)

 

Sans oublier Françoise Hardy : Comment te dire Adieu

Et Jacques Dutronc : Fais Pas Ci, Fais Pas Ca:

Autres canailles ( des vieilles canailles) :

Johnny Hallyday : Pour moi la vie va commencer,

 

puis Eddy Mitchell : Be bop a lula

autre star des sixties : Richard Anthony avec un tube immense : J’entends siffler le train :

Impossible de passer sous silence Christophe et ses Marionettes :

Il manque un titre en anglais que tout le monde connaît : Pretty Woman, créé par Roy Orbinson:

et un bonus final un medley :

TOUTES LES VIDEOS @ GUY COURTHEOUX POUR LE SITE  ONSORTOUPAS.FR, avec l’aimable autorisation de la production des petites Canailles. Toute reporduction interdite sans accord

 

 

Le CD avec 13 titres est actuellement disponible avec Lilian, Hindy ,  Carla, Madison et Ermonia

distribué par MCA / Universal

 

 

 

VOTRE VOTE

1000 musiciens pour un concert exceptionnel

ROCKIN’1000 c’est un projet musical qui regroupe mille musiciens amateurs et qui a fait le buzz sur la toile Il arrive pour la toute première fois en France. Après les Rolling Stones, AC/DC, Bruce Springsteen, les Red Hot Chili Peppers, Muse, Metallica, Johnny Hallyday ou U2, le Stade de France va vibrer au rythme de Rockin’1000 samedi 29 juin 2019. Et pour rendre cet événement encore plus exceptionnel, Philippe Manœuvre, le Monsieur Rock français, est le programmateur musical et le maître de cérémonie de cette soirée unique.

Rencontre avec Philippe Manoeuvre, comme il se doit : au Stade de France :

Adapter pour la France le succès considérable rencontré en Italie, c’est l’idée du directeur de Stade de France : Frédéric Souplet au micro d’onsortoupas.fr

 

Guitaristes, bassistes, batteurs ou chanteurs, jeunes ou moins jeunes … tout le monde peut tenter sa chance et saisir l’opportunité de participer à cette aventure unique: jouer sur la pelouse du Stade de France devant 50.000 spectateurs !
Les inscriptions pour le casting vidéo de cette édition française sont ouvertes sur le site
Nirvana, Deep Purple, les Rolling Stones, David Bowie, AC/DC, Queen ou Johnny Hallyday, … Les plus grands classiques du rock seront joués en live pour ce qui sera sans aucun doute l’un des événements rock de l’année
2019. Les billets sont disponibles sur www.stadefrance.com. 
des images des concerts en Italie :

VOTRE VOTE

le Centre national du costume de scène à Moulins célèbre ses 10 ans et va clôturer cette année anniversaire en chanson avec l’exposition Déshabillez-moi ! Les costumes de la pop et de la chanson.

AfficheOK
Le CNCS expose 100 ans de chanson à travers ses costumes  les plus emblématiques :des robes en strass de Mistinguett au blouson en cuir noir et bandana de Renaud, des costumes
dessinés par Jean-Denis Malclès pour les Frères Jacques, aux tenues noires de Johnny Hallyday, d’Edith Piaf, de Barbara et d’Alain Bashung, des petites robes Carven chantées et portées par Jacqueline François à la ceinture de bananes de Joséphine Baker en passant par les tenues dorées d’Etienne Daho ou des Brigitte aux créations couture signées On Aura Tout Vu, Jean Paul Gaultier, Frank Sorbier pour des artistes français et internationaux. Sans oublier l’idole qui est partie à l’âge de 39 ans, célèbre pour ses costumes à paillettes: .

Costume de Camps de Lucas porté par Claude François.

Costume de Camps de Lucas porté par Claude François.

Bottines Anello & Davide portées par Claude François.

Bottines Anello & Davide portées par Claude François.

