Marie-Anne Chazel

All posts tagged Marie-Anne Chazel

VOTRE VOTE
Rating:

En ces temps où on a envie de se distraire, qu’il ne reste que très peu de solutions,c’est à dire le théâtre en fin d’après midi ou le cinéma entre les matinées vers 11h00 et la dernière séance à 18h00, on essaie de se précipiter vars les salles obscures pour tenter de se distraire. Alors, qu’en est-il de ce 30 JOURS MAX réalisé par Tarek Boudali?

Rayane (Tarek Boudali), jeune flic trouillard, qui vit avec sa grand-mère est le modèle type du maladroit, dont tous les collègues se moquent, dont l’ex-femme squatte son appart, et qui est amoureux transi de sa coéquipière Stéphanie (Vanessa Guide). Le jour où son médecin lui apprend qu’il n’a plus que trente jours à vivre, il comprend que c’est sa dernière chance de devenir un héros au sein de son commissariat et impressionner sa collègue. L’éternel craintif se transforme alors en véritable tête brûlée qui prendra tous les risques pour coincer un gros caïd de la drogue (José Garcia)…C’est sans compter sur des confrères jaloux, un commissaire qui se fout de lui (Philippe Lacheau, Julien Arruti, Nicolas Marié). Personnellement, la touche comique est surtout apportée par Chantal Ladesou, qui joue une prostituée et par la grand-mère de Rayane , en l’occurrence Marie-Anne Chazel.

Maintenant, je dois bien avouer que je n’ai pas trouvé beaucoup de ressorts comiques, je n’ai pas été surpris, et très vite je me suis désintéressé de  ce qui se déroulait devant mes yeux. Un voyage à Las Végas (mais quel intérêt ?). Parmi les bons moments une scène qui se déroule dans l’Ambassade du Mexique, et on se souviendra d’un hérisson.

Nous n’étions pas nombreux dans la salle, dommage pour le cinéma, mais j’ai du mal à conseiller d’aller voir cette comédie. On nous avait habitués à mieux avec leur bande, même « Epouse moi mon pote » utilisait mieux les ficelles de la comédie. Cela ne manque pas de trouvailles, les 3 scénaristes ( Tarek Boudali, Pierre Dudan, Grégory Boutboul) tentent au mieux de nous distraire, mais je n’ai vraiment pas été réceptif. Peut-être parce que j’attendais beaucoup de ce film, que j’avais vraiment envie de rire… et que je n’ai malheureusement pas ri.

TOUTES LES PHOTOS : ©-David-Koskas-Axel-Films-Production

la bande annonce :

 

VOTRE VOTE
Rating:

Quand on me dit : théâtre à la Michodière, je sais que je vais passer une bonne soirée, et c’est bien le cas avec ce Tant qu’il y a de l’amour!!

Jean (Patrick Chesnais) est toujours amoureux de sa femme Marie (Marie-Anne Chazel), avec qui il vit depuis 30 ans, mais il est aussi amoureux de sa jeune maîtresse Inès (Valérie Bègue) qui a de bien belles fesses (c’est lui qui le dit). Mais Marie , elle aussi est amoureuse, d’un pharmacien veuf, Paul (Laurent Gamelon), avec qui elle passe de très bons moments. Mais elle ne veut plus de cette situation, et va demander au pharmacien de lui concocter un poison pour se débarrasser de ce mari encombrant. L’amant ne peut que s’exécuter.  Mais le poison n’est pas suffisant et Jean se réveille en pleine forme…..Il faut tout recommencer.

Les comédiens se déchaînent totalement sur scène, les rires fusent de partout, et cela par la magie du théâtre, la malice de la  mise en scène d’Anne Bourgeois avec des décors mobiles signés Edouard Laug, qui permettent de montrer plusieurs endroits où se situe l’action. J’ai beaucoup ri, et je peux vous assurer que je n’étais pas le seul, la salle était pliée de rires. En plus je me dois de saluer la performance de Marie-Anne Chazel qui s’était cassé le pied la veille et qui a quand même joué, ce qui est quand même admirable. Mais chacun des protagonistes mérite tout autant un concert de louanges. On assiste à une performance, et on se demande comment Patrick Chesnais réussit à boire autant, que ce soit un liquide qui a l’apparence de l’alcool, ou un autre coloré en bleu. Ce sont ces petits détails qui font les grands, sans oublier Laurent Gamelon qui est admirable lorsqu’il passe du calme à la tempête. Vous l’avez compris, j’ai passé une excellente soirée, et vous pourrez en faire autant si vous prenez vos places pour le théâtre de la Michodière. Bob Martet a écrit une pièce qui va faire les belles soirées parisiennes.

Toutes les photos: @William LET

TANT QU’IL Y A DE L’AMOUR, c’est au Théâtre de la Michodière du mardi au samedi à 20h30
Matinées le samedi à 16h30
Matinées le dimanche à 15h30

Places de : 18 à 70€ selon les jours et horaires

bande annonce :

 

 

 

VOTRE VOTE
Rating:

Le premier épisode, il y a très longtemps avait marqué les esprits avec un humour particulier et un OK mémorable….et ce 4ème épisode, qu’en est-il?

ressources-2016-03-03_12-35-13_LESVISITEURS_carton_1080x1920_simple

 

Le deuxième épisode était déjà bien en dessous du premier. Passons sous silence le N°3 en Amérique, qui jusqu’à aujourd’hui était le pire. Inutile de raconter le 4ème, ils voyagent dans le temps pour se retrouver lors de la Révolution, et j’ai un peu l’impression de lire des aventures dans les premiers albums du Journal de Mickey, où ce dernier voyageait à) travers les siècles. On voit que les producteurs du film ont mis la barre assez haute, du côté des acteurs: On retrouve bien entendu le duo Jean Reno/Christian Clavier, et autour d’eux des acteurs parmi les meilleurs du cinéma français: Karine Viard, Sylvie Testud, Marie Anne Chazel, Alex Lutz, Ary Abittan  ou encore Franck Dubosc. Si les deux premières s’en sortent pas trop mal, tous les autres surjouent, pour ne pas dire jouent faux. J’ai vu ce film à la séance de midi le jour de la sortie, dans la plus grande salle du complexe. Nous étions 19 dans la salle! et je n’ai pas entendu le plus petit rire.

ressources-2016-03-01_15-01-38_19062015-19062015-_DSC7362 R

Les Visiteurs

Je dois bien avouer que je me suis ennuyé à mourir. Où est donc l’humour dans cette machine à faire des entrées, et qui a totalement raté son but. Voilà le genre de film qu’il faut dénoncer, c’est un attrape gogos, qui a attiré dans la salle où j’étais uniquement des seniors, pas un ado, pas un enfant. Certes, vu que c’est un film familial, on devrait voir plus d’entrées ce week-end. Mais a-t-on vraiment envie d’emmener des enfants entendre des jeux de mots des plus mauvais avec Couilles, ou avec d’autres pets et autres vannes scatos d’une rare vulgarité.

ressources-2016-03-01_15-01-21_16062015-16062015-_DSC5666 R ressources-2016-03-01_15-00-25_15062015-15062015-_DSC4728

Il y a assez de bons films sur les écrans, présents ou à venir, oubliez vite ce navet version 2016, qui n’est pas sans rappeler la honte que fut Les Bronzés N°3. Je suis sincèrement désolé pour Christian Clavier, qui avait réussi un vrai retour sur les écrans, avec Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu, les profs et autres comédies réussies comme Les Profs entre autres. Quel dommage aussi pour Jean-Marie Poiré, le réalisateur qui fut l’auteur de gros succès de la comédie et du rire made in France.

 

TOUTES LES PHOTOS : Copyright : Photos Nicolas Schul © GAUMONT – OUILLE PRODUCTIONS – NEXUS FACTORY

 

 

VOTRE VOTE
Rating:

Michel Sardou prouve qu’il est bien le fils de Fernand et Jackie Sardou: un excellent comédien.

REPRESAILLES_ABRIBUS_118,5X175

Deux succès en une seule année au théâtre. Dans ‘Si On Recommençait, Michel Sardou nous avait régalés. Cette fois, aux côtés de Marie Anne Chazel, il récidive avec le succès avec une comédie : Représailles. Le soir où il vient de marier sa fille, Francis (Michel Sardou) va commencer à avoir des ennuis. Sa femme Rosalie (Marie-Anne Chazel) l’a surpris à danser avec sa maîtresse, et s’aperçoit qu’il n’a pas été un mari très fidèle. Le divorce devient inévitable, au grand dam de Francis, qui risque fort de tout perdre. Le problème est qu’il aime toujours sa femme, et il voudrait faire la paix. Rosalie va, à son tour, faire quelques aveux. Ajoutez à cette situation les maîtresses de Francis  qui débarquent, la présence de sa fille qui semble avoir des problèmes avec son mari dès le premier soir, et  un personnage (Laurent Spielvogel) qui va débarquer chez Francis en son absence, et l’admiration de certains pour Julien Clerc, et vous obtenez un cocktail hilarant, conçu par Eric Assous et mis en scène d’Anne Bourgeois.

8Représailles©Céline Nieszawer 29Représailles©Céline Nieszawer 52Représailles©Céline Nieszawer 54 Représailles©Céline Nieszawer

Toutes les photos ci dessus :©Céline Nieszawer

Ce cocktail donne une des excellentes comédies de cette saison, et le public ne s’y trompe pas. La salle était pleine à craquer. Tous les comédiens, même ceux qui ont des plus petits rôles comme Caroline Bal, Emma Gamet, Teresa Ovidio, Valérie Vogt ou Mickael Rozen, sont au top. On s’amuse dès les premières minutes. Cela ressemble étrangement à du boulevard, sans les portes qui claquent, et pourtant tout cela reste bien dans l’air du temps. On voit bien que le public aime les grands comédiens, c’est pourquoi des pièces comme Momo ou Fleur de Cactus connaissent un réel succès. Cette première partie de saison est une des plus belles depuis fort longtemps, et c’est tant mieux. Quand les spectateurs ont un tel choix de pièces de qualité, pas uniquement en comédies, mais en grands textes comme le Roi Lear, cela prouve la santé du théâtre.

Il fait toujours bon rire, et quand la salle affiche complet, les rires fusent de toutes part et quasi à l’unisson, et c’est ce qui se produit chaque soir au théâtre de la Michodière, avec ce duo de comédiens qui tiennent l’affiche : Marie-Anne Chazel et Michel Sardou. C’est un pur délice de les voir se déchirer, se retrouver, se chamailler.

IMG_0513 (2) - Copie - Copie - Copie IMG_0533 - Copie IMG_0536 - Copie IMG_0539 - Copie IMG_0544 - Copie - Copie IMG_0542 - Copie

Toutes les photos des saluts : @ guy courthéoux / onsortoupas

Représailles c’est du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 15h30 au théâtre de la Michodière jusqu’au 28 Février 2016.

Prix des places: de 15 à 47€

locations : 01 47 42 95 22 et en ligne : www.michodiere.com

Théâtre de la Michodière ,bis rue de la Michodière   Paris ( proche de l’Opéra)