Gareth Evans

All posts tagged Gareth Evans

Rating:

Le premier avait fait un carton, avec de vrais fans, le second poursuit cette escalade dans la violence.

theraid2_affiche

On ne peut pas dire que le cinéma indonésien soit connu. Je crois d’ailleurs que The Raid est le seul titre que je pourrais citer si on me demandait quelle est leur production.  On retrouve Rama (Iko Uwais), le flic héros du premier épisode, qui voudrait bien mener une vie normale, mais que nenni! Il va devoir infiltrer le syndicat du crime sous le nouveau nom de Yuda, entre mafia indonésienne et Yakusa japonaise; Il commencera par faire deux ans de taule, pendant lesquels il se liera d’amitié (!?) avec Uco (Arifin Putra) , le fils d’un magnat du crime. Ensuite, ce seront des guerres des gangs, de plus en plus sanglantes au fur et à mesure que le film se déroule….et ce n’est pas peu dire puisqu’au bout des 2 heures 1/2 du film, les morts ne se comptent plus. Chaque combat est une véritable chorégraphie et on se demande quelquefois comment ils réussissent à ne pas se faire mal, tant c’est rapide et violent.

theraid2_05 theraid2_04 theraid2_03 theraid2_02 theraid2_07 theraid2_08

Le réalisateur Gareth Evans, originaire du Pays de Galles, réussit quand même un véritable exploit, en nous gardant intéressé du début à la fin, même si on ne comprend pas vraiment tout. Hormis les héros, on ne sait pas trop qui est qui, et pourquoi ils se battent. Il suffit en fait de voir qui est du côté du flic infiltré pour apprécier. Cette fois, en plus des scènes de combat, vous aurez en prime quelques poursuites en voiture et même un mélange des deux avec une scène de combat à l’intérieur d’une voiture! On se souviendra certainement d’un des personnages féminins, la fille au marteau ,qui décime avec ses marteaux à bouts tranchants ( Julie Estelle), un rôle féminin bien curieux!

. theraid2_09 theraid2_01 téléchargement téléchargement (1) images images (2) images (1)

Un film inclassable. Pour moi ce n’est pas un film d’action, ou pas seulement. Il y en a certains ingrédients, comme les poursuites en voiture, mais c’est aussi un film de combats, un polar, et on peut sans se tromper dire qu’il y a de vrais moments d’horreur. Mais ce qu’on retiendra certainement, c’est outre la qualité des combats, avec des comédiens qui doivent passer leur temps à s’exercer tant c’est bien fait, une mise en scène habile, des  décors vraiment bien sentis,certains glauques comme la prison, et d’autres luxueux comme les bureaux des chefs de ces mafias. Le film n’est toutefois pas à recommander aux âmes sensibles, ni aux plus jeunes. Il est d’ailleurs assorti d’une interdiction aux moins de 16 ans, avec en prime un avertissement!   Quelques extraits et le film annonce :