Althea Vega

All posts tagged Althea Vega

VOTRE VOTE

Transcendanses a présenté le dernier ballet de la saison à Paris, très beau spectacle avec deux danseurs hors du commun.

onsort oupas014

En effet, Nicolas Le riche et Clairemarie Osta nous ont offert un spectacle mis en musique par Matthieu Chedid, Para-ll-èles, pour une petite série de représentations au Théâtre des  Champs Elysées. Un récit curieux qui permet aux spectateurs de plonger dans leur univers. En ouverture, ce que j’appellerai RUNNING, avec deux êtres, elle tout en blanc, contrairement à lui, tout dans les tons foncés. Ils symbolisent les énergies, les puissances de la condition humaine. On sent la complicité entre eux, l’amour. On passe du Running ou Loving, puis on entre plus dans la métaphore pour un final en étoiles. Des duos, des solos, les deux interprètes utilisent tous les ressorts de la danse contemporaine pour en faire un spectacle complet. C’est à Matthieu Chedid qu’on doit la partition originale pour cette création, partition composée et mixée dans son labo. Les éclairages de Jean-Michel Désiré laissent la part belle aux côtés sombres, pour qu’on discerne mieux les corps et les mouvements.

pola.tif

d92ffeae-6286-4a20-ab02-9ac96ad29ee0

Photos : Lisa Roze

1614007_461227804072208_4535439472033072869_o

de gauche à droite : Nicolas le Riche, Jean-Michel Désiré (lumières), Clairemarie Osta, Matthieu Chedid (musique), Olivier Bériot (costumes)

photo: Jean-Philippe Raibaud

Si vous n’avez pas trouvé de place pour cette série de représentations, nul doute que vous aurez d’autres occasions, entre autres avec les dates de la mini tournée à suivre :

24 mars 2016, 20h30 : L’Octogone, Théâtre de Pully – Suisse
25 mars 2016, 20h00 : Théâtre en Dracénie, Draguignan
5 avril 2016, 20h30 : Le Corum, Montpellier

 

En attendant d’autres dates, et la 3ème saison de Trancendanses.

 

Rating:
VOTRE VOTE

Un drame humain, une autre vision des Philippines.

téléchargement456 téléchargement (14)

Ce film est un vrai film choc. Il reflète une réalité. Tout d’abord celle de la pauvreté dans les campagnes de certaines iles des Philippines, mais on le sait les habitants de ce pays savent garder le sourire, et c’est ce qui arrive à Oscar Ramirez et sa petite famille. Ils doivent quitter les montagnes pour essayer de trouver du travail, et le seul endroit où selon eux, on peut en trouver, c’est la grande ville, la capitale, Manille. La ville est tellement étendu qu’on l’appelle Metro Manila. Elle est surpeuplée, et les bidonvilles existent toujours malgré les efforts des différents gouvernements. Certes on ne parle pas  des îles paradisiaques telles que Boracay, qui est une sorte de St Tropez pour l’Asie, mais qui en quelques années est devenu un paradis, avec des prix  en conséquence. Bref revenons à ce film. La grande ville est certes attrayante, mais quand on n’a pas un sou en poche,; que peut-on faire?? se faire arnaquer par un marchand de rêve lorsqu’on cherche un logement? Oscar réussira à trouver un travail de convoyeur de fonds, et sa femme aura moins de chance qui tentera d’exercer le plus vieux métier du monde. Mais la médaille a ses revers , surtout pour Oscar, parce que son co-convoyeur a bien envie de se faire de l’argent facilement.

images (6) images (20) images (12) images (15) images (14) images (7)

Le film débute avec de superbes vues, genre cartes postales, mais on passera vite à d’autres images nettement moins attrayantes lorsque la famille arrive en ville. Le film est puissant, récompensé par plusieurs prix, comme le prix du public au Festival de Sundance en 2013, un prix du meilleur film international à Cognac et le Prix du meilleur film aux British Independant film Awards.Récompenses vraiment méritées, parce que les interprètes sont vraiment exceptionnels, comme Jake Macapagal (Oscar), Althea Vega (sa femme) et John Arcilal (l autre convoyeur).

images (7) images (5) images (25) images (24) images (23) images (22) images (21) images (19)

Le film est traité non pas en documentaire, mais comme un bon thriller, et vous en ressortirez bien secoués.

Bravo à M6 Vidéo qui ose sortir ce genre de films en DVD. En revanche mauvais point avec Zero bonus (sauf le film annonce) La version originale (en Tagalog) peut se voir avec ou sans sous titres ( on ne sait jamais, vous parlez peut-être Tagalog) mais rassurez vous, il existe aussi une version française. Deux possibilités de choix pour le son: stéréo 2.0 et Dolby Digital 5.1

Le film dure environ 1h50.

images (17) images (16) images (13) images (11) images (10) images (9) images (8)

Le film annonce en VF :