Archives

All posts for the month avril, 2016

Rating:

Soyons clair, ce film n’est pas du tout pour les enfants , ni pour les anti mariage pour tous!

t&h_aff_400x533.indd

Ce film est destiné à une clientèle gay, qui sait ce qu’elle va voir, et ne sera pas choquée par certaines scènes de sexe entre hommes non simulées ( en gros et pour parler cru, on voit de la bite en érection). Ceci dit, cela ne fait pas tout le film.

Dans un sex-club, les corps de Théo et de Hugo se rencontrent, se reconnaissent, se mêlent en une étreinte passionnée. Passé l’emportement du désir et l’exaltation de ce premier moment, les deux jeunes hommes dégrisés, dans les rues vides du Paris nocturne, se confrontent à leur amour naissant, mais un problème de préservatif va leur faire prendre conscience d’autres réalités. Les deux amants, amoureux, amis, vont devoir apprendre à se mieux connaître, à voir plus loin que leurs corps et leurs désirs, et cette nuit dans les rues de Paris, sera un petit voyage initiatique qui ne peut laisser personne indifférent.

photo_hd_03 photo_hd_04 photo_04 photo_05 photo_07

Le film, co-réalisé par Olivier Ducastel et Jacques Martineau débute dans un sexe club parisien un peu particulier, vu que dans ce club (L’impact pour être précis) tout le monde laisse ses fringues au vestiaire et ne garde que les chaussures. On prend un verre au bar, et on descend au sous-sol pour se mêler à la foule, dans une ambiance pour le moins très sexuelle. Autant dire que les premières 20 minutes du film se déroulent dans cette ambiance, et que les images sont chaudes, très chaudes, peu-être un peu lentes et longues, avant que les deux personnages se trouvent au coeur de l’action et du film. C’est un peu ce qui m’a gêné, ce côté voyeur  et exhibitionniste, qui, heureusement se poursuit dans une toute autre voie, dès que les deux acteurs ( Geoffrey Couët, François Nambot), se retrouvent tout habillés dehors et que commence vraiment le film. Le film devient alors passionnant par un petit détail, mais de taille, le sexe sans préservatif, et les problèmes que cela va entraîner.

Les deux acteurs sont formidables ( et n’ont pas non plus oublier d’être agréables à regarder, charmants. ) On les voit évoluer au fil des heures ( non le film ne dure pas des heures, il dure 97 minutes) et tout cela dans un Paris au petit matin (les cartons nous indiquent les heures) avec des rencontres insolites. Le film n’est pas inoubliable, mais il reste néanmoins intéressant pour un public averti.

photo_hd_11 photo_hd_09 photo_hd_08 photo_hd_06

Il est sorti dans un petit circuit, il est, bien entendu, réservé aux plus de 16 ans, et mérite qu’on s’y attarde

Rating:

Un humoriste à l’accent chantant de Perpignan, qui s’offre des salles pleines à craquer tous les soirs au Grand Point Virgule.

MathieuMadenianMD__Affiche_40x60_Province

La majorité d’entre vous l’aurez découvert soit à la radio, sur Europe1 avec Jean-Marc Morandini ou Michel Drucker. D’autres l’auront vu sur le canapé rouge de Michel Drucker sur France 2. Et tous auront trouvé son humour déchirant. Il ne ménage personne, et comme avec beaucoup d’humoristes, il ne fait pas bon être dans les premiers rangs, surtout si on a l’âge des spectateurs de Drucker le dimanche.

MathieuMadenian_1498_Ôö¼-«Pascalito_HD

Ceci dit, il nous présente ici son deuxième spectacle, le premier ayant quand même attiré plus de 230.000 spectateurs, qui a vu ses premiers pas en 2010. Il se situe dès le départ à gauche toute, écrivant dans Charlie Hebdo sa carte postale. Et c’est au Grand Point Virgule, à deux pas de la Gare Montparnasse qu’il présente son nouveau spectacle : EN ETAT D’URGENCE et ce depuis le 5 Novembre dernier.

Il nous fait découvrir son quotidien, et s’offre le plaisir de nous faire des portraits au vitriol de certains hommes (et surtout d’une femme) politiques. Mais pas que. Il joue de tout, jongle avec les mots, se permet des choses auxquelles on ne s’attend pas, et ne comptez pas sur moi pour vous donner des indices. Il se déchaîne du début à la fin, joue de l’auto dérision, en parlant de ses histoires personnelles (ou pas?) dans une mise en scène signée Kader Aoun.

