Palais Garnier

All posts tagged Palais Garnier

Rating:
VOTRE VOTE

Les amateurs de Bel Canto seront aux anges, avec cette production qui revient à l’Opéra Garnier. Tout d’abord parce qu’on adore voir un spectacle dans cette salle magnifique, un rêve pour tous ceux qui n’ont pas encore mis les pieds dans cette institution. Et de plus un opéra de Mozart, peut-être le plus connu , voilà qui est vraiment un évènement. Rien de plus normal que cette série de représentations soit mise en avant pour la fin de cette année.

Au Palais Aguas Frescas. Figaro, valet du comte Almaviva, est sur le point d’épouser la camériste de la Comtesse Suzanne, la fête se prépare, des obstacles surgissent, des intrigues se trament. Le Comte, époux très volage, cherche à séduire Suzanne et voudrait rétablir certains droits du seigneur des lieux  sur les jeunes épouses ; il mène son intrigue aidé par Basile, son maître de musique.

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Photo : Vincent PONTET

LES NOCES DE FIGARO –
Le 17 01 2022 –
Photo : Vincent PONTET

quelques extraits :

 

Un opéra en 5 actes dont vous connaissez l’intrigue, mais ceci n’était qu’un petit rappel. Suivons l’historique ce cet opéra :

1790 À Vienne, le 26 janvier, est créé Cosi fan tutte qui clôt la trilogie Mozart ‑ Da Ponte.

1793 Le 20 mars, Les Noces de Figaro entre au répertoire de l’Opéra de Paris, Salle de la Porte Saint‑Martin, dans une version française de Beaumarchais sous le titre Le Mariage de Figaro. L’œuvre ne restera à l’affiche alors que pour 6 représentations.

1973 Les Noces de Figaro est pour la première fois donné en langue italienne à l’Opéra de Paris, et depuis revient régulièrement. La dirction musdicale de Louis Langrée ne souffre d’aucun défaut, avec des interprètes que l’on se doit d’applaudir : entre autres : Netia Jones, Alessandro di Stefano, Gerlad Finley, Mia Persson, Luca Pisar’oni, Jeanine de bique, Rachel Frenkel, Sophie Koch.

Ce qui pourra choquer les puristes ce sera la mise en scène résolument moderne, avec des décors épurés. Mais ce n’est qu’un petit bémol, tant la qualité de ces représentations est excellente.

 

12 représentations du 23 novembre au 28 décembre 2022

Mercredi 23 novembre 2022
Vendredi 25 novembre 2022
Dimanche 27 novembre 2022
Mercredi 30 novembre 2022
Mercredi 7 décembre 2022
Dimanche 11 décembre 2022
Mardi 13 décembre 2022
Vendredi 16 décembre 2022
Lundi 19 décembre 2022
Jeudi 22 décembre 2022
Dimanche 25 décembre 2022
Mercredi 28 décembre 2022

En soirée à 19h30 sauf les dimanches en matinée à 14h30

Durée de la représentation : environ 3h30 avec entracte

 

TARIFS

210€ 190€ 160€ 90€ 50€ 25€ 10€

Excepté dimanche 25 décembre 2022
189€ 171€ 144€ 81€ 45€ 25€ 10€

Excepté vendredi 25 novembre, mardi 13 et jeudi 22 décembre 2022
231€ 209€ 176€ 99€ 55€ 25€ 10€

RÉSERVATIONS :
EN LIGNE
www.operadeparis.fr

VIA L’APPLICATION OPÉRA NATIONAL
DE PARIS
disponible sur iOS et Android pour
smartphones et tablettes.

PAR TÉLÉPHONE
08 92 89 90 90* ou +33 1 71 25 24 23
depuis l’étranger, du lundi au samedi de 9h
à 19h (sauf jours fériés).

AUX GUICHETS
> du lundi au samedi (sauf jours fériés) de
10h à 18h30 au Palais Garnier (à l’angle
des rues Scribe et Auber) et de 14h30 (12h
les jours d’ouverture des réservations) à
18h30 à l’Opéra Bastille (120, rue de Lyon).
> une heure avant le début du spectacle, y
compris les dimanches et jours fériés.
* 0,35 € TTC/min depuis depuis un poste fixe hors
coût éventuel selon opérateur

 

Rating:
VOTRE VOTE

Découvrir une oeuvre de Gioacchino Rossini, c’est magique. Si en plus on la découvre, comme ce fut mon cas,  dans la magnifique salle du Palais Garnier, là on atteint des sommets. Voilà donc   LA CENERENTOLA, une adaptation du conte de Charles Perrault, dans une mise en scène de Guillaume Galienne.

Plus de  pantoufle de vair, ni  citrouille, ni carrosse mais avec un beau-père abominable en lieu à la place de  la  cruelle belle-mère, La Cenerentola est une version revue et corrigée du conte de Charles Perrault. Cendrillon vit toutefois dans un monde clos et sans tendresse, avec son beau père et ses deux belles sœurs !  Mais, comme dans un dessin animé de Disney, UN JOUR SON PRINCE VIENDRA.

La Cenerentola fut composée en 24 jours seulement pour la période du Carnaval de Rome, où Rossini, qui avait déjà à son actif 19 opéras – dont Le Barbier de Séville – réussit un nouveau chef d’œuvre.

C’est Guillaume Galienne qui assure la mise en scène dans des décors un peu sombres, qui nous met de suite dans l’ambiance. Le chef d’orchestre, Diego Matheuz qui fait ses débuts avec cette série de représentations, mérite tous les suffrages. Il a joué de par le monde,, entre autres à Venise, avec Claudio Abado, à Bologne, , à Melbourne, à Rome, à la Scala de Milan, à Istanbul, , Berlin, Barcelone, Valence pour ne citer quelques quelques lieux où il a dirigé l’orchestre. Ses débuts furent fortement acclamés, tout autant que les interprètes : Dmitry Korchak (Don Ramiro), Vito Priante (Dandini),  Carlo Lepore (Don Magnifico), Martina Russomanno (Clorinda), Marine Chagnon (Tisbe), Gaelle Arquez (Angelina), et Lucas Pisaroni (Alidoro). N’oublions pas les chœurs, très importants, dirigés, par Alessandro Di Stefano.

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

TOUTES LES PHOTOS @Julien Benhamou, Opéra de Paris

Durée de la représentation :  environ 3h 10 ( 1ère partie 1h40, entracte de 30 mn et seconde partie 1h00)

Représentations :

10 représentations du 10 septembre au 9 octobre 2022

soirées à 19h30 matinées dimanches : 14h30

Samedi 10 septembre 2022
Mercredi 14 septembre 2022
Samedi 17 septembre 2022
Dimanche 25 septembre 2022
Mardi 27 septembre 2022
Jeudi 29 septembre 2022
Lundi 3 octobre 2022
Mercredi 5 octobre 2022
Vendredi 7 octobre 2022
Dimanche 9 octobre 2022

 

TARIFS

190€ 170€ 145€ 85€ 50€ 25€ 10€

Excepté dimanche 25 septembre 2022
171€ 153€ 131€ 77€ 45€ 25€ 10€

Excepté samedi 17 septembre et vendredi
7 octobre 2022
209€ 187€ 160€ 94€ 55€ 25€ 10€

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

Opera garnier la cenerentola

INFORMATIONS / RÉSERVATIONS  EN LIGNE
www.operadeparis.fr

VIA L’APPLICATION
Opéra national de Paris, disponible sur
iOS et Android pour smartphones et
tablettes.

PAR TÉLÉPHONE
08 92 89 90 90* ou +33 1 71 25 24 23
depuis l’étranger, du lundi au samedi de
9h à 19h (sauf jours fériés).

AUX GUICHETS
> du lundi au samedi (sauf jours fériés)
de 10h à 18h30 au Palais Garnier (à
l’angle des rues Scribe et Auber) et de
14h30 (12h les jours d’ouverture des
réservations) à 18h30 à l’Opéra Bastille
(120, rue de Lyon).
> une heure avant le début du spectacle,
y compris les dimanches et jours fériés.

Je garde le meilleur pour la fin avec un bel extrait :

VOTRE VOTE

C’est le grand moment pour tous les élèves de l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris, avec 4 galas où ils nous montrent leur savoir faire.

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Élisabeth Platel , qui dirige l’école,  a commencé à étudier la danse au Conservatoire de Saint-Germain-en-Laye, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle en sort en 1975 avec un Premier Prix qui lui ouvre les portes de l’École de Danse de l’Opéra de Paris. Engagée l’année suivante dans le Corps de ballet, elle est promue « Première danseuse » en 1979. A l’issue de sa première Giselle – le 23 décembre 1981 – Élisabeth Platel est nommée «danseuse Étoile». Grande interprète du répertoire classique et académique, elle est choisie par Rudolf Noureev – alors Directeur de la danse à l’Opéra de Paris – pour créer les rôles principaux de Raymonda – 1983, du Lac des cygnes – 1984, de La Belle au bois dormant – 1989, et de La Bayadère – son ultime création en 1992. Le 9 juillet 1999, elle fait ses adieux « officiels » à l’Opéra dans La Sylphide, tout en continuant à s’y produire en qualité d’étoile invitée (La Bayadère et Raymonda en 2000, Le Songe d’une nuit d’été en 2001). Pendant plusieurs années, Élisabeth Platel a également enseigné comme professeur invitée en France et à l’étranger et a travaillé comme répétitrice, notamment aux côtés de Claude Bessy – pour remonter Suite en blanc en 1996 et Daphnis et Chloé en 1998 au Théâtre de Rio de Janeiro – et de Pierre Lacotte – pour la recréation de La Sylphide en 1997, dans ce même Théâtre ainsi que de Paquita en 2001 au Palais Garnier. Elle a enseigné à l’Opéra national de Paris pendant la saison 2002-2003. À la rentrée 2004, elle succède à Claude Bessy à la direction de l’École de danse. En 2008, elle remonte avec Manuel Legris La Sylphide dans la version de Pierre Lacotte pour le Ballet de Hambourg et en 2011 pour le Staatsoper de Vienne. Élisabeth Platel est régulièrement invitée en tant que professeur et appelée à être membre de nombreux jury dans des compétitions internationales (Lausanne, Varda, New York).

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-S.-Leduc-M.-Rubio-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Svetlana_Loboff___Opera_national_de_Paris-Ecole-de-danse-de-l-Onp-S.-Leduc-M.-Rubio-Mailene-Katoch-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Cette année, l’Opéra national de Paris célèbre les 350 ans de l’Opéra. Pour cette saison anniversaire, l’École de danse choisit de programmer des chorégraphes s’inscrivant dans une tradition toujours vivante où rigueur s’allie à virtuosité et héritage avec modernité. Rendez-vous annuel essentiel à l’évolution du parcours des jeunes élèves de l’École de danse, le spectacle réunit chorégraphes, répétiteurs et professeurs dans une même volonté de transmettre et de porter haut le lambeau d’un art vivant, enrichissement d’un répertoire classique et contemporain qui ne cesse de se renouveler. Le temps de préparation offre aux élèves la possibilité de valoriser et perfectionner les acquis de l’année et d’apprendre à travailler collectivement autour d’un projet scénique.

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Ines-Mcintosh-Gregoire-Duchevet-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

À travers son spectacle annuel, l’École de danse poursuit son œuvre de transmission auprès des jeunes générations et fait rayonner une formation fondée sur une longue tradition orale. Les œuvres de cette saison offrent un voyage dans les styles et techniques de plusieurs époques. D’ores et déjà conjugue vocabulaire baroque et danse contemporaine sous le regard de Rameau. Conservatoire ouvre une fenêtre sur l’École danoise, tout en vivacité et noblesse. Enfin, Les Deux Pigeons propose une comédie pleine d’allant qui dévoile la richesse de l’école française de la première moitié du XXe siècle .

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Cette année l’Orchestre est dirigé par Yannis Pouspourikas qui dirige les oeuvres suivantes :

D’ORES ET DÉJÀ, Musique : Jean-Philippe Rameau sur une chorégraphie de  Béatrice Massin, Nicolas Paul et des costumes d’Olivier Bériot

CONSERVATOIRE,  Musique: Holger Simon Paulli sur une chorégraphie d’ August Bournonville,  DÉCORS ET COSTUMES  Maurice Le Nestour D’après  Edgar Degas

LES DEUX PIGEONS, Musique André Messager, sur une chorégraphie d’Albert Aveline D’après Louis Mérante,  DÉCORS Alexandre Obolensky d’après les maquettes de la création,  COSTUMES Paul Larthe

 

Rencontrer un Monsieur avec autant de talent que Yannis Pouspourikas est un honneur. Voilà qui est fait, dans une loge de l’Opéra Garnier:

Prochaines représentations :

Lundi 1er avril 2019 – 19h30

Mercredi 3 avril 2019 – 19h30

Jeudi 4 avril 2019 – 19h30

Prix des places : de 10 à 65 €

Réservations : aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille, du lundi au samedi de 11h30 à 18h30   ou sur Internet : www.operadeparis.fr