Archives

All posts for the month mars, 2022

Rating:
VOTRE VOTE

Trancesendanses nous offre une nouvelle fois un spectacle haut en couleurs avec la venue à Paris, pour la première fois, de la troupe cubaine née en 2012, la Malpaso est déjà devenue une incontournable dans le monde du ballet. La troupe travaille de manière collaborative, et s’est, dès le début, engagée à faire appel aux meilleurs chorégraphes internationaux, et on peut s’en rendre compte avec les trois pièces choisies pour être présentées au Théâtre des Champs Elysées : TABULA RASA, de Ohad Naharin sur une musique d’Arvo Pärt, WOMAN WITH WATER de Mats Ek, et enfin 24H AND A DOG  signé Osnel Delgado pièce inédite. La troupe est ainsi en une dizaine d’années devenue incontournable, et très demandée à l’international. Ce sont les 3 fondateurs qui dirigent la compagnie :Osnel Delgado, chorégraphe résident et directeur artistique, Fernando Saez, directeur exécutif et Daileydys Carrazana, danseuse.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Ohad Naharin : il est le chef de file incontesté de la danse contemporaine israélienne et chorégraphe résident de la Batsheva Dance Company, on le considère comme l’un des chorégraphes majeurs de notre époque. Né en 1952 en Israël d’une mère chorégraphe, professeur de danse et spécialiste de la méthode Feldenkrais et d’un père acteur et psychologue, il intègre la Batsheva Dance Company en 1974 sans véritable formation initiale. Au cours de sa première année, Martha Graham, alors chorégraphe en résidence au sein de Batsheva, l’invite à rejoindre sa propre compagnie à New-York. Durant les 10 années suivantes, il présente notamment des pièces pour la Batsheva Dance Company, la Kibbutz Contemporary Dance Company et le Nederlands Dans Theater. Il a chorégraphié plus de 30 pièces pour sa compagnie et sa division junior, Batsheva Young Ensemble. Ses pièces ont été reprises par les plus grandes compagnies et présentées sur les plus grandes scènes internationales. Sous le pseudonyme de Maxim Waratt, Ohad Naharin est également compositeur, il a composé, édité et mixé plusieurs de ses propres bandes sonores. Son œuvre a également fait l’objet de plusieurs films, dont le documentaire Out of focus (2007) de Tomer Heymann et Mr. Gaga (2015) des frères Heymann.

woman with water- Mats Ek- photo Ivo Roberto Baelli

 

On ne présente plus Mats Ek, mais parlons d’Osnel Degado,  fondateur, directeur artistique, danseur et chorégraphe. Diplômé en 2003 de l’École nationale de danse de La Havane, Osnel Delgado travaille tout d’abord avec la Danza Contemporanea de Cuba de 2003 à 2011 en tant que danseur. En 2012, il fonde sa propre compagnie : la Malpaso Dance Company. Durant son parcours, l’artiste travaille notamment avec les chorégraphes Mats Ek, Rafael Bonachela, Kenneth Kvarnström, Ja Linkens, Itzik Galili, Samir Akika, Pedro Ruiz, Isidro Rolando et George Cespedes. En tant que chorégraphe, il compose notamment Ocaso, 24 hours of a Dog ou Dreaming of Lions pour sa compagnie et créé des œuvres pour DCC, Rakatan et Ebony Dance of Cuba. Osnel Delgado est en outre professeur de danse à l’École nationale de danse de La Havane.

Malpaso TabulaRasa Photo by Nir Arieli

 

 

Havana-based contemporary dance company Malpaso

Cette série de représentations à Paris a été largement saluée, par un public qui a montré son approbation avec des applaudissements mérités.

Malpaso 24Hours Photo @BillHebert

Rating:
VOTRE VOTE

Le théâtre des Champs Elysées a décidément une excellente programmation quand il s’agit de ballets ou d’Opéras. Coté Lyrique, j’avais été impressionné par La Vie Parisienne en décembre dans une version ‘longue’, et cette fois j’ai eu un coup de coeur pour un opéra de Mozart, particulièrement célèbre : Cosi Fan Tutte.

Sous la direction musicale d’Emmanuelle Haïm et une mise n scène et des costumes de Laurent Helly, la scénographie de Chantal Thomas ne passe pas inaperçue. Quant aux interprètes, je l’ai vu un soir où Vannina Santoni était souffrante et ne pouvait pas chanter. Elle était sur scène en mimant son rôle, et dans le coin gauche de la scène ( vu du public), c’était Nicole Car qui chantait le rôle de Fiodiligi, aux côtés de Gaelle Arquez (Dorabelle), Cyrille Dubois ( Ferrando), Florian Sempey (Guglielmo), Laurene Paterno (Despina) et Laurent Naouri (Don Alfonso).

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Curieusement la pièce semblait nous ramener dans les années 40 ou 50, dans des studios d’enregistrement, avec des costumes toutefois moins datés.

Cette variation sur l’Amour et la fidélité ne vieillit pas et tous les amateurs d’opéra connaissent cette oeuvre sans qu’il n’y ait  d’airs ultra célèbres. Je ne vous ferai pas l’affont de vous en raconter la trame, disons qu’il s’agit d’un pari sur la Femme et l’Amour, qui fait l’objet d’un pari.

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

2 actes de 90 minutes chacun nous transportent avec une mise en scène alerte, et je dois reconnaitre que la chance de voir et d’écouter Nicole Car est une surprise totale. Que dire? Elle a été formidable, et les applaudissements ont été à la hauteur, où Madame Car a été ovationnée comme il se doit par une salle totalement conquise.

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Ce sont des oeuvres comme cela qui marquant le lyrique. Je ne sais pas si la captation prévue se fera avec Nicole Car, j’en doute. Mais un moment magique comme celui là restera très longtemps dans ma mémoire.

Guy Courthéoux

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

C’est presque un miracle: faire de cet évènement dont nous avions tous suivi le cours, un thriller qui nous scotche à notre fauteuil, alors qu’on en connait la fin, et c’est pourtant ce qu’a réussi avec brio Jean-Jacques Annaud, avec ce grand film: Notre Dame Brûle!

Tout le monde se souvient de ce qu’on faisait ce fameux soir où nous apprenions la nouvelle, et personnellement, étant parisien, sans être croyant je me dois de le signaler, je me souviens qu’à la première annonce sur RTL, j’ai mis une chaine d’infos télé et  suis resté quelques heures, m’étant endormi sans en connaitre le final. Réveil au milieu de la nuit, et j’apprends que Notre Dame est ‘sauvée’ et non détruite. Déjà à ce moment là je pensais aux pompiers et à ce qu’ils avaient réussi. Mais grace à Monsieur Annaud, j’ai vu la réalité des faits, j’ai compris les exploits de ces sapeurs pompiers, dont certains faisaient leur baptême du feu.

photo : david_koskas

photo : mickael_lefevre

photo : michael lefevre

Le plus incroyable, c’est de revivre ce que certains ont fait, véritablement au péril de leur vie pour sauver la cathédrale sur l’Ile de La Cité. Les parisiens savent que c’est une zone de très fort traffic, et on voit combien l’accès fut difficile. Ce que l’on voit aussi, c’est l’accumulation de problèmes dès le départ, qui auraient pu transformer l’évènement en catastrophe totale. Ces soldats du feu , et plus particulièrement ceux qui ont sauvé la tour du beffroi, ont certainement été décorés pour leur bravoure, tout au moins je le suppose. Le film n’est pas seulement constitué d’images d’archives, il y en a certes, comme la présence de la maire de Paris et d’Emmanuel Macron, mais il semblerait toutefois que Madame Hidalgo ait offert quelques minutes  de son temps pour une mini scène tournée dans un des bureaux de la Mairie de Paris.

Reste l’évènement. Ce film est d’un réalisme incroyable, que j’ai vu dans les meilleures conditions possibles dans la salle Dolby du Pathé Beaugrenelle. Vous pouvez aussi le voir dans des salles Imax comme le Pathé Quai d’Ivry. Plus l’écran sera grand plus vous serez aux cœur du feu., autre exemple la salle IMAX du Disney Village

photo : michael lefevre

photo : michael lefevre

photo : guy_ferrandis

Ce qui est curieux c’est le public: Je vais généralement au cinéma lors des séances en matinée. Je suis allé à celle de 15h30 et le public était à 80 % des personnes âgées. Les jeunes ne seraient ils pas intéressés par l’évènement? J’en doute fort. Je pense qu’ils attendent le Printemps du cinéma ( de dimanche à mardi) pour ne payer que 4€ leur place! Mais ce serait vraiment dommage que ce film ne rencontre pas tous les publics. Même si j’aime les grosses artilleries américaines, lorsque le cinéma français produit de telles oeuvres il faut le signaler, et je pense que le film sera vu part(out dans le monde, et qu’il le mérite amplement.

photo : guy_ferrandis

photo : guy_ferrandis

photo : david_koskas

photo : david_koskas

 

Si vous n’allez au cinéma qu’une fois par an, NOTRE DAME BRULE se doit d’être votre sortie cinéma. Courrez-y et croyez moi, vous ne le regretterez pas!

 

Rating:
VOTRE VOTE

75 ans pour Le Lido de Paris, un anniversaire qui se fête avec Paris Merveilles la revue crée par Franco Dragone,  avec en prime un tableau  qui reprend le meilleur des dernière revues!

Passer une soirée au Lido, c’est s’éloigner du quotidien, et actuellement c’est plus qu’important. Personnellement je préfère le diner spectacle qui nous plonge immédiatement dans l’ambiance. Certes le cout d’une soirée est important, le diner spectacle incluant les boissons se situe aux environs de 195€:

Menu

  • Foie gras de canard au clafoutis de figues confites et éclats de pistache
  • OU
  • Dos de saumon gravelax, pickles de carottes, radis colorés et coulis de grenade
  • OU
  • Grosses crevettes à l’huile de sésame grillé, salade d’algues et germes de soja
  • OU
  • Velouté de potiron, royale de champignons aux noix de cajou (végétarien / sans gluten)
  • Pièce de veau à la moutarde violette, polenta aux fruits secs et betteraves braisées
  • OU
  • Cabillaud rôti au curcuma et noix de coco, lentilles corail aux petits légumes et oignons caramélisés
  • OU
  • Filet de canette, sauce miel et poivre de Timult, salsifis au jus et échalote farcie
  • OU
  • Risotto à la truffe (végétarien)
  • Finger croustillant chocolat au lait et noisettes du Piémont
  • OU
  • Demi-sphère aux saveurs exotiques
  • OU
  • Macaron poire-vanille
  • OU
  • Douceur d’ananas et coco (sans lactose / gluten)
  • Une demi-bouteille de champagne Brut 1er cru
  • OU
  • Une demi-bouteille de vin

Ces menus sont susceptibles de changement, en fonction des saisons

Et, bien entendu il faut parler de la revue.

Qui mieux qu’un danseur, Simone, une danseuse, Fushia,  et enfin la maitresse de ballet, Jane Sansby, qui sont en entretien au micro d’onsortoupas :

quelques images du spectacle :

un petit teaser :

infos pratiques :

  • 19h/19h30 ACCUEIL Accueil & placement
  • 19h30 PRÉ SHOW avec les artistes
  • 20h DÎNER 
  • 21h SPECTACLE PARIS MERVEILLES Une revue époustouflante avec le tableau « Inoubliable »

23 h second spectacle

réservations fortement recommandées :