MathieuMadenian_1478_Ôö¼-«Pascalito_HD

En revanche, ce que je peux vous dire c’est que la salle est morte de rire ( c’est une image, !) je n’ai pas noté d’accident lors de la représentation, mais du rire, et des éclats de rire de partout? La salle entre dan son jeu, et participe. Aucun temps mort pendant toute la représentation. Si ce n’est une espèce de douche froide dans les dernières secondes, on s’attend à une pirouette et il joue dans un autre registre. Donc vous savez une chose. Lorsque vous aurez ri à en avoir mal aux côtes, et que tout à coup vous sentez un peu le coup de la douche froide, vous savez que le spectacle se termine.

MathieuMadenian_1156_Ôö¼-«Pascalito_HD

Mathieu Madenian , c’est au Grand Point Virgule jusqu’au 30 Avril et ensuite :

DPMADENIAN_MD-4

Toius renseignements sur les horaires et les prix des places sur les sites de vente de billets

A Paris représentations à 19h45 prix des places : environ 30.40€

 

Rating:

Cela fait d’un an qu’on m’en parle, et je n’avais toujours pas eu l’occasion de voir cette comédie burlesque. Voilà qui est fait, et je ne le regrette pas, bien au contraire.

40X60 FAUX BRITISH ST GEORGES MOLIÈRE BD

Tout d’abord il faut parler de la salle. En tout début de semaine, la salle était comble. Je dois avouer que j’ai rarement vu une salle aussi pleine , pas un strapontin de libre. C’est arrivé lors de Premières ou lors des journées presse, mais à ma connaissance, sauf des succès incroyables comme La Cage aux Folles ou Oscar avec de Funès, je n’ai jamais vu cela pour une pièce qui se joue depuis près d’un an, qui est passée du Théâtre Tristan Bernard au Théâtre St Georges. Et en parlant du public, il y en avait de tous âges, des plus jeunes, entre 8 et 10 ans, des ados, des adultes, des personnes du troisième âge, bref toutes les générations se retrouvaient dans la salle, et chacun y a trouvé son bonheur.

LES FAUX BRITISH - Comedie de : Henry Lewis, Henry Shields, Jonathan Sayer - Mise en scène : Gwen Aduh - Avec : Aurélie de Cazanove, Dominique Bastien, Gwen Aduh, Henri Costa, Herrade Von Meier, Jean-Marie Lecoq, Jean-Pascal Abribat, Lula Hugot, Michel Cremades, Michel Scotto Di Carlo, Miren Pradier, Nikko Dogz, Yann de Monterno _ Lieu : Théâtre St Georges - Ville : Paris - Le 18 01 2016 - Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Certes, ne venez pas si vous voulez voir du Shakespeare, ou du Marguerite Duras, ou un texte qui vous prendra bien la tête. Non là vous venez pour rire, et beaucoup rire. C’est du burlesque, du théâtre comme on en voit rarement, avec des comédiens qui se déchaînent, et que la salle suit dès les premières secondes. Les Faux British a été écrite par Henry Lewis, Jonathan Sayer & Henry Shields et mise en scène par Gwen Aduh. On y retrouve, excusez du peu, un mélange de l’humour des Monty Python, avec celui des Branquignols, le best of England, mixed with la crème de la crème de l’humour français.

Les Faux British par Christophe Raynaud de Lage

Imaginez 7 amateurs de romans noirs anglais qui décident de créer un spectacle alors qu’ils ne sont jamais montés sur scène ! Ils ont choisi une pièce dont l’action se situe à la fin du XIXème, dans un beau manoir, en plein coeur de l’Angleterre, lors d’une soirée de fiançailles. Les festivités devraient commencer quand un meurtre est commis. Chacun des invités présents dans le château devient alors… un dangereux suspect. Les valeureux « comédiens d’un soir » vont très vite constater à leurs dépens que le théâtre nécessite énormément de rigueur. Malgré toute leur bonne volonté, les catastrophes vont s’enchaîner à un rythme endiablé. Dans ce joyeux désordre, les Faux British feront tout pour interpréter aussi dignement que possible ce thriller théâtral qui leur tient  à coeur. La distribution joue en alternance :  Jean-Pascal Abribat ( Thomas Colleymore) Gwen Aduh ( Charles Haversham), Dominique Bastien ( Charles Haversham), Aurélie de Cazanove   (régie plateau), Michel Crémadès ( l’inspecteur Carter), Henri Costa ( Elmer Haversham), Yann de Monterno ( Thomas Colleymore) Nikko Dogz ( Perkins le marjordome), Lula Hugot ( régie plateau), Jean-Marie Lecoq ( l’inspecteur Carter), Miren Pradier ( Florence Colleymore), Michel Scotto Di Carlo (Elmer Haversham), Herrade Von Meier ( Florence Colleymore). Tous sont excellents, tous en font des tonnes et plus encore, mais plus ils vont dans le délire, plus la salle se tord de rire. J’en avais mal au ventre de rire autant, et quel bonheur de voir une salle qui participe autant. Un spectacle qui donne envie d’aller au théâtre, sans aucune vulgarité. On rit, on s’esclaffe, on participe. Alors profitez de cette série de représentations, qui à mon avis n’ont pas fini de faire les beaux soirs dans les théâtres parisiens.