Costume de Barbara

Costume de Barbara

Costume de Jean Colonna porté par Alain Bashung lors de la « tournée des grands espaces », 2003

Costume de Jean Colonna porté par Alain Bashung lors de la « tournée des grands espaces », 2003

Robe portée par Yvette Horner lors de programmes télévisés.

Robe portée par Yvette Horner lors de programmes télévisés.

Dès son entrée dans l’exposition, le visiteur sera immergé dans l’univers de la musique et de la chanson à travers la présentation de collections de fans (affiches de concert, dédicaces, objets souvenirs glanés lors de concerts…) ou d’objets cultes appartenant aux « mythologies populaires » comme  le canotier de Maurice Chevalier. Puis à travers un  parcours en 13 salles thématiques, on passe de l’univers du music-hall des années 50/60 (Mistinguett, Maurice Chevalier, Les Frères Jacques…) à celui de l’opéra pop. Une salle est aussi consacrée à la « pop Couture » avec les créations de Jean Paul Gaultier, d’Alexandre Vauthier, de Thierry Mugler, d’On Aura Tout Vu portées par Beyoncé, Madonna, Conchita Wurst, , Kylie Minogue, Lady Gaga… Les tenues noires sont également  prisées par les artistes avec les robes d’Edith Piaf et de Barbara ou la génération des blousons noirs. En miroir à cette vitrine, « Les légendes dorées » scintillent de tout leur éclat grâce aux costumes aux reflets d’or d’Etienne Daho, des Brigitte , ou de Sheila dans sa période Disco. Le parcours se termine avec une salle entièrement dédiée à   et son double exubérant sur scène -M- , dont la coiffure détonante, les lunettes customisées et les costumes multicolores sont immédiatement reconnaissables.

Veste portée par Sheila dans l’émission « Top A », 11 mai 1974.

Veste portée par Sheila dans l’émission « Top A », 11 mai 1974.

Robe d’Alexis Mabille portée par le duo Brigitte aux 30e Victoires de la Musique, 2015.

Robe d’Alexis Mabille portée par le duo Brigitte aux 30e Victoires de la Musique, 2015.

Costume Yves Saint Laurent porté par Etienne Daho lors du « Diskönoir tour », 2014-15.

Costume Yves Saint Laurent porté par Etienne Daho lors du « Diskönoir tour », 2014-15.

Blouson porté par Renaud lors d’un concert au Zénith, 1984.

Blouson porté par Renaud lors d’un concert au Zénith, 1984.

Blouson en cuir et bandana portés par Renaud pour la tournée « Boucan d’enfer », 2003.

Blouson en cuir et bandana portés par Renaud pour la tournée « Boucan d’enfer », 2003.

Robe de Carven portée par Jacqueline François vers 1955.

Robe de Carven portée par Jacqueline François vers 1955.

Situé dans une ancienne caserne militaire du XVIIIe siècle classée Monument historique, le CNCS a attiré depuis son ouverture en 2006 plus de 700 000 visiteurs. Le CNCS conserve, montre et explique les oeuvres d’une collection unique au monde composée à ce jour de 10 000 costumes de théâtre, de danse et d’opéra depuis le milieu du XIXe siècle  provenant de dépôts des trois institutions fondatrices du Centre, la Bibliothèque nationale de France, la Comédie-Française et l’Opéra national de Paris, auxquels sont venus s’ajouter de nombreux dons de compagnies, d’artistes et de théâtres. Ce musée unique au monde a présenté pas moins de 21 expositions  et abrite depuis 2013 la collection du danseur Rudolf Noureev soit un ensemble de 3 500 pièces.

Exposition LOpéra Comique et ses trésors

Exposition L’ Opéra Comique et ses trésors

Costumes du CNCS mis en scène dans l escalier principal

Costumes du CNCS mis en scène dans l escalier principal

Costume Betes de scène

Costume Betes de scène

CNCS

Robe de Carven porté par Jacqueline François 1953-1955.

Robe de Carven porté par Jacqueline François 1953-1955.

