Théâtre

VOTRE VOTE
Rating:

Si ce n’est pas une surprise pour moi, qui suit la carrière de Rudy Milstein, cela reste une des meilleures surprises de la saison que ce CHERS PARENTS, à la salle Réjane Du THEATRE DE PARIS.

Difficile de parler de ce qui se trame sur ls scène, mais partons des toutes premières minutes où les 3 enfants d’un couple sont invité, convoqués chez leurs parents qui ont quelque chose à leur annoncer, les enfants, ce sont Elise Diamant, Rudy Milstein et Emmanuel Patron, ce dernier co-auteur de la pièce avec Armelle Patron. Les parents : Frédérique Tirmont et Bernard Alane, qui arriveront un petit peu plus tard sur la scène. Mais de quoi les parents veulent-ils leur parler, qui ne sont pas chez eux lorsque les enfants arrivent.

Pierre, Jules et Louise Gauthier s’adorent et aiment profondément leurs parents. Alors, lorsque ces derniers leur demandent de venir les rejoindre d’urgence – ils ont quelque chose de très important à leur annoncer – les trois enfants bouleversés se précipitent craignant le pire. Mais le pire n’a pas lieu, du moins pas tout de suite, et la merveilleuse nouvelle que leur annoncent Jeanne et Vincent va faire voler en éclats la belle unité familiale… faisant ardemment souhaiter aux trois rejetons ce qu’ils redoutaient le plus en arrivant quelques heures plus tôt !« Chers Parents » est une comédie qui parle de la famille, d’amour, d’argent, de la place de chacun dans la fratrie, de l’impermanence des sentiments, de la part d’ombre qui sommeille en chacun de nous et de ce que les parents doivent à leurs enfants.  Je ne vous en dirai pas plus, n insistez pas.

Même lorsque j’en parle à mes amis, je ne dévoile rien, sauf que j’ai ri en bout en bout tant les comédiens sont tous formidables. Et je vous garantis 90 minutes de rires, de surprises, qui démontrent que le théâtre a encore de belles années à venir. Que c’est bon de rire!!

 

Rendez-vous a donc été pris avec Rudy et Elise, devant la caméra: En voici le résultat:

 

La mise en scène co-signée Armelle Patron et Anne Dupagne est plus qu’efficace…

quelques photos:

Chers Parents

et quoi de mieux qu’une bande annonce?

Chers Parents, c’est du mardi au samedi à 20.30; mais aussi à 17.00 le samedi et à 15.30 le dimanche

Prix des places à partir de 33€

Réservez à l’avance, c’est complet quasiment tous les soirs

VOTRE VOTE
Rating:

Un spectacle hors du commun, avec un comédien qui « dirige » la salle. Les rires fusent et on est ravis!

Thibaut Boidin a reçu le prix du meilleur spectacle à Avignon, et c’est bien mérité. Il se produit pour quelques jours encore au Grand point Virgule  à Paris. On se retrouve avec une salle pleine, et une ‘servante’ nous accueille chez Denise Jardinière, qui n’est pas tout à fait prête. Alors elle va s’occuper du public, à sa manière, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle s’en occupe bien!

Difficile de dévoiler plus sur ce spectacle, alors la meilleure manière d’en parler c’est de rencontrer l’auteur et  comédien qui assure de bout en bout et qui sait parfaitement comment faire réagir la salle.

encore quelques photos :

Denise Jardinière vous invite chez elle, c’est au Grand Point Virgule:, encore deux dates, les 19 et 26 janvier à 19.30, mais des prolongations ou d’autres dates ne sont pas impossibles!

Places en placement libre tarif normal 26€, nombreux tarifs réduits à partir de 14.50€

VOTRE VOTE
Rating:

Difficile de parler de ce spectacle sans utiliser de superlatifs. C’est peut-être le plus beau spectacle que j’ai vu de ma vie, tout y est parfait, et ce, de bout en bout!

Doit-on raconter l’histoire d’où fut tiré le film d’animation des studios Disney sorti en 1990? Alors allons-y pour les quelques terriens qui reviennent d’un voyage long et lointain.