LES FAUX BRITISH - Comedie de : Henry Lewis, Henry Shields, Jonathan Sayer - Mise en scène : Gwen Aduh - Avec : Aurélie de Cazanove, Dominique Bastien, Gwen Aduh, Henri Costa, Herrade Von Meier, Jean-Marie Lecoq, Jean-Pascal Abribat, Lula Hugot, Michel Cremades, Michel Scotto Di Carlo, Miren Pradier, Nikko Dogz, Yann de Monterno _ Lieu : Théâtre St Georges - Ville : Paris - Le 18 01 2016 - Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE


Photos : Christophe RAYNAUD DE LAGE

LES FAUX BRITISH C’est au Théâtre Saint-Georges
51, rue Saint-Georges – Paris 9ème
représentations du mercredi au vendredi à 20h30, samedi à 18h & 21h, dimanche à 15h
durée 1h30
Tarifs de 13 à 37 €
renseignements/réservations 01 48 78 63 47 – www.theatre-saint-georges.com ou www.kimaimemesuive.fr

 

Rating:

Cohabitation après divorce, comment ça se passe comment?

unnamed (4)

3 mois après leur divorce, Aurélien (Pierre Khorsand) et Oriane (Laurence Oltuski) vivent toujours dans le même appartement, vu qu’ils ne peuvent pas payer deux loyers. Le souci est qu’ils n’ont pas osé l’avouer à la mère d’Oriane , Mathilde (Hélène Derégrier), et qu’une ex d’Aurélien, Karen (Karine Lyachenko) ayant appris leur séparation voudrait bien remettre le couvert. Ne manque plus que Thomas (Loïc Blanco), un psychothérapeute conjugal, qui semble avoir un drôle d’ascendant sur Oriane, sa patiente. La mère d’Oriane débarque à l’improviste pour fêter leur anniversaire de mariage, et les catastrophes s’enchaînent.

unnamed (3)

Les deux co-auteurs, Frédérique Fall et Alain Etévé, ont misé juste avec cette comédie, proche du boulevard, sans pour autant voir les portes claquer. La mise en scène de Jean-Philippe Azéma est alerte, moderne. C’est une des premières pièces qui se joue au Grand Point Virgule, ce théâtre nous ayant plutôt montré des talents en one-man show jusqu’à ce jour. Jean-Marc Dumontet, le directeur de cet établissement a eu raison de donner leur chance à cette jeune troupe, qui sait entraîner le public dans leur sillon de petite folie. C’est justement cette folie qui donne le ton au spectacle, qui fait sourire et rire, grâce à cette troupe qui se donne à fond. S’il y a encore des petites bavures, nul doute qu’elles seront vite corrigées, ayant vu la pièce lors de sa deuxième représentation, et il faut souligner qu’il en est ainsi de quasiment toutes les pièces à l’affiche qui évoluent au bout de quelques jours.

unnamed (2)

photos : @ Alain Étévé

N’hésitez pas à venir au Grand Point Virgule pour ce Divorce Au Scalpel, le titre donne le ton!

Divorce au Scalpel c’est actuellement au Grand Point Virgule, 8 bis rue de l’Arrivée dans le 14ème,

du mercredi au samedi à 19h45, et le dimanche à 18h00 jusqu’au 3 Juillet

Prix des places : de 16 à 37 € ( Tarif plein )

Réservations : 01 42 78 67 03  ou   www.legrandpointvirgule.com

petite vidéo:

Rating:

Une mini série avec Ben Kingsley en double BluRay

TOUTANKHAMON etui BR 3d

Ce fascinant drame historique en trois parties retrace le règne de Toutânkhamon, de ses débuts de jeune prince , lorsque son père meurt alors qu’il n’a que 8 ans, à son accession au statut de pharaon héroïque. À 19 ans, Toutânkhamon, déjà pharaon depuis dix ans, est totalement manipulé par son conseiller en chef, le Vizir Ay (Ben Kingsley), ). Il est alors forcé d’épouser son ambitieuse et puissante sœur afin de perpétuer la dynastie. Il devra affronter les Mitanniens qui veulent envahir l’Egypte, mais aussi le grand prêtre qui voudrait accéder au pouvoir, sans oublier le Général de ses armées Hohemrep. Grâce à des renversements de situations  inattendus , Toutânkhamon devra se battre pour surmonter les obstacles que le destin aura mis sur son chemin…Outre Ben Kingsley les autres interprètes sont :   Avan Jogia, Sibylla Deen, Alexander Siddig et Kylie Bunbury. La série a été réalisée par David Von Ancken.

"TUT" Day 44.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 52.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 30.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 36.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 63.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 51.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 61.Photo: Jan Thijs 2014

Trois épisodes de ce qui pourrait avoir été la courte de vie de ce Pharaon surtout connu depuis que son tombeau a été découvert au début du siècle dernier. En fait on ne sait que peu de choses sur la vie de celui qui régna il y a plus de 3000 ans, en dehors d’une difformité physique, et des personnages qui l’entourèrent. Mais les passionnés d’Égypte dont je fais partie se régaleront avec cette épopée, en 2 bluray, et en 3 épisodes.

From left_Ben Kingsley and Avan Jogia_Day 31_0151 Avan Jogia as Tut_Day 43_0161

"TUT" Day 71.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 39.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 52.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 39.Photo: Jan Thijs 2014

"TUT" Day 39.Photo: Jan Thijs 2014

TOUTES LES PHOTOS :  @ Jan Thijs 

Caractéristiques techniques du Blu-ray : Format image: 1.78 / Format écran: 16/9 – 1080p Haute Définition

Audio : Français DTS Digital Surround 5.1, Anglais DTS-HD Master Audio 5.1

Sous titres : Français et Anglais

Bonus du  coffret Blu-rayTM : Révélations historiques / Démasqué / Les coulisses de la série / Les costumes

2 Blu-Ray Durée : 4h20 env

16ème série de représentations d’un Opéra en plein air, et cette année ce sera La Bohême de Giacomo Puccini, dans une mise en scène signée Jacques Attali.

onsort oupas020

 

Ce sera la deuxième fois que cet opéra sera représenté dans un des cadres prestigieux, puisqu’il avait déjà été monté en 2004. Mais ce n’est pas rare de voir des opéras célèbres se voir gratifier de deux séries. Ainsi Rigoletto avait été joué en 2001 et 2009 ( en 2009 sous la direction de Francis Perrin), Don Giovanni le fut aussi en 2002 et en 2014 (en 2014 sous la double direction de PPDA et Manon Savary), La Traviata, a été montée en 2005 ( Henri -Jean Servat) et en 2015 (Arielle Dombasle), La Flûte Enchantée en 2006 (Caroline Huppert et en 2013 (Francis Huster et Steve Suissa). Les autres oeuvres furent : Les Noces de Figaro en 2003 (Alain Sachs), Le Barbier de séville  en 2007 (Julia Migenes), Les contes d’Hoffmann en 2008 (Julie Depardieu et Stefan Druet), Carmen en 2010 (PPDA et Manon Savary), Madama Butterfly  en 2001 (Christophe Malavoy), Aïda en 2012 (Elie Chouraqui), . Chacune de ces représentations se sont déroulées dans des cadres de rêves , comme le Château de Vaux le Vicomte, Le Domaine départemental de Sceaux (92), Le Château du Champ de Bataille (27), Le château de Vincennes (94), La Cité de Carcassonne (11), Hôtel national des Invalides à Paris ou le château de Fontainebleau, parmi d’autres.

Enki Bilal et Jaccues Attali

Enki Bilal et Jaccues Attali

Enki Billal

Enki Billal

Jacques Attali et Patrick Soillot

Jacques Attali et Patrick Souillot

C’est à Jacques Attali que revient l’honneur d’avoir été choisi pour mettre en scène La Bohême de Puccini, qui sera entouré pour cela de personnalités comme Enki Bilal (décors et costumes), de Patrick Souillot (Direction musicale) et de Jacques Rouveyrollis pour les éclairages. Un Opéra c’est aussi et surtout de belles voix, qui doivent pousser encore plus dans le cadre de représentations en extérieurs et pour cette série de représentations ce sont Anna Kasyan et Ainhoa Zuazua Rubira les deux sopranos qui se partageront le rôle de Mimi. Pour celui de Marcello, le partage se fera entre Jiwon Song et le baryton Jean Krystof Bouton. Deux autres barytons se partageront les représentations pour les rôles de Schaunard : Mathieu Gardon et Benjamin Mayenobe, alors que Colline aura les traits de Boris Kyung-il Ko, Musetta sera interprétée par Olivia Doray, et enfin Mathieu Toulouse sera Benoît et Alcindoro. L’Orchestre sera celui de l’Opéra en plein air, dirigé par Anne Gravoin.

