Mats Ek

All posts tagged Mats Ek

VOTRE VOTE

Le grand chorégraphe suédois fait ses adieux sur la scène du Théâtre des Champs Elysées.

affiche Mats ek-v5[4]

Né en 1945, Mats Ek est le fils d’une danseuse et chorégraphe et d’un comédien. Dès 1966 il réalise des mises en scène pour le théâtre de marionnettes de Stockholm, et fera une première saison avec la danse en 1974 avec le ballet de Düsseldorf, avant d’intégrer la troupe de Cullberg.. Il en devient le directeur en 1985 et va chorégraphier de très nombreux ballets qui sont désormais mythiques, comme : La Maison de Bernardo (1978), Giselle (1982), Le Sacre du Printemps (1984), Le Lac des Cygnes (1987), Carme (1992), La Belle au Bois Dormant (1996) ou Etres Lumineux ( 1991). Il parle des maux du siècle, des difficultés du couple, des petits drames au quotidien.. Il travaille aussi pour d’autres troupes : L’Opéra de Paris avec Appartement, Nederlands Dans Theater  avec A sort of, ou encore l’Opéra de Lyon, La compagnie de Danse d’Espagne.

YXA choreography: Mats Ek dancers: Ana Laguna and Yvan Auzely costumes and set: Katrin Brännström music: Albinoni, performed by Flesh Quartet/Fläskkvartett

choreography: Mats Ek
Ana Laguna / Yvan Auzely

George Hill_Sie war schwarz_Costin Radu_20110520_0407

Elena Vostrotina_Sie war schwarz_Foto_Costin Radu_20110512_1275

A Paris pour cette série de représentations, il nous offrira : From Black To Blue, une soirée inédite qui sera celle de ses adieux., ainsi que ceux de sa compagne de toujours : Ana Laguna. Au menu, trois pièces fortes qui mêlent poésie, et quotidien trivial : She Was Black ainsi que Solo For 2 en plus de sa dernière création : Hâche, un duo pour Ana Laguna et Yvan Auzely.

J’ai eu la chance de découvrir ce superbe spectacle lors de la première représentation. La troupe de 11 danseurs de la première partie est au top. Tout est parfait. La seconde partie est toute aussi réussie, avec le petit bémol en fin de première partie. en fait les deux parties sont enchaînées et on n’a pas le temps, ou on ne sait pas exactement ce qui se passe puisqu’on assiste en direct au changement de décor, qui donne la part belle à la muse du maître dans La Hache, avec la musique de l’adagio d’Albinoni. Et lors du final, la salle explose en applaudissements et c’est debout que nous avons adressé notre salut avec émotion à Monsieur Mats Ek!

Précipitez-vous, ce n’est pas tous les jours que vous pourrez voir un spectacle de cette qualité.

Ensemble_Sie war schwarz_Foto_Costin Radu_20110512_0849 Ensemble_Sie war schwarz_Costin Radu_20110519_0500

Si vous aimez la danse, ne manquez surtout pas cette série de représentations: les 6, 7, 8 et 9 Janvier à 20h00 et le 10 à 17h00

Prix des places : de 15 à 95€

Réservations sur Internet : www.theatrechampselysees.fr ou fnac.com

Le théâtre des Champs Elysées, c’est 15 Avenue Montaigne à Paris

 

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

José Martinez qui dirige la compagnie nationale de danse d’Espagne nous offre une grande leçon de chorégraphie avec ce spectacle.

AFFICHE CND

Vous avez pu lire et voir sur ce site un entretien exclusif avec José Martinez ( http://www.onsortoupas.fr/rencontre-avec-jose-martinez-pour-transcendanses-au-theatre-des-champs-elysees-les-2728-et-29-janvier-2015/ ), mais entendre parler d’un spectacle et le voir est loin d’être la même chose. Et j’ai découvert ce spectacle hier soir pour sa première représentation au Théâtre des Champs Elysées. Trois oeuvres différentes, trois compositions contemporaines, mais d’un accès facile.

SUB1

SUB

SUB

La première de ces oeuvres, SUB d’Itzik Galili avait été crée le 25 Mars 2009 à Amsterdam, et c’était la première fois qu’elle a été interprétée en France. La musique est signée Michael Gordon et les interprètes sont tous des hommes, torse nu. On vibre avec ces corps qui se meuvent sous des éclairages tamisés dans des mouvements d’ensemble absolument superbes où les protagonistes sont d’une souplesse  incroyable. La salle ne s’y est pas trompée qui a fait une ovation méritée à la troupe.

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Extremely Close

Second ballet , Extremely Close, autre première française pour cette oeuvre d’Alejandro Cerrudo, qui a été créée en Août 2009 à New York. Huit danseurs (et danseuses cette fois) qui évoluent sur un plancher recouvert de plumes, avec des carrés de décor blancs qui se déplacent lors de la performance. Cette fois encore, on ne peut qu’adresser des louanges à tous les danseurs, pour la qualité de la prestation, de la danse, de la chorégraphie sans faute . Des musiques signées Philip Glass et Dustin O’Halloran rythment ce ballet qui dure environ 22 minutes et qui , lui aussi a été ovationné par la salle.

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

Casi Casa © Todd Rosenberg

Casi Casa © Todd Rosenberg

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

Après un court entracte, retour sur le dernier ballet présenté, d’une durée de 44 minutes environ, avec Casi Casa de Mats Ek, créé le 4 décembre 2009 par le Contemporary Cuban Dance Co à Cuba. Cette pièce parle de la vie quotidienne, avec pour décor un sofa, une gazinière et une porte. Il y a même de curieux aspirateurs, et les 11 danseurs et danseuses évoluent dans ce cadre. Que dire? On reste sous le charme, on vibre avec la troupe, sur la musique de Fleshquarter.

Casi Casa

Casi Casa

Casi Casa

Casi Casa

Franchement, jusqu’à ce jour j’avais quelques réticences pour les spectacles de danse contemporaine, préférant des oeuvres classiques, mais José Martinez et sa compagnie de danse ont réussi en deux heures le tour de force de me retourner, et de faire de moi un vrai fan. J’espère vivement que de telles oeuvres vont ‘envahir’ les salles de représentations de Paris, que ces spectacles vont attirer de plus en plus de spectateurs!

Merci José Martinez!

 

Distribution:

SUB

Esteban Berlanga-Toby William Mallitt-Erez Ilan-Álvaro Madrigal – Jacopo Giarda-Lucio Vidal-Rodrigo Sanz

 

 EXTREMELY CLOSE

 

Emilia Gisladöttir (27-29)- Elisabet Biosca (28)- Isaac Montllor – Kayoko Everhart (27-29)- Mar Aguiló (28)-Sara Fernández–Jessica Lyall – Francisco Lorenzo – Aleix Mañé – Antonio De Rosa

 

 CASI CASA

 

TV: Francisco Lorenzo             KITCHEN: Kayoko Everhart / Lucio Vidal          VACUUM CLEANER: Emilia Gisladöttir ( 27-28)-Elisabet Biosca (29) DOOR: Jessica Lyall/Alessandro Riga (27-28) – Allie Papazian/Antonio De Rosa (29)         TRIO: Isaac Montllor, Aleix Mañé, Mattia Russo (27-28) Isaac Montllor, Erez Ilan, Jacopo Giarda (29)          PINK: Aída Badía (27-28)-Mar Aguiló (29)          HAT: Sara Fernández (27-28)-Agnès López (29)

Pour les représentations du mercredi 28 et du jeudi 29, voir les détails sur le site : http://www.onsortoupas.fr/rencontre-avec-jose-martinez-pour-transcendanses-au-theatre-des-champs-elysees-les-2728-et-29-janvier-2015/

crédits photos : SUB : @JM Zarzuela

Extremely Close : @ Jesus Vallinas

Casi Casa: @Jesus Vallina, @Domingo Fernandez, @ Todd Rosenberg