Archives

All posts for the month janvier, 2016

Rating:

Descendu en flèche par la critique, et adoré par les spectateurs…qui a raison?  Vous allez pouvoir juger vous même avec la sortie du BluRay des nouvelles aventures d’Aladin.

71E-BlQRamL._SL1500_

Je vais essayer d’être objectif, avec ce film qui débute de nos jours où la veille de Noël, Sam (Kev Adams) et Khalid (William Lebghil) déguisés en père Noël dans un grand magasin parisien, espèrent pouvoir voler tout ce qui leur tombera sous le nez. Malheureusement pour lui, Sam est coincé par des enfants âgés de 6 à 10 ans dont il devient le souffre-douleur qui lui demandent de leur raconter une histoire, qui sera celle d’Aladin. Il décide alors de la raconter mais à sa manière, et pare la magie du cinéma on se retrouve au pays des mille et une nuits, avec un Vizir (Michel Blanc), un génie (Eric Judor), un méchant conseiller (Jean-Paul Rouve), une belle princesse (Vanessa Guide) et sa servante (Audrey Lamy). Le film revisite le conte célèbre , tout en gardant la trame, la recherche de la lampe, l’amour entre Aladin et Jasmine, mais avec un mode comique que certains peuvent trouver déplacé, et que d’autres vont adorer.

Certes dans ce film (réalisé par Arthur Benzaquen) on ne lorgne pas du côté de Visconti ou Fellini, on est loin de La Grande Vadrouille, et pourtant je me suis laissé bercer par cette histoire extravagante. J’avoue qu’avec tout ce qu’on m’avait dit, j’étais prêt à zapper dès les premières minutes, et pourtant non. J’ai regardé de bout en bout et je me suis amusé. J’ai peut-être l’âme d’un petit garçon? J’ai découvert avec ce film Kev Adams, que je connaissais de nom, mais je n’avais encore vu aucune de ses prestations. Et je ne regrette pas mon choix. De toutes façons, j’ai toujours pensé que le public avait raison, tout au moins si le film fait des scores au box office. Il m’est difficile de penser que plusieurs millions de spectateurs sont des imbéciles. En revanche lorsqu’un film ne touche pas sa cible, ce n’est pas toujours la faute du public, avec le nombre de films qui sortent chaque semaine. En conséquent pourquoi ne pas vous faire une idée, seul, en famille, avec une bande d’ados, ce qui sera certainement le meilleur choix.

Coté BluRay, rien à redire, l’image est excellente. Le son est en français (curieux non?) en 2.0 ou en DTS 5.1, avec quelques bonus :

Making of (20′)
Scènes coupées (29′)
Bêtisier (7′)

Si vous êtes d’accord avec moi ( ou non) n’hésitez pas à commenter!

 

Rating:

Deux heures d’un suspense total. Un très grand film signé Ridley Scott avec Matt Damon au sommet!

__56824b9c33749 81nyPMGH8gL._SY679_

 

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

THE MARTIAN THE MARTIAN THE MARTIAN THE MARTIAN THE MARTIAN

L’histoire imaginée par Andy Weir se déroule dans un futur proche,  et pratiquement tous les aspects scientifiques du livre sont plausibles et étayés par les théories actuelles. À une exception près : étant donné la faible pression atmosphérique sur Mars (équivalente à moins de 1 % de celle de la Terre), une tempête de la violence de celle décrite ici est tout simplement impossible. Mais nous sommes quand même dans le domaine de la science fiction, et un écart avec ce qui pourrait se produire permet de faire un film où on vibre pendant plus de deux heures, attaché à notre fauteuil (c’est une image), sans avoir la moindre envie de se lever. C’est à cela qu’on reconnaît les grands films, et ce Seul Sur Mars surpasse en qualité la majorité de ce que l’on a pu voir sur les écrans depuis bien longtemps. Il fallait un acteur de la trempe de Matt Damon pour tenir le film sur ses épaules, même s’il y a des scènes où il n’apparaît pas, il laisse la place à un casting de choix: Jessica Chastaing (le commandant Lewis), Jeff Daniels, Michael Pena, Sean Bean, Chiwetel Ejiofor, Donald Glover parmi bien d’autres. Quant au réalisateur, Ridley Scott, c’est un des grands du cinéma, avec des films comme : Alien, Blade Runner (qui ressort en version restaurée), Thelma et Louise, Gladiator, Prometheus ou encore Exodus. Mais je crois qu’il a fait là son film le plus abouti ( je sais certains vont crier, pour eux c’est Blade Runner ou Alien) mais quoiqu’il en soit, on voit qu’il connaît le domaine de la science fiction avec ses films.

188661074 THE MARTIAN 665162222 THE MARTIAN 541662910 THE MARTIAN THE MARTIAN 554983946 THE MARTIAN THE MARTIAN

218812039 THE MARTIAN

Une nouvelle fois, c’est une super édition que nous propose Fox pour ce grand film/ En plus de la version BluRay simple (22.99€), de la version 2d et 3d avec copie digitale  qui paraitra plus tard, il y a une version limitée30/12 en steel box ( boitier acier, ce dernier est vendu 32.99€)

Les bonus sont conséquents,

 

les spécificités du Bluray ( 2D et 3D)

  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Anglais (DTS-HD 7.1), Français (DTS 5.1)
  • Sous-titres : Français, Anglais

bonus :

La distribution et les costumes (12’18 »)
Bêtisier (7’57 »)
Révision complète du scénario (18′)
Ares 3 : La présentation de Mark (3’31 »)
Après 30 jours d’isolement (3’26 »)
Ares : La plus grande aventure martienne (3’49 »)
Être au top (1’15 »)
Un hommage à Watney (1’28 »)
Bande-annonce (2’59 »)

toutes les photos et vidéo : @ 20thCenturyFox

le film annonce :


Rating:

3030Inspiré d’un fait divers , ce film vous offre des images en 3D à couper le souffle!

71O+MjQB5nL._SY445_ everest1

EVEREST_120_DATE

Inspiré par la tentative, en 1996, d’ascension de la plus haute montagne du monde, EVEREST retrace la trajectoire  de deux expéditions mises à l’épreuve par l’un des blizzards les plus redoutables de l’histoire. Tout en nouant des amitiés malgré les embûches et les conflits, et en voyant leur force de caractère ébranlée par les éléments déchaînés, les alpinistes vont affronter des obstacles quasi insurmontables, obnubilés par leur lutte acharnée pour la survie. Le 10 mai 1996,  Rob Hall, responsable consciencieux et prudent de l’agence néo-zélandaise Adventure Consultants, et Scott Fischer, alpiniste aguerri et patron d’une agence installée à Seattle, mènent leurs équipes respectives dans l’ascension de l’Everest, le plus haut sommet sur Terre qui culmine à 8 848 mètres . Les alpinistes ont passé les deux mois précédents  à s’acclimater à la très haute altitude, au froid extrême et à la raréfaction de l’air, et ils ont fait face à des taux d’oxygène si bas que le fait même de marcher s’avère totalement épuisant. 5 atteignent le sommet ce jour-là mais un orage imprévu d’une extrême violence s’abat sur les grimpeurs alors qu’ils entament leur descente.

AA44_D017_00771_R_CROP Everest AA44_TP_00035R AA44_TP_00018R AA44_TP_00002R

Un film signé BALTASAR KORMÁKUR, qui nous offre des images absolument incroyables, qui plus est tournées en 3D, et que l’on peut voir sur certains écrans en IMAX. Les comédiens ont dû beaucoup souffrir pour tourner dans des conditions improbables. JASON CLARKE, JOSH BROLIN, JOHN HAWKES, ROBIN WRIGHT, EMILY WATSON, MICHAEL KELLY, KEIRA KNIGHTLEY, SAM WORTHINGTON ,MARTIN HENDERSON, ELIZABETH DEBICKI, INGVAR SIGURDSSON et JAKE GYLLENHAAL sont au générique de ce film qui nous emmène sur le sommet du monde, avec tempêtes de neige et de froid, conditions météo épouvantables après nous avoir montré aussi le bon côté, lorsque le soleil est de la partie. On vibre avec les deux équipes, on voit à quel point certains surmontent les difficultés physiques, avec en plus la femme d’un des chefs d’expédition qui attend un enfant d’un jour à l’autre.

AA44_FP_00164R AA44_FP_00122R AA44_FP_00121R AA44_FP_00078RV2 AA44_FP_00007R

En deux heures, vous aurez une palette de sentiments qui vous tombera dessus, vous allez admirer les paysages, suivre les grimpeurs, applaudir aux prestations des comédiens, avoir peur pour ceux que vous voyez sur l’écran. Moi qui suis à 100% mer et soleil, qui suis très sujet au vertige, je peux vous dire que je suis resté collé à mon siège et que rien au monde ne m’en aurait fait bouger avant que je ne connaisse la fin du film. Pas de mention spéciale pour un comédien ou un autre, tous sont au sommet (je sais, c’est facile, mais bon). Certes, vous ne venez pas ici pour de la franche rigolade, mais vous verrez que vous ne regretterez pas d’être monté sur l’Everest!

Everest Everest Everest

La version BluRay est une vraie splendeur, tant au niveau des images que du son, que ce soit dans la version 2D ou 3D.

de superbes bonus :

« Course vers le somment » : le making of d’Everest 10’59
« Aspirer à l’authenticité » : la véritable histoire 6’47
« Apprendre à grimper » 4’42
« Une montagne de travail » 5’13
Commentaire audio de Baltasar Kormákur

il existe, 2 versions différentes : la version 3D (qui offre aussi la version 2D et la copie digitale) (22.9ç€ chez Amazon

et la version 2D avec la copie digitale offerte (17.99€ chez Amazon), vendue en boitier acier (SteelBook)

Le film annonce:

 

 

 

Si vous lisez ces chroniques régulièrement, vous devez penser que je suis ami ou famille avec Eric Emmanuel Schmitt, . Que nenni, je suis admirateur de  ses textes , et une fois de plus je dois avouer que son adaptation m’a pris aux tripes.

LIBRES SONT LES PAPILLONS(Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) - Visuel définitif SANS PARTENAIRES

En apparence, ils sont normaux ; en réalité, ils cachent un secret. Quentin, vingt ans, (Julien Dereims) vient de s’installer dans un studio à Paris. Sa voisine, Julia, (Anouchka Delon)même âge, libérée et rigolote, a envie d’une aventure avec lui  tandis que Florence, la mère protectrice, (Nathalioe Roussel) rôde pour faire revenir son fils à la maison.  Reste un beau jeune homme, metteur en scène, qui va peut-être tout chambouler (Guillaume Beyeler) Tous aiment, mais aiment maladroitement, en se faisant mal… Libres sont les papillons ? un véritable classique contemporain de Broadway adapté dans le Paris d’aujourd’hui par Eric-Emmanuel Schmitt.

DSCN2644 RVB HD DSCN2357 RVB HD DSCN2197 RVB HD

Libres sont les papillons, De Léonard Gershe, adaptation Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Jean-Luc Moreau, Avec Nathalie Roussel, Anouchka Delon, Julien Dereims, Guillaume Beyeler, Theatre Rive Gauche (Paris), 13 janvier 2016, © Fabienne Rappeneau

DSCN3324 RVB HD

L’idée de monter ce classique de Broadway à Paris, signé Léonard Gershe, est née d’une envie commune des deux acteurs principaux après avoir eu l’occasion de se donner la réplique entre 2013 et 2014 dans Une journée ordinaire, avec Alain Delon. À deux, ils ont donc mis sur pied ce projet et ont contacté des pointures du milieu : Jean-Luc Moreau pour la mise en scène et Eric-Emmanuel Schmitt pour l’adaptation. Et c’est une réussite, une pure merveille. Julien Dereims mériterait déjà le Molière du meilleur acteur pour sa prestation. Vous le comprendrez au bout de quelques minutes, et dévoiler le léger mystère ici ne m’enverra pas aux enfers. Il joue un aveugle, et si vous êtes assez  près de la scène, vous verrez son regard qui est celui d’un non voyant, fixe. C’est vraiment incroyable. Si vous êtes un peu plus loin, n’oubliez pas d’apporter une paire de jumelles. Voilà un grand comédien. Quand à Anouchka Delon, elle a de qui tenir. Son père n’est-il pas un des plus grands acteurs de sa génération. Bon sang ne saurait mentir.

DSCN3288 RVB HD DSCN3262 RVB HD DSCN3210 RVB HD DSCN3179 RVB HD DSCN3129 RVB HD

Un grand moment de théâtre, des interprètes hors pair, une fois encore le Théâtre Rive Gauche a misé juste. Si certaines répliques sont d’une extrême drôlerie, d’autres sont beaucoup plus sérieuses, L’auteur réussit à nous faire partager toute une gamme de sentiments en 90 minutes et on ne peut que  crier bravo à toute la troupe, dont le metteur en scène, Jean-Luc Moreau qui fait dans la sobriété, avec de beaux décors de Stéphanie Jarre

DSCN2872 RVB HD DSCN3019 RVB HD DSCN3090 RVB HD bis

Toutes les photos : @ Fabienne Rappeneau

Courrez au Théâtre Rive Gauche, rue de la Gaité

représentations : Du mardi au samedi à 21h , Matinée le dimanche à 15h

Places de  12 à 36€

réservations : Tél : 01 43 35 32 31
Du lundi au samedi de 11h à 19h ou 21h
Dimanche de 11h à 15h ou 19h

http://www.theatre-rive-gauche.com/

 

Rating:

Les instants volés, qui se joue actuellement au Vingtième Théâtre  est loin de ce que l’on connaît en matière de musical, mais ne manque certainement pas de talents.

affiche vingtième théâtre LIV 2

Max et Lula, eux, vont se rencontrer dans un lieu pour le moins inhabituel: un hôpital psychiatrique. C’est dans cet univers insolite que quelque chose de tendre va naître entre eux deux ; là,
malgré eux et malgré le lieu. Une histoire qui va les transporter et les faire espérer. Et c’est au rythme d’une musique aux accents jazzy et électro, au milieu de personnages fantasques que Max et Lula vont se découvrir l’un l’autre . Mais cette aventure dans ce lieu clos entre une dépressive chronique et un jeune homme à fleur de peau.

_MGL3213 _MGL3161 CA15-014964

S’il est certes difficile de se projeter dans les personnages, la mise en scène moderne de Nicolas Guilleminot sur le texte de Cyrille Garit  ne peut pas laisser les spectateurs indifférents. C’est la musique (écrite et composée par Cyrille Garit et Steve Perrin) qui donne le ton à la pièce. certes il ne fait pas s’attendre à des tubes ou des titres qui auraient pu se trouver dans les comédies musicales auxquelles nous sommes habitués, mais dans ce décor, c’est un très bon choix.

Et ce sont surtout les deux comédiens principaux qui retiendront toute notre attention : Stéphanie Robert, et Alexis Mahi qui possède non seulement beaucoup de charme, mais qui sait l’utiliser au mieux sur la scène sans que ce soit au détriment des autres membres de la troupe, qui jouent tous plusieurs personnages : Lucie Riedinger, Julien Baptist, ou le pianiste : Jibril Caratini Sotto.

CA15-014882 CA15-014833 CA15-014532

 

Photos : @ Julien Vachon

LES INSTANTS VOLES :Du 21 Janvier au 6 Mars 2016au Vingtième Théâtre – 7, rue des Plâtrières 75020 Paris
Du jeudi au samedi à 21h30 + Le dimanche à 17h30
TARIFS
Tarif plein: 25 euros
senior: 20 euros
étudiant et demandeur d’emploi: 13 euros
groupes scolaires: 11 euros
Réservations:  01 48 65 97 90

Rating:

MOLIÈRE DE LA MEILLEURE COMÉDIE  ET DE LA MEILLEURE ADAPTATION EN 2010, les 39 marches revient sur la scène du théâtre Le Palace

affiche

 Après le meurtre de Scudder, Richard Hannay se trouve mêlé à une drôle d’aventure. Il doit, en 20 jours seulement, rassembler les pièces d’un puzzle ahurissant.
Vingt jours durant lesquels, ce Britannique va  fuir de Londres, courir à travers toute l’Ecosse, se travestir pour échapper à ses poursuivants, déjouer tous les
pièges de ses adversaires et surtout sortir vivant de cette aventure rocambolesque.
Au centre de l’histoire, un complot international, une organisation secrète et surtout un nom de code incompréhensible….. 
« Les 39 marches » est une parodie burlesque du film éponyme d’Alfred Hitchcock . 

DSC_8917 DSC_8898 DSC_8854

Cette comédie est un concept original de Simon CORBLE et Nobby DIMON. avec une adaptation Française de Gérald SIBLEYRAS. Il n’y a que 4 comédiens pour interpréter environ 150 rôles différents. On passe d’un gag à l’autre tout au long du spectacle. Onb entre ici dans un domaine qu’on découvre au théâtre. Ce n’est pas du non sense, ce n’est pas du fantastique, ce n’est pas vraiment du polar, mais on trouve des traces de tout cela dans ces 90 minutes de spectacle. Mis en scène par Eric Metayer, les 4 comédiens forcent l’admiration : Christophe Laubion, Sarah Gelle,  Thomas Ronzeau et Kevin Metayer changent de tête, de fringues , de look toutes les 2 minutes, ils sortent d’un côté pour revenir quelques secondes plus tard dans la peau d’un autre personnage. C’est époustouflant! Il est certain qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer, le rythme est rapide, et il faut suivre de bout en bout, pour ne rien manquer.

DSC_8817 DSC_8732 DSC_8652 DSC_8595

Toutes les photos : COPYRIGHT   STEVE BOUTEILLER 

 

Theâtre le PALACE   8 ,rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris

Représentations :  lundi et mardi  à 21h30 –  Samedi à 15h00 et dimanche à 14h30

Prix des places : Carré Or : 49 €  – 1ère catégorie : 39 € – 2ème catégorie : 32 €  – 3ème catégorie : 23 € frais de location inclus.

Location :  Le Palace  tel  01 40 22 60 00 – www.theatrelepalace.fr-

 

 

Rating:

Excellente idée que de reprendre cette pièce qui a connu un énorme succès il y a peu de temps aux Bouffes Parisiens.

Affiche BD

Nouveau théâtre, nouvelle distribution, et la comédie fonctionne à 100%. Sur le point de conclure le procès de sa vie, un avocat bourré de principes et de tocs va rencontrer un personnage incroyable qui va lui faire vivre une journée de dingue, où rien n’est prévu, rien n’est attendu et où les mêmes événements se répètent jusqu’au délire !   Pierre Maillard (Laurent Gamelon), avocat dans un cabinet dont le patron, Bernard Candetti  est un sacré hypocrite qui veut se débarrasser de lui avec l’aide de son désinvolte gendre qui trompe sa femme . Le gendre est un  obsédé qui ne pense qu’à séduire toutes les femmes présentes, dont la nouvelle secrétaire (Jessica Borio ou Maeva Pasquali) une ex toujours amoureuse de Maillard.  Candetti et son gendre ont monté un coup tordu pour faire perdre un procès à Maillard. Mais  une veuve abusive  arrive, dont l’époux (Zinedine Zoualem), un homme  très riche qu’elle a grugé de son vivant, va revenir… Seul Maillard peut le voir et l’entendre. Il est comme son ange gardien et possède un pouvoir : revenir en arrière dans le temps avec un simple geste !   Au début, Maillard ne le comprend pas ! Il croit devenir fou car les mêmes scènes se répètent et lui seul semble les avoir déjà vécues…

DSC_7261 DSC_7200 DSC_7124

Une troupe de comédiens formidables ( avec  aussi : Theodora Mytakis, Jean Dell, Jean François Cros), dans une mise en scène plus qu’efficace signée Eric CIVANYAN. La pièce co-écrite par Sylvain Meyniac (l’auteur de Hors Service avec Stéphane Plaza) et Jean-François Cros est un vrai délice. On rit de bout en bout avec cette histoire fantastique, qui fonctionne immédiatement. Il est certain que Laurent Gamelon et Zinedine Zoualem sont un choix judicieux pour « remplacer » les acteurs qui avaient créé la pice en 2012: Daniel Russo et Gérard Loussine. Gamelon se déchaîne, il arrive curieusement à rougir  quand il se met en colère, et adopte des mimiques qui font se tordre de rire TOUS les spectateurs. C’est une véritable ovation qu’ils reçoivent chaque soir, amplement méritée. Si vous voulez rire de bon coeur, n’hésitez pas et courez réserver vos places au Palace!

DSC_6811 DSC_7048

 

Toutes les photos : @ Steve Bouteiller

Représentations : mercredi : 20h00, jeudi et vendredi à 19h45 et samedi à 17h30

Prix des places : 23 à 49€

 

 

 

 

Rating:

Florian Zeller, Daniel Auteuil et Valérie Bonneton, trois atouts majeurs pour une pièce choc!

onsort oupas002

Dit-on toujours ce que l’on pense? C’est un peu le leitmotiv de la pièce, imaginée par Florian Zeller pour Daniel Auteuil. Daniel (Daniel Auteuil) a bien du mal à annoncer une certaine nouvelle à sa femme Isabelle (Valérie Bonneton). En effet il a invité un de leurs amis, Patrick (François Eric Gendron) avec sa nouvelle petite amie Emma ( Pauline Lefévre) pour leur présenter cette dernière. Pourquoi est-ce si difficile? Tout simplement parce que François était en couple depuis de nombreuses années avec leur meilleure amie, qu’il a laissé tomber pour cette jeune et belle fille. Mais cela n’a rien de nouveau allez-vous me rétorquer à raison. Effectivement, sauf que….la pièce a été écrite de telle sorte qu’on la suit sur deux niveaux. Ce qui se dit et ce qui se pense….et c’est rarement la même chose, pour ne pas dire jamais. C’est là tout le génie de Florian Zeller qui nous amuse de bout en bout.

FILM "UN HOMME" THEATRE PIECE DE DANIEL AUTEUIL

La pièce , mise en scène par Daniel Auteuil, lui donne la part belle. Il en fait des tonnes, et le public n’est pas ravi, le public adore et se tord de rires. En 1 heure 3/4, les acteurs nous offrent de quoi rire sans méchanceté, et sans regrets. C’est du grand art. Auteuil en fait trop? Non, il se lâche la bride, mais on sen,t que le public en redemande. C’est la scène où il en fait le plus qui attire les applaudissements. A ses côtés,Valérie Bonneton est plus proche de l’Auguste. Elle est juste, elle est dans le ton, et le public jubile. Pas un temps mort, pas de fausse touche. Nous sommes dans une pièce qui est un peu comme de la dentelle.

C’est un vrai régal que cette nouvelle pièce de Florian Zeller, et il est absolument certain que ce sera un des plus gros succès publics de cette seconde partie de saison.

FILM "UN HOMME"

 

Toutes les photos : @ Jean-Marie Leroy

L’envers du Décor, c’est au Théâtre de Paris du mardi au samedi à 20h30, matinées les samedis à 17h00 et dimanche à 15h30.

Prix des pl;aces de 25 à 70€

Réservations par téléphone : 01 48 74 25 37   ou par internet : www.theatredeparis.com

 

 

Rating:
Werther est un drame lyrique en quatre actes  Jules Massenet, sur un livret d’Édouard Blau, Paul Milliet et Georges Hartmann inspiré du roman  de GoetheLes Souffrances du jeune Werther. Créé à Vienne le  . L’action se déroule sur trois saisons (été, automne, hiver) en 1780.

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-069-1600

En juillet, le bailli de Wetzlar , veuf et père de neuf enfants, fait répéter aux plus jeunes d’entre eux un choral de Noël, au grand amusement de ses amis Schmidt et Johann.  Werther e, est sensible au charme rustique de cette demeure  et plus particulièrement à celui de la fille aînée du bailli, Charlotte . Il tombe amoureux en la voyant s’occuper de ses jeunes frères et sœurs. Ils partent tous les deux pour le bal, laissant à Sophie ,la cadette, le soin de veiller sur ses frères et sœurs. Albert, le fiancé de Charlotte, revient à l’improviste d’un long voyage . Werther et Charlotte rentrent alors sous un clair de lune délicatement confié à l’orchestre. Le jeune homme  avoue à Charlotte son amour. Elle est si bouleversée qu’elle en oublie ses fiançailles sous le coup de son attirance pour cet homme extraordinaire. À l’automne, trois mois plus tard, Johann et Schmidt, boivent à la santé du pasteur qui fête ses noces d’or au temple. Parmi les invités se trouvent Albert et Charlotte, mariés depuis trois mois, ainsi que Werther, qui souffre de la perte de Charlotte .

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-082-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-106-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-140-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-149-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-164-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-173-1600

C’est dans une mise en scène assez épurée de Benoît Jacquot et des décors qui remplissent bien la grande scène de l’Opéra Bastille que l’oeuvre trouve toute sa splendeur, tout particulièrement grâce à la direction d’orchestre de Giacomo Sagripanti qui a deux fois déjà dirigé un Opéra à Paris: La Cerentola, et I Capuleti e i Montecchi.

Bien entendu un opéra c’est aussi de belles voix, et la distribution de cette série de représentations va gâter les spectateurs: WERTHER Piotr Beczala,  ALBERT Stéphane Degout, CHARLOTTE ElĪna Garanča,  LE BAILLI Paul Gay,  SCHMIDT Rodolphe Briand,  JOHANN Lionel Lhote,  SOPHIE Elena Tsallagova,  BRÜHLMANN Piotr Kumon,  KÄTCHEN Pauline Texier. Ce sont ces voix qui font le spectacle, qui reçoivent les ovations du public, qui ne se trompe jamais.

Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-063-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-258-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-254-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-225-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-200-1600 Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-184-1600

Toutes les photos : @ Emilie Brouchon  Opera de Paris

 

Profitez de ces représentations exceptionnelles pour découvrir un opéra pas très connu à l’Opéra Bastille: durée de la représentation : environ 3h 25, avec entractes.
DATES
samedi 23 janvier 2015 – 19h30
mardi 26 janvier 2015 – 19h30
vendredi 29 janvier 2015 – 19h30
lundi 1er février 2015 – 19h30
jeudi 4 février 2015 – 19h30

Prix des places : 180€ 155€ 135€ 115€ 90€ 70€ 35€ 15€ 5€
Excepté lundi 1er février 2016 : 162€ 140€ 122€ 104€ 81€ 63€ 32€ 15€ 5€

réservations : par Internet : www.operadeparis.fr
par téléphone : 08 92 89 90 90 (0,34€ la minute)
téléphone depuis l’étranger : +33 1 72 29 35 35
aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille tous les jours de 11h30 à 18h30 sauf dimanches et jours fériés

 

Ci dessous extrait de Werther, version 2010, avec jonas Kaufmann : Pourquoi me réveiller:

 

 

Rating:

La pièce de Baffie avait fait les beaux soirs du Théâtre du Palais Royal pendant 2 ans et demie et la revoilà avec une nouvelle distribution au Palace.

9da13614-c36a-45ab-b9c9-81c62e3a7680

Toc Toc, c’est une pièce sur les Tocs, ces ‘maladies’ qu’on a  regroupées sous ce terme, avec des connus, comme les personnes qui disent des mots vulgaires régulièrement, comme ceux qui croient avoir oublié quelque chose, clés, éteindre l’électricité par exemple. Ici nous avons 7 personnes , toutes atteintes d’un Toc. Fred (Popeck) jure sans pouvoir s’en empêcher, Marie (Danièle Evenou), a l’obsession des clés et d’avoir oublié de fermer sa porte, couper le gaz , entre autres, Vincent (Stéphane Boucher) joue un chauffeur de taxi, qui ne passe son temps à calculer.  Blanche (Tatiana Goussef) a un toc appelé : Nosophobie, ou l’obsession de la propreté. Les deux plus jeunes : Lily (Thiphaine Haas) ne peut s’empêcher de répéter une deuxième fois tout ce qu’elle dit. et enfin, Bob (Benjamin Baffie) est obsédé par la symétrie et peut pas marcher sur des lignes. Ces personnages arrivent pour un rendez-vous avec le Docteur Stern, mais celui-ci accuse un gros retard et ils finissent par se parler et faire, sans le vouloir, ou sans le savoir un véritable thérapie de groupe.

DSC_7626 DSC_7602 DSC_7564 DSC_7538 DSC_7513

Raconté comme ça, vous avez peur de vous y ennuyer ferme? Alors détrompez-vous et demandez à ceux qui ont vu cette pièce à quel point ils ont ri. Au point qu’elle a été jouée au Canada, en Belgique et même traduite en espagnol. Et cette nouvelle version n’a rien à envier à celles que j’avais vues à l’époque. Sans en faire des tonnes, Popeck qui a perdu l’accent qu’on lui connaît donne le la, et toute la salle se plie en deux à chaque injure ou gros mot. Le reste de la troupe est au diapason. Pas de temps mort. On rit de bout en bout et certaines fois tellement qu’on finit par ne pas entendre la réplique qui suit. Et pourtant Laurent Baffie qui a écrit et qui met en scène cette version 2016 assure. Il était dans la salle à vérifier certains détails le soir où j’ai assisté à la représentation. La salle riait aux éclats et il y a fort à parier que cela va se poursuivre ainsi jusqu’au 31 Mai.

DSC_7282 DSC_7312 DSC_7322 DSC_7387 DSC_7444

La théâtre Le Palace qui a été repris récemment par Pascal Fontaine (oui, celui que vous connaissiez à la télé) a une programmation inhabituelle, avec 4 pièces à l’affiche en alternance. Je vous parlerai de chacune d’elles très prochainement.

Toutes les photos :  copyright Steve Bouteiller

Actuellement, vous pouvez voir Toc Toc les lundi, mardi et samedis à 19h30 et le dimanche à 16.30

Tarif : de 25 à 59€

Vous pouvez réserver vos places par tel au: 01 40 22 60 00

ou en ligne :  http://www.theatrelepalace.fr/programme/spectacles-et-concerts/toc-toc-au-palace.html