Stellan Skarsgård

All posts tagged Stellan Skarsgård

Rating:
VOTRE VOTE

Voilà le film qui nous rassure sur la science fiction au cinéma, et sur l’adaptation du célèbre roman de Franck Herbert au cinéma, du grand art!

DUNE raconte l’histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, (Timothée Chalamet) voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s’il veut préserver l’avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l’univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l’humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre…

L’histoire de Dune débute en l’année 10191!  après que fut fondée la  Guilde Spaciale. L’univers connu est régi par un emprereur , qui exerce son pouvoir total sur la multitude de planètes de l’Imperium, un  empire qui s’étend sur des centaines de mondes dans la galaxie. Mais, on ne trouve l’EPICE que sur la planète  Arrakis, la          « planète des sables » que ses habitants autochtones appellent « Dune ». Cette épice est la seule qui permette des voyages intergalactiques sans risque de se perdre.

J’avais dévoré le roman lors de sa sortie en France, premier de plusieurs tomes parus. J’en gardais un souvenir très fort. Je m’étais précipité lors de la sortie du film de David Lynch en 1984, et, curieusement le seul pays où il a connu un certain succés fur la France, échec commercial partout ailleurs dans le monde. cette fois aucun souci à se faire pour Denis Villeneuve. Ce qu’il nous offre est un véritable diamant. Des décors superbes ( la majorité ayant été tournée en Jordanie), et surtout un scénario que l’on comprend vraiment. Sans oublier les interprêtes. Certes Timothée Chalamet est bouleversant que je mets déjà en tête de liste pour des prix d’interprétation, oscars etc. Il est de toutes les scènes, omniprésent, aux côtés de celle qui joue sa mère : Rebecca Fergusson. Au générique, des noms célèbres : Oscar Isaac, Jason Momoa, Stellan Skarsgard, Josh Brolin, Javier Bardem, Charlotte Rampling, dans des rôles nettement moins importants.

Seul regret, et ce n’en est pas vraiment un : il va falloir attendre quelques mois avant de voir la deuxième partie ( et pourquoi pas une 3ème, cela nous ferait triple dose de bonheur au cinéma). pour cette première dose : 2h6 de bonheur!

 

Toutes les photos : @Warnerbros pictures

Certes on va rester sur sa faim parce que ce qui nous est proposé n’est que la première partie. Mais c’est à couper le souffle! Surtout si vous voyez le film dans une grande salle. Je ne peux que vous conseiller pour les salles parisiennes : La salle Dolby Atmos du Pathé beaugrenelle, avec son écran géant, qui rest le must des must pour moi, mais aussi les salles IMAX, comme le salle Dolby Atmos du Pathé beaugrenelle ou le Pathé la Villette, Pathé Belle Epine, Quai d’Ivry ou Disneyland! Il y a de très nombreuses salles dans toute la France vous pouvez y aller sans risque de regretter d’avoir acheté votre place. Je crois que c’est un des meilleurs films de scince fiction que j’ai pu voir, aussi fort qu’un 2001 l’odyssée de l’Espace, ce qui n’est pas peu dire!

le film annonce :

et en version française:

 

 

VOTRE VOTE

Walt Disney accroche un nouveau Cendrillon à son palmarès….et des plus réussis.

120x160_CEN_MECHANTE_HD_RVB Affiche_Cendrillon_-_La_bonne_fée CINDERELLA_PAYOFF_FRANCE

Je ne vous ferai pas l’affront de vous raconter l’histoire de ce conte de Charles Perrault que les Studios Disney (et le grand Walt en personne) ont adapté sous forme de film d’animation en 1950. Tout le monde a vu sinon le film en entier, au moins quelques extraits dont celui où les petites souris jouent avec le méchant chat Lucifer ou cousent la robe de bal de Cendrillon. Les animaux étaient aussi importants, sinon plus que les personnages humains. Cette fois, sous la houlette de Kenneth Branagh, ce sont de vrais personnages humains, et le réalisateur leur a donné toute l’importance. Elle – Cendrillon est incarnée par Lily James (que l’on connait pour son rôle dans Downton Abbey). On remonte un peu le temps où sa maman, avant de décéder lui souffle le secret d’une belle vie : Fais toujours preuve de courage et de bonté. Elle en aura bien besoin face à sa marâtre (excellente Cate Blanchett) et ses deux sœurs capricieuses : Anastasir (Holliday Granger) et Javotte (Sophie Mc Shera, elle aussi issue de Downton Abbey). Rajoutez un roi mourant ( Derek Jacobo), un prince charmant très amoureux (Richard Madden) et deux conseillers dont un comploteur, le Duc (Stellan Skarsgard) et l’autre très ami avec le prince (Nonzo Anozie) et vous aurez presque tout le casting. Mais, allez-vous me répondre…et la bonne fée? Impossible de ne pas parler d’Helena Bonham Carter, qui brille comme dans chacune de ses apparitions.

CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA

Le film maintenant. C’est un pur délice. Une féerie totale. Les décors de rêve, les costumes éblouissants. La transformation de la citrouille en carrosse d’or, avec les souris qui deviennent chevaux et les lézards des laquets, sans oublier une oie pour cocher, il y a de quoi faire plaisir à tout le monde. Les effets spéciaux pour les deux transformations  sont de grands moments de ce film, et cerise sur le gâteau: la robe de bal de Cendrillon. Il a fallu 250 mètres de tissu, plus de 10.000 cristaux Swarovski, plusieurs jupons, 5 kilomètres de couture pour l’assembler…..et 9 exemplaires de la robe ont été nécessaires au tournage. Si vous aimez les chiffres, puisqu’on parle de la robe du bal, parlons aussi de la salle de bal: 140 mètres de long sur 32 de large, un sol de marbre, des kilomètres de tissu pour les tentures, 17 lustres fabriqués sur mesure en Italie, 3700 mètres de velours turquoise, 16.000 fleurs de soir et 5000 lampes à huile qu’il a fallu allumer à la main! Impressionnant, comme toute la scène, avec les figurants. Vous avez compris, ce film est beau, très beau, qui plaira aux petits comme aux grands, et plus à la gente féminine que masculine. Toutes les petites filles auront envie de danser avec la robe Bleue.

CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA

Et comme si cela ne suffisait pas, les studios Disney offrent une première partie: un court métrage qui fait suite à La Reine des Neiges, une fête givrée qui dure 8 minutes, que vous ajoutez aux 105 minutes du film. Vous y retrouverez les personnages que vous aviez adoré dans ce film d’animation qui a connu un succès énorme partout dans le monde : Anna Elsa, Kristoff et Olaf, et plein de petits nouveaux dont je vous laisse la surprise de les découvrir.

CINDERELLA CINDERELLA CINDERELLA

 

le film annonce :