Archives

All posts for the month mai, 2016

Cinq ans après son rachat par l’Association « La Maison de Colette » et à l’issue d’un lourd chantier de réhabilitation et de restitution, la demeure natale de l’écrivaine, à Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l’Yonne, ouvre ses portes au public.

6041618_COLETTE_AFFICHES_web-1_Page_1

« La grande maison grave et revêche » où Colette passa les 18 premières années de sa vie, et qu’elle retrouve à l’âge de 50 ans, n’est revêche qu’en apparence. Sous ses allures bourgeoises elle est vibrante des moments heureux de l’enfance et de l’adolescence de Colette ; elle y est née, y a vécu des bonheurs tranquilles entourée de parents aimants, s’y est frottée à la nature domestiquée du jardin de sa mère et au-delà de ses murs, à celle de sa Puisaye natale. C’est un cocon si plein de sensations que Colette n’en a jamais fini de l’évoquer par pans, par touches, recomposant au fil de son œuvre le cadre bienveillant du paradis de sa jeunesse.

302519_270326706339565_125700750802162_769548_394576037_n Gravure maison annote¦üe

 

« Saint-Sauveur-en-Puisaye, pays de Colette », le village n’a pas oublié celle qui l’a rendu célèbre, mais il manquait une pièce maîtresse : la maison natale qui n’appartenait plus à la famille depuis 1950. Lorsqu’elle fut mise en vente en 2007, les amoureux de Colette se sont mobilisés. Sans leur ténacité et leur détermination le projet n’aurait pu aboutir: « La passion est la clé du projet » souligne Frédéric Maget, président de la Société des amis de Colette et directeur de la Maison de Colette. À la manœuvre depuis l’annonce de la mise en vente, il a conduit ce projet dont le financement n’a pu se faire qu’au prix d’une mobilisation sans relâche pour trouver les fonds nécessaires au rachat puis au financement du chantier: « Le projet a été porté depuis l’origine par une association sans fonds propre et constituée de bénévoles. La Société des amis de Colette a été un des fers de lance pour la sauvegarde de la maison.

La maison natale IMG_0242

 

Avec son toit d’ardoise et non de tuiles, la grande maison des Colette se distingue des autres maisons du village. Coiffée d’un grenier avec des communs et des caves, elle compte 13 pièces. Le Capitaine Colette y exercera son rôle de percepteur dans ce qui deviendra par la suite la salle à manger. L’aménagement est celui d’une maison de bourgeois cultivés   : un vestibule au décor de fausses pierres de taille, au sol de dallage à cabochons ; des murs recouverts de papier-peint au-dessus de boiseries basses, des cheminées de marbre, des parquets de chêne, une biblio – thèque. Colette a décrit chacune des pièces, insistant parfois sur un détail : la couleur d’une suspension, le motif ou la matière d’un tissu. En l’absence d’information sur la chambre des ­garçons cette dernière est transformée en espace muséographique.

IMG_2714

Adresse / La Maison de Colette 8-10 rue Colette 89520 Saint-Sauveur-en Puisaye

Accès Saint-Sauveur-en-Puisaye – 180 km de Paris,

• En voiture : depuis Paris prendre l’A6, sortie 18 puis direction Toucy et Saint-Sauveur.

En train: à partir de Lyon, Dijon, Paris (liaison régulière de la gare de Paris Bercy à Joigny (1h15), Auxerre (1h45) ou Cosne-sur-Loire (1h50).

. Dates et horaires d’ouverture • Individuels Du 25 mai 2016 au 30 octobre 2016, du mercredi au dimanche de 10 h à 19 h (dernière entrée à 18 h). Du 2 novembre 2016 au 5 avril 2017, les vendredi, samedi et dimanche de 10 h à 17 h (dernière entrée à 16 h). Fermé les 25 décembre et 1er janvier.