Mufasa est le roi , son frère Scar ne le respecte pas, pire:  il le jalouse et le hait. La naissance de Simba, fils de Mufasa, ne va pas arranger les choses, loin de là. Scar a un projet, qui ferait disparaitre à la fois Mufasa, et son rejeton. Mais Simbad ne mourra pas et va se retrouver dans la jungle avec deux amis : Timon et Pumbaa, un suricate et un phacochère. Les deux animaux sont ses seuls amis et soutiens.

Enorme succès en salles, puis en vidéo, Le Roi Lion a depuis fait le tour du Monde en tant que musical. C’est d’ailleurs la deuxième fois qu’il est monté à Paris au Théâtre Mogador.
Avant de donner la place aux entretiens, voici un extrait, en fait l’Ouverture du spectacle : LE CERCLE DE LA VIE. La version française est écrite par Stéphane Laporte.

Comment mettre en scène un monument de cette taille. Explications de Véronique Bandelier, metteur en scène résidente, qui a travaillé avec les créateurs du spectacle : Julie Taymor, avec des marionnettes co-créées avec Michael Curry. Les costumes sont aussi l’oeuvre de Julie Taymor :

Vous allez en savoir plus encore lors de la présentation de quelques scènes clé : Véronique Bandelier et Anthony Lyn, metteur en scène associé chez Disney Theatrical Productions

Si la musique co signée par Elton John et Tim Rice, est importante, celui qui dirige l’orchestre, Dominique Trottein l’est d’autant plus :

Succès énorme, Le roi Lion est en passe de battre tous les records comme nous l’explique Olivier Lazzarini, directeur commercial et marketing:

Un directeur de théâtre comblé, un producteur ravi, voila les premières réactions de Laurent Bentata , qui dirige entre autres le Théâtre Mogador et co-produit ce spectacle :

Allons y pour d’autres extraits présentés, en français, par Véronique Bandelier :

Entretien avec Sébastien Perez, Zazu :

 

Et pour suivre d’autres entretiens avec les principaux protagonistes chanteurs, comédiens :

Terminons ces entretiens avec les deux comédiens chanteurs qui interprètent Simba et Nola adolescents / adultes : qui reçoivent des ovations du public ; Gwendal Marimoutou & Cylia

On pourrait poursuivre encore, vu que tout n’est pas dit. Les jeunes interprètes de Simba et Nala sont parfaits( tout au moins ceux que j’ai vus lors de la présentation).

N’attendez-pas, il vous faut voir ce spectacle seul en couple, en famille, en groupe, bref, ne manquez pas l’occasion de voir ce spectacle qui sera peut-être LE spectacle de votre vie.

Oh ai-je oublié de vous dire? J’AI ADORE CHAQUE SECONDE ! Dès les premières secondes jusqu’aux applaudissements, la salle participait chantait, fredonnait. Et la satnding Ovation était naturelle, la salle n’a pas eu besoin de la claque pour montrer qu’elle avait adoré!

les interprètes :

Rafiki : Ntsepa PITJENG
Mufasa : Noah NDEMA
Scar : Olivier BREITMAN
Simba : Gwendal MARIMOUTOU
Nala : Cylia
Zazu : Sébastien PEREZ
Timon : Alexandre FAITROUNI
Pumbaa : Rodrigue GALIO
Shenzi : Terja DIAVA
Banzaï, doublure Scar : Abdel-Rahym MADI
Ed, doublure Zazu & Timon : Sébastien VALTER
Sarabi : Rachel VALERY

et: en alternance

Simba enfant : William BOULAY-ITELA

Martin D’ARAM DE VALADA

Ethan DARSOULANT

Esteban HERNANDEZ SANCHEZ

Aristote LAIOS

Idrissa SOUMARE

Naïley TEMBELY-LAIDET

Nala enfant : Lyka BA

Mee-Naïdhy FAUBERT

Ambre MARCUSSY

Mélissa MASUNGI

Ilona SAMASSI

Marion TAKAM

Ilyana ZAOUAK

Les chiffres inutiles mais tellement drôles :

25 espèces d’animaux, de poissons, d’oiseaux et d’insectes sont représentées dans le spectacle

37.000 heures furent nécessaires pour concevoir les masques, marionnettes et costumes