photo prise l'an dernier au Château de Vincennes

photo prise l’an dernier au Château de Vincennes

photo prise l'an dernier au Château de Vincennes

photo prise l’an dernier au Château de Vincennes

 

Toutes les photos : @ Guy Courthéoux / Onsortoupas.fr, Tous droits réservés

Toutes les dates de la tournée:

10 et 11 Juin au Domaine Départemental de Sceaux

17 et 18 Juin au Château de Champ de Bataille dans l’Eure

23, 24 et 25 Juin au Château de Vincennes (94)

le 8 Juillet à La Cité de Carcassonne (Aude)

les 2 et 3 Septembre : au Château de Haroué (Meurthe et Moselle)

du 6 au 10 Septembre à l(Hôtel des Invalides à Paris,

et finalement les 16 et 17 Septembre au Château de Fontainebleau (77)

Infos pratiques :

tarifs

pour Sceaux, Champ de Bataille, Vincennes et Fontainebleau : de 39 (ou 42€) à 84€ en carré Or

Carcassonne : 56 et 66 €

Haroué ( de 42 à 89 (carré or)

aux Invalides de 42 à 95 €

les représentations auront lieu à 21h00 (sauf Carcassonne à 21h30)

vous pouvez réserver vos places sur : www.operaenpleinair.com, et dans les points de vente habituels

ainsi qu’aux numéros de téléphone suivants:

Sceaux  : 01 46 61 19 03, Chateau du Champ de Bataille : 02 32 35 40 57, 02 32 24 04 43 ou 02 32 08 32 40, Vincennes : 01 48 11 59 15, Carcassonne: 04 68 11 59 15, Haroue : 03 83 35 22 41 et 03 29 82 53 32 et enfin Fontainebleau : 01 60 74 99 99

 

Rating:

Un nouveau Rigoletto à l’Opéra Bastille dans une mise en scène de Claus Guth ( qui fait ses débuts à l’Opéra de Paris)

ABRIBUS-RIGOLETTO-0102

Le livret de Rigoletto est inspiré du Roi s’amuse de Victor Hugo. Le drame mêle le sublime au grotesque autour du personnage de Triboulet, bouffon du roi, et dénonce à travers le libertinage et la décadence des classes dirigeantes.
Le personnage central du drame de Hugo et de l’opéra de Verdi est inspiré de Nicolas Ferrial (1479-1536) alias Triboulet, qui fut bouffon à la cour du roi de France sous les règnes de Louis XII et de François Ier. Ce dernier le bannira pour s’être moqué d’une courtisane. En 1532, Triboulet deviendra l’un des personnages du Pantagruel de Rabelais.
La pièce de Hugo, comme l’opéra de Verdi, fut victime de la censure : dès le lendemain de sa création, « Le Roi s’amuse » fut interdit tant, sous la Monarchie de Juillet, la critique du pouvoir royal et de la noblesse était sensible. Vingt ans plus tard, à Venise, l’opéra de Verdi devait également passer sous les fourches  de l’Empire austro-hongrois : le compositeur et son librettiste se trouvèrent dans l’obligation de transposer l’action en Italie, à la cour de Mantoue, et de modifier sensiblement l’intrigue ainsi que les noms des personnages. Ainsi Triboulet devint Rigoletto.

Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--1-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--4-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--9-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--10-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--11-.jpg-1600

On connaît bien l’intrigue qui débute lors d’un bal : Le comte Monterone accuse le Duc de Mantoue, grand coureur de jupons, d’avoir déshonoré sa fille. Rigoletto, bouffon bossu du Duc, se moque de lui. Monterone jette alors une solennelle malédiction sur lui ainsi que sur le Duc. Or, c’est au tour de Gilda, fille du bossu, d’être séduite par le Duc. Rigoletto, dont Gilda est le bien le plus précieux, décide donc de se venger et emploie les services d’un tueur à gages. Mais la malédiction est déjà en marche et ne tarde pas à s’accomplir. Rigoletto, dans une suite d’enchaînements malheureux, perdra son enfant adorée.

Claus Guth qui assure le mise en scène de cette nouvelle production, s’attache implacablement à mettre à nu les œuvres qu’il met en scène. Pour cette production, il a imaginé un spectacle traversé de fantômes et de fantasmes, où le spectateur revit la tragédie à travers le regard d’un Rigoletto brisé et socialement déclassé. L’Opéra débute avec une sorte de préambule où un Rigoletto qui a sombré dans une déchéance totale ouvre une boite en carton. La boite contient une robe blanche souillée de sang, et un costume de fou du roi. Et la scène se transforme, et on se retrouve à l’intérieur de cette boite en carton .

Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--12--1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--13-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--19-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--21-.jpg-1600

On aimera ou on détestera cette mise en scène et ces décors, mais personne ne pourra nier la puissance de l’orchestre dirigé avec brio par Nicola Luisotti actuellement puis par  Pier Giorgio Morandi (14 > 30 mai). Dans ce domaine on frise la perfection, tout autant pour les voix: LE DUC DE MANTOUE: actuellement le ténor Michael Fabiano  puis Francesco Demuro (20, 28 avril, 7, 10, 14, 16, 21, 24, 27,30 mai) qui nous a offert le morceau le plus célèbre (La Dona e Mobile) salué par un tonnerre d’applaudissements mérité, qui est vraiment superbe dans le rôle, tout autant que GILDA (soprano) : Olga Peretyatko qui sera remplacée par Irina Lungu  (20, 28 avril, 7, 14, 21, 27, 30 mai). Mais Rigoletto c’est surtout le rôle titre, et Quinn Kelsey (baryton)est vraiment fabuleux, qui sera remplacé par  Franco Vassallo (20, 28 avril, 7, 14, 21, 27, 30 mai). L’ensemble des interprètes ne déméritent pas, même si je ne les cite pas tous.

Personnellement, lorsque je vais à l’Opéra, ce sont surtout les voix et la direction d’orchestre qui m’importent le plus alors autant vous dire que j’étais sur un nuage lorsque j’ai vu cet Opéra. Et je pense que les véritables amoureux de cet art abonderont dans mon sens. Une fois encore il faut saluer la direction de l’Opéra Bastille pour la justesse de ses choix, avec cette nouvelle production de Rigoletto, qui remplace celle vue maintes fois qui avait été créée en 1996 dans une mise en scène de Jérome Savary.

Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--23--1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--26-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--27-.jpg-1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--29--1600

TOUTES LES PHOTOS  @ Monika-Rittershaus

Représentations : durée : environ 2h 35 avec un entracte

dimanche 17 avril 2016 – 14h30
mercredi 20 avril 2016 – 19h30
samedi 23 avril 2016 – 19h30
mardi 26 avril 2016 – 19h30
jeudi 28 avril 2016 – 19h30
lundi 2 mai 2016 – 19h30
jeudi 5 mai 2016 – 19h30
samedi 7 mai 2016 – 19h30
mardi 10 mai 2016 – 20h30
samedi 14 mai 2016 – 19h30
lundi 16 mai 2016 – 19h30
samedi 21 mai 2016 – 19h30
mardi 24 mai 2016 – 19h30
vendredi 27 mai 2016 – 19h30
lundi 30 mai 2016 – 19h30

TARIFS
210€ 190€ 160€ 140€ 100€ 70€ 35€ 15€ 5€
Excepté mer. 20 avril, sam. 21 et ven. 27 mai : 231€ 209€ 176€ 154€ 110€ 77€ 39€ 15€ 5€
Excepté lun. 2 et 16 mai :  189€ 171€ 144€ 126€ 90€ 63€ 32€ 15€ 5€

Réservations : par Internet : www.operadeparis.fr
par téléphone : 08 92 89 90 90 (numéro surtaxé : 0,34€ la minute)
téléphone depuis l’étranger : +33 1 72 29 35 35
aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille tous les jours de 11h30 à 18h30 sauf dimanches et jours fériés

Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--31--1600 Rigoletto--c--Monika-Rittershaus---OnP--30-.jpg-1600

Rating:

C’est quand même une des pièces les plus jouées ces derniers temps sur les planches parisiennes :  Le Jeu DE L’AMOUR et du HASARD de Marivaux, et cette fois, c’est avec une troupe toute jeune au théâtre du Lucernaire.

12525435_689401297868583_2233201948345738386_o

Silvia a toutes les raisons du monde d’être inquiète : son père, M. Orgon, lui propose le mariage avec un parfait inconnu dont on dit qu’il a tous les dons , intelligence et beauté entre autres. Elle décide alors d’endosser le costume de sa suivante Lisette, afin de percer à jour le caractère de ce soi disant « bon parti ». Sous les regards amusés de M. Orgon et de son fils  , les quatre amoureux se débattent derrière leurs masques afin d’être aimés pour ce qu’ils sont en dépit des convenances sociales.

Mis en scène par Salomé Villiers, cette nouvelle production essaie de donner un coup de jeune à cette pièce très célèbre. On utilise des projections, des airs des années 60, et surtout une troupe jeune et douée qui arrive à éveiller de nouveaux sentiments aux spectateurs. La pièce sera jouée en 2016 en Avignon.

Mais c’est à la troupe co-fondée par Salomé Villiers, François Nambot et Bertrand Mounier qu’il faut rendre hommage.

Jeudel'amour_BoiteauxLettres1 Jeudel'amour_BoiteauxLettres2

Le metteur en scène se donne à fond puisqu’elle est aussi sur scène dans le rôle de Silvia, et s’entoure de Rafaëlle Lemann  (Lisette, hilarante), François Nambot ( qui est un très joli Dorante), Bertrand Mounier ( le fils, légèrement efféminé, ce qui donne un piquant à son jeu) et enfin  de Philippe Perrussel dans le rôle du père, sans oublier Etienne Launay (Mario, très drôle)

Mais ne vous y trompez pas, le texte de Marivaux est  respecté, et les projections filmées font de très bonnes introductions aux scènes qui suivent.

Jeudel'amour_BoiteauxLettres4 Jeudel'amour_BoiteauxLettres3

Le Jeu de l’Amour et du Hasard se joue au Théâtre du Lucernaire jusqu’au 4 juin. à 20h00, du mardi au samedi.

Réservations au 01 45 44 57 34 et sur www.lucernaire.com

Prix des places :  26 €, moins de 26 ans : 11€, + de 65 ans : 21€, tarif réduit: chômeurs handicapés, intermittents : 16€

Rating:

Inconnu il y a 4 ans, il a rempli le Palais des Sports 5 soirs de suite!

AFFICHE PALAIS DES SPORTS

Jeff Panacloc, et Jean-Marc, un duo de stars, mais pourtant une seule et même personne. Deux voix, et toujours une seule personne. C’est la magie du ventriloque. Un art qu’il découvre quand il a 18 ans et qu’il rencontre David Michel et son personnage Nestor. 5 ans plus tard, il décide de se consacrer entièrement à sa passion : la ventriloquie. Son premier spectacle intitulé tout simplement “Jeff Panacloc et Jean-Marc” se jouera au Théâtre Le Temple pendant 4 mois.

-®Ingrid Mareski (3) -®Ingrid Mareski (2)

Depuis Mars 2011, Jeff retient l’attention de Patrick Sébastien qui le choisit pour participer à l’émission Le plus grand cabaret du monde où il deviendra pensionnaire. Encouragé par un public emballé par son humour corrosif et celui qu’il donne à sa marionnette Jean-Marc, il écrit son nouveau spectacle intitulé “Jeff Panacloc perd le contrôle” qu’il a joué à La Comédie des Boulevards pendant 1 an. Il mène son spectacle à un train d’enfer, n’hésitant jamais à mouiller le maillot et à en faire un peu plus! Mais ce seront ses passages à la télé dans les émissions de Patrick Sébastien et de Michel Drucker qui lui apporteront la notoriété. Et maintenant, il est au sommet. Il a réussi son pari de remplir le Palais des Sports à Paris avec son spectacle, tout en nous présentant d’ores et déjà le nouveau membre de sa famille, Jacky, une marionnette qui pourrait bien avoir des airs….voire plus, d’un des chanteurs les plus populaires du côté rockeur.
-®Julien Benamou-®Julien Benamou (9)
J’ai eu la chance de ne le découvrir qu’il y a quelques jours. J’ai vu un immense artiste, qui m’a fait hurler de rire pendant deux heures.
Si je ne l’ai découvert qu’aussi tard, c’est tout simplement que je ne regarde quasiment jamais la petite lucarne, et qu’un de ses amis m’avait dit tant de bien, que je n’avais qu’une envie, le découvrir (Merci Thierry! …il se reconnaîtra!). J’avais entière confiance en son jugement, mais là Monsieur Panacloc, et Jean-Marc m’ont subjugué, emballé, et je n’attends plus qu’une chose: qu’il nous montre vite son nouveau spectacle. Je sais, je suis impatient, et il a besoin d’un peu de repos. Mais bon, il vient d’avoir un nouveau fan, qui va le suivre dans ses prochains spectacles et qui ne manquera certainement pas de parler de lui, d’écrire sur lui. Jeff rassurez-vous, je ne viendrai pas sonner à votre porte, j’aurais trop peur que jean-Marc me rembarre! Et puis le temps des fans de cette sorte est un peu fini.
Néanmoins je salue votre talent, et vous dis, sans perdre le contrôle : JE SUIS CONTENT!
-®Ingrid Mareski (7) -®Julien Benamou (2) -®Julien Benamou (6)
quelques extraits :

Rating:

Voilà un des plus beaux spectacles que j’ai pu voir cette saison.

affiche Carmen

Le risque était quand même grand. Adapter l’Opéra le plus célèbre, signé Georges Bizet, en faire une comédie musicale, et tout cela sans orchestre symphonique, mais avec 10 musiciens et le tout sur des rythmes cubains. Et le pari est réussi, et même bien plus que cela. Le spectacle est parfait. Les décors nous plongent dans ce pays des Caraïbes, aux premiers jours de la révolution. L’histoire écrite par Prosper Mérimée a certes évolué. On n’est plus au pays des Corridas, on est sous le soleil ardent des Tropiques. Il y a aussi un personnage nouveau, qui nous conte l’histoire, (La Senora) interprétée par ALBINA, avec sa voix chaude que le public adore. Certes tous les protagonistes ont de belles voix. Les danseurs et danseuses sont magnifiques, mais ce sont surtout les personnages principaux qui insufflent une vie et un pouvoir de nous donner la chair de poule. Marilu ( Raquel Camarinha) est parfaite dans un rôle somme toute difficile. Carmen (Luna Manzanares) est éblouissante, la voix parfaitement posée. Si la France la découvre, à Cuba, elle a 15 disques à son actif, plus la bande son de 7 films, c’est dire si elle est star en son pays. Sans oublier sa plastique qui fera certainement rêver plus d’un homme. Et dans le rôle de José, son équivalent en mec, avec une voix de ténor que je ne me lasserais pas d’écouter.: Joel Pietro, natif de Madrid, qui grandit à Puerto Rico avant d’entrer dans une prestigieuse école de musique à New York. . Il s’est produit sur les plus grandes scènes du monde, comme le Covent Garden, Le Gran Theatre del Liceu de Barcelone, le Capitole de Toulouse, le Deutsche Opern de Berlin, , à Houston, à Saltzbourg, Munich, Washington parmi bien d’autres. Nul doute que ce chanteur est sur la voie des plus grands. Et si je parlais de pendant ci dessous, c’est qu’en plus de sa voix, il a un physique qui fera craquer toute le gent féminine.

04b - Joel Prieto (José) - Luna Manzanares (Carmen) - Eman XorOña (Sergent Moreno) @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 09 - Joel Prieto (José) et Luna Manzanares (Carmen) @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 07 - Joaquin Garcia Majias (El Niño) @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 06b - Albita (La Señora) - @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 05 - Luna Manzanares (Carmen) et Joel Prieto (José) @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert

En fait la perfection est partout, dans les décors et costumes (Tom Piper), dans la chorégraphie (Roclan Gonzalez Chavez), dans les lumières (Fabrice Kebour). La direction musicale de Manny Schvartzman rend hommage aux nouveaux arrangements d’Alex Lacamoirze, et parler de ce musical sans parler de celui qui l’a conçu, mis en scène, et qui en a écrit le livret (Christopher Renshaw) serait un péché.

16 - Carmen la Cubana @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 15 - Carmen la Cubana @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 14 - Carmen la Cubana @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 12 - Joaquin Garcia Majias (El Niño) et Luna Manzanares (Carmen) @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 11 - Carmen la Cubana @ Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert

Carmen La Cubana au Chatelet ne mérite que des louanges. Je ne vois pas un petit détail qui cloche. C’est le Musical à la perfection. Courrez y, vous ne le regretterez pas! En souhaitant que ce spectacle revienne pour que vous puissiez ( ainsi que moi) le voir si vous n’avez pas la chance de trouver des places pour cette série de représentations! Si cela ne tenaitt qu’à moi, j’y serais tous les soirs!!!!

 

TOUTES LES PHOTOS : @-Théâtre-du-Châtelet-Marie-Noëlle-Robert

Les représentations à venir :
Mardi 12 avril 20h
Mercredi 13 avril 20h
Jeudi 14 avril 20h
Vendredi 15 avril 20h
Samedi 16 avril 15h et 20h
Dimanche 17 avril 15h et 20h
Mardi 19 avril 20 h
Mercredi 20 avril 20 h
Jeudi 21 avril 20h
Vendredi 22 avril 20h
Dimanche 24 avril 15h et 20h
Lundi 25 avril 20 h
Mardi 26 avril 20h
Mercredi 27 avril 20h
Jeudi 28 avril 20h
Samedi 30 avril 15h et 20h
Tarifs
du lundi au jeudi et dimanche en matinée de 10 à 89 €
Vendredi soir et samedi soir: 11 à 98 €
Samedi en matinée: 8 à 71 €

 

Réservations ouvertes
par téléphone     01 40 28 28 40
du lundi au samedi de 10h à 19h
par Internet   www.chatelet-theatre.com
aux caisses   17, avenue Victoria 75001 Paris
du lundi au samedi de 11h à 19h

 

 

autre article sur Carmen La Cubana: http://www.onsortoupas.fr/carmen-la-cubana-le-musical-dapres-bizet-version-cubaine-cest-au-chatelet-du-6-au-30-avril/