Réservation en ligne www.maisondecolette.fr ou  téléphone 03 86 45 66 20

Renseignements du lundi au vendredi: 03 86 45 66 20 / contact@maisondecolette.fr

Visite guidée de la maison et des jardins Durée 50 mn. Départ toutes les 20 mn. Un film retraçant l’histoire de Colette à Saint-Sauveur est proposé aux visiteurs entre chaque départ de groupe. Visites en anglais sur réservation. Pas de visite libre.

Tarifs • Plein tarif: 9 euros / tarif réduit*: 7 euros •

Groupes scolaires : 2 euros par enfant; 5 euros avec atelier pédagogique** • Enfants – de 6 ans : gratuit Achat des billets sur place ou en ligne sur le site maisondecolette.fr

Rating:

Un suspense de bout en bout, un très grand film avec des stars devant et derrière la caméra.

téléchargement (6) téléchargement (7)

Lee Gates (George Clooney) est la star du show live « Money Monster », réalisé par  Patty Fenn (Julia Roberts). Quelques semaines auparavant, il a conseillé à ses spectateurs de miser sur une société IBIS en assurant que c’était un placement exceptionnel. Hélas pour les épargnants qui l’ont cru, l’action s’est effondrée et 800 millions de dollars se sont évaporés en une séance. Les dirigeants d’IBIS ont plaidé un couac  dans un algorithme . Le PDG d’Ibis, Matt Camby ( Dominic West)  attendu sur le plateau de l’émission pour s’expliquer , fait faux bond au dernier moment. et  reste introuvable. Quelques minutes après le début de l’émission, un livreur ,  Kyle (Jack O’Connell) surgit sur le plateau muni d’un revolver, avec deux boites contenant des gilets d’explosif, qu’il fera mettre à Lee Gates. Il lui explique qu’il a misé toute sa fortune dans l’opération, et qu’il veut savoir ce qui s’est passé. Sachant qu’il a un détonateur en main qui risque de faire sauter non seulement le personnel présent mais faire d’énormes dégâts, on le prend très au sérieux.

téléchargement téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2)

Jodie Foster qui reprend sa casquette de réalisatrice pour ce film a choisi ses comédiens avec une justesse incroyable. On savait qu’elle était ultra douée autant devant que derrière la caméra, mais elle , elle a réussi un très grand film. C’est peut-être pour cette raison que le film n’entre pas en compétition sur la Croisette, les autres films seraient certainement restés dans l’ombre. Certes ce sont les deux grandes stars, Julia Roberts et George Clooney qui feront la une des journaux, mais il ne faut surtout pas oublier un des meilleurs acteurs de la nouvelle génération, Jack O’Connell qui est tout aussi formidable dans ce rôle difficile, et qui ne démérite pas, bien au contraire.

Le suspense vous prend aux tripes après la séance d’ouverture et ne vous lâchera pas après le mot fin. Avec ce genre de films, le cinéma américain prouve qu’on peut faire de grands moments de cinéma, sans utiliser d’effets spéciaux, sans la 3D, mais avec un scénario en béton et des acteurs auxquels on croit, qui se donnent à fond.

téléchargement (1) images images (2) images (1)

Bravo Melle Foster. Lorsque je vous avais interviewé il y a quelques années pour un autre film que vous aviez réalisé , j’étais resté sous le charme de votre personnalité . Vous nous prouvez, une fois encore, que vous êtes vraiment une personne qui compte dans le cinéma mondial avec ce film qui est certainement un des meilleurs de cette année!

 

 

Rating:

Le film fait penser à une BD, et c’est normal, l’histoire est tirée d’un Manga

BRD KENSHIN 2D BRD KENSHIN 3D noir

L’histoire se passe en 1878 à Tokyo. Kenshin Himura, ancien assassin surnommé Battosaï, littéralement « maître dans le maniage de l’épée », durant l’époque du règne des Tokugawa, cache un passé très lourd. Devenu un vagabond depuis l’instauration de l’ère Meiji, il parcourt le pays muni de son sabre à lame inversée, ayant juré de ne plus tuer. Il rencontre une jeune fille qui cherche à protéger son dōjō, Kaoru Kamiya, et finit par s’installer chez elle après l’avoir aidée. Peu à peu, ils vont rencontrer leurs futurs compagnons : Yahiko Myôjin, un garçon issu de la classe des samouraïs qui devient le disciple de Kaoru, et Sanosuke Sagara un adepte en bagarre de rue. Malgré son désir de ne plus tuer, Kenshin se fait rattraper par son passé. Il semblerait qu’il soit difficile pour lui de ne pas rompre son vœu de ne plus tuer.

