Archives

All posts for the month juin, 2017

Rating:

Un film découvert lors du fameux Festival d’Avoriaz il y a longtemps de cela, puisque le premier opus est sorti en 1979, avec une véritable ambiance.

Le film n’était jamais sorti en DVD, et voilà la double sortie en boitier DVD et surtout avec une édition en BLURAY qui devrait marquer les esprits. Il faut avouer que ce film est devenu culte au fil des années. Le réalisateur, Don Coscarelli,  avait réussi l’exploit de tout faire, entre autre de produire ce premier film. Un histoire étrange qui se déroule principalement dans le cimetière de Morningside et dan son mausolée. Orphelin depuis peu, Mike découvre que des faits étranges se déroulent là bas. Il remarque un croque-mort à l’allure sinistre qui peut porter des cercueils comme s’il s’agissait de simples boîtes de carton, puis de petites créatures encapuchonnées aux activités pas moins suspectes… Effrayé mais curieux, aidé de son ami Reggie, Mike cherche à savoir ce qui se passe réellement. Il n’est pas au bout de ses surprises. Et nous non plus avec l’image marquante de boules qui s’enfoncent dans le crane. Nul doute, même si le cinéma fantastique a évolué, l’atmosphère de Phantasm reste prenante, qui a marqué son époque, et qui reste parmi les films cultes de ce genre.

Mike (Michael Baldwin)

Reggie (Reggie Bannister) et Jody (Bill Thornbury)

The Tall Man (Angus Scrimm) / Joday (Bill Thornbury)

Côté interprètes, on ne peut pas dire qu’ils auront marqué le cinéma: Michael Baldwin, Bill Thornbury, Reggie Bannister, mais surtout le géant, qui est le personnage le plus fascinant : Angus Scrimm. Sur le DVD : deux versions sont disponibles : version française en son mono, et la version originale sous titrée ( impossible de retirer les sous titres) en 5.1. Certes, la copiue est excellente, mais je n’ai pas pu vérifier la qualité du BluRay, à mon grand regret.

Film : 89 minutes
Format : 1.85 16/9 comp 4/3
Son DVD : VOST 5.1, VF 2.0
Son BRD : VOST 5.1 DTS MASTER AUDIO, VF 2.0 DTS MASTER AUDIO

Suppléments :
– Interview inédite 2017 de Guy Astic et Julien Maury (20 mn)
– Interview de Don Coscarelli et Angus Scrimm 1978 (28 mn)
– Intervention d’Angus Scrimm à la convention Fangoria 1989 (10 mn)
– Bande-annonce
– Galerie photos

le film annonce :

 

Chaque été, c’est la fête pour les amateurs danse avec les étés de la danse d’Alvin Ailey, et cette année, c’est à la Seine Musicale que se dérouleront les festivités, vu les travaux de rénovation du Chatelet!

L’Alvin Ailey American Danse Theater vous propose ce qui se fait de mieux en ballets, qui est dirigé par Robert Battle. Aprés le New york City Ballet l’année dernière, c’est le retour de cette compagnie américaine créée en 1958. Et on a le plaisir de retrouver celui qui désormais régente la Seine Musicale: Jean-Luc Choplin, que j’avais connu lorsqu’il était directeur des spectacles à Disneyland Paris, avant de le retrouver aux rennes du Chatelet.

r-Evolution, Dream      Choreography: Hope Boykin Photo: Paul Kolnik

C’est du 4 au 22  Juillet que vous allez pouvoir admirer, applaudir un de ces 5 spectacles, qui est composés à chaque fois de différentes oeuvres, selon les jours.

Programme A ( les 5, 13, 18 et 22 Juillet à 20.30:

The Winter in Lisbon (Billy Wilson/ Dizzy Gilepsie, Charles Fishman

The Winter in Lisbon      Choreography: Billy Wilson    Photo: Paul Kolnik

Piazzolla Caldera (Paul Taylor/Astor Piazzolla, Jerzy Peterburshsky)

The Hunt Posed photo @Rosalie O’Connor

Ella (Robert Battle/ Ella Fitzgerald)

Ella /Jacquelin-Harris-and-Megan-Jakel        photo@Teresa Wood

Revelations (Alvin Ailey /Chants traditionnels)

Revelations.-Photo-by-Pierre-Wachholder

Programme I (les 6, 12 et 14 juillet à 20.30 et le 8 juillet à 15.00)

R-Evolution, Dream (Hope Boykin / Ali Jackson)

r-Evolution, Dream    Choreography: Hope Boykin Photo: Paul Kolnik

Open Door (Ronald K Brown / Luis Demetrio, Arturo O’Farrill, Tito Puente)

Open Door       Choreography: Ronald K. Brown Photo: Paul Kolnik

In/Side (Robert Battle / Nina Simone)

Samuel Lee Roberts IN/SIDE  Choreography :Robert Battle  photo: ©Paul Kolnik

The Winter in Lisbon ( Billy Wilson /  Dizzy Gilepsie, Charles Fishman)

The Winter in Lisbon
Choreography: Billy Wilson Photo: Paul Kolnik

Progamme L     les 7, 11, 15 et 20 Juillet à 20.30

Exodus (Rennie Harris / Raphael Xavier, Ost & Kjex)

Exodus Choreography: Rennie Lorenzo Photo: Paul Kolnik

No longer silent ( Robert Battle / Erwin Schulhoff)

No Longer Silent     Choreography: Robert Battle    Photo: Paul Kolnik

Revelation (Alvin Ailey /  Chants traditionnels)

Revelations photos @Pierre Wachholder

 

Programme E    les 10 et 19 juillet à 20.30 et le 22 à 15.00

Night Creature (Alvin Ailey / Duke Ellington)

Night_Creature Photo : Gert Krautbauer

Cry ( Alvin Ailey / Alice Coltrane, Laura Nyro, The Voices od East Harlem)

Cry Choreography: Alvin Ailey Photo: Paul Kolnik

Blues Suite ( Alvin Ailey / Chants traditionnels)

BLUES SUITE, photo : Nan Melville

Revelation  (Alvin Ailey / Chants traditionnels)

-Revelations.-Photo-by-Pierre-Wachholder

Programme Y  les 8 17 et 21 juillet à 20.30 et le 15 juillet à 15.00

Four Corners ( Ronald k Brown / Carl Hancock Rux, Rahsaan Roland Kirk, Yacoub)

Four Corner Choreography by Ronald K. Brown
Photo: Paul Kolnik

After the rain pas de 2 (Christopher Wheeldon / Arvo Pärt)

After The Rain   Choreography: Christopher Wheeldon   Photo: Paul Kolnik

In/Side ( Robert Battle / Nina Simone)

Grace,Home,In side, Photo Pierre Wachholder

Ella  (Robert Battle / Ella Fitzgerald)

Jacquelin Harris & Megan-Jakel-/Ella.-Photo: Christopher-Duggan

The Hunt (Robert Battle / Les tambours du Bronx)

The Hunt photo : Rosalie O’Connor

The Hunt Photo : Rosalie O’Connor

Exodus (Rennie Harris / Raphael Xavier, Ost & Kjex)

Exodus Choreography: Rennie Lorenzo Photo: Paul Kolnik

Tarif des places selon les spectacles de 20 à 90 €

réservations :  https://billetterie.laseinemusicale.com/fr

infos pratiques:

Metro9METRO ligne 9 – station terminus Pont de Sèvres, sortie numéro 1 (emprunter le Quai Georges Gorse puis le Pont Renault)
BusBUS station Pont de Sèvres – lignes 160169171179279291389426467
TramwayT2TRAMWAY ligne 2 – stations Brimborion ou Musée de Sèvres, puis emprunter la passerelle
Taxis ou VTC : dépose minute sur le parvis de l’île, au bout du Pont Renault

PARKINGS À PROXIMITÉ :
– Indigo – Cours de l’île Seguin (au pied du pont Renault)
53 cours de l’île Seguin, 92100 Boulogne-Billancourt
– Indigo – Rives de Seine (4 min à pied)
38 quai Georges Gorse, 92100 Boulogne-Billancourt
– Q-Park – île de Monsieur Sud (9 min à pied)
D7 – Rue de Saint-Cloud, 92310 Sèvres
– Indigo – Pont de Sèvres (10 min à pied)
82 rue de Sèvres, Quai Alfonse Le Gallo, 92100 Boulogne-Billancourt

 

 

 

Rating:

Quelle belle surprise que de découvrir une version nouvelle, revue, corrigée du ballet très  connu, LE CORSAIRE, avec un danseur dont on n’a pas fini de parler!

@ David Herrero

 

C’est dans le cadre de Trancendanses que nous avons pu découvrir ce ballet dans ine mise en scène et une chorégraphie signées Kader Belarbi, pour le BALLET DU CAPITOLE DE TOULOUSE, avec trop peu de représentations au Théâtre des Champs Elysées. Le ballet fut créé en 1856 à Paris par Joseph Mazilier, mais n’était jamais ré-apparue en France, tout au moins dans une version française. On avait pu le voir dans le cadre de certaines tournées avec des artistes étrangers. Monsieur Belarbi nous offre sa propre version, sa propre lecture, en ré-organisant la trame narrative, tout autant que la partition musicale., tout en gardant l’esprit de l’oeuvre que l’on connaît.  Musicalement on entend des extraits d’Adolphe Adam, Anton Arenski, David Coleman, Edouard Lalo, Jules Massenet et  Jean Sibelius, sans  que nos oreilles en soient choquées, bien au contraire. Si les spectateurs parisiens la découvrent enfin, ceux de Toulouse ont eu la chance de le découvrir déjà en 2013. Mais peu auront eu la chance de voir le nouveau danseur étoile : Ramiro Gomez Samon, originaire de Cuba, et qui vient tout juste d’être nommé premier danseur. Il est éblouissant dans le rôle du Corsaire, et dès qu’il apparaît, tout le monde n’a d’yeux que pour lui. Il dégage de lui tout ce qu’on aime dans un danseur, une justesse dans les pas, une grace, et quand on le voit évoluer sur scène, on pense aux plus grands. Il est quasiment certain que ce jeune homme va gravir encore bien des échelons vers la célébrité. Ce qui n’efface pas les autres rôles, comme celui du Sultan ( Minoru Kaneko le soir où j’ai vu ce ballet), ni celui de la belle esclave ( Natalia de Froberville), de la Favorite (Juliette Thélin), de son compère (Demian Vargas) ou celui du marchand ( Dennis Cala Valdès). Je ne parle que de la distribution que j’ai pu applaudir, qui s’est produite deux fois sur la scène du Théâtre des Champs Elysées.

@ Guy Courthéoux /onsortoupas

@ David Herrero

@ David Herrero

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, en voici un court résumé : Dans un sultanat, ce dernier règne en maître. Le Corsaire, un hors la loi arrive lors d’une vente d’esclaves et ce dernier tombe amoureux de la plus belle d’entre elles. Mais l’esclave sera vendue au sultan. La favorite de ce dernier , très jalouse, va peut-être aider à leurs amours, qui fera rentrer le Corsaire dans le Palais.. Mais le Sultan semble bien amoureux de la belle….

La mise en scène de Kader Belarbi est plus qu’efficace, dans des décors qui laissent la place belle aux danseurs, qui tous sont excellents, qu’ils soient en troupe, ou en solo. Voilà qui est un des meilleurs spectacles de danse que j’ai pu voir, et je n’ai qu’un seul regret, de ne pas avoir été libre d’autres soirs pour me régaler avec LE CORSAIRE, qui, si je l’ai bien compris, entame une tournée actuellement! S’il passe près de chez vous, précipitez-vous!

D’autres photos avec autre distribution :

 

@Francette Levieux

@Francette Levieux

@Francette Levieux

@Francette Levieux

@Francette Levieux