TIMOTHEE CHALAMET

All posts tagged TIMOTHEE CHALAMET

Rating:
VOTRE VOTE

Voilà un film totalement inclassable. Road movie, certes, vu qu’on va traverser les Etats Unis, avec des scènes très sanglantes à la limite de l’horreur, tout cela sur fond d’histoire d’amour et de cannibalisme. Mais curieusement sans vraiment de complaisance dans le côté sanguinolent.

Nombre d’entre nous ira voir le film pour Timothée Chalamet, qui est la grande découverte des dernières années, avec des films comme CALL ME BY YOUR NAME, DUNE, parmi bien d’autres puisqu’il a déjà été à l’affiche d’une vingtaine de films depuis ses débuts. Mais la jeune Taylor Russell est quand même la grande découverte, avec ce rôle pour le moins difficile, et qui a aussi quelques films et séries à son actif. Mais ici elle affiche une présence incroyable . Le couple à l’écran est totalement crédible .

Dès les premières minutes on plonge dans le bain, avec une toute jeune ado, Maren,  qui va devoir fuir de chez elle, avec pour tout bagage, un certificat de naissance que lui a donné son père, et elle va tenter de retrouver sa mère, pour comprendre ou essayer de comprendre pourquoi elle est si différente. Dans une petite ville, elle va rencontrer un homme encore plus étrange, qui lui fera comprendre sa nature, c’est à dire qu’elle est cannibale. Et que cette ‘maladie’ serait héréditaire, et que tous ceux qui en sont atteints peuvent se ‘sentir’ à distance. Après quelques pérégrinations, elle va trouver son alpha en la personne de Lee un ado tout aussi paumé, avec qui elle va faire route vers un institut où pourrait se retrouver sa génitrice.

Taylor Russell as Maren , BONES AND ALL, réalisé par Luca Guadagnino, un film Metro Goldwyn Mayer Pictures .
Credit: Yannis Drakoulidis / Metro Goldwyn Mayer Pictures
© 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Taylor Russell (Maren) & Mark Rylance (Sully)
Credit: Yannis Drakoulidis / Metro Goldwyn Mayer Pictures
© 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Mark Rylance 
Credit: Yannis Drakoulidis / Metro Goldwyn Mayer Pictures
© 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Taylor Russell & Timothée Chalamet 
Credit: Yannis Drakoulidis / Metro Goldwyn Mayer Pictures
© 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Taylor Russell 
Credit: Yannis Drakoulidis / Metro Goldwyn Mayer Pictures
© 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Timothée Chalamet( Lee ) & Taylor Russell (Maren) 
Credit: Yannis Drakoulidis / Metro Goldwyn Mayer Pictures
© 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

On peut d’ores et déjà se poser la question : du cannibalisme, oulala, on va souffrir si le sang nous effraie. Certes, ce film n’est pas du tout destiné aux âmes sensibles, et encore moins à ceux qui sont effrayés par la vue du sang. Mais le réalisateur, Luca Guadagnino a réussi son pari. Il y a plus de suggestion que de véritable boucherie, ce qui n’empêche pas que l’on ne se sent pas vraiment à son aise en particulier dans une des premières scènes avec le vieil homme ( Mark Rylance) et en toute fin du film.

Il en faut du talent pour réaliser un tel film, et il faut des interprètes qui se plient à la volonté du réalisateur et du scénario. Même si on ne se réjouit pas, même si on reste de bout en bout sur les nerfs, on ne peut que saluer les talents réunis. Les 2 ados sont superbes, tant physiquement que dans leur interprétation, ce qui fait qu’on croit à cette histoire pour le moins rocambolesque. Adapter le roman de Camille DeAngelis avec David Kajganich est vraiment une belle gageure.

le film annonce :

vost :

et vf:

 

Rating:
VOTRE VOTE

Voilà le film qui nous rassure sur la science fiction au cinéma, et sur l’adaptation du célèbre roman de Franck Herbert au cinéma, du grand art!

DUNE raconte l’histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, (Timothée Chalamet) voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s’il veut préserver l’avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l’univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l’humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre…

L’histoire de Dune débute en l’année 10191!  après que fut fondée la  Guilde Spaciale. L’univers connu est régi par un emprereur , qui exerce son pouvoir total sur la multitude de planètes de l’Imperium, un  empire qui s’étend sur des centaines de mondes dans la galaxie. Mais, on ne trouve l’EPICE que sur la planète  Arrakis, la          « planète des sables » que ses habitants autochtones appellent « Dune ». Cette épice est la seule qui permette des voyages intergalactiques sans risque de se perdre.

J’avais dévoré le roman lors de sa sortie en France, premier de plusieurs tomes parus. J’en gardais un souvenir très fort. Je m’étais précipité lors de la sortie du film de David Lynch en 1984, et, curieusement le seul pays où il a connu un certain succés fur la France, échec commercial partout ailleurs dans le monde. cette fois aucun souci à se faire pour Denis Villeneuve. Ce qu’il nous offre est un véritable diamant. Des décors superbes ( la majorité ayant été tournée en Jordanie), et surtout un scénario que l’on comprend vraiment. Sans oublier les interprêtes. Certes Timothée Chalamet est bouleversant que je mets déjà en tête de liste pour des prix d’interprétation, oscars etc. Il est de toutes les scènes, omniprésent, aux côtés de celle qui joue sa mère : Rebecca Fergusson. Au générique, des noms célèbres : Oscar Isaac, Jason Momoa, Stellan Skarsgard, Josh Brolin, Javier Bardem, Charlotte Rampling, dans des rôles nettement moins importants.

Seul regret, et ce n’en est pas vraiment un : il va falloir attendre quelques mois avant de voir la deuxième partie ( et pourquoi pas une 3ème, cela nous ferait triple dose de bonheur au cinéma). pour cette première dose : 2h6 de bonheur!

 

Toutes les photos : @Warnerbros pictures

Certes on va rester sur sa faim parce que ce qui nous est proposé n’est que la première partie. Mais c’est à couper le souffle! Surtout si vous voyez le film dans une grande salle. Je ne peux que vous conseiller pour les salles parisiennes : La salle Dolby Atmos du Pathé beaugrenelle, avec son écran géant, qui rest le must des must pour moi, mais aussi les salles IMAX, comme le salle Dolby Atmos du Pathé beaugrenelle ou le Pathé la Villette, Pathé Belle Epine, Quai d’Ivry ou Disneyland! Il y a de très nombreuses salles dans toute la France vous pouvez y aller sans risque de regretter d’avoir acheté votre place. Je crois que c’est un des meilleurs films de scince fiction que j’ai pu voir, aussi fort qu’un 2001 l’odyssée de l’Espace, ce qui n’est pas peu dire!

le film annonce :

et en version française:

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Ce petit film, cette belle histoire d’amour a franchi de grands pas vu qui était en sélection pour plusieurs Oscars dont meilleur film. Le voilà enfin en BluRay

 

Oscar du meilleur scénario adapté par James Ivory, Call me by your name est une production franco-italienne, réalisée par Luca Guadagnino, adaptée d’un roman américain d’André Aciman.

Été 1983. Elio Perlman, (Timothée Chalamet) dix-sept ans, est en vacances dans la villa que possède sa famille en Italie, à jouer du piano,  à lire et à flirter avec son amie Marzia. Son père,  (Michael Stuhlbarg)  professeur spécialiste de la civilisation gréco romaine et sa mère, traductrice, lui ont donné une excellente éducation. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge,  Un jour, Oliver, un séduisant américain (Arnie Hammer) qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir entre eux sexuel au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais.

Tout est beau dans ce film traité avec une rare pudeur. Rien d’étonnant que ce film ait été remarqué par l’équipe des Oscars qui a reçu plusieurs nominations, dont celle de meilleur acteur pour Timothée Chalamet ou pour l’Oscar du Meilleur Film, mais ne revient pas bredouille d’Hollywood, où James Ivory a reçu la statuette pour son adaptation du roman. Tous les acteurs sont vraiment exceptionnels, non seulement les rôles principaux déjà cités mais aussi pour celui qui est le père d’Elio, Michael Stuhlbarg qui nous offre une scène qui m’a totalement bouleversé, où j’ai pleuré à chaudes larmes. De bonheur, ce qui est encore plus rare.

Il y a certes nombre de bons films en BluRay, mais ne manquez surtout pas ce petit chef d’oeuvre qui risque d’en bouleverser plus d’un.

Les caractéristiques du BluRay:

  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1), Espagnol (DTD HD 5.1) , Polonais, Tchèque,  Turc
  • Sous-titres : Français, Anglais, Arabe, Bulgaren Croate, Espagnol, Grec, Hébreu, Hongrois, Islandais, Hollandais, Polonais, Portugais, Roumain, Serbe, Slovaque, Slovène, Tchèque Turc.
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Durée : environ 2 h 12
  • Pour l’interactivité, tout est en anglais avec sous titres : Français, anglais, espagnol, hollandais
  • Les bonus : Photos d’Italie, la réalisation du film; Conversations avec Annie Hammer, Timothée Chalamée, Michael Stulbarg, & Luca Guadagnino, Commentaires avec Timothée Chalamet et Michael Stuhlbarg

Le film annonce :