MG 9272 MG 6423 MG 2308 MG 0753

Le charme opère. Celui de l’histoire, mais pas que. La réalisation soignée de Keishi Otomo joue sur les détails et le charme certain de l’acteur principal, Takeru Satoh font de ce film un excellent film venu du pays du Soleil Levant. On ne s’y ennuie pas une seule seconde. Les combats sont magnifiques, réglés comme du papier à musique. Franchement je pensais voir un petit film, mais il n’en est rien. On passe un excellent moment, et c’est tant mieux, Tous les interprètes sont certes des caricatures : Takeru Satoh, Emi Takei, Koji Kikkawa, Yu Aoi, Munetaka Aoki, mais c’est voulu.

MG 0257 MG 0310 MG 0378 MG 0392

Format d’image : 2:40 HD 16/9

Audio : Français 5.1 DTS HD  et Japonais 5.1 DTS HD

sous titres français possibles

Durée du film : 2h14

quelques suppléments : un making of complet avec des entretiens avec le réalisateurs et les acteurs, ainsi que les bandes annonces du films et des autres films Mtropolitan.

Rating:

Qui est donc ce Monsieur Fraize, au nom de fruit rouge, mais avec une orthographe différente..de rouge il n’a que le polo?

Affiche fraize

 

Décrire ce spectacle me semble tellement difficile que j’y ai renoncé dès que je me suis retrouvé devant mon ordinateur. Je peux toutefois vous raconter les débuts de ce spectacle. Un décor simplissime, un fond noir, deux petits rideaux de la même couleur sur chaque côté. Au début du spectacle, Monsieur Fraize est derrière un de ces rideaux, il jette des regards vers la salle, le tout en plein silence. Quelques minutes plus tard ( oui, minutes, pas secondes), il avance et marmonne des phrases qui ne se terminent pas. Il marmonne en quelque sorte. Il faut encore de longues minutes avant que l’on comprenne ses débuts de phrases. Je crois n’avoir jamais vu quelque chose d’aussi déroutant. Je me suis demandé de quoi il s’agissait, si on ne m’avait pas fait une drôle de blague en me recommandant ce spectacle. La salle riait, et moi je restais stupéfait. Il m’a fallu près d’une dizaine de minutes pour entrer dans son jeu, lorsqu’il s’adresse à la salle, puis qu’il recherche un catalogue. Et pas n’importe quel catalogue. On s’attend à tout sauf à ce genre de catalogue. Et là je suis rentré en plein dans sa forme d’humour désarmant. Jusqu’à la fin je riais à ce personnage qui ose tout, il ne se gène pas pour envoyer un spectateur du premier rang au fond de la salle, non pas parce qu’elle importunait, mais juste pour le plaisir. Et malheur si cette personne tente de redescendre pour récupérer sa place. La salle le suit dans ses dialogues souvent absurdes, et sur la façon de dire qu’il travaille. Ce qui est vrai, mais jusqu’à ce jour je n’avais pas entendu un humoriste dire qu’il travaillait lorsqu’il se produisait sur scène. Généralement on nous demande d’éteindre les portables. Ici, c’est le sien qui ‘sonne’ et il va parler quelques minutes avec sa mère et lui raconter ce qu’il fait.