Le masque de Mufasa pèse 310 grammes

Le masque de Scar pèse 200 grammes

Les animaux les plus hauts du spectacle sont les girafes de 5,50 mètres

Le plus petit animal du spectacle est la souris : 12,7 cm

L’éléphant est l’animal le plus grand du spectacle : 3,96 mètres de longueur ;

3,44 mètres de hauteur ; et 2,75 mètres de largeur au niveau des oreilles

340 kilos de gommes de silicone ont été utilisés pour réaliser les masques

27 kilos d’herbes hautes ont été utilisés pour confectionner les coiffes de la savane

Nombre de fourmis sur le costume de la dame à la fourmilière : 106

Tarifs :  du mardi au dimanche à 20.00 précises
Semaine : 90€ 80€ 60€ 40€ 25€
Week-end 15h :  105€ 90€ 70€ 50€ 30€

Samedi soir : 110€ 100€ 80€ 60€ 30€

pendant les vacances scolaires : tous les jours de mardi à samedi à 15.00
Durée du spectacle :
2 h 35 dont 20 minutes d’entracte

 

Réservations :

Sur internet :
www.theatremogador.com
Par téléphone :
Au 01 53 33 45 30

du lundi au vendredi de 10 h à 12 h & de 14 h à 17 h.

À la caisse du Théâtre Mogador :
du lundi au samedi de 12 h à 15 h et de 16 h à 19 h.

Groupes et collectivités :
Bénéficier de tarifs préférentiels à partir de 10 personnes.
Option possible et réservation par téléphone 01 53 33 45 33 – commercial@stage-entertainement.com

 

 

 

VOTRE VOTE
Rating:

Vanessa Paradis, comédienne et chanteuse a ajouté une nouvelle corde à son arc avec la scène, celle du Théâtre Edouard 7 à Paris, où elle joue MAMAN, une pièce écrite spécialement pour elle.

Tout se passe en famille ici. Tout d’abord l’histoire, celle d’une femme qui ferme sa boutique de lingerie un soir d’hiver, et qui attend un taxi qui a bien du mal à arriver. C’est le moment que choisit un jeune homme pour l’aborder, pensant que c’est une prostituée. Et sans vouloir être désobligeant, on comprend que voir une telle beauté attendre devant une boutique de lingerie , on peut comprendre que le mec fasse un premier pas. S’en suit une discussion un peu surréaliste, où les 2 personnages vont se parler et apprendre à se connaître et on sent que la jeune femme semble s’intéresser au jeune homme, même si on ne comprend pas bien tenants et aboutissants. Vanessa Paradis est ce femme face à Félix Moati, les 2 sont époustouflants de justesse, et la salle est d’ores et déjà conquise et sous leur crame; Petit changement de décor où on retrouve la jeune femme chez elle, face à son mari, Eric Elmosnino, où elle lui compte les évènements et tente de le persuader de venir rechercher le jeune mec qui n’a pas de famille pas d’amis et dont on doute de l’avenir. Alors, pourquoi Maman? Si vous comptez sur moi pour vous le dire, vous êtes au mauvais endroit.

On vient au Théâtre Edouard VII pour applaudir Vanessa Paradis, et il est certain qu’on ne le regrette pas. Elle est éblouissante, belle, on n’a d’yeux que pour elle, et on envie l’auteur et metteur en scène, Samuel Benchetrit qui réussit ce tour de force de nous offrir une belle pièce que le public salue bas! Il est vrai qu’on ne parle que d’elle, que l’on ne voit qu’elle et pourtant Félix Moati mérite tout autant de louanges. Il est parfait dans ce rôle complexe, le public s’intéresse à sa présence, se pose des questions, et il ne joue pas dans la facilité. N’oublions pas de citer, dans un petit rôle Gabor Rassof.

Samuel Benchetrit a non seulement écrit la pièce, mais il a su la mettre en scène, et cette mise en scène est intelligente, captivante avec des décors simples d’Emmanuelle Le Roy. Des pièces comme celle-là on en redemande, et même si on voit que le public s’est surtout déplacé pour voir Vanessa Paradis, on voit qu’il est conquis avec une salle qui applaudit à tout rompre, qui ovationne les comédiens. Et qui plus est, voir une salle comble, c’est malheureusement encore trop rare actuellement

Crédits : Photos de scène (Claude Gassian). Photos de studio (Jean-Baptiste Mondino).

Maman !

Au Théâtre Edouard VII,   10 Place Edouard VII Paris 9ème

Du mardi au samedi à 21h
Samedi à 16h30
Dimanche à 16h
Durée : 1h40

Réservations : 01 47 42 59 92

ou

https://www.theatreedouard7.com/spectacles/maman

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire pour entrer dans le théâtre!

VOTRE VOTE
Rating:

De quoi devrait-on se souvenir de la 5ème République? Ce dont on  se souvient ce sont des Présidents, de Charles de Gaulle à Emmanuel Macron. Mais se souvient-on de certaines déclarations? En tous cas pas de toutes, et encore moins de celles qui ont pu faire polémique. Et vous allez en retrouver quelques unes, parmi les plus croustillantes avec DOUCE FRANCE au Théâtre Tristan Bernard:

De Charles de Gaulle à Georges Pompidou en passant par Alain Poher qui fut 2 fois président pour quelques jours seulement, puis Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande jusqu’à Emmanuel Macron « Douce France » est une fantaisie satirique qui s’inspire de faits historiques.

Vous allez voir et entendre la chronique mouvementée et drolatique d’un régime né en 1958 et qui est toujours d’actualité, même avec les changements de durée de mandat. On se retrouve tout d’abord en 1966 avec Charles de Gaulle en compagnie de deux conseillers spéciaux du Président, Pierre-Marie-Joseph et Capucin, sur lesquels le temps ne semble pas avoir de prise. Les accessoires changent, les coiffures aussi mais eux ( sous les traits de David Salles et Stéphane Olivié Bisson ne bougent pas, ou si peu. Ils ne sont pas seuls sur la scène, puisqu’une femme, Evelyne, chef du protocole depuis Louis-Napoléon Bonaparte les accompagne. A l’Elysée elle a tout vu, tout connu mais elle ne peut pas tout dire…ou si peu!

photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur.

photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur.

« Douce France » c’est aussi notre propre histoire, nos « madeleines » d’hommes et de femmes, de citoyens autant que de téléspectateurs, grâce à un florilège d’archives sonores et visuelles.  C’est surtout du rire dans la salle tout au long de la représentation, avec des extraits sonores totalement déjantés, et pourtant véridiques à 100 puisque tirées d’archives sonores ou télévisées, de ces années. C’est totalement incroyable, et pourtant 100% véridique.

photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur.

Explications devant la caméra d’Onsortoupas avec Stéphane Olivié Bisson :

Je me suis amusé, devant ces tranches de l’histoire de notre pays. Je n’ai pas vu une histoire de France, mais une série d’anecdotes hilarantes. Ce spectacle est intelligent, et la salle rit de bout en bout, et on entend, par ci, par là des interrogations du gente: Mais ce n’est pas vrai, il n’a pas dit ça? Et pourtant tout est véridique, ce qui est encore plus drôle!

Rire et apprendre! quelle bonne idée!

Douce France c’est du mardi au samedi à 21.00 au Théâtre Tristan Bernard, 64 rue du rocher 75008 Paris

— TARIFS —

1ère Catégorie : 38€ / 2ème Catégorie : 28€ / 3ème Catégorie : 20€

Étudiants ou moins de 26 ans : 10€ / Collectivités – Groupes : 30€ (1ère cat)

Réservations :

01 45 22 08 40 – THEATRETRISTANBERNARD.FR

Ou sur place du mardi au samedi de 11h à 20h

bande annonce :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOTRE VOTE
Rating:

La Révolution Française. Vaste domaine, mais quels souvenirs en gardons nous? Scolaires pour la plupart, le 14 juillet, Louis 16 et Marie-Antoinette sur l’échafaud? La fuite à Varennes? Nous avons, nombre d’entre nous,  oublié les détails. Et c’est avec Maxime d’Aboville que l’on va revivre ces années qui ont marqué la France.

Un grand comédien, qui s’est inspiré de grands auteurs pour nous raconter l’HISTOIRE. La prise de la Bastille, Danton, Robespierre, la chute de la Monarchie, la Terreur, Les Girondins,  et les écrits de Victor Hugo, Michelet, Lamartine, Alexandre Dumas ou Zweig. Nous sommes transportés dans ces années qui ont transformé la France. Ne vous y trompez pas, nous ne sommes pas ici dans des manuels scolaires. Ce n’est pas une leçon, c’est l’histoire, et c’est diablement intéressant, et très loin d’être scolaire ou destiné aux scolaires!

Maxime d’Aboville , nous l’avons rencontré plusieurs  fois depuis la création de ce site  pour LES JUMEAUX VENTIENS ( http://www.onsortoupas.fr/les-jumeaux-venitiens-tres-belle-performance-et-interview-de-maxime-daboville-au-theatre-hebertot/   ) et pour JE NE SUIS PAS MICHEL BOUQUET (http://www.onsortoupas.fr/je-ne-suis-pas-michel-bouquet-cest-au-theatre-de-poche-avec-maxime-daboville/)

Nouvel entretien avec ce comédien qui est capable d’être seul en scène, ou entouré d’une troupe:

Franchement, je ne suis pas un passionné d’histoire de France, et pourtant je suis resté cloué à mon siège dans la petite salle du Poche Montparnasse à écouter, et regarder ce comédien qui se donne à fond, qui réussit à nous faire vibrer et à certains moments à nous donner la chair de poule. C’est du grand art. Dans la salle, des spectateurs de tous âges,  plusieurs ados, des adultes jeunes et matures, et une salle transportée par les élans de ces textes adaptés par Maxime d’Aboville. Si ça n’est pas cela le talent, alors ça y ressemble follement!

LA REVOLUTION

du mardi au samedi à 19.00, dimanche à 15h:00

Plein tarif : 26€, tarifs réduits 19€ et moins de 26 ans : 10€

Le texte de la pièce est disponible au théâtre

Renseignements et réservations : 01 45 44 50 21

au guichet du théâtre du lundi au samedi de 14:00 à 18:00, et dimanche de 13:00 à 17:30

site internet : www.theatredepoche-montparnassecom

 

VOTRE VOTE

Le samedi, c’est double dose de Caroline Loeb au Théâtre de l’Archipel : Françoise par Sagan à 17.00, et à 20.00 Chiche ! où elle chante et se raconte

2 bonnes raisons de venir boulevard de Strasbourg pour l’applaudir.

 

 

Beaucoup ont connu Caroline Loeb avec son tube que l’on fredonne toujours : C’est la Ouate créé en 1987. Certains ont pu la découvrir sur scène, dans quelques pièces dont le Françoise par Sagan ou GEORGE SAND MA VIE SON OEUVRE au Théâtre du Gymnase ( http://www.onsortoupas.fr/caroline-loeb-dans-george-sand-ma-vie-son-oeuvre-au-theatre-du-gymnase-studio-marie-bell

crédit Richard Schroeder

Vous avez en ce moment la possibilité de voir 2 spectacles  a 17.00 Françoise par Sagan, et à 20:00 Chiche ! , et ce tous les samedis

Chiche est mis en scène par Stephan Druet, avec des chorégraphies de Sebastian Galeota, alors que Françoise par Sagan a été mis en scène par Alex Lutz

Bonne occasion pour rencontrer à nouveau Caroline, dans sa belle loge de l’Archipel:

crédit Lionel Blancafort

teasers :

 

VOTRE VOTE
Rating:

Vu l’énorme succès du film PAPY FAIT DE LA RESISTANCE, on a oublié que ce fut tout d’abord une pièce de théâtre qui s’est jouée au Splendid St Martin  du  au , puis du  au . Elle est revenue pour notre bonheur au Théâtre de Paris pour une série limitée de représentations!

Ecrite par Martin Lamotte & Christian Clavier, le cinéma s’en est emparé en 1983 avec une distribution de choix : Jacqueline Maillan, Michel Galabru, Jean Carmet,        Gérard Jugnot, Dominique Lavanant, Martin Lamotte, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Jean Yanne, Roland Giraud, Jacques Villeret, Josiane Balasko, Michel Blanc, Jean-Claude Brialy,  Jacques François, Bernard Giraudeau et Julien Guiomar, pour ne citer que les plus connus.

