Archives

All posts for the month décembre, 2017

Rating:

Le bonheur au cinéma arrive quelquefois quand on ne s’y attend pas, c’est le cas avec ce film d’animation, Ferdinand, qui est un bonheur total.

Ferdinand est un adorable taurillon au caractère paisible  qui vit heureux auprès d’un fermier et de sa fille. Son existence idyllique va prendre un fin de manière brutale lorsque, suite  à une balade en ville qui va très mal tourner, il se retrouve dans le pire endroit pour= lui : un camp d’entraînement pour les taureaux de combat. Ferdinand va tout faire pour rentrer chez lui et n’aura de cesse que réussir. En cours de route, il va rencontrer de nouveaux amis, notamment un , dos, et Quatro et transformer la vie de ceux qu’il croise. Mais il lui reste un obstacle de taille à surmonter… Il doit en effet affronter le plus célèbre des matadors qui fera son dernier combat dans l’arène, sous les yeux de la foule déchaînée. Le taureau au grand cœur saura-t-il rester fidèle à sa nature pacifique ?

L’idée de porter l’histoire de Ferdinand sur grand écran est née il y a plus de six ans, alors que le réalisateur Carlos Saldanha travaillait encore sur RIO 2, après avoir travaillé sur les 3 premiers épisodes de L’Age de Glace . Le réalisateur se souvient :  « J’étais ravi de découvrir que Fox et Blue Sky envisageaient de développer un film adapté du livre de Munro Leaf. L’histoire et le message de tolérance de L’Histoire de Ferdinand m’avaient complètement charmé quand je l’avais lu, et il me semblait que le temps était venu d’adapter ce petit livre enchanteur pour le faire découvrir aux jeunes générations. »

On passe par toute la gamme des sentiments, avec , il faut bien l’avouer des séquences absolument hilarantes, d’autres où on est émus , et j’imagine que les plus jeunes vont pleurer, mais la sensation de bien être au sortir du film est quelque chose d’incroyable. J’ai passé 90 minutes d’un bonheur total. Je voyais l’équivalent des meilleurs Disney, je riais autant qu’avec l’Age de Glace, avec un univers hispanique vraiment extraordinaire.

Ferdinand, le film annonce :

 

Rating:

Découvrir un grand orchestre dans la salle de la Philharmonie de Paris est quelque chose qui n’arrive pas tous les jours et pour ce concert vendredi 8, c’est vraiment exceptionnel.

L’acoustique de cette immense salle de concert est reconnue comme étant d’une qualité des plus rares, et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo a pu jouir du prestige de cette salle pour un concert unique et en deux parties. La première partie était consacrée à des œuvres avec piano, comme la Fantaisie pour piano et orchestre de Claude Debussy et le Concerto en sol de Maurice Ravel, qui a permis  à Jean-Efflam Bavouzet de nous montrer ses talents de pianiste, dans ces deux pièces, mais aussi avec les ‘encore’ non prévus au programme, où il se retrouvait seul face à la salle, l’orchestre étant derrière lui, mais sans jouer.

E-Bavouzet@B-Ealovega     Jean-Efflam Bavouzet

OPMC Kazuki YAMADA ©JC Vinaj

La seconde partie nous a montré l’orchestre au grand complet, toujours sous la direction de Kazuki Yamada, pour la Symphonie Fantastique de Berlioz, un régal pour les oreilles, cela va sans dire. Le directeur artistique et musical de l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, a su offrir à la salle une interprétation de choix, et à croire qu’il avait eu vent qu’une des pièces classiques que je préfère , Invitation à la Danse de Carl Maria von Weber, ce fut le ‘Encore’ de ce concert exceptionnel.

Kazuki YAMADA ©JC Vinaj

Si vous avez l’occasion de voir cet orchestre, ne la manquez surtout pas, vous ne risquez qu’une seule chose : passer une des plus belles soirées musicales de votre vie!

 

Rating:

Un des meilleurs films de Luc Besson, si ce n’est le meilleur, sort en BluRay

Le film, basé une la BD Valerian et Laureline, créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières se situe au 28ème siècle, où les deux héros forment une curieuse équipe, ils sont agent spaciaux temporels, qui doivent préserver l’ordre sur tous les territoires et planètes habités par des humains. Ils vont devoir se rendre dans une cité intergalactique, Alpha, aussi appelée LA CITE DES MILLE PLANÈTES (d’où le titre du film!). C’est là que commencent leurs aventures où ils vont devoir jouer contre la montre pour sauver la galaxie.

Les premières images du film sont d’une beauté à couper le souffle, qui ne sont pas sans rappeler certains films de James Cameron, ou même le Cinquième Élément de Luc Besson. Les personnages , la plage, la nature, tout est là pour nous faire rêver à chaque minute. Vous n’êtes pas près d’oublier l’ouverture du film, bien avant que les deux héros ne soient présents à l’écran. Dane Dehaan, (que j’avais déjà adoré auparavant dans A Cure For Life, Amazing Superman en 2014) et pour les amateurs de vampires, il était aussi dans 3 épisodes de True Blood, 4ème saison), est Valerian, aux côtés de Cara Delevingne (découverte dans La Face Cachée de Margot ou Suicide Squad). Il ne faut surtout pas oublier Rihanna, qui n’a certes pas le premier rôle, mais que les fans devraient apprécier.

Photo : Lou Faulon

Photo: Lou Faulon

Si Luc Besson a réussi son film, lcelui-ci n’a pas été vraiment bien accueilli aux Etats Unis, et on ne sait pas encore si les deux suites prévues sont encore à l’ordre du jour. Personnellement, je le souhaite vivement, et je suis certain qu’après avoir vu ce film en BluRay, si vous l’avez manqué en salles, vous serez de mon avis.

Luc Besson est certainement un des plus grands réalisateurs français, il sait faire des films que le public aime. Il sait jouer avec les spectateurs, qu’il émerveille, et c’est le cas ici. La science fiction est décidément un domaine où il excelle, et ce Valerian vous le prouve mieux que tout. Les effets spéciaux sont extraordinaires et leur rendu en BluRay l’est tout autant.

Le BluRay  est en fait un double disque, avec le film sur le premier des deux disques, d’une durée de 2h16 et sur l’autre 1h30 de suppléments qui nous entraînent dans les coulisses du film, avec les costumes, les effets spéciaux, les Décors, Le skyjet, des entretiens avec les acteurs, le réalisateur entre autres, il y a aussi deux clips, les films annonce, bref de quoi se régaler.

D’autres éditions du BluRay devraient arriver dans le commerce à la fin de l’année, dont une en 4K mais cette édition, disponible aux environs de 19.99€ est remarquable.

Le film Annonce :

 

Rating:

Nicole Croisille est une grande dame. La chanson, le music hall et le théâtre sont ses repères. Elle est actuellement à l’affiche du Petit Théâtre St Martin avec une très belle pièce: JEANNE.

Jeanne est un drôle de personnage, insupportable et attachant, d’une grande complexité. Elle vit dans son appartement , seule depuis quelques années (beaucoup? on ne sait pas trop, mais vu son âge, on peut facilement penser que c’est plus de 20 ans.) Un événement va changer sa vie, l’arrivée d’un jeune homme, Martin, qui est envoyé par la Mairie pour lui apporter ses plateaux repas.

La pièce, écrite par Jean Robert-Charrier, (directeur des deux Théâtres de la Porte St Martin) dans une mise en scène qui mise juste de Jean-Luc Revol, réunit quatre comédiens: Nicole Croisille, Charles Templon, Florence Muller et Geoffrey Palisse. Un rôle difficile pour Charles Templon, qui s’en tire haut la main, aux côtés de Nicole Croisille, impressionnante de justesse.

TOUTES LES PHOTOS : @ Christophe Vootz

Onsortoupas a rencontré Nicole Croisille…en voilà le résultat, filmé!

Nicole Croisille, qui donc est Jeanne?

 

Entretien par Guy Courthéoux

Jeanne au Petit St Martin :

Du mardi au vendredi 19h00    et le Samedi 16h30 et 21h00.

Plein Tarif : 28 €

la bande annonce :