Archives

All posts for the month novembre, 2014

Rating:

Ce personnage est absolument époustouflant. Ce n’est pas un spectacle, c’est du show!

unnamed

Il est difficile de parler d’un spectacle comme celui que propose Bobino actuellement avec un personnage, Messmer, venu tout droit du Canada pour hypnotiser une salle. En tous cas, il m’a hypnotisé d’une certaine manière, même si je ne faisais pas partie de ceux qui sont montés sur scène et qui étaient plus réceptifs à ce que Messmer leur suggérait. Il est vrai que j’aurais bien aimé voir s’il pouvait réussir sur moi, mais bon, sur une salle comble, il ne va pas faire de tentative avec une personne certainement moins réceptive. Toujours est-il qu’une bonne vingtaine se sont retrouvés sur scène en première partie, et certains étaient plus qu’étonnants. Certains peuvent penser que c’est truqué, que ce sont des comédiens. Certains peut-être, mais j’en doute fort. Pourquoi suis je aussi affirmatif? C’est tout simple, un de ses meilleurs ‘sujets’ était proche de mon siège, une jeune fille avec ses parents. Lors de l’entracte elle leur racontait tout ce qu’elle avait ressenti, comment sa volonté était annihilée dès que Messmer lui suggérait quelque chose, et c’est la voix de la vérité. En fin de spectacle j’ai aussi rencontré une autre personne, sont le petit ami nous jurait qu’il ne l’avait jamais vue ainsi! Je ne vous raconterai pas ce qui se déroule, puisque la surprise vient de ce qu’il leur fait faire, mais aussi de la réceptivité de ceux qui sont les acteurs de la soirée. Acteurs, mais pas comédiens!

unnamed (3) unnamed (2) unnamed (1)

Qui est donc Messmer? Si on lit sa biographie, on voit qu’il ne nous balade pas, et que le récit de ses compétences vient d’un livre que lui a offert son grand père quand il avait 7 ans. 8 ans plus tard il se produisait dans des villages proches de chez lui, au Canada. En 1990, il se produit en spectacles, et ouvre un cabinet spécialisé dans l’hypnose. C’est en 2007 qu’il adopte son titre de Fascinateur, après avoir arrête de travailler en clinique. Il fera sa première émission de télé, le Grand Journal en  2011 et arrivera à hypnotiser 422 personnes lors d’une ultime représentation à Montréal devant 6000 personnes. En France il débute sur la scène du Casino de Paris avant de faire 66 représentations à Bobino fin 2012/début 2013. Fin décembre 2013 il fera salle comble à l’Olympia pendant 9 soirées.

Ce Fascinateur est vraiment incroyable, époustouflant, surtout dans la vitesse avec laquelle il arrive à endormir les meilleurs sujets. On reste ébahi, et surtout on voit que la salle joue à fond et apprécie ce tour de force. Un des meilleurs et plus forts moments se joue avec un Rat vivant sur scène. Certains ont peur, dans la salle et sur la scène, d’autres vont rire. Quoi qu’il en soit, je ne demande qu’à essayer. C’est un show que l’on peut voir sans problème plusieurs fois, puisque les protagonistes ne sont jamais les mêmes.

unnamed (1) Messmer 6 Messmer 4

Rendez-vous à Bobino, jusqu’au 18 janvier prochain, du mardi au samedi à 21h00, matinées samedi et dimanche à 16h30 (sauf 18/23 et 24 décembre)

Réservations : www.bobino.fr et tous points de vente billetterie

Tarifs: de 23€ à 63€

 

 

Rating:

Retour sur la scène parisienne pour Stéphane Rousseau, dans un des plus beaux théâtres, Le Théâtre du Palais Royal

Rousseau-TPR-40x60-PRESSE

Stéphane Rousseau est un des canadiens les plus célèbres en France. Il faut dire que ces derniers temps les canadiens envahissent les scènes parisiennes, avec notamment Alain Choquette à la Gaité Montparnasse et Messmer à quelques pas à Bobino, sur le même trottoir, et tous trois dans des genres bien différents. Stéphane Rousseau nous offre son nouveau spectacle, Stéphane Rousseau brise la glace. Il veut nous montrer différentes facettes de sa personnalité, dans un spectacle qui mélange avec juste le bon dosage, l’humour, le stand up, la musique, la chanson, et ce avec ses deux musiciens : Emmanuelle Caplette et William Croft. Il va aborder de nombreux sujets, en égratignant tout ce qu’il peut effleurer au passage, même en parlant de maturité et d’amitié. Il commence en nous disant qu’il a vieilli. Le beau gosse a gagné de l’âge? Ça ne se voit pas au premier coup d’œil (ni au deuxième, rassurez-vous!).

rousseau_013

On se souvient qu’il est sur scène depuis 1991, après avoir fait ses premières armes avec le Festival Juste pour Rire ( à Montréal). On sait qu’il chante bien, et sait jouer la comédie, puisqu’on l’a applaudi au Casino de Paris lorsqu’il a créé Chicago, la comédie musicale, adaptée en français par Laurent Ruquier. On ne peut pas parler de lui sans mentionner son pote Franck Dubosc avec qui il a créé de bons duos. Mais c’est en solo qu’on a pu rire avec lui à l’Olympia, au Bataclan et dans d’autres salles.

rousseau_068

Le public n’a d’yeux que pour lui quand il se produit, et à peine apparaît-il sous les projecteurs, le rideau levé que la salle l’applaudit à tout rompre, et la salle est conquise dès lors. Le public l’adore et Rousseau le lui rend bien, qui se défonce du début à la fin de ce spectacle de deux heures environ, sans entracte, un spectacle truffé de bons mots, de coups de griffes dans tous les sens. On ne peut qu’apprécier cet humour riche, sans vulgarité, qui peut plaire à tous, petits (pas trop petits quand même) et grands.

rousseau_128

 

Stéphane Rousseau, c’est au théâtre du Palais Royal, 38 rue Montpensier dans le 1er et en tournée du 29 Janvier au 28 Mars 2015

Du Mardi au samedi à 20h30 Matinées certains samedis à 17h00

Places de  19€ à 58€

Réservations au 01 42 97 40 00

 

 

 

Un triomphe public pour la dernière pièce en date signée Laurent Ruquier!

unnamed (4)

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu une salle pleine à craquer en dehors des générales de presse, et pourtant le soir où je suis allé voir cette pièce qui en est à plus de 170 représentations, il n’y avait pas un strapontin de libre, pas une petite place au dernier balcon. C’est tellement incroyable que je ne pouvais manquer d’ouvrir cet article avec. Je préfère qu’on reste amis, écrit par Laurent Ruquier tout spécialement pour Michèle Bernier et Frédéric Diefenthal connaît donc un tel succès qu’après les dernières représentations début Janvier au Théâtre Antoine, elle part en tournée dans toute la France.

L’histoire, celle d’une jeune femme aux rondeurs apparentes et assumées, Cloclo (Michèle Bernier) qui en a marre de son amitié sans accroche avec Valentin, amitié qui dure depuis 5 ans, alors qu’elle ne rêve que d’une chose, c’est que cette amitié sans faille se transforme. Elle est amoureuse de Valentin (Frédéric Diefenthal) depuis leur première rencontre lors de l’anniversaire d’un pote. Elle a décidé que ce soir, elle allait lui déclarer sa flamme, et tenter de conquérir son coeur. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que cela s’avère plus que difficile parce que Valentin n’est pas réceptif, et a bien du mal à comprendre où Cloclo veut en venir. C’est peut-être le moment de livrer, après quelques coupes de Champagne, quelques secrets bien enfouis et de voir les choses sous un nouvel angle.

unnamed (1) unnamed

Laurent Ruquier a bien compris ce que veut le public, et donne l’occasion aux deux comédiens d’en faire des tonnes pour que la salle éclate de rire. Et ça marche. La mise en scène de Marie Pascale Osterrieth est d’une totale efficacité, et on se demande à quel point les comédiens osent s’écarter du texte, parce que tout cela semble tellement rodé, et pourtant on sent une totale complicité entre eux. C’est une pièce où les deux comédiens peuvent s’éclater et ils ne manquent pas de le faire, surtout en voyant à quel point le public réagit avec des rires quasi constants. On voit qu’entre eux, c’est une complicité de chaque moment, et qu’ils prennent  un plaisir évident à se produire ensemble sur scène.

Il est rare de voir une salle qui réagisse à ce point, qui chante avec eux lorsque Cloclo  s’exprime en chansons, et qui rit à tous les bons mots de l’auteur. Une salle pleine à craquer qui rit pendant deux heures, c’est tellement rare, mais cela peut avoir des inconvénients, parce que si on n’a pas entendu une réplique, c’est trop tard, la suivante arrive vite ensuite. Je ne sais pas qui des acteurs ou du metteur en scène est admirateur de feu Jean Lefebvre, mais comme ce denier le faisait tous les soirs, il passait quelques minutes à dialoguer avec la salle, après les premiers rappels et c’est ce que font avec un plaisir visible les deux comédiens. Personnellement je ne suis pas fan, mais je suis bien obligé d’avouer que la salle en redemandait et que TOUT LE MONDE était ravi de dialoguer quelques minutes avec eux.

unnamed (3) unnamed (2)

 

Photos : @Gael Rebel

 

Durée du spectacle : 2 heures

JE PRÉFÈRE QU’ON RESTE AMIS au Théâtre Antoine, 14 Boulevard de Strasbourg Paris 10è

du mardi au samedi à 21h00 avec matinée le samedi à 16h15

Places de 21€ à 56€ (tarifs directs Internet)

Réservations : http://www.theatre-antoine.com/  et : tel 01 42 08 77 71 du lundi au samedi de 11h à 19h et le dimanche de 12h à 17h

 

 

 

 

 

Jose Martinez est à la tête de la Compagnie Nationale de Danse d’Espagne et va venir à Paris en janvier dans le cadre de Transcendanses.

AFFICHE CND PORTRAIT JOSE MARTTINEZ 3

@Guy Courthéoux

@Guy Courthéoux

@Guy Courthéoux

@Guy Courthéoux

3 œuvres seront représentées : Sub, d’Itzik Galili, Extremely Close de Alejandro Cerrudo et Casi Casa de Mats Ek. Les 3 ballets seront représentés pour la première fois à Paris. Cette jeune compagnie espagnole menée depuis 2011 par José Martinez va vous présenter un programme à son image, en diversité et en dynamisme.

SUB1

MATS EK répétant casi casa

MATS EK répétant casi casa

Extremely Close

Extremely Close

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

CASI CASA @ Jesús Vallinas

Casi Casa © Todd Rosenberg

Casi Casa © Todd Rosenberg

Le plus simple est d’écouter Jose Martinez, qui nous présente directement ces représentations de Transcendanses:

 

Combien de danseurs pour ces représentations?

 

Allons y pour la touche d’humour pour clore l’entretien: Dans le film Billy Elliott, lorsque ce dernier postule pour entrer dans l’école de Ballets on lui demande ce qu’il ressent lorsqu’il danse….alors Jose, que ressentez-vous en dansant?

VIDEOS : @ Guy Courthéoux, tous droits réservés

Les représentations de la Compagnie nationale de danse d’Espagne se dérouleront les 27, 28 et 29 janvier à 20h00 au Théâtre des Champs Elysées

Places de  15 à 75€

réservations : http://www.theatrechampselysees.fr/ et : Telephone: 01 49 52 50 50

un petit plaisir quand même: la photo avec Monsieur Jose Martinez!

@Guy Courthéoux

@Guy Courthéoux

Une superbe attraction et un très bon restaurant au coeur du parc Walt Disney Studios de Disneyland Paris

N017655-760x506 488039031CD_9128

C’est un triomphe pour la nouvelle attraction de Disneyland, dans le parc Walt Disney Studios, puisque plus d’un million de visiteurs s’y sont précipités depuis son ouverture au public en juillet dernier. Mais ce n’est pas tout: Ils ont reçu il y a quelques jours une belle distinction en recevant les Gastronomades pour le meilleur évènement gastronomique, et le THEA Award pour le Bistrot Chez Remy qui jouxte l’attraction ( l’Award du meilleur restaurant thématique dans un parc de loisirs)

488048881CD_9187 N017669-760x506

Il faut dire que la vue du restaurant en sortant de la ballade de Ratatouille est un véritable émerveillement pour les yeux. Nous en avions parlé lors de notre sujet sur l’attraction. Mais j’avoue ne pas connaître les saveurs qu’offre ce restaurant gastronomique. L’Aventure Totalement Toquée de Rémy, a reçu, il y a quelques jours au Palais du Luxembourg,  l’un des 7 Prix Gastronomades décernés pour récompenser les talents de la cuisine.

N017658-760x506 N017592-760x507 N017578-760x506 1CD_8963-1024x681

« La Place de Rémy rend hommage à l’une des plus grandes stars de Ratatouille : Paris, sa culture, son architecture et son amour de la gastronomie. La première attraction inspirée du film oscarisé en 2007 rejoint une place évidente au coeur de Disneyland Paris », a déclaré Tom Staggs, Président de Walt Disney Parks & Resorts, lors de l’inauguration.

interview du chef :

Rating:

Que feriez-vous si vous étiez devant ce dilemme: On va vous tuer dans 8 jours. Vous êtes prévenu, mais vous ne savez pas qui sera l’assassin, ni pourquoi….

téléchargement (1)téléchargement (2)

Voilà le postulat de ce film. Dans un petit village au bord de la mer en Irlande, le père James(Brendan Gleeson) , qui est hautement apprécié par tout le monde, reçoit un homme en confession, qui lui dit : Je vais vous tuer dimanche prochain. Je n’ai rien contre vous, mais  j’ai été violé à maintes reprises par un curé quand j’avais 7 ans, et c’est vous qui allez payer, même si vous n’avez rien fait. Le brave curé en parle à son jeune collègue, à son évêque, mais on ne le prend pas vraiment au sérieux. Il est aimé de tous dans ce village, il n’est peut-être pas un prêtre comme les autres. il a été marié, a une fille dans la vingtaine (Kelly Reilly),  et a été consacré prêtre après le décès de sa femme. C’est un homme intègre, qui s’occupe de sa fille, et il va devoir affronter la situation.

images (2) images (1) téléchargement (9) téléchargement (8) téléchargement (7) téléchargement (6)

Le réalisateur, John Michael McDonagh, en a tiré un très beau film qui nous pousse à réfléchir. Le film est lent, certes, mais ce n’est pas un film d’action. On voit l’étau qui se resserre autour de cet homme de clergé qui n’a rien à se reprocher, mais qui connaît le lieu et la date de sa mort. Se rendra-t-il au rendez-vous avec la mort qui l’attend? Je me garderai bien de vous le dire. Brendan Gleeson domine la distribution, qui accueille aussi Chris O’Dowd,  Aidan Gillen, Isaac de Bankole, Marie Jose Croze et M. Emmet Walsh. Le réalisateur, à qui on doit déjà :L’Irlandais et Ned Kelly a réussi un film d’ambiance qui se situe nettement au dessus de la mêlée, et qui mérite franchement qu’on s’y arrête. Il serait fort étonnant que Brendan Gleeson ne reçoive pas un prix d’interprétation pour ce film qu’il tient sur ses épaules.

téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) images

 

Le film annonce :

Rating:

Un polar brûlant avec pour héros un salopard de toute première catégorie, interprété par un Jake Gyllenhall absolument époustouflant

téléchargement

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou Bloom (Jake Gyllenhall) parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite. Il ne se contentera pas de tenter de vendre ses sujets à une présentatrice sur le retour (Renee Russo), il en demande toujours plus pour ses sujets, allant jusqu’à la harceler sexuellement. Mais cela n’est rien comparé à la manière dont il traite ses sujets. Il veut arriver le plus vite sur les affaires de la nuit, quitte à évincer ses concurrents (dont celui interprété par Bill Paxton) de la manière la plus déloyale qui soit. L’escalade saura-t-elle s’arrêter? Le réalisateur, Dan Gylroy, qui passe pour la première fois à la réalisation, après avoir endossé les costumes de producteur et même de scénariste pour Jason Bourne l’héritage, sait nous tenir en haleine, et nous montrer ce salaud incroyable, le type parfait de l’anti héros, qui passe de la situation de chômeur à celle de grand reporter dans les nuits de Los Angeles.

18-NIGHT-CALL 17-NIGHT-CALL 15-NIGHT-CALL 14-NIGHT-CALL 13-NIGHT-CALL

Le film est fascinant par plus d’un côté. C’est une  descente aux enfers de la nuit, ce personnage épouvantable qui n’a qu’une seule loi: la sienne, qui ne recule devant rien pour obtenir ses scoops . C’est le pire des salauds, totalement antipathique, interprété par un Jake Gyllenhall qui a perdu 9 kilos pour jouer son rôle. On ne peut pas avoir la plus petite once de sympathie pour ce personnage, et le réalisateur s’efforce à nous le montrer sous des angles qui ne sont pas les meilleurs, loin de là. Et pourtant, si on reste effaré, on est intéressé du début à la fin. C’est du grand cinéma, qui est quand même assez loin du cinéma de distraction, mais qui possède de véritables qualités. Si on parle de Jake Gyllenhall, il ne faut pas oublier Renee Russo, en présentatrice télé en fin de carrière, et qui le pousse au départ sur la voie des scoops sanglants…avant de comprendre, mais trop tard qu’elle a mis le doigt dans un engrenage. Le seul personnage sympa est le jeune ‘assistant’ de Lou, interprété par Riz Ahmed.

11-NIGHT-CALL 10-NIGHT-CALL 9-NIGHT-CALL 6-NIGHT-CALL 5-NIGHT-CALL 2-NIGHT-CALL 1-NIGHT-CALL

Un film à déconseiller aux personnes trop sensibles de par la violence de certaines images, même si le réalisateur ne fait pas de plans complaisants sur les scènes sanglantes.

 

le film annonce :

et un extrait:

 

 

Le nouvel Astérix, Astérix, Le Domaine des Dieux, en animation 3 D est le loin le meilleur film d’animation ce cette fin d’année, avec tout l’humour des albums sur grand écran…et en 3D!

 

Affiche Teaser_AstÚrixDDD_Esclaves_HD Affiche Teaser_AstÚrixDDD_HÚros_HD Affiche Teaser_AstÚrixDDD_Phalange_HD Affiche Teaser_AstÚrixDDD_Poissons_HD

120x160 ASTERIX BD 1

Un film d’animation en 3D Relief de Louis Clichy et Alexandre Astier d’après l’œuvre de René Goscinny et Albert Uderzo.

Selon toute vraisemblance, ce film va connaître un franc succès et ce sera vraiment mérité. On retrouve tout l’humour des BD,  les dialogues sont un vrai régal, l’animation, pour la première fois pour un ‘Astérix’ est digne d’éloges. Tout le monde va y trouver son compte. Les enfants, certes, mais aussi tous les autres, parents, aînés. Bref tout est parfait dans ce film qui devrait faire de très gros scores au box office de cette fin d’année, où il n’aura pas de concurrent dans sa catégorie, le seul film qui peut attirer un tel public n’étant pas un film d’animation, Paddington. Quoiqu’il en soit, il est absolument certain que les deux films trouveront leur place au box office et que parents et enfants y trouveront de quoi passer deux heures de bonheur et de rires!

Bravo Messieurs les réalisateurs. On en redemande!

Asterix_6 Asterix_5

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à  des propriétaires romains : « Le Domaine des Dieux  ». Nos amis gaulois résisteront ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ? Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César.

Asterix_4 Asterix_3

On retrouve avec plaisir les voix de  Roger Carel, Lorànt Deutsch, Laurent Lafitte, Alexandre Astier, Alain Chabat, Elie Semoun, Géraldine Nakache, Artus de Penguern, François Morel, Lionnel Astier,  Baptiste Lecaplain et Florence Foresti.

 Asterix_1 Asterix_2
Le film annonce :

 

 

 

Rating:

Si le film de Stephen Daldry était magnifique, les qualitatifs pour le musical me manquent: extraordinaire? génial? époustouflant? je ne sais lequel choisir.

Si vous avez aimé le film, sorti il y a 14 ans sur les écrans,avec Jamie Bell dans le rôle principal et si vous appréciez la danse, vous devriez adorer ce musical, qui est dominé par un jeune danseur et acteur de bout en bout, Eliott Hanna.Ce gamin est tellement génial qu’on se demande comment il arrive à fournir une telle performance sur scène. Le musical est à ce jour inédit en France, et c’est bien dommage, mais en même temps cela peut se comprendre. Il se situe du temps de Maggie Tatcher, le premier ministre le plus impopulaire qui soit, et du temps où elle devait faire face à une grève des mineurs, qui reste la toile de fond du film et du musical. En revanche, à Londres, le musical de joue depuis 10 ans, c’est un véritable triomphe. C’est certainement la comédie musicale la plus populaire outre Manche, où elle a déjà séduit 9 millions et demi de spectateurs. Plus au moins un en France, je ne rêve désormais que d’une chose, de voir le jeune Eliott Hanna évoluer en live sur scène. La comédie musicale a bien d’autres fans, croyez moi: 81 prix nationaux et internationaux l’ont déjà couronnés, dont 10 Tony Awards dont celui de la meilleure comédie musicale. Il faut dire que tous les atouts sont réunis: tout d’abord la même équipe que pour le film, avec Stephen Daldry aux manettes, Lee Hall à l’écriture, Peter Darling à la chorégraphie et on ajoute un super bonus, puisque toutes les musiques sont composées par Elton John. Si vous avez envie de découvrir le live, il faudra vous rendre au Victoria Palace Theater de Londres, où les rôles de Billy sont tenus en alternance par 3 différents protagonistes, que vous pourrez voir à la fin du spectacle sur le BluRay.

téléchargement téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2) téléchargement (1) images

L’histoire, au cas où vous ne vous en souviendriez pas : Dans le comté de Durham, en 1984, lorsque le syndicat des mineurs déclenche une grève qui va durer très longtemps. Tout le petit village où vit Billy Elliot  subit les foudres de cette grève, en particulier son père et son frère, vu que sa maman est décédée. Billy qui doit suivre des cours de boxe se retrouve par hasard à voir des cours de danse prodigués par Mrs Wilkinson. Et Billy connaît un vrai coup de cœur, il va avoir envie de danser, et Mrs Wilkinson va le pousser dans cette voie, alors que son père fera tout pour l’en empêcher, jusqu’à ce qu’il réalise à quel point il frustre son fils, qui pourrait bien entrer à La Royal Ballet School de Londres et, qui sait, devenir une étoile de la danse.

images (6) images (4) images (3) images (2)

Billy Elliot ( Elliott Hanna)

Mrs Wilkinson (Ruthie Henshall)

Mrs Wilkinson (Ruthie Henshall)

Si j’aime ce musical, c’est qu’il me fait sourire, rire, pleurer. Je suis plusieurs fois ému jusqu’aux larmes, et il n’est meilleur baromètre que le rire et les larmes pour un spectacle quel qu’il soit. Mais cette fois, il y a un plus, et pas un petit plus: c’est que Billy Elliot  , et surtout l’interprète que nous découvrons ici est un danseur hors pair. Lorsqu’on le voit évoluer, c’est avec une  grâce rare. Sans oublier qu’il a encore la belle voix d’un enfant. Il a donc l’âge de Billy dans le film. J’ai appris qu’il est le plus jeune Billy Elliot de tous ceux qui ont été l’interprète du musical à ce jour.  Le final , en apothéose, ne se contente pas de nous montrer ce dernier, et ceux qui ont le même rôle actuellement au Victoria Palace, mais aussi tous ceux qui l’ont précédé…et même ceux qui vont le remplacer dans un futur plus ou moins proche. Le rôle est très difficile, très physique, où Billy chante, danse, fait des claquettes et a tous les atouts d’un danseur professionnel. De découvrir cette comédie musicale, qui avait été projetée en séances spéciale sur grand écran dans le monde entier il y a quelques semaines, m’a donné envie de revoir le film, ce que j’ai fait….mais après avoir déjà vu deux fois le Bluray!

Billy Elliot Billy Elliot at The Palace Theatre Victoria Billy Elliot

Sir Elton John avec les 3 Billys à la première du musical

Sir Elton John avec les 3 Billys à la première du musical

3. Liam Mower (Billy Elliot), by David Scheinmann (2005) 2. Liam Mower (Billy Elliot) and Isaac James (Older Billy), by David Scheinmann (2005)

Liam Mower (Billy Elliot) face à la  police, by David Scheinmann

Liam Mower (Billy Elliot) face à la police, by David Scheinmann

Vous découvrirez dans les bonus du Bluray une introduction de Eliott Hanna et un petit court métrage : Derrière la scène qui dure environ 16 mns. Les bonus sont présentés en son 5.1 DTS master HD. Le format d’image est respecté, en 2:20:1 widescreen pour du 16/9. Le son est tout aussi parfait en anglais uniquement (le contraire serait étonnant) en DTS 51 avec un master audio HD. Grand choix de langues et de sous titres, parmi lesquels : français, bien entendu, anglais , italien, espagnol, allemand…

Le Bluray (ainsi que le DVD) sera mis en vente le 2 décembre. Pour rappel voici aussi le Bluray du film:

 

 

quelques vidéos:

un medley de Billy :

 

Un autre Billy:

 

Rating:

Un des contes des frères Grimm adapté en opéra par Humperdinck, qui se joue actuellement à L’Opéra Garnier à Paris.

 

Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) 6074_haensel-OP-245

 

Hansel et Gretel (Saison 2014-2015)

 

Tout le monde, ou presque connaît l’histoire de Hänsel et Gretel, qui se retrouvent dans la forêt, y trouvent une maison en pain d’épice sucre et bonbons,habitée par une sorcière qui voudrait bien les mettre au menu d’un de ses prochains repas, quand ils seront bien dodus. Le conte date de 1812 avec une nouvelle fin alternative en 1819. C’est en 1893 que sera créé l’Opéra d’Engelbert Humperdinck sous la direction musicale de Richard Strauss. Si ce nom vous dit quelque chose qui n’a rien à voir avec l’Opéra, c’est tout simple: Un crooner anglais homonyme a vendu des millions de disques, et un de ses plus gros succès en France fut  ‘A Man Without LOve’. Mais celui qui a écrit la partition de cet opéra est né en 1854 et mort en 1921, donc aucun lien entre eux!. C’est sur un livret d’Adelheid Wette que l’opéra a été conçu, avec des différences notoires par rapport au conte. Les parents ne sont pas des bûcherons, mais restent pauvres. Ce ne sont pas les parents qui les emmènent pour se perdre dans la forêt, et ils n’ont pas de petits cailloux, ni de pain pour s’y retrouver. C’est en fait la troisième partie de l’opéra qui est la plus fidèle au conte.

6073_haensel-OP-024 6072_haensel-OP-240

 

Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) Hansel et Gretel (Saison 2014-2015)

L’oeuvre est assez courte, comparé à certains opéras allemands, tout particulièrement ceux de Wagner, qui fut le maître à penser d’Humperdicnck. une première partie d’une heure, et la seconde partie de 45 minutes après un entracte de 30 minutes. Au regard des photos, la mise en scène et les décors semblent plus proches de nous que le conte et  dater du début du siècle dernier, avec  des décors de Julia Hamen qui permettent à la mise en scène signée Marianne Clément d’être très actuelle. L’orchestre de l’opéra national de Paris est dirigé par Yves Abel, et les chorégraphies de Mathieu Guihaumon…..avec une sorte de french cancan de sorcières!

Hansel et Gretel (Saison 2014-2015)

Restent les interprètes : Les parents des deux enfants sont interprétés par Irmgard Vilsmaier (soprano) et Jochen Schmeckenbecher (baryton), alors que les deux enfants sont tous deux interprétés par des voix féminines, Hansel a la voix et les traits de Andrea Hill (mezzo soprano) et Gretel  est interprétée par Bararda Bobro (soprano), tandis que la sorcière est Doris Lamprecht (mezzo soprano). La marchande sable est : Elodie Hache et Taumännchen est Olga Seliverstova

Cette oeuvre est très symphonique, avec beaucoup de moments en orchestre, sans texte. C’est peut-être pourquoi elle est aussi peu connue, bien qu’elle ait été créée en 1900 à l’opéra comique dans une version française, mais elle ne rentrera au répertoire de l’Opéra national de Paris qu’en 2013 dans une mise en scène de Marianne Clément. Les représentations ont lieu en version allemande avec sur titres français, mais conviendra parfaitement aux enfants ou pré ados qui apprécieront son côté visuel et le côté conte fantastique.

6071_haensel-OP-186 6057_haensel-OP-091

Représentations : 20 novembre, 25 novembre, 28 novembre, 1er décembre, 4 décembre, 9 décembre, 11 décembre, 14 décembre 16 décembre et 18 décembre à 19h30 précises. Tarifs des places : de 10€ à 210€ sauf le vendredi 28 novembre de 10€ à 231€ et le 1er décembre de 10€ à 198€.

Réservations :

08 92 89 90 90 ( numéro surtaxé 0.34€ la minute), depuis l’étranger : + 33 1 72 29 35 35

Internet : www.operadeparis.fr

et aux guichets de Garnier et de Bastille tous les jours de 11.30 à 18.30 sauf dimanches.

6070_haensel-OP-168 6056_haensel-OP-016

 

TOUTES LES PHOTOS  :  @Monika Ritterhaus et Julien Benhamou / Opéra de Paris

 

Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) Hansel et Gretel (Saison 2014-2015) Hansel et Gretel (Saison 2014-2015)

 

quelques extraits: