BluRay

Rating:

Sorti sur les écrans en 1991, Prix de la Critique au Festival de Deauville cette même année, Prix d’interprétation à Venise pour River Phoenix, MY OWN PRIVATE IDAHO n’était sorti qu’en double DVD en 2006, et il aura fallu attendre 2018 pour en voir enfin une belle édition BLURAY

Scott et Mike sont prostitués et amants. Mais si Scott, dont le père est très riche et qu’il déteste, a un avenir tout tracé, Mike, quant à lui, traqué par ses souvenirs, sombre fréquemment dans des crises de narcolepsie. Au cours d’un voyage en Italie, une rencontre va les bouleverser et changer à tout jamais leur relation. Un film dur interprété par le regretté River Phoenix, aux côtés de Keanu Reeves, l’histoire de 2 marginaux, orchestrée par un réalisateur choc : Gus Van Sant. Le film possède une aura, due particulièrement au décès de River Phoenix en 1993, qui a tourné peu de films (17), dont Stand By Me, Indiana Jones et le Dernière Croisade ou Les Experts. Parmi les autres acteurs : James Russo, William Richert, Rodney Harvey, Michael Parker, Flea, Chiara Caselli, Udo Kier

Un film  difficile mais passionnant, qui fut un des premiers film Queer, qui parle ouvertement d’homosexualité, dans son côté le plus sombre.

Caractéristiques du Bluray :

DIGIPACK AVEC LIVRET

Blu-ray : le film
Format image : 1,85 : 1 – 16/9 – HD 1920x1080p
Durée du film : 102 mn
Format audio : Anglais 5.1 DTS HD master audio / Anglais 2.0 DTS HD Master Audio /  Français mono DTS HD Master Audio
Sous-titres : Français

Les bonus 
Les coulisses du tournage (42 min)

Les rois de la route (44 min)

Les scènes coupées (14 min)

Entretien avec la productrice Laurie Parker et Rain Phenix (19 min)

Entretiens en version audio (plus de 3 h)

Un livret 16 pages de présentation du film

Lors de sa sortie en salles le film était interdit aux moins de 12 ans.

la bande annonce :

 

 

Rating:

Un des succès du box office, un film qui vous donne le vertige, dans bien des sens du terme;

 

Will Sawyer (Dawayne Johnson) un ancien chef du commando de libération des otages du FBI et vétéran de l’armée américaine,est désormais responsable de la sécurité des gratte-ciel. Alors qu’il est affecté à Hong Kong, on l’accuse d’avoir déclenché un incendie dans la tour la plus haute tour du monde, le Pearl, également réputée comme la plus sûre de toutes. Considéré comme fugitif, Will doit retrouver les criminels, prouver son innocence et surtout sauver sa femme et ses deux enfants prisonniers du bâtiment en flammes. Beaucoup de traîtres, beaucoup de flammes, et surtout des scènes qui vont vous donner le vertige, je ne vais pas vous en dévoiler plus. J’avais ‘raté’ le film lors de sa sortie en salles, mais j’ai été impressionné quand je l’ai regardé sur mon écran télé.

C’est un mélange de plusieurs genres, il y a du muscle, de l’action, de vrais méchants, un immeuble en flamme, une ‘très belle’ méchante qui n’a peur de rien. Tous les ingrédients sont réunis pour qu’on passe un bon moment avec ce Bluray.

Lé réalisateur, Rawson Marshal Thurber n’y va pas de main morte, et les acteurs se donnent à fond, outre Dwayne Johnson, Neve Campbell, Chin Han, Hannah Quinlivan, Roland Möller, Pablo Schreiber, Byron Mann, McKenna Roberts, Noah Cottrell ou Adrian Holmes, tous nous entraînent à Hong Kong pour ces aventures dans le plus haut gratte ciel au monde.