Monsieur Fraize, De et Avec Monsieur Fraize, Mise en scène Papy, Feux de la Rampe (Paris), 2 juin 2015, © Fabienne Rappeneau

, © Fabienne Rappeneau

Je viens de vous le dire, ce spectacle incroyable vous entraîne dans un univers différent, celui de l’absurde. Ici ce ne sont pas des successions de vannes. Ce sont des moments comme on en voit rarement, pour ne pas dire jamais sur une scène de théâtre. J’avais adoré l’humour corrosif de Lamine Lezghad. Là je me suis trouvé dans un monde tellement différent, avec des rires différents, une forme d’humour et de spectacle qu’il faut bien applaudir tant tout cela est bien ficelé, avec ce personnage sorti d’une bande dessinée, avec un pantalon beaucoup trop court, qui peut s’approcher d’un clown, sans les défauts inhérents à ces personnages de cirque qui ne m’ont jamais fait ne serait-ce que sourire . Là nous sommes dans une nouvelle forme d’art et je dis simplement : Bravo Monsieur Fraize! Marc Fraize fait la rencontre d’Alain Degois dit « Papy » en 2014, et c’est ce dernier qui le guide désormais et le met en scène. « Monsieur Fraize, dit ce dernier, vous pousse à rire nerveusement, subitement, sans crier gare.

Et pour ceux qui me connaissent bien, et qui savent à quel point j’aime les fruits dont je parlais dans ma première ligne, j’aime ce Monsieur Fraize mais pas pour la ressemblance  avec les fruits rouges!

Monsieur Fraize, De et Avec Monsieur Fraize, Mise en scène Papy, Feux de la Rampe (Paris), 2 juin 2015, © Fabienne Rappeneau

Fabienne Rappeneau

Monsieur Fraize, De et Avec Monsieur Fraize, Mise en scène Papy, Feux de la Rampe (Paris), 2 juin 2015, © Fabienne Rappeneau

© Fabienne Rappeneau

Monsieur Fraize, c’est au Théâtre l’Archipel tous les jeudis à 21h00

Durée du spectacle : 1h20 environ

 

Extraits des émissions : On ne demande qu’à en rire :

 

 

A l’occasion de la Fête Nationale de la Fédération de Russie le 12 juin,  le Théâtre des Champs-Elysées accueillera l’Orchestre Philharmonique de l’Oural dans un programme entièrement consacré à Rachmaninov. Denis Matsuev affrontera à cette occasion le concerto pour piano le plus célèbre du compositeur, dont son interprétation échevelée et dramatique a été à nombreuses reprises saluée par la critique.

Matsuev-Icon for web (no credit required)
L’Orchestre Philharmonique de l’Oural, créé en 1940 et basé à Iekaterinbourg est reconnu comme l’un des meilleurs orchestres symphoniques de Russie. Après des dizaines d’années passées derrière le rideau de fer, il se fait connaître du monde entier dans les années 1990. Il se produit régulièrement en Europe, et a notamment été invité  Salle Pleyel à Paris,  ou au Victoria Hall de Genève, aux festivals de Radio France et de la Roque d’Anthéron ainsi que durant la Folle Journée de Nantes. L’orchestre a construit l’essentiel de son répertoire à partir d’oeuvres majeures russes et d’Europe de l’Est ; il est également l’un des orchestres russes les plus engagés en faveur de la musique contemporaine.

IMG_2352

L’orchestre sera dirigé, pour cette représentation par  Dimitri Liss. Reconnu comme l’un des meilleurs chefs de sa génération, il est régulièrement invité à diriger des orchestre russes tels que l’Orchestre National de Russie, l’Orchestre Philharmonique de Moscou, l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, l’Orchestre Symphonique Tchaikovsky de Moscou… ainsi que de grandes formations internationales . Chef recherché, Dmitri Liss se produit avec de grands solistes comme Mstislav Rostropovich, Mikhail Pletnev, Boris Berezovsky, Henri Demarquette, Gidon Kremer, Wynton Marsalis, Yuri Bashmet, Alexander Kniazev, Viktor Tretyakov, Shlomo Mintz, Gilles Apap, Akiko Suwanai, Natalia Gutman, Peter Donohoe, Cyprien Katsaris, Dmitri Bashkirov, Sol Gambetta.

УАФО 01.2013-3

Denis Matsuev se produit avec les orchestres les plus connus du monde, tels que le New York Philharmonic, le Chicago Symphony Orchestra, Philadelphia Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles, Pittsburg Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le London Symphony, London Philharmonic, Royal Philharmonic Orchestra, le Royal Concertgebouw Orchestra, Orchestre de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio France, NHK Symphony, l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, Israël Philharmonic Orchestra, ainsi que l’European Chamber Orchestra. Il est sans cesse réengagé avec les légendaires orchestres russes tels que le Petersburg Philharmonic St., l’Orchestre Mariinsky et l’Orchestre national russe.
Il donne aux Etats-Unis des récitals à Boston, Washington et New York au Carnegie Hall (Clavier série Virtuoses) et aussi à Londres au Royal Festival Hall (série Piano International), Madrid à l’Auditorio Nacional de Musica, Amsterdam au Concertgebouw (série Maître Pianistes) et Moscou (la Grande Salle du Conservatoire de Moscou).
Denis Matsuev se produit régulièrement avec les chefs les plus prestigieux notamment Valery Gergiev, Yuri Temirkanov, Mariss Jansons, Zubin Mehta, Kurt Masur, Paavo Jarvi, Antonio Pappano, Charles Dutoit, Alain Gilbert, Leonard Slatkin, Myung-Whun Chung,  Gianandrea Noseda, Jukka-Pekka Saraste, James Conlon.

unscified

Ce concert permettra aux amateurs d’entendre le Concerto pour piano n° 3  et la Symphonie n° 2 de  Rachmaninov

Réservation : 01 49 52 50 50 au théâtre des Champs Elysées
Prix des places : de 5 € à 65€

IMG_2352

Rating:

Tiré d’une histoire vraie, ce film est vraiment un film dont on sort heureux!

425017552

Eddie Edwards, pour beaucoup, dont moi, un nom qui ne vous dit rien. Il n’a jamais été un athlète, n’a jamais été un beau gosse, et pourtant il ne rêve que d’une chose: participer aux Jeux Olympiques, Quel que soit le sport. Il tentera la course, le saut, mais son niveau est loin d’être acceptable et il fait que subir les moqueries, le manque de soutien ( sauf de sa mère). Après les jeux d’été, il découvre les jeux d’hiver, mais se fait recaler aux épreuves de ski, avant de tenter le tout pour le tout avec le saut en ski. C’est ainsi qu’il va tenter de participer en 1988 aux Jeux de Calgary. Il trouve un entraîneur aussi atypique que lui, et va secouer le monde du sport de par sa spontanéité.

028A8256.CR2

r5_05143213_1.154.1_R

028A1552.CR2

EF6B7315.CR2

Le film de Dexter Fletcher joue sur les sports, et dans le rôle titre, le réalisateur a choisi un acteur inconnu : Taron Edgerton,que l’on a découvert pour son premier rôle dans Kingsman: services secrets et qui aura quand même la possibilité ici de jouer avec un des acteurs les plus célèbres de sa génération : Hugh Jackman, et aura même une toute petite scène avec un monstre sacré du 7ème art : Christopher Walken. Certains feront le rapprochement avec une comédie sur les Jamaïcains qui ont participé aux Jeux Olympiques en Bobsleigh. Ce film c’était Rasta Rockett, et il se déroulait aussi lors des jeux Olympiques de 1988.

Ce film a cela d’admirable qu’on sympathise avec le héros, qu’on a envie de le voir gagner, de réussir son rêve. Et il faut bien le dire, ce pari est totalement réussi. J’étais tellement ému par certaines scènes que j’ai pleuré à chaudes larmes, et pas qu’un petit peu! Mais pas de tristesse: de bonheur, d’émotion, et ce n’est pas peu dire, vu que le sport au cinéma, comme ailleurs me laisse totalement froid, pour ne pas dire pire.

028A4173.CR2

028A4169.CR2

EF6B0438.CR2

EF6B0455.CR2

028A4319.CR2

Alors, si vous avez envie de passer un excellent moment, faites comme moi, allez donc voir Eddie The Eagle, il y a de fortes chances pour que vous soyez vous aussi ému. Mouchoirs en papier fortement recommandés.

Le film annonce: