Joseph Mazilier

All posts tagged Joseph Mazilier

Rating:
VOTRE VOTE

Quelle belle surprise que de découvrir une version nouvelle, revue, corrigée du ballet très  connu, LE CORSAIRE, avec un danseur dont on n’a pas fini de parler!

@ David Herrero

 

C’est dans le cadre de Trancendanses que nous avons pu découvrir ce ballet dans ine mise en scène et une chorégraphie signées Kader Belarbi, pour le BALLET DU CAPITOLE DE TOULOUSE, avec trop peu de représentations au Théâtre des Champs Elysées. Le ballet fut créé en 1856 à Paris par Joseph Mazilier, mais n’était jamais ré-apparue en France, tout au moins dans une version française. On avait pu le voir dans le cadre de certaines tournées avec des artistes étrangers. Monsieur Belarbi nous offre sa propre version, sa propre lecture, en ré-organisant la trame narrative, tout autant que la partition musicale., tout en gardant l’esprit de l’oeuvre que l’on connaît.  Musicalement on entend des extraits d’Adolphe Adam, Anton Arenski, David Coleman, Edouard Lalo, Jules Massenet et  Jean Sibelius, sans  que nos oreilles en soient choquées, bien au contraire. Si les spectateurs parisiens la découvrent enfin, ceux de Toulouse ont eu la chance de le découvrir déjà en 2013. Mais peu auront eu la chance de voir le nouveau danseur étoile : Ramiro Gomez Samon, originaire de Cuba, et qui vient tout juste d’être nommé premier danseur. Il est éblouissant dans le rôle du Corsaire, et dès qu’il apparaît, tout le monde n’a d’yeux que pour lui. Il dégage de lui tout ce qu’on aime dans un danseur, une justesse dans les pas, une grace, et quand on le voit évoluer sur scène, on pense aux plus grands. Il est quasiment certain que ce jeune homme va gravir encore bien des échelons vers la célébrité. Ce qui n’efface pas les autres rôles, comme celui du Sultan ( Minoru Kaneko le soir où j’ai vu ce ballet), ni celui de la belle esclave ( Natalia de Froberville), de la Favorite (Juliette Thélin), de son compère (Demian Vargas) ou celui du marchand ( Dennis Cala Valdès). Je ne parle que de la distribution que j’ai pu applaudir, qui s’est produite deux fois sur la scène du Théâtre des Champs Elysées.

@ Guy Courthéoux /onsortoupas

@ David Herrero

@ David Herrero

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, en voici un court résumé : Dans un sultanat, ce dernier règne en maître. Le Corsaire, un hors la loi arrive lors d’une vente d’esclaves et ce dernier tombe amoureux de la plus belle d’entre elles. Mais l’esclave sera vendue au sultan. La favorite de ce dernier , très jalouse, va peut-être aider à leurs amours, qui fera rentrer le Corsaire dans le Palais.. Mais le Sultan semble bien amoureux de la belle….

La mise en scène de Kader Belarbi est plus qu’efficace, dans des décors qui laissent la place belle aux danseurs, qui tous sont excellents, qu’ils soient en troupe, ou en solo. Voilà qui est un des meilleurs spectacles de danse que j’ai pu voir, et je n’ai qu’un seul regret, de ne pas avoir été libre d’autres soirs pour me régaler avec LE CORSAIRE, qui, si je l’ai bien compris, entame une tournée actuellement! S’il passe près de chez vous, précipitez-vous!

D’autres photos avec autre distribution :

 

@Francette Levieux

@Francette Levieux

@Francette Levieux

@Francette Levieux

@Francette Levieux

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Un bonheur de ballet que nous présente Pierre Lacotte à l’Opéra Garnier

Paquita 3

Paquita c’est un ballet en deux actes, sur des airs de Ludwig Minkus et Edouard Marie Deldevez, sur un livret de Paul Foucher et Joseph Massilier. Pierre Lacotte en a fait l’adaptation et le chorégraphie pour L’Opéra National de Paris, où il fur créé en Janvier 2001. Le ballet est une adaptation d’après Joseph Mazilier et Marius Petita.

L’histoire se déroule en Espagne lors de l’occupation napoléonienne. Paquita a été élevée après avoir été enlevée par les Gitans, alors qu’elle est de famille noble. Elle sauvera un jeune et bel officier français, Lucien d’Hervilly,  d’un complot criminel. Mais arrivera-t-elle à prouver ses origine nobles? Le ballet mérite des éloges à tous niveaux. Les décors et les costumes signés Luisa Spinatelli  sont de toute beauté. la musique est envoûtante, et même si on n’a pas lu l’histoire auparavant, rien ne nous empêche de comprendre l’intrigue. C’est tout l’art du chorégraphe qui réussit là ce que je considérerai comme une oeuvre majeure. Tout d’abord il y a nombre de figures de bravoure, ce ballet ne doit pas être d’un accès facile pour les danseurs, et pourtant tous sont absolument prodigieux. Je l’ai vu avec Laura Hecquet dans le rôle de Paquita et Karl Paquette dans celui de l’officier, mais toute la troupe mérite des bravos: François Alu, Pascal Aubin, Stéphanie Romberg, Bruno Bouché ou Marie Hélène Boulet. D’autres interprètes en alternance:  comme Hannah O’Neil et Mathias Heyman, mais aussi, dans les rôles principaux: Amandine Albisson, Alice Revanand, Florian Magnenet, Léonore Baulac et Jeremy Loup Quer. Il est difficile de préférer un ou l’autre de ces danseurs qui sont tous exceptionnels. Il faut aussi avouer que la direction d’orchestre par Fayçal Karoui est digne des mêmes louanges. Chaque fois que je vais voir un spectacle à l’Opéra Garnier, je suis ébloui. Je suis comme un enfant à qui on vient d’offrir un nouveau jouet.

 

Du Samedi 02 Mai 2015 au Mardi 19 Mai 2015

Du Samedi 02 Mai 2015 au Mardi 19 Mai 2015

Je vois la grâce de cette troupe, je suis ébahi devant leurs prouesses, devant leur dextérité, j’ai envie de me lever de mon siège et de leur crier les bravos qu’ils méritent. Mais je reste bien sage et je me contente d’applaudir à tout rompre, et encore plus aux saluts. je n’exagère pas, je ressens une admiration sans borne pour tous ceux que je vois danser. Essayez donc de voir un ballet de l’Opéra de Paris, vous comprendrez alors pourquoi ces danseurs sont célèbres.

paquita 4

Voila les prochaines représentations : durée du spectacle , environ 2h05 avec un entracte

9 Mai à 19h30, 11 Mai à 19h30, 13 Mai à 19h30, 15 Mai 19h30, 16 Mai à 14h30, 16 Mai à 20h00, 19 Mai à 19h30

TARIFS : 12€, 25€, 50€, 80€, 110€, 130€
les   9, 15, 16 mai 12€, 27€, 55€, 88€, 121€, 143€
les 11, 16 mai 12€, 22€, 45€, 72€, 99€, 117€

paquita 2

Toutes les photos : © Laurent Philippe / Opéra national de Paris ( sur ces photos: Karl Paquette et  Laura Hecquet)

 

un extrait des représentations de 2003: