Myriam Boyer

All posts tagged Myriam Boyer

Rating:
VOTRE VOTE

Il y a des comédien(ne)s que l’on adore, et c’est le cas de Myriam Boyer qui est actuellement sur la scène du Petit Gymance avec Louise au Parapluie

Louise a passé toute sa vie en usine à enfiler des baleines de parapluie . Elle vit dans un village de moins de 1000 habitants. Et dernièrement, elle désespère de son fils Antoine, ex sportif, qui vit grace à des apparitions pour le moins déplacées sur Youtube, où un sponsor l’habille de survêtements de couleurs et le paye pour cela. Elle en parle avec sa collègue et meilleure amie, Jacqueline. Et suite à une discussion, pour montrer à son fils qu’elle existe, va décider de se présenter aux élections municipales de son patelin. Une complicité naît de ces deux femmes interprétées par Myriam Boyer et Prune Litchlé. Et le fils va un peu y perdre son latin (interprété par Guillaume Viry). Myriam est Louise, une femme de bon sens. La pièce écrite et mise en scène par Emmanuel ROBERT-ESPALIEU, se laisse voir avec plaisir, et la présence de Myriam Boyer y est pour beaucoup.

Toutes les photos : (c) Jeremy Mathur

 

Ecoutons cette grande comédienne pour un entretien exclusif devant la caméra d’on sortoupas.fr

Vous pouvez retrouver cette immense comédienne dans une des salles du Théâtre du Gymnase, Myriam aime son public qui le lui rend bien, tout autant que la profession : Elle a reçu à deux reprises le Molière de la meilleure comédienne pour ses rôles dans les pièces Qui a peur de Virginia Woolf et La vie devant soi.

Représentations :
mardi mercredi 20h – jeudi vendredi et samedi 21h30 – dimanche 15h30

Réservations : THÉÂTRE DU GYMNASE
38, boulevard de Bonne Nouvelle 75010 Paris  Tel :  01 42 46 79 79

Places : 22€

 

Rating:
VOTRE VOTE

On vous a déjà dit tout le bien que l’on pensait de cette pièce au théâtre Hébertot:

http://www.onsortoupas.fr/misery-dapres-stephen-king-cest-du-grand-art-au-theatre-hebertot-avec-myriam-boyer-et-francis-lombail/

Mais personne n’est plus à même de vous en parler si ce n’est la comédienne, affreusement méchante ( dans la pièce) et tellement adorable (dans la vie): Myriam Boyer

 

La voici devant la caméra et le micro d’onsortoupas :

Misery au Théâtre Hébertot

du mardi au samedi à 21h00 et matinée dimanche à 15h00

PAR TÉLÉPHONE

01 43 87 23 23

Du lundi au samedi de 11h à 18h

et le dimanche (quand il y a un spectacle) de 11h à 14h

AU GUICHET DU THÉÂTRE

78 bis boulevard des Batignolles – 75017 Paris
Comment venir ?

Du lundi au samedi de 11h à 18h

 

via internet :

Prix des places de 15 à 55 € ( tarifs réduits : voir directement avec le théâtre)

 

Rating:
VOTRE VOTE

Le livre Misery est un des meilleurs de Stephen King, et l’adaptation cinéma avec Kathy Bates, géniale. Voilà la version théâtre!

 

Paul, qui pourrait être  Stephen King, est un écrivain à gros tirage. Il  souhaite changer de registre, de style et mettre un terme à l’interminable saga à laquelle il doit son succès. Pour cela il vient de terminer un roman où il fait mourir son héroïne : Misery. Mais un accident de voiture le met à la merci d’Annie, une lectrice psychopathe qui l’admire plus que tout. Elle commence par le sauver, le recueillir, le soigner mais bientôt elle le séquestre avec une rare cruauté et l’oblige à écrire son prochain roman comme elle l’entend.

Ils sont deux sur scène, dans cette pièce tirée du chef d’oeuvre de Stephen King, adaptée en français par Viktor Lazlo d’après William Goldman qui en a écrit le texte pour le théâtre , et mis en scène par Daniel Benoin. En plus des deux comédiens, des projections sur écran montrent la cruauté d’Annie, la fan N° 1 de l’écrivain, et sa folie quasi meurtrière. On est dans le grand art sur la scène du Théâtre Hébertot avec ces 2 comédiens absolument fantastique (Stephen King / Fantastique….mmm on se répète!). Myriam Boyer est fabuleuse dans le rôle de cette folle psychopathe, alors que Francis Lombrail se doit de jouer un mec blessé (au sens propre autant qu’au figuré) On frémit, on sourit, on est captivé de la première à la dernière seconde, preuve que le théâtre peut encore surprendre avec de grands textes, de bonnes mises en scènes, et surtout d’excellents acteurs.

TOUTES LES PHOTOS : @ Nathalie Sternalsky 

Décidément le Théâtre Hébertot a une programmation de choc, avec aussi les  »12 hommes en colère »  qui se joue à 19h00

Misery au Théâtre Hébertot

du mardi au samedi à 21h00 et matinée dimanche à 15h00

PAR TÉLÉPHONE

01 43 87 23 23

Du lundi au samedi de 11h à 18h

et le dimanche (quand il y a un spectacle) de 11h à 14h

AU GUICHET DU THÉÂTRE

78 bis boulevard des Batignolles – 75017 Paris
Comment venir ?

Du lundi au samedi de 11h à 18h

 

via internet :

Prix des places de 15 à 55 € ( tarifs réduits : voir directement avec le théâtre)

la bande annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Le film de Pierre Granier Deferre avec Jean Gabin et Simone Signoret est un chef d’oeuvre. L’adaptation théâtrale du roman de Simenon en est un autre!

onsortoupas032

 

Le roman de Georges Simenon est paru en 1967, le film en 1971. Et maintenant une adaptation pour la scène, absolument remarquable, qui se démarque toutefois de ce que vous avez pu connaitre. Tout d’abord avec une mise en scène éblouissante de Didier Long, qui nous raconte l’histoire avec des flash backs, avec le même décor, simplement un tableau tournant qui nous montre à quelle époque on se trouve. Dès la première scène on comprend que l’on va se régaler, avec un monologue De Jean Benguigui avec son chat décédé. Lui c’est Emile, qui vit avec Marguerite depuis quelques temps seulement. Elle était trop seule après la mort de son mari. Elle vient d’une famille aisée qui avait créé du temps de ses grands parents une fabrique de biscuits. On va nous raconter comment ils se sont rencontrés, pourquoi ils se sont mariés, et les difficultés qu’ils ont rencontrées. Difficultés qui les ont conduits à ne se parler que par billets, plus un mot entre eux. Les conflits se sont accélérés.

is-1507 is-1431

Sur le ton de la comédie, c’est un véritable drame qui se déroule sous nos yeux. Myriam Boyer est décidément une des plus grandes dames que l’on puisse applaudir sur les planches, et je peux vous certifier que les applaudissements furent mérités le soir où j’ai assisté à cette représentation du Chat. Quant à son partenaire, Jean Benguigui, il nous montre tout autant l ‘étendue de son talent. Tous deux sont toujours dans le juste ton. La mise en scène, le texte permettent de se démarquer totalement du film, tout en gardant l’essentiel.

Vraiment Le Chat au Théâtre de l’Atelier est un grand moment, un cadeau pour ceux qui aiment le théâtre, qui mélange humour et noirceur pour en faire une soirée d’exception

is-1417

Le Chat au Théâtre de l’Atelier, c’est du mardi au samedi à 21h00 et le dimanche à 15h00

Places de 17 à 39 € , Tarif jeune à 10 €, moins de 26 ans, selon disponibilité, sur place à partir d’1 heure avant la représentation).

Locations : 01 46 06 49  24  et www.theatre-atelier.com

Rating:
VOTRE VOTE

Ce site ne présente que le best of des spectacles, le haut du panier en matière de spectacle, impossible donc de ne pas parler de Chère Elena.

 

AFF CHERE ELENA Prologation

 

Certes, vous ne venez pas voir Chère Elena pour rire, loin s’en faut. Cette pièce de l’auteur russe Ludmilla Razoumovskaïa, qui nous est présentée avec une traduction signée Joëlle et Marc Blondel se situe en URSS. On sonne à la porte d’Elena, 4 de ses élèves viennent lui souhaiter son anniversaire, chose à laquelle elle ne s’attend pas le moins au monde. Mais ces voeux d’anniversaire ne sont qu’un prétexte. En fait ils ont besoin d’elle pour gagner quelques points à leur dernier contrôle, et pour cela ils veulent lui soutirer la clé du coffre où sont rangées les copies. Mais celle-ci refuse tout net. Un chantage épouvantable va tomber sur Elena, et ces élèves vont montrer toute la cruauté dont ils sont capable. elle va vivre une nuit de cauchemar. 

CHERE ELENA

Un cauchemar pour Eelena, mais un grand moment pour les spectateurs. On sait que Myriam Boyer est une grande actrice, mais là, elle est fantastique, surtout avec les 4 jeunes comédiens tout aussi grandioses avec un  visage d’ange, Gauthier Battoue,  (Pacha), Julien Crampon (Vitia) et el alternance François Deblock ou Alexis Gilot dans le rôle très difficile du meneur: Volodia. Une seule fille dans la bande de jeunes, mais qui est moins ‘méchante’ que les autres. On voit bien la progression de la violence, tout d’abors en s’attaquant à l’esprit, mais la violence deviendra physique. Mais où tout cela va-t-il mener. Jusqu’où iront-ils. Ne comptez pas sur moi pour vous donner le plus petit indice.

CHERE ELENA

Ce spectacle est vraiment époustouflant, et on comprend aisément que le public se bouscule pour découvrir de jeunes talents qui seront à coup sur des têtes d’affiche dans quelques années. Ce texte est vraiment d’une belle écriture et Didier Long assure une mise en scène des plus efficaces dans ce théâtre de Poche Montparnasse. Un grand coup de coeur!

CHERE ELENA

Chère Elena au théâtre de Poche Montparnasse du mardi au samedi à 21h00 et le dimanche à 15h00 Durée du spectacle : environ 105 minutes.

Prix des places :

plein tarif : 35€, tarif réduit : 28€, tarif jeunes (mpoins de 26 ans) 10€

réservations au guichet du théâtre : lundi, mardi jeudi et vendredi de 14h00 à 18h00 et mercredi, samedi et dimanche de 11h00 à 18h00

tél : 01 45 44 50 21 et www.theatredepoche-montparnasse.com