BluRay

Rating:
VOTRE VOTE

Vraisemblablement le dernier épisode de ces aventures romanesques avec toute la famille de Donwton Abbey. Après avoir fait les belles soirées en série, voici le second film destiné au départ au grand écran, et qui est désormais disponible en Blu Ray (et DVD).

La famille Crawley s’apprête à célébrer deux mariages à Downton Abbey dont celui de Tom Branson et sa fiancée Lucy, mais un réalisateur hollywoodien veut transformer la demeure en plateau de cinéma. Au même moment, ils apprennent que Lady Violet vient d’hériter d’une villa située dans le sud de la France. Elle enjoint alors les membres de sa famille à se rendre sur la Côte d’Azur en quête de son mystérieux passé. Bien entendu ceci n’est qu’un début de la trame, et si je vous dit que ce sera vraisemblablement le dernier épisode de cette série géniale, cela veut dire que je ne veux pas vous dévoiler ce qui s’y déroulera.

Les images du BluRay sont superbes, comme c’est toujours le cas avec les traitements Blu-ray d’Universal.

Au générique on retrouve tous les personnages et les acteurs qui ont fait de cette série un immense succès populaire  : Elizabeth McGovern, Maggie Smith, Imelda Staunton, Hugh Bonneville, Jim Carter, Raquel Cassidy, Brendan Coyle, Hugh Dancy, Kevin Doyle, Joanne Froggatt, Phyllis Logan, Lesley Nicol, Douglas Reith, Dominic West, Penelope Wilton, Allen Leech, Robert James-Collier, Michelle Dockery, Harry Hadden-Paton, Laura Haddock, Sophie McShera, Tuppence Middleton, Laura Carmichael, and Michael Fox.

DOWNTON ABBEY: A NEW ERA,

On vibre avec tous ces personnages pendant 2 heures et quelques minutes. Bien entendu le format est respecté, 1.78:1 et sur le Blu-ray, vous avez le chois entre plusieurs langues : original en anglais, mais aussi :

  • Doublé : ‏ : ‎ Allemand, Anglais, Français, Italien
  • Sous-titres : ‏ : ‎ Italien, Allemand, Néerlandais, Français
  • Langue ‏ : ‎ Italien (Dolby Digital Plus), Français (Dolby Digital Plus), Allemand (Dolby TrueHD), Anglais (Dolby TrueHD)

 

le film annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Qui ne se souvient de la belle Sissi sous les traits de Romy Schneider dans les années 50, dans 4 films qui sont maintes fois passées à la télévision? Une nouvelle production a vu le jour, nettement plus adulte et qui se révèle passionnante.

Au générique de cette série qui existe en 2 bluray , chacun avec 3 épisodes, des interprètes germaniques encore méconnus mais qui ne manquent pas de charme: Sissi est interprétée par Dominique Devenport, L’empereur François Joseph fera craquer nombre de personnes qui a les traits de Jannick Shümann, et la meilleure amie (et plus encore) de Sissi est Paula Kober. A leurs côtés : Desiree Nosbusch, David Korbmann, Tanja Schleiff, parmi bien d’autres. La série a été scénarisée par Robert Krause, Elena Hell & Andreas Gutzeit et réalisée par Sven Bohse. Autant le dire tout de suite : si vous pensez voir ici la série à l’eau de rose des années 50, série que j’avais revu avec plaisir il y a quelques années, ne serait-ce que pour Romy Schneider, vous allez être pour le moins surpris. En effet les scènes de sexe existent ici, et même certaines scènes entre la jeune reine et sa suivante et favorite peuvent même choquer les plus prudes. Mais les mœurs ont bien changé entre les années 50 et 2021.

Kaiser Franz (Jannik Schümann, l.) Sissi (Dominique Devenport, r.)

Sissi (Dominique Devenport, l.) & Kaiser Franz (Jannik Schümann, r.)

Herzogin Helene (Pauline Rénevier, l.) & Herzogin Ludovika (Julia Stemberger, r.)

Sissi (Dominique Devenport)

Sissi (Dominique Devenport, r.)  Sophie (Désirée Nosbusch) & Kaiser Franz (Jannik Schümann)

Kaiser Franz (Jannik Schümann, r.) Sissi (Dominique Devenport, l.)  Helene (Pauline Rénevier).

Kaiser Franz (Jannik Schümann)

Kaiser Franz (Jannik Schümann, l.) Sissi (Dominique Devenport, r.) den Verlobungsstrauß.

La meilleure compagne de Sissi : Fanny, Paula Kober

On se retrouve en Autriche au  19e siècle, Elisabeth von Wittelbach (surnommée « Sissi »), issue d’une noble  famille mais au caractère bien trempé, voit sa vie changer lorsqu’elle épouse l’empereur François Joseph. Elle doit dès lors assumer son destin impérial sous l’œil inquisiteur de son austère belle-mère, l’archiduchesse Sophie, alors que l’Autriche subit une cuisante défaite face à Napoléon III. Refusant régulièrement de se plier aux usages de la monarchie, Sissi peine à se forger une place au sein de la cour.

Sissi (Dominique Devenport, l.) & Franz (Jannik Schümann, r.)

Sissi (Dominique Devenport, 4.v.r.) Kaiser Franz (Jannik Schümann) v

Sissi (Dominique Devenport)

Sisi (Dominique Devenport, 2.v.r.) et Franz (Jannik Schümann, r.)

présentation de la reine à la cour

Kaiser Franz (Jannik Schümann, l.)et le comte  Grünne (David Korbmann, r.)

Kaiser Franz (Jannik Schümann, r.) et Sissi (Dominique Devenport, l.)

Sissi (Dominique Devenport,)

Toutefois, j’ai vu l’intégralité des 6 épisodes en quasi non stop en moins de 24 heures et je me suis régalé. Mieux: j’attends avec impatience la nouvelle saison qui est en tournage. La série a été diffusée sur TF1, et nul doute que les nouveaux épisodes seront diffusées sur cette même chaine! Il ne faut pas oublier un personnage important de cette série, interprétée par Tanja Schleiff, qui est l’ombre de Sissi, celle qui régente tous ses faits et gestes, la comtesse Esterhazy, un personnage » que l’on déteste au départ, mais qui va montrer son humanité au fil des épisodes .

6 épisodes en 2 Bluray,  d’environ 45 minutes chacun

 

 

 

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Enorme succès outre Atlantique, voilà une série qui débarque en France en DVD, tout au moins pour la première saison.

Il fallait oser écrire sur la vie de Jésus Christ, il fallait oser tourner une série qui n’a pour l’instant que quelques saisons à son actif. Il y a certes un public pour tout ce qui concerne la religion, à n’en pas douter lorsqu’on écoute Jonathan Roumie, et il semble qu’il se soit énormément impliqué dans son rôle, qui semble lui coller à la peau: la rencontre était nécessaire pour mieux comprendre!

 

 

Jonathan Roumie, Shahar Isaac, Paras Patel, Elizabeth Tabish, Nick Shakoour font partie du casting. Attention, le premier épisode est ‘redoutable’, bien ennuyeux, mais cela s’arrange par la suite. Le DVD est disponibles ces jours-ci avec l’intégrale de la première saison, et comme vous avez pu l’attendre il y en a quelques unes qui vont suivre:

la bande annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Le cinéma peut nous apporter des instants magiques. C’est le cas avec MISS de Ruben Alvès

 

Alex, petit garçon  de 9 ans a un rêve : être un jour élu Miss France. 15 ans plus tard, Alex (Alexandre Wetter) a perdu ses parents et stagne dans une vie monotone, mais entouré d’une drôle de famille, puisqu’ils sont plusieurs colocataires dans la maison de Yolande (Isabelle Nanty). Parmi ces colocataires, une prostituée sur le retour (Thibault de Montalembert) . Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de coeur haute en couleurs, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité et surtout, de lui-même… Les comédiens sont tous épatants, Pascale Arbillot dans le rôle de la sélectionneuse est parfaite, tout autant qu’Alexandre Wetter dans le rôle titre, sans oublier la géniale Isabelle Nanty, dont je ne me lasse jamais quand elle est au générique d’un film.

Après un film que j’avais alors adoré (La Cage Dorée), Ruben Alves réussit un film qui nous fait passer par bien des sentiments, le rire, et les larmes….de bonheur notamment. Le scénario se situe certes dans le domaine des Miss, domaine dont je suis pour le moins étranger, même si j’ai eu la chance de rencontrer 2 miss dont Miss Corse et l’actuelle Miss France ( dans un hôtel cet été, accompagnées par la plus célèbre de toutes (Sylvie Tellier). J’avoue franchement ne pas savoir qui était qui, et j’ai été subjugué par leur gentillesse.

Les 2 photos ci-dessus :@ Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

Mais là, nous sommes dans leur univers, mais il ne s’agit pas du tout d’un film sur les Miss. C’est plus profond, plus fédérateur que ces élections qui pourtant attirent des millions de téléspectateurs chaque année.

Il faut surtout parler des comédiens et comédiennes que l’on voit sur l’écran : En tout premier Isabelle Nanty qui a chaque film réussit à nous montrer une autre facette de son talent Je ne vais pas mentir : JE L’ADORE. Dans MISS, elle nous bouleverse et avec son talent réussit à nous faire rire ou sourire. Le plus improbable reste Thibault de Montalembert, dans le rôle de la prostituée du Bois de Boulogne, Lola, dans lesquel on ne pouvait pas s’attendre à le voir et où il excelle. Tous les acteurs de la bande de la maison méritent d’être cités : Quentin Faure (Elias), Moussa Mansaly (Randy), Hedi Bouchenafa (Ahmed). Stéfi Celma, Miss Paca, rivale d’Alex n’a rien à envier aux autres question talent. A noter la présence de 2 comédiens que l’on adore dans l’équipe d’onsortoupas : Jean Franco, et un caméo de Guillaume Mélanie. Je vous laisse la surprise de découvrir une célébrité qui fait une courte apparition, grande amie de ces 2 comédiens. On ne peut passer sous silence celle qui joue l’organisatrice de ce concours, Pascale Arbillot, qui s’est quand même retrouvée face à Sylvie Tellier, qui officie dans ce rôle dans la vie réelle. Et enfin, celui sur qui repose tout le film, ex mannequin, d’une beauté à faire frémir tous ceux et celles qui verront ce film : Alexandre Wetter, dont c’est le premier rôle au cinéma, et à mon avis certainement pas le dernier. Il crêve l’écran.

Toutes les photos sauf celles des véritables Miss / Sylvie Tellier : @ Julien Panié © 2020 ZAZI FILMS – CHAPKA FILMS – FRANCE 2 CINEMA – MARVELOUS PRODUCTIONS.

Le Bluray arrive dans les bacs, et comme toujours avec Warner Home Vidéo, la qualité est au rendez-vous. 107 minutes de bonheur, ça n’a pas de prix et pourtant le Bluray est disponible à 20.06€ sur Amazon.

Le film est bien entendu en français  en dolby 5.1, avec Master Audio DTS HD.

une version en audio description est disponible etdes sous-titres français pour sourds et malentendants peuvent être visibles.

Côté bonus, quelques scènes coupée : Yolande réclame le loyer, Petit Déjeuner chez Lola, Casting Miss, Elioas vien chercher Alex, inerviews famille.un petit montage: Miss craque, et une très grande galerie de photos.

Il n’y a pas de scène choquante ( je n’aime pas ce terme), tout est dans l’esprit du film, et une fois encore je dois avouer que le réalisateur, Ruben Alves a réussi son pari, certes difficile, de faire de Miss un film tout public.

Je suis certes dithyrambique, mais je vous donne mon ressenti . Cela fait longtemps que je n’avais pas adoré un film comme celui-là, et sans nul doute ce film va rester longtemps dans mon top 10 de ma vidéothèque.

la bande annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Ce film est un petit OVNI dans le paysage cinéma français actuel. une fable, avec de très bons interprêtes, qui ne laissera pas indifférent

Crooner au cœur brisé, Gaspard s’était juré de ne plus retomber amoureux. Quant à Lula, jolie sirène, elle n’a que le chant pour se défendre des hommes, en faisant s’emballer leur cœur jusqu’à l’explosion.
Lorsque la Seine en crue vient déposer Lula au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c’est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence. Lui, l’homme qui a souffert d’avoir trop aimé, et elle, la créature qui n’a jamais connu l’amour, vont apprendre à se connaître.
Et à chanter d’une même voix…

Le réalisateur Mathias Malzieu a concocté un film sans genre. On est certes dans le fantastique, le domaine du rêve, des contes pour enfants, entre adultes, avec un petit côté musical et fantastique. En prenant tous ces qualificatifs, et en les mixant savamment vous allez obtenir ce film poétique parfaitement interprété par Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima, superbe en sirène. A leurs côtés un acteur formidable, Tchéky Karyo et une voisine qui comprend tout et qui n’est autre que Rossy De Palma.

Le film n’a pas connu de carrière exemplaire en salles, une ressortie post confinement s’étant fait dans une certaine discrétion. C’est peut-être le moment de découvrir ce film qui est disponible sur quasiment toutes les plateformes de VOD, et aussi désormais en DVD mais malheureusement pas en Bluray.

prix du DVD amazon : 14.99

sur la plateforme VOD : location en HD pour 4.99€ et achat en VOD : 13.99

 

le film annonce :

 

 

VOTRE VOTE

On le sait, on s’ennuie en restant confiné chez soi. Une fois que le ménage est fait, qu’on a bien cuisiné, vérifié ses emails et autres, que peut-on faire?

Une réponse à cette question c’est de regarder des films. Mais vous avez déjà vu et revu la majorité de ceux que vous possédez. Il reste la solution de la VOD, et c’est ce que propose Jokers, parmi bien d’autres, mais cette fois, c’est une des toutes premières fois où un film est disponible en VOD avant sa sortie de DVD/Bluray.

DONNYBROOK, nous plonge dans un univers que l’on a du mal à imaginer. Dans l’Amérique profonde certains ont plus que des difficultés à s’en sortir, et c’est le cas d’un ex-marine, Jarhead un mec désespéré, prêt à tout pour nourrir ses enfants, qui est un combattant redoutable. Le Donnybrook, un tournoi de combat à poings nus qui se déroule dans les forêts de l’Indiana, constitue pour lui une chance unique d’accéder à une vie meilleure. Il est totalement convaincu que le prix payé en espèces au gagnant résoudrait tous ses problèmes. Chainsaw Angus, de son côté, a raccroché les gants depuis longtemps. Ce spécialiste des combats clandestins, hyper violent,  bien connu des services de police s’est reconverti avec sa sœur, Liz, dans la fabrication de drogues.

Ce film est d’une totale violence, que ce soit dans les faits relatés tout autant que dans l’atmosphère, sans oublier quelques scènes (et je ne parle pas du combat) dont vous risquez fort de vous souvenir bien longtemps. Le climat malsain qui en résulte en fait un film à réserver à un public averti, et évidemment à ne pas montrer à des enfants. Cela n’empêche pas que le film, réalisé par Tim Sutton et magistralement interprété par Jamie Bell, aux côtés de Franck Grillo et Margaret Qualley, reste une œuvre différente de ce que l’on peut voir habituellement.

Vous pouvez bien entendu choisir bien d’autres titres de cette société  en VOD, sur de nombreuses plateformes comme :

Canal VOD: bit.ly/39yhifx avec achat dès 11,99€ et location dès 4,99€ sur cette plateforme en particulier
Orange VOD: oran.ge/2Uw7E8V
FilmoTV: bit.ly/34a6u6l
Films Youtube: cutt.ly/3tT2sKV
Google Play: urlz.fr/cg6o
Itunes: apple.co/3bFTCap

La bande annonce Donnybrook:

 

 

Quelques titres « The Jokers »actuellement disponibles :

Ha-Na-Bi, Les 7 Samouraïs, Face à la nuit, Dirty God, Détective Dee, Muse, The Fortress,  et surtout deux films très importants: PARASITE ainsi que SKIN. Pour les plus jeunes : Chasseuse de Géants

Tous ces titres sont bien entendu disponibles en BluRay/DVD, sauf ce Donnybrook et Skin, qui ne seront disponibles que dans quelques semaines!

bande annonce de SKIN

Nous reviendrons sur quelques uns de ces films dans quelques jours.

 

Rating:
VOTRE VOTE

Tout le monde l’attendait avec une impatience fébrile, voilà donc la dernière saison de Game of Throne en Bluray

.

Tout a été dit, écrit sur cette dernière saison, et heureusement j’ai refusé de lire les spoilers, pour garder la surprise sur le tout dernier épisode de la série. La fin décriée ( dirais-je à juste raison) pour les millions de fans qui ont suivi avec un intérêt croissant tous les protagonistes, serait en fait différente de la fin qu’écrirait encore  George RR Martin l’auteur des romans. Il fut un temps où l’on nous parlait de tourner 3 films pour le grand écran, mais où en est ce projet? Il semblerait que ce ne soit plus d’actualité!

Difficile de vous résumer 73 épisodes (c’est le nombre total des épisodes de ces 2 saisons), cette 8ème saison ne comportant toutefois que 6 épisodes, dont l’avant dernier sera certainement un des plus violent, et personnes ne soupçonne ce que sera la fin. On y retouve tous les personnages, des plus méchants aux moins méchants, avec toute la gamme entre les horribles méchants et ceux qui le sont moins. Comme tout lemonde a ses préférences je peux vous donner sans hésitation ceux que je préfère : John Snow (Kit Harington), Tyrion Lannister ( Peter Dinklage), Sansa Stark (Sophie Turner), Brienne de Torse   (Gwendoline Christie), et ceux et celles que j’ai détesté(e)s depuis les premiers épisodes comme Cersei Lannister (Lena Heydei), Theon Greyjoy (Alfie Allen) et celle qui a pu me sembler sympâthique pour devenir la pire à mes yeux : Daenerys Tarfarien (Emilia Clarke), mais il y a tellement de personnages qu’il est impossible de parler de tous.

Venons en au Bluray, qui est un petit bijou dans un double fourreau.

  • Audio :Allemand (Dolby Digital 5.1), Anglais (Dolby Digital 5.1), Portugais (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1), Castillan (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres :Castillan, Portugais, Finnois, Allemand, Suédois, Français, Néerlandais, Norvégien, Danois
  • Sous-titres pour sourds et malentendants :Anglais
  • Rapport de forme :78:1
  • Nombre de disques :3
  • Durée :430 minutes

Blu-ray 1 :
« Guide de l’épisode » : infos en cours de visionnage des épisodes sur les personnages, les lieux et les histoires des Sept Royaumes (Exclu Blu-ray – fiches texte, VF/VO)
Commentaires audio (VO sans ST) :
– Dave Hill et Deborah Riley (chef déco.) sur l’épisode « Winterfell »
– Bryan Cogman et Daniel Portman sur l’épisode « Chevalier des Sept Couronnes »
– Miguel Sapochnik, Fabian Wagner (dir. photo) et Sean Savage (cadreur) sur l’épisode « La Longue Nuit »
– Bernadette Caulfield (prod. déléguée), Steve Kullback (prod. fx) et Joe Bauer (supervis. fx) sur l’épisode « La Longue Nuit »
– Rowley Irlam (coord. cascades) et Richard Dormer sur l’épisode « La Longue Nuit »

Blu-ray 2 :
« Guide de l’épisode » : infos en cours de visionnage des épisodes sur les personnages, les lieux et les histoires des Sept Royaumes (Exclu Blu-ray – fiches texte, VF/VO)
Commentaires audio (VO sans ST) :
– David Franco (dir. photo.), Jacob Anderson, Nathalie Emmanuel et Pilou Asbaek sur l’épisode « Le Dernier des Stark »
– Miguel Sapochnik, Fabian Wagner (dir. photo.) et Conleth Hill sur l’épisode « Les Cloches »
– Chris Newman (prod.), Chris Newman (supervis. fx) et Joe Bauer (supervis. fx) sur l’épisode « Les Cloches »

Blu-ray 3 :
« Guide de l’épisode » : infos en cours de visionnage des épisodes sur les personnages, les lieux et les histoires des Sept Royaumes VF/VO)
Commentaires audio (VO sans ST) :
– David Beniof, D.B. Weiss et Emilia Clarke sur l’épisode « Le Trône de Fer »
– Jonathan Freeman (dir. photo.) et Ben Wilson (cadreur) sur l’épisode « Le Trône de Fer »
« Quand l’hiver s’installe » : making of de la « Bataille de Winterfell » (29’13 », VOST)
« Le devoir est le fossoyeur de l’amour » : regard sur le dernier épisode (31’36 », VOST)
« Game of Thrones : La Dernière Garde » : documentaire sur la dernière saison (« Game of Thrones: The Last Watch », réal. Jeanie Finlay, 113′, VOST)
« Histoires et tradition » : 6 modules sur la mythologie de Westeros racontés par les personnages (Exclu Blu-ray, 26,49″, VOST)
5 scènes coupées et versions longues (VOST) :
– La soupe dans les tranchées (1’36 »)
– Davos & Fergus (0’57 »)
– Alys Karstark (2’06 »)
– Tyrion & Sansa dans les cryptes (2’02 »)
– Vers Gris & Missandei au festin (1’45 »)

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Avril 1917, une aventure en temps réel qui va vous clouer à votre fauteuil ! Un très très grand film. 1h55 de vrai cinéma!

Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield (George Mac Kay) et Blake (Dean Charles Chapman ), deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission quasiment impossible. Porteurs d’un message qui devrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de milliers de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.

Andrew Scott ( Lieutenant Leslie)

Lieutenant Leslie (Andrew Scott), Schofield (George MacKay), Blake (Dean-Charles Chapman)

George MacKay

Les soldats de Première Classe Schofield et Blake, du 8e bataillon, sont liés par une complicité et une amitié, qui vont très rapidement les ébranler au delà du sens commun. Simplement munis de leur paquetage, de cartes, de lampes-torches, de pistolets de détresse, de grenades et d’un peu de vivres, ils doivent traverser le no man’s land pour retrouver le frère aîné de Blake, un lieutenant en poste dans le régiment du 2e Devonshire. Leur ordre : aller au sud-est jusqu’à la ville d’Écoust-Saint-Mein puis localiser le bataillon en faction près de la forêt de Croisilles. Remettre au commandant une missive du général Erinmore pour éviter ainsi à des centaines de soldats périr sous le feu des Allemands qui se replient.

Blake (Dean-Charles Chapman) & Schofield (George MacKay)

Dean-Charles Chapman

À partir des récits  de son grand-père, des témoignages d’époque recueillis à l’Imperial War Museum et de l’idée d’une expédition des plus périlleuses sur la Ligne Hindenburg, Sam Mendes a élaboré la structure du récit qui allait devenir 1917. « Comme tous les grands films de guerre que j’admire, de À L’OUEST, RIEN DE NOUVEAU à APOCALYPSE NOW, je tenais à imaginer une fiction inspirée de faits réels », indique le cinéaste. Il a sollicité sa fidèle collaboratrice Krysty Wilson-Cairns qui, alors que Sam Mendès l’ignorait à l’époque, est une « dingue d’histoire » et allait donc s’avérer être la femme de la situation. Le résultat est un pur chef d’oeuvre qui a déjà obtenu 2 Golden Globes.

Dean-Charles Chapman

Lorsque Sam Mendes a auditionné les acteurs pour incarner ces deux jeunes soldats,  il était primordial à ses yeux que les spectateurs puissent vivre l’histoire à travers les visages de comédiens relativement méconnus. George MacKay, second rôle dans CAPTAIN FANTASTIC, incarne donc le Première Classe Schofield et Dean-Charles Chapman repéré dans GAME OF THRONES incarne le soldat de Première Classe Blake. Sam Mendes a voulu raconter l’histoire en temps réel, comme dans un unique plan-séquence, ce qui implique que le spectateur s’attache aux pas des personnages et plonge dans leur mission chaotique. Certes, 1917 n’a pas été filmé en un plan-séquence, mais en plusieurs longues prises qui ont ensuite été montées ensemble pour donner l’impression d’une seule et unique scène. Comme il n’y a aucune coupure entre les scènes, le spectateur, tout comme les personnages de Schofield et Blake, ne peut pas faire machine arrière devant la mission qui l’attend.

Atkins (Adam Hugill), Parry (Gerran Howell) et Captain Smith (Mark Strong)

Benedict Cumberbatch ( Colonel Mackenzie)

On est captivé dès les premières minutes par ce récit, basé sur des histoires narées par le grand père de Sam Mendès. On vibre avec eux, on courre avec eux,les personnages sont attachants. seuls deux comédiens célèbres font une apparition : Colin Firth et Benedict Cumberbatch. Des centaines de figurants ont été engagés. Tout est là pour que le spectateur soit entraîné dans les tranchées, en espérant à chaque moment que les héros vont réussir leur mission.

Richard Madden – Lieutenant Joseph Blake

Mark Strong

Sans être un fan des films de guerre, j’avais quand même adoré parmi d’autres: Apocalypse Now, Il faut sauver le soldat Ryan, Dunkerque, plus récemment,  avec ce 1917 on entre dans une autre dimension, qui fait de ce film un très grand moment de cinéma! A ne manquer sous aucun prétexte. On ne voit pas de film comme cela tous les jours!

.

Schofield (George MacKay) avec Lauri (Claire Duburcq)

Le film est sorti récemment en DVD et surtout BluRay. Inutile de dire que c’est la perfection totale. Existe aussi en version Ultra HD 4K.

  • Audio : Français, Anglais, Allemand ( Dolby Atmos en anglais et allemand)
  • Sous-titres : Allemand, Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Rapport de forme : 2.39:1
  • Les suppléments : Le poids du monde : Sam Mendes, Les forces alliées, : le tournage de 1917, La bande originale de 1917, Dans les tranchées, Recréer l’histoire,  commentaires du réalisateur et co scènariste : Sam Mendès, Commentaires du directeur de la photographie : Roger Deakins,

Le film annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

COMME DES BÊTES 2 des studios Illumination est la suite de la vie secrète de nos animaux de compagnie préférés.

Avec beaucoup d’humour et une touche d’irrévérence – ce nouvel opus nous offre une fois de plus des héros inoubliables, adorables et attachants. Découvrez les nouvelles aventures de Max (Philippe Lacheau), Duke (Julien Arruti), Chloé (Élodie Fontan), Pompon (Willy Rovelli) et tous les personnages qui les accompagnent. Vous saurez que font nos petites bêtes préférées quand on a quitté la maison…

Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un , Liam. Max est totalement obsédé par la garde du petit, et va développer des troubles obsessionnels du comportement. Lors d’une excursion en famille dans une ferme, Max et Duke vont faire de drôles de rencontres, ce qui ne va qu’augmenter l’anxiété de Max. Heureusement il va être conseillé par le vieux chien de la ferme, Rico, qui le pousse à dépasser ses névroses. Pendant ce temps, alors que son maitre est absent, Gidget essaie de sauver le jouet préféré de Max d’un appartement infesté de chats. Pompon, l’adorable petit lapin complètement cinglé, pense qu’il a des superpouvoirs depuis que sa propriétaire Molly lui a acheté un pyjama de super héros. Mais Pompon, Gidget, Max et le reste de nos petits amis trouveront ils le courage d’affronter leurs plus grandes peurs ?

cOMME DES BËTES 2, DE Chris Renaud.

Les suppléments

Mini-Films ! « Super Gidget » / « Minions Scouts » Making-of des Mini-movies

Scènes coupées : Réveillez-vous / Duke explore la ferme / Pompon en formation / Confessions secrètes Anatomie d’un dessin : Le making-of Comment dessiner (Max, Pompon, Chloé) Image par image, comment faire un folioscope Capsules des personnages

Les aventures supplémentaires du Capitaine Pompon

Une fête pour un animal domestique (Intro, Les super capes de Capitaine Pompon, Sucettes glacées de Papy, Les joyeux chapeaux de Daisy, Les donuts de Duke le Toutou, Les pochettes surprises de Gidget)

L’Ecole de formation pour chiots de Papy avec Kevin Hart La bûche de Noël Clips avec paroles (« Panda » et « It’s gonna be a lovely day”) + Mon pote et moi

Documentaire « Chacun son travail »

Décontracter le chat : « Comme des bêtes » le massage

Les animaux de la production

 

Image : 16/9 1.85 :1 Widescreen

Audio: Anglais et Français Dolby Atmos, Néerlandais Dolby Digital Plus 7.1, Flamand Dolby Digital 5.1

Sous-titres: Anglais (sourds et malentendants), Français, Néerlandais Durée: 1h25

Rating:
VOTRE VOTE

Acclamé lors de sa présentation au dernier festival de Cannes, MA VIE AVEC JOHN F. DONOVAN  est le nouveau film de Xavier Dolan.

Tous ceux, et ils sont nombreux, qui aiment Games of Throne, vont avoir le plaisr de retrouver Kit Harrington en tête d’affiche de ce film. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous sommes ici aux antipodes de la fameuse série. Dix ans après la mort d’une vedette de la télévision américaine, un jeune acteur se remémore la correspondance jadis entretenue avec cet homme, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives. C’est lors d’une interview que le jeune garçon, devenu acteur depuis, va se dévoiler et raconter cette histoire de correspondance. Celui qui est ce jeune acteur a les traits de Ben Schnetzer, et que l’on voit aussi lorsqu’il était plus jeune ( interprété par Jacob Tremblay). Kit Harrington est John F. Donovan. Vous avez plus d’une satr au générique de ce film : Natalie Portman, Kathy Bates, Suzan Sarrandon. En 2 heures, on revit la correspondance entre ce jeune anglais et cette vedette de télé américaine, correspondance qui a bien des répercutions sur la vie des protagonistes.

Xavier Dolan poursuit sa carrière de cinéaste, sans se mettre en scène cette fois où il va se contenter de rester derrière la caméra. Et ce film est une véritable réussite.

Le film vient de sortir en Bluray TF1  avec les spécificités suivantes :

Image : 16/9 2.39:1 Widescreen
Audio : Français et Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : sourds et malentendants
Durée du film 2H03

En bonus : scène coupées et making of

 

Le film annonce :