BluRay

Rating:

Après un premier opus avec Robin Williams sorti sur les écrans en 1995, voici une suite 22 ans plus tard, qui n’a rien à envier au 1er épisode.

On retrouve toujours ce même jeu dans ce nouvel épisode, mais cette fois il transporte les protagonistes dans une jungle dangereuse, alors que dans le film de 1995, c’étaient les créatures dangereuses qui venaient dans notre monde réel. Le plus drôle est que chacun des jeunes de la première scène va prendre des traits totalement différents une fois téléportés. Dont 1 jolie fille qui devient 1 homme pas très avenant. Au casting, des poids lourds : Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart, Karen Gillan, Nick Jonas, Bobby Canavale, Alex Wolff, Madison Iseman. Le réalisateur, Jake Kasdan qui est quand même le fils de Lawrence Kasdan ( – scénariste de Star Wars : épisode V – L’Empire contre-attaque, Star War : épisode VI – Le Retour du Jedi et Indiana Jones et les Aventuriers de l’arche perdue) s’y connaît donc en côté aventures fantastiques , qui s’est entouré de 4 scénaristes, dont Chris MacKenna qui a eu l’idée de ces aventures dans la jungle.

On ne dévoile pas l’intrigue, et ce qui est totalement vrai est qu’on s’amuse de bout en bout pendant ces presque  heures de film. Et le Bluray est tout aussi génial.

Les spécificités

Format du film respecté: 2:39:1

Audio : français, allemand (DTS HD MA, Anglais  Auro 3d, Russe (5.1 DD)

Sous titres : Français, Anglais, Allemand, Arabe, Danois, Estonien, Finnois, Letton, Lithuanien, Néerlandais, Norvégien, Russe, Suédois, Turc, Ukrainien

Interactivité : Le making of  une épopée dans la jungle, Rencontre avec les acteurs, Bétisier, Clip Jumanji/Jumanji, Du livre au grand écran & plus encore : L’héritage de Jumanji, Survivre dans la Jungle: Cascades spectaculaires, L’Attaque des rhinocéros, + les bandes annonces de quelques films

Le film est disponible en format avec fourreau, en Steelbook et en 4K, toujours avec la possibilité de le prendre en UltraViolet en digital.

A noter que vu le succès énorme du film sorti il y a quelques mois, une nouvelle suite sortira en 2019! une nouvelle franchise: Voilà qui a de quoi nous réjouir

pour les bonus : audio anglais uniquement, et sous titres : Français, Anglais, Allemand, Néerlandais.

Le film est toutes zones

 

film annonce :

 

 

Rating:

Le dernier spectacle de Sheila, il y a quelques mois a connu un énorme succès qui s’est joué à guichets fermés. On attendait le Bluray,: le voilà, et on attend déjà son retour sur une scène parisienne, ce sera chose faire le 28 décembre prochain, à la salle Pleyel.

Le son et l’image sont de tout beauté, vous avez le choix entre le son Dolby Digital et la version en DTS

Un petit making of vous réserve quelques surprises:

Quant aux titres interprétés : en voici la liste. Elle est accompagnée sur scène par le groupe H Taag

Kennedy Airport ;

Le tam-tam du vent ;

Blancs, jaunes, rouges, noirs ;

Je suis comme toi ;

Partir ; (inédit)

Johnny, Sylvie, Cloclo et moi ;

Si je chante encore ;

Pop Art ;

Bang Bang ;

Medley cajun (Le folklore américain, L’heure de la sortie, Enfin réunis, Prends la vie comme elle vient, Onle Jo) ;

Emmenez-moi ;

Belle journée ;

Pour sauver l’amour ;

L’écuyère ;

Little Darling ;

Tangue au ;

Ooh La La ; (inédit)

Mélancolie ;

Spacer ;

Les rois mages ;

Aimer avant de mourir.

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

©C.Boulmé

 

La tournée actuelle :

Le 27/04 – Woincourt (80) – Vim’ Arts
– Le 28/04 – Roye (80) – Théâtre de Roye
– Le 17/05 à Nevers (58) – Maison de la Culture
– Le 20/05 à Alizay (76)
– Le 31/08 à Barbezieux (16)
– Le 06/09 à Châlons-en-Champagne (51) – Parc des expositions
– Le 22/09 à Fraize (88)
– 01/12 à Bretteville l’Orgueilleuse (14) – Le Studio
– Le 14/12 à Lyon (3ème) – Bourse du Travail

et le 28 décembre à la salle Pleyel à Paris

 

Rating:

Dans la lignée des James Bond, avec de l’humour so British, des acteurs de choc et des apparitions  de certains mythes comme Sir Elton John!

 

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent.  Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation  alliée nommée Statesman, fondée il y a bien  longtemps aux États-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services  d’élite n’auront d’autre choix que d’unir leurs forces pour sauver le monde des griffes  d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera  devant rien dans sa quête destructrice.

Taron Egerton

Channing Tatum

Jeff Bridge Photo Credit: Giles Keyte.

Dans le premier opus on avait découvert une association d’agents secrets qui avait son siège dans une boutique de tailleur huppée dans le centre de Londres. Cette fois, vu que la boutique va être bombée, le siège et ses habitués va devoir bouger….enfin s’il reste quelques vivants. Tout cela parce qu’une méchante, très méchante, incarnée par Julianne Moore a des ambitions extrêmes, et des méthodes bien peu orthodoxes.  Il vaut mieux ne pas travailler pour elle, qui détient un élixir qui pourrait faire basculer le monde dans un chaos total. D’ailleurs elle détient un chanteur, un certain Elton John prisonnier à cause de cette drogue élixir. Il faut que espions de différents pays se rassemblent pour tenter le tout pour le tout. On retrouve donc Eggsy (Taron Egerton) en bien mauvaise posture, mais aussi : Harry Hart, alias Galahad (Colin Firth),  Merlin (Mark Strong),  Chester King, alias Arthur (Michael Caine), Roxy (Sophie Cookson), une nouvelle recrue et des agents américains : Champagne (Jeff Bridges), Tequila (Channing Tatum), Ginger Ale (Halle Berry), et Whiskey (Pedro Pascal).

Julianne Moore

Taron Egerton, et Colin Firth

Comme dans tout bon film d’action, on voyage beaucoup, rapidement, et Poppy la méchante vit au milieu d’une jungle d’opérette. Je n’ai pas encore mentionné que si vous avez eu le malheur de lui déplaire, elle vous envoie tout droit dans un immense hachoir électrique  pour fabriquer de la viande à Burgers!! Le réalisateur  Matthew Vaughn a mis tous les atouts de son côté, outre un scénario totalement délirant, des scènes d’action à vous scotcher au fauteuil, un humour désarmant et des bagarres totalement folles. On s’amuse du début à la fin,  dans cette histoire totalement invraisemblable que l’on regarde avec délice. Quand le cinéma sait vous transporter ainsi, il ne faut pas bouder son plaisir, et je dois avouer avoir passé un excellent moment avec ce deuxième épisode de Kingsman, Le Cercle d’Or, qui arrive sur les écrans!

Hanna Alström

Taron Egerton,et Mark Strong

Taron Egerton

Le Bluray:

  • Audio : Anglais (DTS-HD 7.1), Français (DTS 5.1)
  • Sous-titres : Français

Plus de 2 heures de bonus :
Kingsman : à l’intérieur du Cercle d’Or
La scène des taxis : Anatomie d’une course poursuite mortelle
Les archives de Kingsman, et bien plus. Vous avez la possibilité de tout voir, ou de choisir les bonus que vous désirez uniquement. Les gadgets décortiqués ne manquent pas de piment.

Tous les bonus sont en version anglaise , avec possibilité de sous titres français

 

  • Le film annonce :

Rating:

Quel bonheur de vivre cette belle histoire sous l’Angleterre victorienne!

 

Tiré d’une histoire vraie et pourtant méconnue, ce film parle de l’amitié qui lia la Reine Victoria (Judi Dench) et un  jeune valet indien de 24 ans ,  Abdul Karim (Ali Fazal). Cette amitié se renforcera rapidement et ce dernier devient son professeur, son guide spirituel, mais aussi son ami le plus dévoué, et tout cela au grand dam de la cour, de l’entourage et même de la famille de la reine toute puissante. Tout débute en 1887, lorsque le jeune Abdul quitte l’Inde pour remettre un cadeau lors du jubilé de la reine, qui est, ne l’oublions pas Impératrice des Indes.  Celle-ci va porter l’oeil sur lui, et elle va en faire son valet de pied.  Si l’amitié qui se noue entre ces deux personnes n’attire que des ennuis au jeune indien, seule la reine  qui le gardera près d’elle le sauvera de tout. La vision de l’Empire Britannique, ses règles étriquées, servent de toile de fond, nous montrant les côtés les pires, comme les relations avec la religion, le racisme, et la politique tant interne qu’externe.

Stephen Freas nous avait déjà offert plus d’un chef d’oeuvre, comme, par exemple My Beautiful Laundrette (1985), Prick Up Your Ears (1987), Héros Malgré lui (1992), The Queen ( 2006), ou plus récemment Florence Foster Jenkins. Sa filmographie nous montre qu’il est tout autant à l’aise dans les films historiques que dans les histoires contemporaines. Et cette fois c’est un régal victorien, avec une histoire totalement inconnue, vu que tous les documents prouvant l’existence de ces épisodes avaient été détruits sitôt la reine décédée par son fils Albert Edward dit Bertie, qui sera le futur roi Edward VII. Il aura fallu attendre 2006 pour qu’une auteur, Shrabani Basu, fasse des recherches et retrouve le journal de la reine, écrit en langue urdu, et qu’elle se fit traduire toute cette histoire pour en faire un roman paru aux PRESSES DE LA CITE sous le même titre que celui de ce film.

Passionnant de bout en bout avec des comédiens qui sont des grands. On le savait depuis longtemps pour Judi Dench, mais on découvre ce jeune acteur indien, Ali Fazal, qui tous deux dominent la distribution. On aime aller au cinéma pour découvrir de telles oeuvres, vibrer à une belle histoire, une belle mise en scène, et bien entendu des décors comme on n’en voit pas tous les jours

Un très grand moment de cinéma!

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU BLU-RAY™ :
Image : 16:9 2.40:1 Widescreen / Durée : 1h51

Audio : Anglais, Espagnol, Français, Allemand et Italien DTS Digital Surround 5.1, Anglais (bonus audio) Dolby Digital 2.0

Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Arabe, Espagnol, Danois, Néerlandais, Finnois, Français, Allemand, Hindi, Islandais, Italien, Norvégien, Portugais et Suédois

BONUS DVD ET BLU-RAY™ :
Judi & Ali / Le style de Confident Royal

le film annonce :

 

 

Rating:

Enfin le retour de Tom Cruise en acteur, et dans un film passionnant.

 

Barry Seal est basé sur une histoire vraie celle d’un pilote de ligne, recruté par la CIA, dont vous n’avez certainement jamais entendu parler. Il a été un des hommes les plus riches des années 80. Ex pilote sur la TWA (compagnie aérienne aujourd’hui disparue) dans les années 70 ‘ il est recruté par la CIA, et cache ses ‘affaires’ à sa femme. En fait il va devoir acheminer des armes en Amérique du Sud pour participer à la constitution d’une armée. Mais les agissements pour le moins douteux  vont attirer l’oeil des plus gros trafiquants de drogue et il va aussi travailler pour eux, ce qui le rendra richissime, et pour couronner le tout, son argent lui est toujours versé en billets verts!

L’histoire scandaleuse n’est certes pas un hommage aux services secrets américains de l’époque. Tom Cruise dans le rôle titre semble plus que sympathique, et il semble très proche de ce que fut alors la réalité. Tom Cruise retrouve le réalisateur avec lequel il avait travaillé sur : EDGE OF TOMMOROW, Doug Liman. Il domine l’écran, montre que non seulement il est le producteur à succès de la sage Mission Impossible , mais qu’il n’a rien perdu de son talent d’acteur, qui se donne à fond pour ce film. Voitures d’époque, avions d’époque, tout a été mis en ouvre pour que le film, qui a été tourné en Géorgie et aussi en Colombie, soit le plus crédible possible, et le spectateur est ravi de cette histoire et du suspense que le scénariste, Gary Spinelli, et le réalisateurs ont développés. Une belle brochette d’acteurs entoure la star: Domhall Gleeson (Monty l’agent de la CIA), Sarah Wright Olsen ( Lucy, la femme de Barry), Jesse Plemons ( le shériff Downing), parmi beaucoup d’autres.

Si vous aimez les films avec beaucoup d’action Barry Seal ne pourra que vous plaire. Les scènes de vol  sont splendides, les paysages hors du commun, franchement, Barry Seal est un blockbuster intelligent, qui nous offre un des meilleurs films de ce début d’année en Bluray.

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ :

Image : 16:9 , 1.85:1 Widescreen / Durée: 1h55

Audio : Anglais DTS Headphone:X, Anglais et Allemand DTS:X, Anglais (bonus audio) Dolby Digital 2.0, Espagnol, Français et Italien DTS Digital Surround 5.1

Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Arabe, Espagnol, Mandarin, Danois, Néerlandais, Finnois, Français, Allemand, Hindi, Islandais, Italien, Norvégien,Portugais et Suédois

Caractéristiques techniques du Blu-ray™ 4K :

Image : 16:9 1.85:1 Widescreen / Durée: 1h55

Audio : Anglais DTS Headphone:X, Anglais DTS:X, Tchèque, Français et Polonais (voiceover) DTS Digital Surround 5.1

Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Tchèque, Danois, Néerlandais, Finnois, Français,Grec, Norvégien,Polonais et Suédois

Bonus  :
Scènes coupées/ Une histoire à l’américaine / Conversation entre Tom Cruise et Doug Liman / Dans les ailes / Le tournage de Barry Seal : American Traffic , Voler plus haut / Le vrai Barry Seal

le film annonce :

 

Rating:

Mélange de genre, entre l’action, le polar et la comédie, Baby Driver est un projet fou, mais projet totalement réussi.

Baby (Ansel Elgort), jeune orphelin particulier, qui s’occupe d’un vieillard, se retrouve forcé à collaborer avec un chef de gang de braqueurs . C’est lui le chauffeur, lui qui réussit des exploits avec une voiture. Mais il vit dans un monde où il se sent étranger, et se balade toujours avec ses écouteurs sur les oreilles. Il vit les braquages, les accélérations au rythme de sa musique, celle qui le fait vibrer.  Baby se bat pour sortir de l’emprise du milieu. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Debora (Lily James), qui travaille comme serveuse dans un restaurant. Il se dit alors qu’il peut changer de vie et quitter la criminalité. Mais Doc (Kevin Spacey), son employeur, ne voit pas les choses de la même manière.

Le réalisateur, Edgar Wright,  a misé juste avec ces acteurs et surtout sur les deux ados qui sont au centre de tout, avec un Kevin Spacey, toujours parfait , mais que l’on va malheureusement voir nettement moins sur les écrans,  suite aux derniers scandales. Profitez donc de la sortie en BluRay de ce Baby Driver, dont on nous annonce déjà une suite pour 2019.

Parmi les spécificités de ce Bluray :

  • Audio :  Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1), Russe (Dolby Digital 5.1), Allemand (DTS-HD 5.1),
  • Sous-titres : Français, Anglais, Turc, Letton, Russe, Lituanien, Finnois, Suédois, Néerlandais, Norvégien, Danois, Estonien, Allemand, Arabe
  • Les bonus :
  • Commentaire audio d’Edgar Wright (VOST)
    Commentaire audio d’Edgar Wright et Bill Pope (VOST)
    11 scènes coupées ou versions longues (20’28 » – VOST)
    L’envers du décor (VOST) :
    – C’est mon Baby : Edgar Wright (9’18 »)
    – Mozart en kart : la conquête d’Ansel (5’52 »)
    – Il me faut un titre qui tue : la musique (6’14 »)
    – La nouvelle équipe : le groupe de Doc (10’55 »)
    – Trouve-nous du bon son : la chorégraphie (6’08 »)
    – Le Diable derrière le volant : les courses poursuites (6’46 »)
    Animations d’une sélection de scènes : 8 animatiques et répétitions (35’42 » – VOST)
    Répétitions et pré production : 3 séquences (17’03 » – VOST)
    Clip « Blue Song » de Mint Royale réalisé par Edgar Wright (2003 – 4’15 »)
    Galerie complète des storyboards (4 galeries)
    18 teasers et bandes-annonces (21’10 » – VOST)

le Bluray est disponible sous 3 formats:

BluRay simple (environ 20€), Steelbook (25€)  et 4 K (30 €)

La bande annonce :

 

 

 

 

Rating:

Quand Winston Churchill, 65 ans, va devenir Premier Ministre en Mai 1940….

 

Une page d’histoire que nous ne connaissions peut-être pas vraiment. La démission de Neville Chamberlain, dans un contexte de guerre, marqué par les défaites des Alliés, l’armée bloquée à Dunkerque, un parti qui complote contre lui, un roi qui se montre plus que sceptique, voilà la vie de Churchill à cet instant précis. Et pourtant on sait ce qu’il advint. Cette page d’histoire qui nous est contée par le réalisateur Joe Wright permet à Gary Oldman de montrer toute la gamme dont il est capable. Totalement méconnaissable, il est Churchill, aux côtés de sa femme qui tempère (Kristin Scott-Thomas), du roi George VI ( Ben Mendeslsohn), de sa secrétaire Elisabeth (Lily James) parmi les rôles les plus imposants de ce grand film.

Credit: Jack English / Focus Features

Passionnant de bout en bout, ce film ne raconte pas la vie de celui qui deviendra sir Winston Churchill, mais c’est une page assez courte de sa vie, lorsqu’il devint le Premier Ministre de l’Angleterre. Dire qu’il est éblouissant  reste encore loin de la vérité. Il crève l’écran, son jeu est puissant, il ‘fait’ le film. On savait déjà que c’était un grand acteur, cette fois il joue dans la cour des grands, pour preuve l’Oscar bien mérité, parmi d’autres surprises qui nous sont réservées en ce début d’année. Pourtant aucun des acteurs sur l’écran ne démérite, bien au contraire. Le réalisateur a choisi un beau casting, et un bon directeur de la photo (Bruno Delbonnel) qui nous montre Londres tel qu’il devait être dans ces années sombres.

Ne vous méprenez pas, vous n’aurez à aucun moment l’impression d’ouvrir un livre d’histoire ennuyeux, bien au contraire, l’humour est toujours au coin de la pellicule, et on ne s’ennuie pas une seconde. Un des grands films de ce début d’année!

Les spécificités du Bluray:

  • Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope
  • Audio : Français, Anglais, Italien, Espagnol
  • Sous-titres : Espagnol, Islandais, Danois, Portugais, Arabe, Hindi, Norvégien, Néerlandais, Français, Suédois, Finnois, Italien
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Bonus : Dans les Heures Sombres / GaryOldman : devenir Churchill / Commentaire du film avec le réalisateur JoeWright

le film annonce:

 

 

Rating:

Un des meilleurs films de Luc Besson, si ce n’est le meilleur, sort en BluRay

Le film, basé une la BD Valerian et Laureline, créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières se situe au 28ème siècle, où les deux héros forment une curieuse équipe, ils sont agent spaciaux temporels, qui doivent préserver l’ordre sur tous les territoires et planètes habités par des humains. Ils vont devoir se rendre dans une cité intergalactique, Alpha, aussi appelée LA CITE DES MILLE PLANÈTES (d’où le titre du film!). C’est là que commencent leurs aventures où ils vont devoir jouer contre la montre pour sauver la galaxie.

Les premières images du film sont d’une beauté à couper le souffle, qui ne sont pas sans rappeler certains films de James Cameron, ou même le Cinquième Élément de Luc Besson. Les personnages , la plage, la nature, tout est là pour nous faire rêver à chaque minute. Vous n’êtes pas près d’oublier l’ouverture du film, bien avant que les deux héros ne soient présents à l’écran. Dane Dehaan, (que j’avais déjà adoré auparavant dans A Cure For Life, Amazing Superman en 2014) et pour les amateurs de vampires, il était aussi dans 3 épisodes de True Blood, 4ème saison), est Valerian, aux côtés de Cara Delevingne (découverte dans La Face Cachée de Margot ou Suicide Squad). Il ne faut surtout pas oublier Rihanna, qui n’a certes pas le premier rôle, mais que les fans devraient apprécier.

Photo : Lou Faulon

Photo: Lou Faulon

Si Luc Besson a réussi son film, lcelui-ci n’a pas été vraiment bien accueilli aux Etats Unis, et on ne sait pas encore si les deux suites prévues sont encore à l’ordre du jour. Personnellement, je le souhaite vivement, et je suis certain qu’après avoir vu ce film en BluRay, si vous l’avez manqué en salles, vous serez de mon avis.

Luc Besson est certainement un des plus grands réalisateurs français, il sait faire des films que le public aime. Il sait jouer avec les spectateurs, qu’il émerveille, et c’est le cas ici. La science fiction est décidément un domaine où il excelle, et ce Valerian vous le prouve mieux que tout. Les effets spéciaux sont extraordinaires et leur rendu en BluRay l’est tout autant.

Le BluRay  est en fait un double disque, avec le film sur le premier des deux disques, d’une durée de 2h16 et sur l’autre 1h30 de suppléments qui nous entraînent dans les coulisses du film, avec les costumes, les effets spéciaux, les Décors, Le skyjet, des entretiens avec les acteurs, le réalisateur entre autres, il y a aussi deux clips, les films annonce, bref de quoi se régaler.

D’autres éditions du BluRay devraient arriver dans le commerce à la fin de l’année, dont une en 4K mais cette édition, disponible aux environs de 19.99€ est remarquable.

Le film Annonce :

 

Rating:

7ème saison de cette série géniale, et pour ceux qui ne la connaissent pas encore, les 7 saisons sont sorties dans un coffret « INTÉGRALE »

Je ne vais certainement pas résumer les 6 premières saisons, et encore moins vous dévoiler l’intrigue de cette 7ème. Sachez toutefois que les 30 premières minutes du premier épisode sont difficilement soutenables et qu’elles ne doivent pas traîner devant des enfants tant c’est violent. Cela ne retire rien à la qualité de l’intrigue, mais le ton est donné, ce ne sera pas de la guimauve que cette nouvelle saison, qui suit les dernières images de la saison précédente.

Voilà les différents épisodes de cette nouvelle saison :

 

1/ Le jour où tu ne seras plus

2/ Le Puit

3/ La Cellule

4/ Service

5/ Des mecs qui ont la gnaque

6/ Donne moi ta parole

7/ Chante Moi Une Chanson

8/ Les coeurs battent toujours

9/ Une Pierre sur la Route

10/ De nouveaux meilleurs amis

11/ Divers ennemis et autres menaces

12/ Dis Ok

13/ Enterrez moi ici

14/ L’autre Côté

15/ Ce qui leur manque

16/ Le premier jour du reste de ta vie.

Parmi les bonus de cette saison :

Dans les coulisses de Walking Dead, Le making Of, Un monde plus vaste, Briser et reconstruire, En Mémoire, Un nouveau chapitre de la peur, Les écrivains, Les meilleurs rodeurs, Des femmes guerrières, et des scènes coupées.

L’intégrale est bourrée de suppléments pour chaque saison, ce qui est un véritable bonheur pour tous les aficionados, dont je suis.

On y retrouve la majorité des personnages, certains ayant disparu ou vont disparaître (voir le début du premier épisode) : Andrew Lincoln (Rick Grimes), Norman Reedus (Daryl Dixon), Steven Yeun  (Glenn Rhee), Laren Cohan (Maggie Greene), Chandler Riggs (Carl Grimes), Melissa Mac Bride (Carol Peletier), Danaï Gurira (Michonne), Michael Cudlitz (Sergeant Abeaham Ford), Lennie James ( Morgan Jones), Sonequa Martin-Greene (Sasha), Alana Masterson (Tara Chambler), Josh Mc Dermitt (Dr Eugene), Christian Serratos  ( Rosita) Jeffery Dean Morgan (Negan).

Bref, cette 7ème saison qui ne sera pas la dernière va encore faire monter l’adrénaline, et surtout la dose de violence.

La saison 7 en Bluray : 35.99 € (Amazon)

L’intégrale :

 

Rating:

Le plus grand écrivain actuel dans le domaine du fantastique, Stephen King,  n’a pas toujours été gâté par ses adaptations cinéma, mais cette fois, La Tour Sombre est une réussite totale qui nous tient en haleine de bout en bout!

Roland est le dernier PISTOLERO encore vivant de la contrée de Gilead, aujourd’hui disparue. Son monde, semblable à la Terre par certaines similarités culturelles ou certains vestiges technologiques, est proche d’un Far West futuriste , mais où la magie est également présente.
Au départ, à la poursuite d’un mystérieux homme en noir, Roland va partir en quête de la Tour sombre, un endroit fabuleux censé être le pivot de tous les mondes possibles. Trouver cette Tour dans le but de guérir son monde à l’agonie va tourner à l’obsession pour le pistolero, qui va également trouver un jeune compagnon de route pour l’épauler durant ce long périple à travers différents mondes.Ce monde n’est pas le seul…

Roland (Idris Elba)

Roland (Idris Elba) et Jake (Tom Taylor)

Le dernier Pistolero, Roland Deschain (Idris Elba), est condamné à livrer une éternelle bataille contre Walter O’Dim, alias l’Homme en noir (Matthew McConaughey), qu’il doit à tout prix empêcher de détruire la Tour sombre, clé de voûte de la cohésion de l’univers. Le destin de tous les mondes est en jeu, le bien et le mal vont s’affronter dans l’ultime combat, car Roland est le seul à pouvoir défendre la Tour contre l’Homme en noir… C’est un jeune garçon de onze ans, Jake Chambers (Tom Taylor) qui sera le compagnon de route de Roland. Il voue une admiration sans bornes au pistolero et est très intelligent pour son âge. Jake est doté du « Shining », don mélangeant la télépathie et l’empathie, ce qui lui permet d’avoir des prémonitions ou de lire dans les pensées. Leurs aventures sont vraiment passionnantes, et ne comptez pas sur moi pour vous en dévoiler plus. Si vous avez lu les 8 volumes, vous connaissez déjà certains détails, bien que ce soit ici le 1er volet , et sans nul doute les autres épisodes suivront. Belle franchise pour Columbia / Sony Pictures.

Walter (Matthew McConaughey) et Tirana (Matthew McConaughey)

Jake

Walter (Matthew McConaughey)

En 1h30 vous serez totalement ébahi par ce que vous allez voir sur l’écran. Comme dans tout blockbuster estival, les effets spéciaux ne se comptent plus. Vous serez dans ces mondes, transportés par la magie de l’image et du son. Les scénaristes : Nicolaj Arecel, Akiva Goldsman, Anders Thomas Jensen et Jeff Pinker, ont fait un travail remarquable sur l’adaptation cinéma!

Roland (Idris Elba) et Walter (Matthew McConaughey)

Roland (Idris Elba)

Le BluRay  qui vient juste de sortir est à la hauteur de nos attentes  avec  des images de toute beauté, en format respecté, bien entendu, et des bonus en quantité : en audio , outre le français en DTS HD 5.1 , l’anglais (idem ) vous aurez aussi :  Russe (Dolby Digital 5.1), Allemand (DTS-HD 5.1), Ukrainien….ceci dans la version bluray disponible à la vente en France. Il est fort vraisemblable que la version Bénélux n’est pas la même, si ce n’est au niveau des suppléments.

Blu-ray (HD – VOST) : Bêtisier (2’50 »), 4 scènes coupées (6’22 »),  La dernière fois (9’14 »),  Stephen King : Inspirations (4’25 »),  Le Pistolero en action (8’29 »),  L’homme en noir (8’22 »),  Le Monde a changé (7’02 »)
Coup d’oeil par le trou de la serrure :
– Et le Pistolero le poursuivait (1’35 »)
– D’autres mondes que celui-là (1’38 »)
– Les principes du Pistolero (37″)

sur le Bluray version en deux disques, vous aurez, en plus : « Roland Deschain, le dernier Pistolero » (20’08 »), où vous aurez des interviews avec les acteurs, le réalisateur ainsi que Stephen King

Il existe plusieurs BluRay différents pour ce film: en 1 ou 2 disques, en Steelbook, et en 4K. Chacune ayant ses spécificités.

Le film annonce :