Centre national du costume de scène (CNCS)
Quartier Villars, Route de Montilly, 03000 Moulins
Tél. : 04 70 20 76 20

www.cncs.fr
Exposition
Du 15 octobre 2016 au 5 mars 2017
Ouverture tous les jours de 10h à 18h
Fermeture exceptionnelle les 25 décembre et 1er janvier

Visites guidées de l’exposition possibles : samedis et dimanches, et tous les jours pendant les vacances scolaires à 14h30 et 16h
Tarifs : Plein : 6 € / réduit : 3 € / gratuit pour les – 12 ans

22 © CNCS Florent Giffard 21 © CNCS Florent Giffard

Jupe et cape pailletées de José Vinas portées par Line Renaud lors du final à Las Vegas, 1968.

Jupe et cape pailletées de José Vinas portées par Line Renaud lors du final à Las Vegas, 1968.

Costume de Renata Morales porté par Yelle lors de la tournée « Complétement fou », 2014.

Costume de Renata Morales porté par Yelle lors de la tournée « Complétement fou », 2014.

Costume Agnès B. porté par Matthieu Chedid pour la tournée « Qui de nous deux ? », 2003.

Costume Agnès B. porté par Matthieu Chedid pour la tournée « Qui de nous deux ? », 2003.

Guitare « Billie » créée par Cyril Guérin pour Matthieu Chedid à l’occasion de la tournée « Qui de nous deux ? », 2003.

Guitare « Billie » créée par Cyril Guérin pour Matthieu Chedid à l’occasion de la tournée « Qui de nous deux ? », 2003.

TOUTES LES PHOTOS / © CNCS / Florent Giffard

Rating:
VOTRE VOTE

Laurent Gerra est vraiment incroyable. Quand on pense connaître son talent, on découvre qu’il est encore capable de nous étonner.

claude012

Si on écoute son duo sur RTL chaque matin à 8h45, on sait qu’il se rapproche de l’actualité, qu’il la malmène à sa manière. On sait aussi qu’il possède un talent d’imitateur qui lui permet de nous offrir une palette des plus complètes. Tous les hommes (et certaines femmes) politiques se font égratigner chaque matin. Le monde du cinéma, de la télévision, du sport en prend aussi pour son grade. Et pourtant ce n’est jamais méchant.  C’est surtout un moyen de nous faire rire de bon matin. Et son spectacle? J’y arrive.

IMG_0703

Dans un véritable décor qui n’est pas sans rappeler les orchestres des années 50, Laurent Gerra n’est pas seul sur scène. le grand orchestre de Frédéric Manoukian est là, une belle formation qui occupe toute la scène. Et son spectacle ne nous donne aucun répit. Il balance  à tour de bras. Le proverbe dit : ‘Qui aime bien châtie bien’, alors il doit vraiment adorer notre président actuel. C’est sa tête de turc, mais on se souvient qu’il en avait fait autant avec le précédent.

Le spectacle est aussi un vrai coup de chapeau à ses idoles, ou à ceux qui ont fait le music hall en France : Henri Salvador, Yves Montand, Enrico Macias, Gilbert Bécaud, Claude Nougaro, Charles Aznavour, sans oublier Johnny Hallyday. Côté cinéma, il ne manque pas de saluer les géants de l’écran que sont Delon et Belmondo. Phlippe Lucchini est aussi de la partie. Bien entendu la liste n’est pas exhaustive. C’est un festival! Et le spectacle oscille constamment entre humour et amour, entre musique et parole, pour le plus grand bonheur de la salle, qui rit de bon coeur.

IMG_0726 IMG_0725 IMG_0712 IMG_0711

J’avais eu la chance de rencontrer Laurent il y a très longtemps, à l’époque où je ‘faisais’ de la radio. Nous avions alors, avec sa compagne de l’époque, passé de très bons moments dans des festivals de film, et j’en gardais un excellent souvenir. Si je vous dis que cela remonte à 1997, vous vous doutez donc que c’étaient ses débuts. Et Laurent, malgré sa popularité n’a pas changé. Lorsque je l’ai croisé il y a quelques mois dans la rue, il est venu vers moi, et lorsque j’ai été le saluer dans sa loge après le spectacle, il m’a accueilli comme le bon pain, alors qu’il y avait bien d’autres personnalités présentes, comme le prouvent ces quelques photos.