Pour cette reprise, 40 ans plus tard, seul Martin Lamotte fait partie de l’ancienne équipe, qui est cette fois Papy aux côtés de Catherine Jacob, Karine Belly, Remi Johnsen, Serge Postigo qui a co-adapté et mis en scène cette version actuelle , Antoine Croset, Julien Jacob, Lionel Laget, sans oublier, comme indiqué sur l’affiche : Gustav Le Chat! J’ai beaucoup aimé la mise en scène, et les différents décors en plaque tournante signés François-Jean de Ligueras.

Nous sommes en Juin 1940 ! La France est envahie, qui gémît sous la botte nazie. Dans Paris occupé, les habitants subissent de plein fouet la débâcle , mais. certains ne se résignent pas et résistent. C’est le cas d’André Bourdelle, grand musicien, qui,  en 1941 sera fait prisonnier et mourra en prison la même année. Sa femme et ses enfants ont repris le flambeau aux côtés de leur grand-père qu’ils appellent affectueusement…Papy. La pièce commence le jour de l’arrivée du général Sponz, général allemand, qui vient élire son quartier général dans l’hôtel particulier de la famille Bourdelle. Celle-ci s’en va vivre à la cave, n’oublions pas «Super Résistant» qui apparaît au gré des aléas de la guerre ainsi qu’un fils très efféminé qui cache des  secrets, un général allemand francophile, et une pléiade de rôles tenus par les comédiens qui se déchainent sur scène !

Toutes les photos : © Lorène Carpentier

La pièce avait été filmée pendant les restrictions Covid et diffusée à la télé. Je pense qu’il doit être possible de la retrouver  en replay ou sur YouTube!

Peut-être une tournée à l’horizon, si c’est le cas ne manquez pas la possibilité de rire franchement!

 

VOTRE VOTE
Rating:

Que c’est bon de rire, d’entendre une salle comble qui s’esclaffe et ce pendant 90 minutes, rien que pour cela cela vaut la peine de venir voir ‘LA BALASKO’ sur scène, parmi bien d’autres raisons.

Françoise (Josiane Balasko) et Jean-Jacques Lombard (Stephan Wojtowicz) , très riches exilés fiscaux dont la fortune repose sur les inventions du mari, s’apprêtent à recevoir un couple d’amis dans leur superbe chalet en Suisse, Alicia (Armelle) et Grégoire Lagarde (Philippe Uchan). Ce dernier est un  fils à papa, Alicia est une aristocrate richissime et bête à manger du foin. Tout pourrait bien se passer si Alicia ne s’était entichée d’un coach spirituel, gourou sur les bords (George Aguilar) qui les accompagne au dîner. Et forcément, le vernis va finir par craquer, surtout lorsque le gourou va leur annoncer le pire : leur fortune est menacée et leur « pognon de dingue » pourrait bien partir en fumée. Tout cela sous l’œil aiguisé de la personne qui est à leur service, du vernis à ongle au service Champagne ( Justine Le Pottier). Je ne vous en dirai pas plus, la surprise est quand même un atout important.

On sait que Josiane Balasko est géniale quand il s’agit de nous faire rire. Elle a toujours réussi dans ce domaine. Au cinéma en tant qu’interprète, mais aussi derrière la caméra entre autres pour Gazon Maudit ou Un Grand Cri d’Amour dont elle avait écrit le scénario. J’ai rencontré Josiane à maintes reprises, que ce soit pour la scène, pour le cinéma, tant comme réalisatrice que comme interprète, et je me dois de confesser que je l’adore encore plus ( si c’est possible) à chaque rencontre. Et ici, elle excelle. On a besoin de rire, de se distraire, surtout après ces dernières années d’inconfort. J’ai adoré Armelle qui est un des atouts majeurs de cette pièce, qui joue les idiotes à merveille. Personne ne tire la couverture, on voit bien l’entente sur scène! Et ce CHALET A GSTAAD qui se joue au Théâtre des Nouveautés est un super moment de théâtre pour qui aime la comédie, dans ce temple du rire depuis très longtemps ( c’est ici que le regretté Jean Lefebvre s’est produit pendant des années, et c’est ici aussi qu’Amanda Lear a créé Panique au Ministère, et qu’Isabelle Mergault a créé ELLE ET LUI, entre autres. Tous ces titres démontrent bien que le Théâtre dirigé de main de maître par Pascal Legros depuis 2010, est un temple du rire.

Le Chalet se joue actuellement tous les soirs à 21.00 du mercredi au samedi à 21.00 et en matinée le samedi à 16.30 ainsi que le dimanche à 16.00

Prix des places : de 15€ à 60€ ( il existe des tarifs réduits en 1ère et 2ème catégorie les mercredi et jeudi soir)

Théâtre des Nouveautés : 24 Boulevard Poissonnière   75009 Paris

Réservations :

en ligne : https://www.theatredesnouveautes.fr/

par téléphone : 01 47 70 52 76

ou aux guichets : du lundi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 20h et le dimanche de 11h à 16h30 (les jours de représentation, le guichet est ouvert jusqu’au démarrage du spectacle).

VOTRE VOTE
Rating:

Ces femmes qui ont réveillé la France n’est pas un spectacle comme les autres, ce n ‘est certainement pas un spectacle féministe, mais une belle leçon qui nous apprendra bien des choses, et le tout avec humour!

Ce spectacle a été écrit par Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek,  qui l’interprètent sur la scène du Théâtre de la gaité Montparnasse. On y  trouve une vingtaine de portraits  revues par Jean Louis Debré et Valérie Bochenek : lui fut magistrat, ministre de l’Intérieur, président de l’Assemblée nationale, du Conseil constitutionnel mais aussi depuis plus de trente ans auteur de polars à succès et de livres historiques, chroniqueur radio, présentateur à la télévision.

 

Le voilà donc dans un nouveau rôle : sur les planches avec Valérie Bochenek. Elle a connu aussi d’autres emplois : mime, metteur en scène, créatrice d’une marque de bijoux et écrivaine dont notamment un ouvrage sur le mime Marceau.

Une vingtaine de portraits de femme, de pionnières et premières : Louise Michel, Simone Veil, Olympe de Gouges, George Sand, Colette, Marguerite Yourcenar mais aussi , celles, oubliées ou méconnues, qui ont contribué à changer notre société, comme Julie-Victoire Daubié, première femme à avoir passé le bac ou  Jeanne Chauvin première avocate, Madeleine Brès, première médecin et Marguerite Boucicaut, modeste gardienne d’oie devenue reine du Bon Marché.

Un entretien avec ce grand Monsieur de la politique s’imposait. Et vu que les femmes sont à l’honneur, l’invitation se devait d’être double. On se retrouve donc sur les fauteuils du Théâtre de la Gaité Montparnasse avec Valérie Bochenek et Jean-Louis Debré:

En 80 minutes, vous allez en apprendre beaucoup, sans vous ennuyer une seule seconde; La mise en scène d’Olivier Macé est tellement intelligente et bien menée, que le spectateur ne risque pas de s’ennuyer. On est passionné de bout en bout. Et on passe un début de soirée plus qu’agréable, ce qui est exemplaire! 14 portraits sur les 26 du livre, entre les premières, lors de la Révolution Française, jusqu’à ces dernières années. On peut voir ce spectacle en famille, avec des enfants, mais aussi des parents, des grands parents. Tout le monde sera captivé! N’oublions pas la troisième personne sur scène, pianiste, qui n’interprétera que des airs composés par des femmes : Valérie Rogozinski.

 

Toutes les photos : @ Stéphane Kerrad

 

CES FEMMES QUI ONT REVEILLE LA FRANCE, c’est au Théâtre de la Gaité Montparnasse, du mercredi au samedi à 19.00

THÉÂTRE DE LA GAÎTÉ MONTPARNASSE

26, rue de la GAITE
75014 Paris

Réservations :
01 43 20 60 56

ou

www.gaite.com

Prix des places : de 25 à 50€

le teaser :