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ et Blu-ray™ 3D :

Image :16/9   2.40:1   Widescreen–durée :1h42

Audio: Anglais Dolby Digital 5.1 & Dolby Atmos,

Français, Espagnol, Italien Dolby DigitalPlus7.1

 Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Français, Arabe, Danois, Néerlandais, Finnois, Hindi, Islandais, Norvégien, Suédois

Bonus du Blu-ray™ et Blu-ray™ 4K UHD :

Scènes coupées et scènes en version longue (avec commentaire audio du réalisateur Rawson Marshall Thurber) 

Dwayne Johnson : incarner un héros

 Inspiration

 Forces opposées

 Fin d’une amitié

 Enfants en action

 L’histoire de l’ananas

 Commentaire audio par le réalisateur Rawson Marshall Thurber

la bande annonce :

 

 

Rating:

10 ans après Mama Mia, voilà le second opus, toujours avec les tubes indémodables du groupe Abba

 

On se souvient que le film est tiré de la comédie musicale qui continue à tourner sur les scènes du monde entier, qui avait été montée en français à Mogador. Cette fois on oscille entre deux époques: la jeunesse de Donna ( Meryll Streep dans le 1er opus) et de nos jours, où Donna n’est plus.

1979 – Donna et ses deux meilleures amies, Tanya et Rosie,  décrochent leurs diplômes à Oxford. Donna décide de fair un grand voyage en Europe, et va à la rencontre de son destin qui l’attend sur la petite île grecque de Kalokairi. Sur son chemin, elle rencontre trois jeunes hommes: Harry à Paris, Bill, qui lui offre de l’emmener en bateau à Kalokairi, et finalement Sam, beau et courageux, résident temporaire de l’île.  La jeune fille qui possède une énergie aussi inébranlable que contagieuse, est bien décidée à faire sa vie sur cette île magique. Elle s’installe dans une ferme délabrée et se fait embaucher comme chanteuse dans la taverne du coin. Mais quand elle découvre que Sam est déjà fiancé, tous ses rêves s’écroulent. Tanya et Rosie se précipitent à la rescousse de leur amie, qu’elles pensent effondrée, mais Donna est en réalité plus radieuse que jamais : elle est enceinte.

De nos jours – Sophie la fille de Donna pleure le décès de sa mère. Avec l’aide de Sam, un de ses trois pères biologiques possibles, elle a décidé de réaliser le rêve de sa mère et de restaurer la ferme pour en faire le paradis qui lui est dédié : l’hôtel Bella Donna.  Tanya et Rosie débarquent pour l’inauguration. Une flotte de bateaux surgit, avec à son bord les deux autres pères biologiques possibles de la jeune femme, Bill et Harry, ainsi que son mari Sky, accompagnés de plus de 150 marins prêts à faire la fête. Pour couronner le tout, l’éblouissante grand-mère de la jeune fille fait une entrée aussi imprévue que fracassante mettant fin à une trop longue absence. En contemplant ce lieu où tout a commencé, la jeune femme se sent plus proche que jamais de sa mère.

 

Raconté ainsi cela peut sembler compliqué, mais n’oublions pas que tout ici est destiné à faire chanter les titres incontournables du groupe suédois. On oscille entre les deux époques, avec tous les acteurs : CHRISTINE BARANSKI, PIERCE BROSNAN,  DOMINIC COOPER,  COLIN FIRTH,  ANDY GARCIA,  LILY JAMES,  AMANDA SEYFRIED,  STELLAN SKARSGÅRD,  JULIE WALTERS. Sur l’affiche, on nous annonce la présence de Cher et de Meryll Streep, et c’est là qu’on se sent un peu floués. En effet les deux Divas n’arrivent que dans la dernière demi heure. et l’attente n’aura pas été vaine. Cher est splendide, éblouissante, bref, c’est Cher, et quand elle chante pour une fois, on écoute et on ne fredonne pas sur ses deux titres. Quant à Meryll Streep, c’est vraiment quelques minutes avant le final qu’elle apparaît, et une fois encore la magie opère à plein.  Hormis ce bémol, il est vrai qu’on aurait adoré voir ces deux stars beaucoup plus, on ne s’ennuie pas. On a rajouté nombre de titres, et on en a gardé quelques uns, incontournables :  “THANK YOU FOR THE MUSIC”, “WHEN I KISSED THE TEACHER”,  “ONE OF US”, “WATERLOO”,  “S.O.S.”  “WHY DID IT HAVE TO BE ME?”,  “I HAVE A DREAM”,  “KISSES OF FIRE”,  “ANDANTE, ANDANTE”,  “THE NAME OF THE GAME”,  “KNOWING ME, KNOWING YOU”,  “MAMMA MIA”,  “ANGELEYES”,  “DANCING QUEEN”,  “HASTA MAÑANA”,  “HOLE IN YOUR SOUL”,  “I’VE BEEN WAITING FOR YOU”,  “FERNANDO”,  “MY LOVE, MY LIFE”,  “SUPER TROUPER”. Une fois encore le final est un grand moment. La pub dit que c’est un feel good movie, et c’est vraiment le cas. Je me suis régalé pendant deux heures, j’avais envie de danser, de chanter, et pour tout vous avouer, j’ai fredonné plus d’un titre.Voilà du cinéma comme je l’aime. Certes je suis un fou de comédie musicale et cette année m’a gâté avec The Greatest ShowMan et maintenant avec ce Mama Mia, Here We Go Again!

Le réalisateur Ol Parker qui cumule aussi les fonctions de scénaristes avec Catherine Johnson et Richard Curtis a fait dans le sombre, et en fait un film tous publics où tout est bien propre et bien frais, malgré trois aventures sexuelles… En plus les vrais fans d’Abba reconnaîtront des caméos des deux hommes du groupe: BENNY ANDERSSON  et BJÖRN ULVAEUS.

un petit montage d’extraits

 

la bande annonce:

 

Si vous êtes nostalgiques et que vous ne possédez pas le 1er film, il est toujours disponible en BluRay :

 

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ :

Image : 16/9  2.40:1  Widescreen –

durée : 1h53

Audio : Anglais Dolby Atmos, Français,  Espagnol Dolby Digital Plus 7.1

Sous-Titres : Anglais (sourds et malentendants), Français, Arabe, Espagnol, Danois, Néerlandais, Finnois, Hindi, Islandais, Norvégien, Portugais, Suédois Version karaoké (sous-titres de chansons en anglais)

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ 4K UHD :

Image : 16/9  2.40:1  Widescreen –

durée : 1h53

Audio : Anglais Dolby Atmos, Français, Tchèque, Hongrois et Polonais (voice over) Dolby Digital Plus 7.1

Sous-Titres : Anglais (sourds et malentendants), Français, Tchèque, Danois, Néerlandais, Finnois, Grec, Hongrois, Norvégien, Polonais et Suédois Version karaoké (sous-titres de chansons en anglais)

Bonus DVD et Blu-ray™:

Chansons et scènes coupées •

Karaoké •

L’histoire •

Mamma Mia ! reformé •

Le rôle de Donna •

La rencontre avec Cher •

Costumes et dynamo •

Salut final •

Commentaire sur le film avec le réalisateur – scénariste Ol Parker •

Commentaire sur le film avec la productrice Judy Craymer

Bonus exclusifs du Blu-ray™ et du Blu-ray™ 4K UHD :

Remue-Ménage •

L’histoire de Donna •

L’histoire de Sophie •

Chorégraphier Mamma Mia ! Here we go again •

Les acteurs se rencontrent •

Dancing Queen : anatomie d’une scène •

Interprétation pour les légendes •

Classe de 79

Rating:

Et revoilà les dinosaures à nouveau sur les écrans dans un film produit par Steven Spielberg, et réalisé par J.A. BAYONA

Cela fait trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos, détruisant le parc à thème  Jurassic World et les hôtels de luxe. Isla Nublar a été désertée des hommes et seuls quelques dinosaures  survivants restent livrés à eux-mêmes dans les jungles. Alors, lorsque le volcan endormi de l’île entre en  éruption, Owen (Chris Pratt) et Claire (Bryce Dallas Howard) s’allient pour sauver les derniers dinosaures  de l’extinction. Owen n’a qu’une idée en tête : sauver Blue, son raptor leader qui a disparu dans la  nature. Arrivant sur l’île peu à peu recouverte de lave, leur aventure prend un tournant inattendu  lorsqu’ils mettent à jour un complot, qui pourrait mettre en péril le destin de la planète entière.

 

Voila les deux trailers en VO.ST, qui donnent envie d’aller sur cette ile….mais assis dans un fauteuil devant son grand écran du salon:

 

au générique : CHRIS PRATT, BRYCE DALLAS HOWARD, JAMES CROMWELL, JEFF GOLDBLUM, TED LEVINE, TOBY JONES, BD WONG, RAFE SPALL, GERALDINE CHAPLIN, DANIELLA PINEDA, JUSTICE SMITH, MICHAEL PAPAJOHN, ROBERT EMMS, CHARLIE RAWES, JO HARTLEY, FAITH FAY, EMANUEL COELHO, DAVID OLAWALE AYINDE, JUKE HARDY, MITCHELL L. JOHNSON, KEVIN LAYNE, RAID MATWI, LEE MAYO, SAINT THOMPSON, JORDAN PARSONS

Le Bluray mérite bien des superlatifs:

Tout d’abord les langues disponibles:

Anglais en DTX, Français, Espagnol , Castillan et le film en audio description

Les sous-titres : Anglais, Français, Espagnol, Catalan, Hollandais, Danois, Finlandais, Norvégien, Suédois, Portugais, Russe, Islandais

Mais c’est surtout au niveau des Bonus que la liste est longue:

Sur le plateau avec Chris & Bryce : making of avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard
« Le royaume évolue » : les cinéastes expliquent comment le second chapitre de la trilogie Jurassic World fait évoluer la franchise dans une nouvelle direction
« Action sur l’île » : coulisses de la scène du bunker et de la séquence de la gyrosphère
Naissance de l’Indoraptor : découvrez comment est né l’Indoraptor
« Commencez les enchères » : un coup d’oeil la scène de la vente aux enchères
« Tué par un dino » : making of de l’Indoraptor qui affronte un personnage clé
« Monstre dans le manoir » : J.A. Bayona explique comment Jurassic Park et Dracula (1979) ont influencé sa façon de tourner la scène du manoir
« Confrontation sur le toit » : le terrifiant affrontement sur le toit du manoir Lockwood
« Le retour de Malcom » : dans les coulisses avec Jeff Goldblum
« Effets visuels évolués » : l’équipe d’ILM explique la façon dont ils ont créé les dinosaures
Les journaux de Jurassic de Chris Pratt :- Vivian Baker (maquilleuse)- Mary Mastro (coiffeuse) Chris Murphy (1er assistant son)- Dean Bailey (pilote cascadeur)- Peter Harcourt (plongeur)- Daniella Pineda et Justice Smith- Jody Wiltshire (assistante décors)- Kelly Krieg (assistant – superviseur script)- J.A. Bayona- James Cox (cascadeur)- Rachelle Beinart (cascadeurs)- Chris Pratt
Retour à Hawaï : l’équipe du film évoque le tournage à Hawaï
À bord de l’Arcadia : l’équipe du film partage son expérience de travail avec des créatures animées
« Jurassic World : Fallen Kingdom, La Discussion » : conversation avec l’équipe autour du film
« Chanson pour le royaume » : quand Justice Smith chante pour l’équipe du film

 

 

Aucun doute ce BluRay est du pur 5*, disponible en plusieurs versions toutes en Steelbook et édition limitée actuellement :

BluRay + version digitale  environ 19€

BluRay 3D + bluRay + version digitale, environ 25€

et Bluray 4K + version digitale environ 33€

 

Rating:

Ce petit film, cette belle histoire d’amour a franchi de grands pas vu qui était en sélection pour plusieurs Oscars dont meilleur film. Le voilà enfin en BluRay

 

Oscar du meilleur scénario adapté par James Ivory, Call me by your name est une production franco-italienne, réalisée par Luca Guadagnino, adaptée d’un roman américain d’André Aciman.

Été 1983. Elio Perlman, (Timothée Chalamet) dix-sept ans, est en vacances dans la villa que possède sa famille en Italie, à jouer du piano,  à lire et à flirter avec son amie Marzia. Son père,  (Michael Stuhlbarg)  professeur spécialiste de la civilisation gréco romaine et sa mère, traductrice, lui ont donné une excellente éducation. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge,  Un jour, Oliver, un séduisant américain (Arnie Hammer) qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir entre eux sexuel au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais.

Tout est beau dans ce film traité avec une rare pudeur. Rien d’étonnant que ce film ait été remarqué par l’équipe des Oscars qui a reçu plusieurs nominations, dont celle de meilleur acteur pour Timothée Chalamet ou pour l’Oscar du Meilleur Film, mais ne revient pas bredouille d’Hollywood, où James Ivory a reçu la statuette pour son adaptation du roman. Tous les acteurs sont vraiment exceptionnels, non seulement les rôles principaux déjà cités mais aussi pour celui qui est le père d’Elio, Michael Stuhlbarg qui nous offre une scène qui m’a totalement bouleversé, où j’ai pleuré à chaudes larmes. De bonheur, ce qui est encore plus rare.

Il y a certes nombre de bons films en BluRay, mais ne manquez surtout pas ce petit chef d’oeuvre qui risque d’en bouleverser plus d’un.

Les caractéristiques du BluRay:

  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1), Espagnol (DTD HD 5.1) , Polonais, Tchèque,  Turc
  • Sous-titres : Français, Anglais, Arabe, Bulgaren Croate, Espagnol, Grec, Hébreu, Hongrois, Islandais, Hollandais, Polonais, Portugais, Roumain, Serbe, Slovaque, Slovène, Tchèque Turc.
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Durée : environ 2 h 12
  • Pour l’interactivité, tout est en anglais avec sous titres : Français, anglais, espagnol, hollandais
  • Les bonus : Photos d’Italie, la réalisation du film; Conversations avec Annie Hammer, Timothée Chalamée, Michael Stulbarg, & Luca Guadagnino, Commentaires avec Timothée Chalamet et Michael Stuhlbarg

Le film annonce :

 

 

Un film de genre, que l’on a plus l’habitude de voir du côté cinéma américain que français

3 mecs qui ne manquent pas d’argent se retrouvent pour leur partie de chasse annuelle dans la zone désertique des canyons américains. L’un d’eux est venu avec sa maîtresse qui est totalement canon, et les 2 autres vont être vraiment jaloux. Les choses dérapent et vont s’enchaîner pour un résultat des plus sanglants. La réalisatrice, Coralie Fargeat, n’a peur de rien qui va vous entraîner dans un sillon de violence en compagnie de ses comédiens : Matilda Lutz et Kevin Janssens, avec Vincent Colombe et Guillaume Bouchède.

Inutile d’ajouter que ce film est vraiment à réserver à un public averti, où sang, hémoglobine et violence sont omniprésents, sans oublier des scènes de nudité qui font réserver ce film à un public bien averti. Le boîtier porte la mention interdit aux moins de 12 ans.

La version bluray est belle avec assez peu de suppléments, si ce n’est l’interview de la réalisatrice.

Format respecté 2:39, le film est en français, avec la possibilité de sous titres pour sourds et malentendants ( mais les images parlent d’elle-même).

le film annonce :

 

 

Rating:

Après un premier opus avec Robin Williams sorti sur les écrans en 1995, voici une suite 22 ans plus tard, qui n’a rien à envier au 1er épisode.

On retrouve toujours ce même jeu dans ce nouvel épisode, mais cette fois il transporte les protagonistes dans une jungle dangereuse, alors que dans le film de 1995, c’étaient les créatures dangereuses qui venaient dans notre monde réel. Le plus drôle est que chacun des jeunes de la première scène va prendre des traits totalement différents une fois téléportés. Dont 1 jolie fille qui devient 1 homme pas très avenant. Au casting, des poids lourds : Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart, Karen Gillan, Nick Jonas, Bobby Canavale, Alex Wolff, Madison Iseman. Le réalisateur, Jake Kasdan qui est quand même le fils de Lawrence Kasdan ( – scénariste de Star Wars : épisode V – L’Empire contre-attaque, Star War : épisode VI – Le Retour du Jedi et Indiana Jones et les Aventuriers de l’arche perdue) s’y connaît donc en côté aventures fantastiques , qui s’est entouré de 4 scénaristes, dont Chris MacKenna qui a eu l’idée de ces aventures dans la jungle.

On ne dévoile pas l’intrigue, et ce qui est totalement vrai est qu’on s’amuse de bout en bout pendant ces presque  heures de film. Et le Bluray est tout aussi génial.

Les spécificités

Format du film respecté: 2:39:1

Audio : français, allemand (DTS HD MA, Anglais  Auro 3d, Russe (5.1 DD)

Sous titres : Français, Anglais, Allemand, Arabe, Danois, Estonien, Finnois, Letton, Lithuanien, Néerlandais, Norvégien, Russe, Suédois, Turc, Ukrainien

Interactivité : Le making of  une épopée dans la jungle, Rencontre avec les acteurs, Bétisier, Clip Jumanji/Jumanji, Du livre au grand écran & plus encore : L’héritage de Jumanji, Survivre dans la Jungle: Cascades spectaculaires, L’Attaque des rhinocéros, + les bandes annonces de quelques films

Le film est disponible en format avec fourreau, en Steelbook et en 4K, toujours avec la possibilité de le prendre en UltraViolet en digital.

A noter que vu le succès énorme du film sorti il y a quelques mois, une nouvelle suite sortira en 2019! une nouvelle franchise: Voilà qui a de quoi nous réjouir

pour les bonus : audio anglais uniquement, et sous titres : Français, Anglais, Allemand, Néerlandais.

Le film est toutes zones

 

film annonce :

 

 

Rating:

Et si on était des humains minuscules au milieu d’autres de taille normale?

Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le “downsizing”. Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur, décide Paul Safranek (Matt Damon) et sa femme Audrey (Kristen Wiig), à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha , pour se lancer dans l’aventure Leisureland. C’est alors que Paul découvre un tout nouveau monde et réalise qu’un destin plus grand l’attend…

Christoph Waltz

Matt Damon & Hong Chau

Kristen Wiig p.

Rolf Lassgard

Rolf Lassgard & Søren Pilmark

Des acteurs célèbres au casting, en tête desquels Matt Damon et Christoph Waltz, mais aussi une vietnamienne franchement époustouflante : Hong Chau,. On retrouve aussi Udo Kier, Laura Dern, Kristen Wiig, Rolf Lasgard.

Le réalisateur Alexander Payne a co-écrit le scénario avec Jim Taylor, et il est évident que l’on parle d’un monde nouveau, au risque de l’invraisemblance.  Mais qui sous prétexte de frivolité nous donne quand même des leçons sur la Nature, en parlant d’une fin du monde proche sans nous montrer d’apocalypse pour autant. Mais bon, on a bien compris qu’il faut être écolo… On ne s’ennuie pas dans ce film qui est doté d’une très belle image.

Kerri Kenney

Matt Damon

Udo Kier

Christoph Waltz

Caractéristiques techniques du Bluray: Image: 2.39:1 Letterbox-

Durée:135mn

Audio : Anglais 7.1 DTS HD Master Audio / Français, Allemand, Italien, Tchèque, Polonais, Russe, Espagnol 5.1 Dolby Digital

Sous Titres : Anglais, Français, Allemand, Italien, Tchèque, Polonais, Portugais, Russe, Espagnol, Arabe, Malaisien, Chinois, Danois, Néerlandais, Finnois, Grec, Hindi, Hongrois, Islandais, Hébreu, Coréen, Norvégien, Roumain, Slovaque, Suédois, Thaïlandais,Turc

Bonus Blu-ray™ : Collaboration avec Alexander  Les acteurs  Une aventure visuelle  Une question de perspective  Ce sourire  Un problème mondial

la bande annonce :

 

 

Rating:

Le dernier spectacle de Sheila, il y a quelques mois a connu un énorme succès qui s’est joué à guichets fermés. On attendait le Bluray,: le voilà, et on attend déjà son retour sur une scène parisienne, ce sera chose faire le 28 décembre prochain, à la salle Pleyel.

Le son et l’image sont de tout beauté, vous avez le choix entre le son Dolby Digital et la version en DTS

Un petit making of vous réserve quelques surprises:

Quant aux titres interprétés : en voici la liste. Elle est accompagnée sur scène par le groupe H Taag

Kennedy Airport ;

Le tam-tam du vent ;

Blancs, jaunes, rouges, noirs ;

Je suis comme toi ;

Partir ; (inédit)

Johnny, Sylvie, Cloclo et moi ;

Si je chante encore ;

Pop Art ;

Bang Bang ;

Medley cajun (Le folklore américain, L’heure de la sortie, Enfin réunis, Prends la vie comme elle vient, Onle Jo) ;

Emmenez-moi ;

Belle journée ;

Pour sauver l’amour ;

L’écuyère ;

Little Darling ;

Tangue au ;

Ooh La La ; (inédit)

Mélancolie ;

Spacer ;

Les rois mages ;

Aimer avant de mourir.

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

 

La tournée actuelle :

Le 27/04 – Woincourt (80) – Vim’ Arts
– Le 28/04 – Roye (80) – Théâtre de Roye
– Le 17/05 à Nevers (58) – Maison de la Culture
– Le 20/05 à Alizay (76)
– Le 31/08 à Barbezieux (16)
– Le 06/09 à Châlons-en-Champagne (51) – Parc des expositions
– Le 22/09 à Fraize (88)
– 01/12 à Bretteville l’Orgueilleuse (14) – Le Studio
– Le 14/12 à Lyon (3ème) – Bourse du Travail

et le 28 décembre à la salle Pleyel à Paris

 

Rating:

Inspiré librement de la vie de PT Barnum, The Greatest Showman parle des débuts du show business, mais aussi et surtout d’un homme à l’imagination débordante, parti de rien pour devenir l’homme le plus célèbre des Etats Unis à cette époque…Voici enfin la version BluRay

Tout jeune, alors qu’il accompagne son père qui est tailleur dans une maison de ‘riches’, le jeune PT Barnum tombe amoureux de celle qui sera sa femme. Parti de rien, il arrivera , certes avec quelques combines, à acheter et transformer un immeuble dans lequel il va créer des spectacles. Pour cela, il va rassembler  des personnes ‘différentes : un homme de petite taille, qui sera promu général, une femme à barbe, un géant, des trapézistes, parmi bien d’autres. Tous connaissent une vie malheureuse, fustigés et détestés de tous. Il va leur offrir un foyer, de l’amour, du travail au grand dam d’une certaine population. C’est avec eux que sera créé le show business, avec la publicité qu’il va créer. Il fera faillite, se relèvera, s’associera avec celui qui raconte l’histoire, lui aussi d’une famille noble. Tout cela sur fond de comédie musicale, avec absolument tous les ingrédients pour que cette comédie musicale soit un feel good movie, ce qui signifie qu’on vibre avec lui, on chanterait volontiers avec eux, on danserait ( et je peux vous avouer que mes jambes bougeaient toutes seules lors de la projection).

Le réalisateur, Michael Gracey, a travaillé avec le scénario de Jenny Bicks et Bill Condon pour nous offrir du grand spectacle. J’étais ébahi par les prouesses techniques, par la musique, que l’on doit aux compositeurs de LALALAND (Benj Pasek et Justin Paul), qui étaient encore 2 inconnus lorsque se sont attelés à la composition des titres  pour The Greatest Showman. Qui mieux que la chanteuse et artiste Zendaya peut parler d’eux? : « Benj et Justin sont jeunes et originaux, et ce qui m’a plu dans leurs chansons c’est qu’en dépit du fait que l’histoire se déroule au XIXe siècle, elles sont incroyablement contemporaines, ce qui rend le film complètement accessible aux spectateurs d’aujourd’hui et lui confère une certaine magie. THE GREATEST SHOWMAN est un film d’époque dans lequel il y a de la pop et du hip-hop, ce que je trouve extrêmement intéressant. Il fusionne l’époque de P.T. Barnum avec la nôtre. Chacune des paroles des chansons reflète l’esprit du film. »

Zac Efron & Zendaya

Keale Settle,

Zendaya

La magie opère sur tous les titres de ce film, magie de l’image, magie du son, de la danse, des interprètes. On est transportés, on bouge sur son siège, et en sortant, on n’a qu’une seule envie, c’est de retourner dans une salle pour revoir ce film. Les interprètes sont tous au Top. On savait que Hugh Jackman était capable de tout et il le prouve une fois encore en étant P.T. Barnum. Zac Efron avait déjà montré son talent de danseur et chanteur dans ses premiers rôles au cinéma, et il a toute sa place ici, , tout comme Zendaya ( la trapéziste Anne Wheeler), Michelle Williams (Charity Barnum) ou Rebecca Ferguson (Jenny Lind, le rossignol suédois) ou encore Keala Settle ( Lettie Lutz, la femme à barbe).

Hugh Jackman

Rebecca Ferguson

Hugh Jackman

Que rajouter à ce déluge de louanges? Si vous n’avez pas compris que j’ai adoré chaque seconde de ce musical, alors je laisse ma plume de côté et vous propose des extraits en images!

Les spécificités du BluRay:  nombreuses langues parlées, dont, bien entendu anglais en 7.1 DTS et français en 5.1 DTS, idem pour les sous-titres, français, anglais et nombreuses autres options pour de nombreux pays

durée du film : 1h44

Plus de 2 heures de bonus :
La version karaoké du film
La famille de « The Greatest Showman »
Les chansons
Le spectacle
Galeries
Juke-box
Commentaires du réalisateur Michael Gracey

Inutile de dire que la qualité du BluRay est à la hauteur du film et que la version 4K est sublimissime!

la bande annonce :

quelques extraits :