IMG_0737 IMG_0733 IMG_0760 IMG_0749 IMG_0746 IMG_0742 IMG_0728

Toutes les photos (sauf affiche du spectacle) @ Guy Courthéoux /Claude Laplace /onsortoupas.fr   tous droits réservés

Donc je me répète peut-être, mais MONSIEUR LAURENT GERRA est un grand, un très grand, et je lui tire mon chapeau ( comme lui sait si bien le faire pour les personnes qu’il admire).

Profitez des soirées à l’Olympia, suivez le en tournée, écoutez le  chaque matin du lundi au vendredi  ou les soirs sur RTL!

Merci Laurent pour cette soirée

 

VOTRE VOTE

En neuf soirées – une par mois -,Olivier Barrot va évoquer un demi-siècle de grandes et petites scènes, depuis les années trente jusqu’à la mort de Coluche en 1986. Avec les archives de l’Institut National de l’Audiovisuel, il va projeter chansons, sketchs, séquences de télévision, tout ce qui permet de revivre la grande histoire du Music-Hall.

LA GRANDE HISTOIRE DU MUSIC-HALL FRANCAIS (Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) - par Olivier BARROT

Raconter l’Histoire du Music Hall, c’est raconter bien plus que celle d’un rideau rouge : c’est raconter la France, son esprit, ses questions, son insolence. Fort heureusement, il est bien loin
le temps ou l’on méprisait les arts populaires. Aujourd’hui on sait qu’il s’agit bien d’ « art » – trousser une chanson inoubliable et l’interpréter d’une façon fulgurante n’est pas à la portée de n’importe qui – et surtout que « populaire » indique une fusion exceptionnelle entre le public et l’artiste. Sur la scène du Music Hall français – scène riche, brillante -, n’apparaissent pas que des talents : on y a posé un miroir où le pays se regarde, pleure ses malheurs et rit de ses travers.
En fait, cette histoire du Music Hall sera une histoire de la France. On rencontrera l’amour sous toutes ses formes, du grivois au vénal en passant par le romantique ou l’interdit. On y verra des héros qui n’ont pas toujours un physique parfait mais de l’humour ou de l’audace. On y applaudira de grandes dames – parfois toutes petites, comme Edith Piaf -, grandes dames qui ne sont pas celles du Faubourg Saint-Honoré mais plutôt celles des pavés de la Butte, de Saint-Germain, et qui racontent un autre destin de la femme. On y admirera des personnalités plus ambiguës que prévu, témoignant, selon le moment, que les moeurs se relâchent ou se tendent. On y comprendra comment on bouscule les politiques et l’on dénonce les privilèges. On découvrira comment on regarde l’étranger à travers la chanson coloniale, le jazz ou la vedette à accent. Grâce à l’érudition lumineuse d’Olivier Barrot et aux trésors que l’Institut National de l’Audiovisuel met à votre disposition, vous passerez plusieurs soirées à découvrir ou retrouver des morceaux d’anthologie qui ont enthousiasmé les foules pendant des décennies. Au-delà de la nostalgie ou du plaisir pur, c’est une façon intelligente, sensible et originale de parcourir le siècle. ( Eric Emmanuel Schmitt)

C’est donc un dimanche par mois à 17h00 que vous pourrez revivre ces grandes heures. Voilà le planning des prochaines représentations conçues et dirigées par Olivier Barrot :

22/11/2015 : les grandes dames
20/12/2015 : les poètes
17/01/2016 : les années folles
21/02/2016 : les chanteurs de charme
20/03/2016 : les groupes vocaux
17/04/2016 : le yé-yé
15/05/2016 : le comique troupier
19/06/2016 : l’opérette marseillaise

Large choix, qui vous montrera que la chanson, ce n’est pas seulement la nouvelle star ou The Voice.

Tarif : 20€ (groupes : 15€)

réservations : 01 43 35 32 31
www.theatre-rive-gauche.com

Théâtre Rive Gauche
6 rue de la Gaîté 75014 Paris / M° Edgar Quinet ou Gaîté

J’ai par ailleurs trouvé, juste pour information, un récapitulatif des meilleurs vendeurs de disques en France . Je ne sais pas si c’est juste, mais bon, vous en jugerez par vous même, on ne dit pas si les CD sont inclus, mais cela donne un ordre d’idée. On voit que la variété française , tant décriée par certains est en bonne place avec dans les 5 premiers: Michel Sardou, Claude François, Sheila, et d’autres artistes populaires ensuite, comme Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Dalida, Joe Dassin, Nana Mouskouri, Frédéric François ou Céline Dion, et bien entendu les grands noms: Jean-Jacques Goldman, Charles Aznavour ou Hallyday

12065940_10153438265216107_5875496700655230480_n

Rating:
VOTRE VOTE

Le plus célèbre des photographes, celui qui a tout connu des années 60 nous raconte ses rencontres.

onsortoupas030

De son père François Périer, et de son géniteur qu’il ne nommera jamais sur scène, mais que tout le monde connaît, de ses premières photos avec les plus grands jazzmen des années 50 et 60 comme Miles Davis, Ray Charles, Dizzie Gillespie, Ella Fitzgerald,  de sa rencontre avec Daniel Filippachi , Jean-Marier Périer nous fait revivre ces années 60 avec les plus grandes stars, Hallyday et Claude François, et l’amitié qui les liait, ou encore du grand amour de sa vie, Françoise Hardy, de Sylvie Vartan, sans oublier Jacques Dutronc ou Eddy Mitchell et les stars d’Outre Manche comme les Beatles ou les Stones avec Mick Jagger. Il ne parle pas de tous ceux qui ont marqué ces décennies 60 et 70, mais nous montre des années de photos, avec aussi les deux plus grandes stars du cinéma Français, comme Brigitte Bardot ou Alain Delon.

IMG_0420 IMG_0423 IMG_0434 IMG_0437 IMG_0439 IMG_0448 IMG_0455

Il nous raconte des voyages, des anecdotes avec certains artistes, des rencontres improbables avec d’autres, et en deux heures, ceux qui l’ont rejoint dans cette causerie à bâtons rompus, sont sous le charme. On pourrait rester des heures durant à l’écouter. Vous me rétorquerez que tout cela est bien nostalgique, et que les jeunes ne sont pas intéressés. Alors expliquez moi pourquoi Hallyday fait encore de la scène, tout comme Vartan, pourquoi Claude François vend encore des milliers de disques prés de 40 ans après sa disparition, pourquoi les Beatles ont tellement marqué la musique et pourquoi les Stones font encore des concerts dans des stades pleins à craquer? Si ces gens là n’avaient pas marqué leur époque d’une manière ou d’une autre, comment se fait-il que hier soir la salle était pleine, que le nom de Jean-Marie Périer évoque immédiatement certaines photos, certains magazines comme Salut Les Copains?

IMG_0457 IMG_0454 IMG_0445 IMG_0443 IMG_0442 IMG_0440 IMG_0433 IMG_0429 IMG_0425

Si vous voulez comprendre les ‘pourquoi’, les ‘comment’, n’hésitez pas et venez écouter Jean-Marie Périer sur scène…et vous aurez certainement des réponses

Toutes les photos des artistes sont de Jean-Marie Périer…..et celles de ce grand Monsieur de la photo devant les photos projetées sont réalisées par onsortoupas.fr 

Jean Marie Périer sur scène, Flashback, c’est les lundi 19 et 26 octobre ainsi que le 2 novembre à 20h30

Places 20 et 30 €

location: 01 47 42 95 22  et sur le site : www.michodiere.com