Danse, Ballets

Quand les grands espaces du sport vont servir à mettre en avant un ballet classique, en l’occurence : Le Lac Des Cygnes

C’est dans le 16ème, juste à côté du Parc Des Princes que se situe le stade Jean Bouin, où les 3 & 4 Juillet prochain vous serez quelques milliers à pouvoir applaudir le ballet le plus célèbre du répertoire,  oeuvre d’un des plus grands compositeurs qui soient : Piotr Ilitch Tchaïkovski. Pour l’occasion le stade va se transformer, comme nous l’explique un spécialiste en la matière : Jean Christophe Giletta, président de Live Stadium:

50 musiciens, et à peu près autant de danseurs, le tout avec des projections en live sur des écrans géants, de quoi ébahir un public qui n’est pas habitué à ce genre de spectacle. Entretien avec un spécialiste des grands spectacles dans des endroits qui accueillent des dizaines voire des centaines de milliers de spectateurs : Daniel Charpentier

La scénographie sera inédite pour magnifier la chorégraphie de Marius Petipa, qui restera inchangée, mais adaptée à l’immensité de l’espace. Daniel Charpentier,  a dévoilé un espace scénique sans équivalent pour un ballet, puisque l’ouverture de scène sera deux fois plus grande que celle de l’Opéra de Paris. Posée dans un virage et d’une surface totale de 350 m2, la scène en forme de V inversé s’avance vers les spectateurs. En arrière-plan, pour les décors, place à la modernité et à la monumentalité avec des images dynamiques sur un écran vidéo de 550 m2 mêlant effets 3D, mapping et gros plans

Certes pour un ballet il faut un orchestre, et dans le cas présent, une star de la danse, c’est le cas d’Irina Kolesnikova, une des étoiles les plus importantes de la danse, issue du St Petersbourg Ballet Théâtre. Pour l’occasion, une rencontre s’imposait, même si je ne connais qu’un ou 2 mots en russe. Formée à la prestigieuse académie Mariinsky de Saint Pétersbourg Irina Kolesnikova est habituée des rôles de solistes des plus grands ballets de Tchaïkovski et elle a interprété entre autres les rôles titres d’Aurore dans la Belle au Bois Dormant, de Macha dans Casse Noisette mais aussi ceux de Gisèle et Odette/ Odile dans Le Lac des Cygnes

Merci à l’interprête pour sa collaboration à mon premier entretien en russe : Il y a certes beaucoup de bruit de fond, mais ce n’est pas tous les jours qu’une étoile de la danse s’exprime sur le site Onsortoupas:

Vous ne connaissez rien au ballet : qu’importe, un spécialiste vous en dira plus: Franck Ferrand devant la caméra de Guy Courthéoux / onsortoupas:

Troupe de renommée internationale avec entre autres l’étoile Irina Kolesnikova le Saint Petersbourg Ballet Theater s’illustre depuis 1994 à travers le monde, en France, Grande Bretagne, Afrique du Sud, Japon, Australie, Corée, Scandinavie ou encore Etats Unis avec des chorégraphies millimétrées et de superbes costumes.
Pour cette version XXLive du Lac des Cygnes, le nombre de danseurs habituellement sur scène sera doublé (soit 54), et l’orchestre dirigé par le chef russe Timur
Gorkovenko sera composé de 50 musiciens

photo : Jean-Baptiste Quillien

Sont prévus ensuite au stade Jean Bouin : en 2021 : Aïda – 2022 : Carmen – 2023 : Les Quatre Saisons – 2024 : La 9ème Symphonie de Beethoven.

 

Le Lac des cygnes 
au stade Jean Bouin
1 Allée Charles Brennus
75116 Paris 16

 

Tarifs
à partir de : 39 €

Site officiel: xxlive.fr

 

Voilà la seconde édition de Paris de la danse, qui se tiendra au Théâtre de Paris.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, voici ce qu’en dit Lisa Martino:

« Je connais bien Richard Caillat et Stéphane Hillel (NDLR : les deux directeurs du Théâtre de Paris) ; j’ai eu la chance en tant que comédienne de jouer plusieurs fois au Théâtre de Paris. Richard savait que j’avais été petit rat de l’Opéra de Paris et même si j’avais choisi une autre voie, mon amour pour cet art est resté intact. Ils m’ont tous les deux proposé de relever le défi et c’est avec joie et honneur que depuis 2 ans je travaille à offrir une programmation inédite, accessible et de qualité. J’espère que nos Paris de la Danse deviendront un rendez-vous incoutournable, chaque mois de juin pour tous les amoureux de la danse.»

Il y aura tout d’abord, pour ouvrir ce programme, une master class:  MasterClass exceptionnelle animée par l’ancien danseur étoile et maître de Ballet de l’Opéra national de Paris : Laurent Hilaire, autour du Lac des Cygnes.
En 2017, il est nommé directeur du ballet du Théâtre Stanislavski ou bien du « Théâtre académique musical de Moscou », en russe le MAMT. Lors de cette carte blanche il sera accompagné des deux danseurs étoiles du ballet du Théâtre Stanislavski de Moscou :

Oxana KARDASH et Ivan MIKHALEV

Pour en savoir plus un entretien avec Laurent Hilaire :

Représentation
Le lundi 03 juin 2019 à 20h30
Tarifs (frais inclus) Catégorie 1 : 43€ Catégorie 2 : 33€ Catégorie 3 : 23€

 

La suite du programme est tout aussi alléchante : propos d’Alessio Carbone :

Lisa Martino, responsable de la danse au Théâtre de Paris, a envisagé la première date parisienne de mon groupe : Les Italiens de l’Opéra. Depuis sa création en 2016, nous avons tourné un peu partout dans le monde, mais jusque là, nous ne nous étions jamais produits à Paris-même. Le Théâtre de Paris a tout de suite été enthousiaste à l’idée de nous faire finalement rencontrer le public parisien.
Au fur et à mesure de nos rendez-vous, nous nous sommes rendus compte que pour offrir quelque chose d’original aux spectateurs, dans la même ville que notre maison-mère, il fallait élargir le répertoire.
Daniel Ulbricht et moi nous croisons dans des soirées de galas dans le monde entier depuis 15 ans. «Principal Dancer» lui aussi, il représente le New York City Ballet et moi l’Opéra de Paris.

Rencontre avec Alessio Carbone:

Distribution
Les Italiens de l’Opéra À l’Opéra de Paris, seul un petit pourcentage des 154 danseurs est d’origine étrangère : actuellement, ils ne sont que 16 dont 11 Italiens ! A l’initiative du Premier Danseur Alessio Carbone, le groupe Les Italiens de l’Opera de Paris a été créé pour fêter le succès de ces onze danseurs qui ont réussi à intégrer l’une des compagnies les plus prestigieuses du monde.

Valentine Colasante Etoile de L’ Opéra de Paris
Bianca Scudamore ,Letizia Galloni, Ambre Chiarcosso, Sofia Rosolini ,Paul Marque, Francesco Mura, Simone Valastro, Andrea Sarri, Antonio Conforti, Giorgio Foures

Stars of american Ballet Stars of American Ballet a été crée par Daniel Ulbricht, danseur étoile au New York City Ballet. Une de leur principale mission est d’accroître l’accès à la danse et à l’art aux Etats Unis. Ils donnent des conférences et des masterclass sur la danse, espérant élargir les pratiques et les connaissances de cet art sur le territoire.
DANSEURS
Indiana Woodward,Teresa Reichlen ,Megan Fairchil,d Sterling Hyltin ,Ask la Cour ,Tyler Angle, Gonzalo Garcia, Joseph Gatti ,Daniel Ulbrich

programmes des galas
Programme A

Jeudi 13 juin à 20h30

amedi 15 juin à 20h30

Dimanche 16 juin à 20h30

“Scarlatti pas de deux” Chorégraphie : José Martinez Musique : Domenico Scarlatti (Opéra)
“Andantino” Chorégraphie : Jerome Robbins Music : P. I. Tchaikovsky (NYC)
« Sylphide » Chorégraphie : August Bournonville Musique : Jean Schneitzhoeffer (Opéra)
« Donizetti pas de deux » Chorégraphie : Manuel Legris Musique : Gaetano Donizetti (Opéra)
“Tarantella” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Louis Moreau Gottschalk (NYC)
“Mort du cygne” Chorégraphie : Michel Fokine Musique : Camille Saint Saens (Opéra)
“Liturgy” Chorégraphie : Christopher Weeldon Musique : Arvo Pärt (NYC)
“Corsaire” Chorégraphie : Jules Perrot Musique : Adolf Adam (Opéra)
“Divertissement from Midsummer Night’s Dream” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Felix Mendelssohn (NYC)
“In the middle somewhat elevated” Chorégraphie : William Forsythe Musique : Thom Willems (Opéra)
“Les lutins” Chorégraphie : Johan Kobborg Musique : G. Veniavsky & A.Bazzini (NYC)
“Finale”

Programme B

Vendredi 14 juin à 20h30

Samedi 15 juin à 15h00

Dimanche 16 juin à 15h00

“Sonatine” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Maurice Ravel (NYC)
‘’Caravaggio’’ Chorégraphie : Mauro Bigonzetti Musique : Monteverdi (Opéra)
“Diamands Pas de deux ” Chorégraphie : George Balanchine Musique : P. I. Tchaikovsky (NYC)
“Tchaikovsky pas de deux” Chorégraphie : Balanchine Musique : p.I. Tchaikovsky (NYC)
“Don Quichotte Pas de deux ” Chorégraphie : Rudolf Nureyev Musique : Léon Minkus (Opéra)
“Palindrome presque parfait’’ Chorégraphie : Simone Valastro Musique : John Adams (Opéra)
“Agon pas de deux” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Igor Stravinsky (NYC)
“Delibes Suites” Chorégraphie : José Martinez Musique : Léo Delibes (Opéra)
“Apollo Pas de Deux” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Igor Stravinsky (NYC)
“Aunis” Chorégraphie : Jacques Garnier Musique : Maurice Pacher (Opéra)
‘’Finale’’

Pour cette deuxième édition, Pétia Iourtchenko assurera une master class unique et participative. Le Théâtre de Paris vous propose une soirée exceptionnelle autour de la culture tzigane.


Pétia Iourtchenko est né à Donetzk en 1957, dans la tribu des «Vlach». A l’âge de 16 ans, il passe le concours du prestigieux «Théâtre Romen» de Moscou. Dès son intégration, il participe aux spectacles et devient alors le plus jeune comédien, danseur, chanteur dans l’histoire du théâtre.
Il se forme parallèlement à l’institut «Gnesenikh», où il étudie l’art dramatique, la danse, le chant et l’histoire de l’art. Pétia se produit dans toute la Russie, ainsi qu’à l’étranger. En 1994, Pétia fonde à Paris la compagnie Romano Atmo (l’âme tzigane), avec l’aide de sa femme Anne-Marie Iourtchenko. Cette compagnie a été créée dans l’objectif de préserver la culture, la tradition et la danse tzigane. Pétia est le créateur de la première méthode de danse tzigane. Il présente sa méthode et son répertoire chorégraphique, grâce à des Master-Class et des spectacles internationaux (Brésil, Portugal, République Tchèque…)
DANSE TZIGANE
Représentation
Lundi 17 juin 2019 à 20h30
Tarifs (frais inclus) Catégorie 1 : 43€ Catégorie 2 : 33€ Catégorie 3 : 23€

Et enfin : KIBBUTZ CONTEMPORARY


Dans sa dernière création, Asylum, Rami Be’er se confronte à l’une des questions actuelles brulantes de l’actualité à travers le monde : celle du statut de réfugié, de l’immigration, du sort des demandeurs d’asile.

Le chorégraphe aborde le thème d’un point de vue existentiel, soulevant des questions qui examinent les concepts profonds de l’immigration tels que : la patrie, l’identité, l’appartenance, la notion d’étranger, le désir et le foyer.
Selon Rami Be’er, il s’agit de concepts propres à chacun.
La signification du statut de réfugié est une expérience unique qui fait partie de notre recherche de patrie et d’identité. Rami Be’er nous offre à nouveau une oeuvre d’une force exceptionnelle et nous invite à la réflexion sur ce thème brulant.

Représentations
Le 21 juin à 20h30

Le 22 juin à 15h00 et 20h30

Le 23 juin à 16h00

Tarifs (frais inclus)

Carré Or : 58€ Catégorie 1 : 43€ Catégorie 2 : 33€ Catégorie 3 : 23€ Catégorie 4 : 18€

C’est le grand moment pour tous les élèves de l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris, avec 4 galas où ils nous montrent leur savoir faire.

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Élisabeth Platel , qui dirige l’école,  a commencé à étudier la danse au Conservatoire de Saint-Germain-en-Laye, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle en sort en 1975 avec un Premier Prix qui lui ouvre les portes de l’École de Danse de l’Opéra de Paris. Engagée l’année suivante dans le Corps de ballet, elle est promue « Première danseuse » en 1979. A l’issue de sa première Giselle – le 23 décembre 1981 – Élisabeth Platel est nommée «danseuse Étoile». Grande interprète du répertoire classique et académique, elle est choisie par Rudolf Noureev – alors Directeur de la danse à l’Opéra de Paris – pour créer les rôles principaux de Raymonda – 1983, du Lac des cygnes – 1984, de La Belle au bois dormant – 1989, et de La Bayadère – son ultime création en 1992. Le 9 juillet 1999, elle fait ses adieux « officiels » à l’Opéra dans La Sylphide, tout en continuant à s’y produire en qualité d’étoile invitée (La Bayadère et Raymonda en 2000, Le Songe d’une nuit d’été en 2001). Pendant plusieurs années, Élisabeth Platel a également enseigné comme professeur invitée en France et à l’étranger et a travaillé comme répétitrice, notamment aux côtés de Claude Bessy – pour remonter Suite en blanc en 1996 et Daphnis et Chloé en 1998 au Théâtre de Rio de Janeiro – et de Pierre Lacotte – pour la recréation de La Sylphide en 1997, dans ce même Théâtre ainsi que de Paquita en 2001 au Palais Garnier. Elle a enseigné à l’Opéra national de Paris pendant la saison 2002-2003. À la rentrée 2004, elle succède à Claude Bessy à la direction de l’École de danse. En 2008, elle remonte avec Manuel Legris La Sylphide dans la version de Pierre Lacotte pour le Ballet de Hambourg et en 2011 pour le Staatsoper de Vienne. Élisabeth Platel est régulièrement invitée en tant que professeur et appelée à être membre de nombreux jury dans des compétitions internationales (Lausanne, Varda, New York).

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-S.-Leduc-M.-Rubio-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Svetlana_Loboff___Opera_national_de_Paris-Ecole-de-danse-de-l-Onp-S.-Leduc-M.-Rubio-Mailene-Katoch-Conservatoire-A.-Bournonville-Svetlana-Loboff-OnP

Cette année, l’Opéra national de Paris célèbre les 350 ans de l’Opéra. Pour cette saison anniversaire, l’École de danse choisit de programmer des chorégraphes s’inscrivant dans une tradition toujours vivante où rigueur s’allie à virtuosité et héritage avec modernité. Rendez-vous annuel essentiel à l’évolution du parcours des jeunes élèves de l’École de danse, le spectacle réunit chorégraphes, répétiteurs et professeurs dans une même volonté de transmettre et de porter haut le lambeau d’un art vivant, enrichissement d’un répertoire classique et contemporain qui ne cesse de se renouveler. Le temps de préparation offre aux élèves la possibilité de valoriser et perfectionner les acquis de l’année et d’apprendre à travailler collectivement autour d’un projet scénique.

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Ines-Mcintosh-Gregoire-Duchevet-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-Les-Deux-Pigeons-A.-Aveline-Svetlana-Loboff-OnP

À travers son spectacle annuel, l’École de danse poursuit son œuvre de transmission auprès des jeunes générations et fait rayonner une formation fondée sur une longue tradition orale. Les œuvres de cette saison offrent un voyage dans les styles et techniques de plusieurs époques. D’ores et déjà conjugue vocabulaire baroque et danse contemporaine sous le regard de Rameau. Conservatoire ouvre une fenêtre sur l’École danoise, tout en vivacité et noblesse. Enfin, Les Deux Pigeons propose une comédie pleine d’allant qui dévoile la richesse de l’école française de la première moitié du XXe siècle .

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Ecole-de-danse-de-l-Onp-D-Ores-et-deja-B.-Massin-N.-Paul-Svetlana-Loboff-OnP

Cette année l’Orchestre est dirigé par Yannis Pouspourikas qui dirige les oeuvres suivantes :

D’ORES ET DÉJÀ, Musique : Jean-Philippe Rameau sur une chorégraphie de  Béatrice Massin, Nicolas Paul et des costumes d’Olivier Bériot

CONSERVATOIRE,  Musique: Holger Simon Paulli sur une chorégraphie d’ August Bournonville,  DÉCORS ET COSTUMES  Maurice Le Nestour D’après  Edgar Degas

LES DEUX PIGEONS, Musique André Messager, sur une chorégraphie d’Albert Aveline D’après Louis Mérante,  DÉCORS Alexandre Obolensky d’après les maquettes de la création,  COSTUMES Paul Larthe

 

Rencontrer un Monsieur avec autant de talent que Yannis Pouspourikas est un honneur. Voilà qui est fait, dans une loge de l’Opéra Garnier:

Prochaines représentations :

Lundi 1er avril 2019 – 19h30

Mercredi 3 avril 2019 – 19h30

Jeudi 4 avril 2019 – 19h30

Prix des places : de 10 à 65 €

Réservations : aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille, du lundi au samedi de 11h30 à 18h30   ou sur Internet : www.operadeparis.fr

Tango Pasión  de retour en  France après  3000 représentations, 5 000 000 spectateurs et plus de 20 ans d’expérience à travers le monde.

Tango Pasion, c’est l’harmonie parfaite entre des danseurs fabuleux, des chants puissants et vibrants, la révélation de six couples prestigieux de tangueros, parmi les meilleurs au monde. Ils évoluent avec aisance et virtuosité sous vos yeux.

Les pas croisés effectués à la perfection avec puissance, délicatesse et sensualité font le bonheur des amateurs du genre.

Pour les moins initiés, Tango Pasión est une belle occasion de découvrir la richesse de cet univers passionnant. Laissez vous transporter dans ce tourbillon d’émotions à travers différentes histoires, animées par un large éventail de la société Argentine, grâce cette  merveilleuse discipline qu’est le langage du corps.

Patrice Marques, Paulo Dias : Producteurs
Mel Howard (idée originale)
Gabriel Merlino : Direction musicale
Osvaldo Ciliento & Graciela Garcia : Direction Artistique
Vanina Sol Tagini : chant

 

La tournée en France ;

12 Mars 20.00 Montélimar

13 Mars 20.30 Annecy

15 Mars 20.30 Dignes les Bains

16 Mars  15.30 et 20.30 Perpignan

17 Mars  14.00 et 18.00 à Toulouse

19 Mars  20.00 à Nantes

20 Mars 20.00à Niort

21 Mars 20.00 à Lyon

22 Mars 20.30 à Besançon

23 Mars 20.30 à  La Seine Musicale Boulogne / Paris

24 Mars 17.30 à  La Seine Musicale Boulogne / Paris

26 Mars 20.30 à Roubaix

28 Mars 20.00 à Floirac / Bordeaux

29 Mars à Bayonne

30 Mars à Arcachon

31 Mars à Montpellier

 

la bande annonce:

 

 

Rating:

Roman ultra célèbre d’Alexandre Dumas fils, adaptée en Opéra par Verdi, en voici une autre version, le ballet, sur des musiques signées Chopin.

Tout le monde connaît l’histoire de Marie Duplessis, entrée dans l’histoire sous le patronyme de  Marguerite Gautier. Elle a inspiré à John Neumeier ce ballet, où on retrouve des compositions musicales de Frédéric Chopin. Il donne à ses personnages une véritable profondeur psychologique et rend palpable les émotions de la célèbre courtisane. Entre  scènes de bal et  pas de deux, le chorégraphe mélange souvenirs et rêves tout  en rapprochant les destinées de Marguerite et Armand de celles de Manon Lescaut et du chevalier des Grieux.

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

Ce n’est certes pas la première transposition de l’oeuvre en ballet, qui a déjà inspiré John Taras (Camille, 1946), Antony Tudor (1951), ou encore Frederick Ashton (Marguerite et Armand, 1963), mais celle-ci est vraiment époustouflante. Cette création de Neumeier, date de 1978, qui mélange les deux histoires, celle de Marguerite Gautier et celle de Manon Lescaut et l’oeuvre est entrée au répertoire de l’Opéra de Paris en 2005. Le chorégraphe a volontairement évité la musique de Verdi et choisi Frédéric Chopin.

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

La mise en scène joue sur assez peu de décors créés ainsi que les costumes par Jürgen Rose , pour laisser la place belle aux artistes, ce qui est d’autant plus impressionnant. Certes ce n’est pas un des incontournables du ballet dans sa forme classique, mais un néophyte pourra comprendre et apprécier, ce qui est quand même le plus important.

La distribution est magnifique, l’ayant vu avec Léonore Baulac, Mathieu Ganio à qui le mot perfection semble coller au mieux, mais la distribution des rôles principaux change à chaque représentation :

MARGUERITE Eleonora Abbagnato ou Amandine Albisson ou Léonore Baulac ou Laura Hecquet

ARMAND DUVAL Stéphane Bullion ou Mathieu Ganio ou Audric Bezard ou Florian Magnenet

MANON Ludmila Pagliero ou Myriam Ould-Braham ou Eve Grinsztajn ou Sae Eun Park

DES GRIEUX Mathias Heymann ou Germain Louvet ou Audric Bezard ou Artus Raveau ou Fabien Revillion

PRUDENCE Muriel Zusperreguy ou Sabrina Mallem ou Séverine Westermann ou  Roxane Stojanov

GASTON RIEUX Paul Marque ou Axel Ibot ou Axel Magliano

Laissez-vous emporter par la musique de Frédéric Chopin, par la grâce du corps de ballet de l’Opéra de Paris, par la magie de la salle de l’Opéra Garnier. Rien de tel pour vous donner envie de revenir dans cette belle salle et applaudir comme il se doit les Etoiles, Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra de Paris.

photo : Svetlana_Loboff – Opera_national_de_Paris-

Représentations :

Mercredi 5 décembre 2018  – 19h30

Vendredi 7 décembre 2018  – 19h30

Samedi 8 décembre 2018  – 20h00

Lundi 10 décembre 2018  – 19h30

Mercredi 12 décembre 2018  – 19h30

Vendredi 14 décembre 2018  – 19h30

Samedi 15 décembre 2018  – 20h00

Dimanche 16 décembre 2018 – 20h00

Mardi  18 décembre 2018  – 19h30

Mercredi 19 décembre 2018  – 19h30

Vendredi 21 décembre 2018  – 19h30

Samedi 22 décembre 2018  – 14h30

Samedi 22 décembre 2018  – 20h00

Dimanche 23 décembre 2018 – 20h00

Mercredi 25 décembre 2018  – 19h30

Vendredi 27 décembre 2018  – 19h30

Mercredi 2 janvier 2019  – 19h30

Jeudi 3 janvier 2019  – 19h30

Durée du spectacle : environ 3h00, avec 2 entractes de 20 minutes

TARIFS

€150   €125   €95   €65   €30   €12

Excepté le samedi 8 décembre, le vendredi 14 décembre, le samedi 15 décembre, le vendredi 21 décembre, le samedi 22 décembre

€165   €138   €105   €72   €33   €12

 

INFORMATIONS/RÉSERVATIONS

par Internet : www.operadeparis.fr

par téléphone : 08 92 89 90 90 (0.35 € TTC/min hors coût éventuel selon opérateur depuis un poste fixe) ou au +33 1 71 25 24 23 depuis l’étranger, du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 13h (sauf jours fériés).

aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille, du lundi au samedi de 11h30 à 18h30 (sauf jours fériés) et une heure avant le début des représentations les dimanches et jours

fériés

entretien avec Eleonora Abbagnato:

 

Rating:

Casse Noisette, de Tchaïkovsky , dans une version toute nouvelle du ballet, par le Ballet National de Chine

Le Ballet National de Chine s’était déjà produit à Paris au Palais Garnier en 2009, puis au Chatelet en 2013, sous la direction artistique de Feng Ying et revient pour nous présenter une version toute neuve et inédite d’un des ballets les plus célèbres du répertoire : Casse Noisette, de Piotr IIyich Tchaïkovsky. Il y a nombre de représentations du Casse Noisette, dont les plus célèbres sont celle de Vassili Vainonen, ou de Rudolph Noureïev ou Barichnikov. Sans oublier la notoriété due à Walt Disney dans son Fantasia de 1940, où seuls des extraits furent mis à l’écran.

Sur la grande scène de la Seine Musicale, vous serez nombreux à vous émerveiller  avec ce ballet venu de Chine, avec l’orchestre Pasdeloup, avec 60 musiciens et plus de 70 danseurs et même 13 enfants de la Maîtrise des Hauts de Seine. Vous allez vous plonger avec délice dans la culture chinoise, tout en conservant l’idée originale de l’oeuvre, avec nombre d’éléments issus du folklore de Chine, comme les costumes, les peintures, les décors, les monstres et surtout les grues qui sont des oiseaux très populaire dans ce pays où ils ont la signification de longévité et sagesse.

Ceux qui ont vu le Casse Noisette dans une autre version seront peut-être surpris, mais tomberont vite sous le charme de cette troupe de grande classe, sous la direction de Feng Ying, qui est directrice et directrice artistique de ce corps de ballet. Impossible de vous citer tous les danseurs et danseuses, qui jouent tous en alternance, en voici toutefois quelques uns : Cao Shusi, Qiu Yunting, Wang Yo, Xy Yan, Ma Xiaodong, Run Ruichen, , Wu Sicong, Li Wentao…

Images populaires hautes en couleurs, décors de rêve, plus la présence de l’orchestre dans la fosse, tout ici est réuni pour passer un excellent moment

Casse Noisette, à la Seine Musicale, jusqu’au 4 Novembre : à 20h30 les mardi et vendredi avec matinées samedi à 16h00 et dimanche à 16h00

places de 25 à 95€

réservations : laseinemusicale.com

 

Vous êtes amateur d’Opéra ou fan de ballets? Malheureusement les billets ne sont pas toujours bon marché, et les places difficiles à trouver. C’est pourquoi depuis quelques années les 2 grands exploitants de salles offrent au public la possibilité de voir certains spectacles dans les salles de cinéma.

La saison 201/2019 est particulièrement riche dans les salles UGC avec une programmation de haut vol. Alain Duault grand spécialiste français de l’Opéra et le directeur actuel de l’Opéra de Paris, Mr Stéphane Lissner, ont peaufiné une programmation des plus intelligentes, dans un nombre conséquent de salles en France, et presque toutes les représentations sont doublées

En voici le programme quasi complet

JEUDIS 13 ET 20 SEPTEMBRE 2018, enregistré aux Arênes de Vérone : Nabucca de Verdi, DIRECTION MUSICALE :Daniel Oren   MISE EN SCÈNE ET COSTUMES :Arnaud Bernard

DISTRIBUTION
Nabucco : George Gagnidze
Ismaël : Rubens Pelizzari
Zaccaria : Rafał Siwek
Abigaille : Susanna Branchini
Fenena : Nino Surguladze
Grand prêtre de Belo : Nicolò Ceriani
Abdallo : Paolo Antognetti
Anna : Elena Borin
DURÉE DU SPECTACLE
(durée indicative)
2 H 37, dont 1 entracte de 20 min

REPRÉSENTATION À 19 H 30

 

 

JEUDI 4 OCTOBRE 2018 en direc de l’Opéra Bastille /LES HUGUENOTS de Giacomo Meyerbeer    DIRECTION MUSICALE : Michele Mariotti   MISE EN SCÈNE Andreas Kriegenburg

DISTRIBUTION
Marguerite de Valois : Diana Damrau
Raoul de Nangis : Bryan Hymel
Valentine : Ermonela Jaho
Urbain : Karine Deshayes
Marcel : Nicolas Testé
Le comte de Saint-Bris : Paul Gay
Une dame d’honneur, une jeune fille catholique, une bohémienne : Julie Robard-Gendre
Cossé, un étudiant catholique : François Rougier
Le Duc de Nevers : Florian Sempey

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
4 H 50, dont 2 entractes  et 5 actes

REPRESENTATION à 18H00

 

JEUDIS 11 ET 18 OCTOBRE 2018 : PALAIS DES FESTIVALS DE BADEN BADEN

LA FLÛTE ENCHANTÉE de Wolfgang Amadeus Mozart DIRECTION MUSICALE Sir Simon Rattle  MISE EN SCÈNE Robert Carsen

DISTRIBUTION
Tamino : Pavol Breslik
Pamina : Kate Royal
Sarastro : Dimitry Ivashchenko
La Reine de la Nuit : Ana Durlovski
Papageno : Michael Nagy
Papagena : Regula Mühlemann
Première dame : Annick Massis
Deuxième dame : Magdalena Kožená
Troisième dame : Nathalie Stutzmann
Narrateur : José van Dam
Monostatos : James Elliott
Prêtres : Andreas Schager, Jonathan Lemalu

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H 00, dont 1 entracte de 20 min  2 actes

REPRESENTATIONS à 19H30

Wolfgang Amadeus Mozart: Die Zauberfloete / Neuinszenierung am Festspielhaus Baden-Baden /

 

JEUDI 8 NOVEMBRE 2018 en direct du Palais Garnier

HOMMAGE À JEROME ROBBINS
Afternoon of a Faun,  A Suite of Dances,  Fancy Free,  Glass Pieces

REPRESENTATION à 20h00

 

JEUDIS 15 ET 22 NOVEMBRE 2018 :

LA TRAVIATA, Giuseppe Verdi, TEATRO REAL – MADRID, DIRECTION MUSICALE Renato Palumbo,  MISE EN SCÈNE : David McVicar

DISTRIBUTION
Violetta Valéry : Ermonela Jaho
Alfredo Germont : Francesco Demuro
Giorgio Germont : Juan Jesús Rodríguez
Flora Bervoix : Marifé Nogales
Annina : Marta Ubieta
Gastone : Albert Casais
Doctor Grenvil : Fernando Radó
Giuseppe : Alejandro González
Marqués d’Obigny : Damián del Castillo
Barón Duphol : César San Martin

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 35, dont 1 entracte de 20 min

REPRESENTATIONS à 19h30

Visuel La Traviata(c)Javier del Real Teatro Real

 

JEUDIS 6 ET 20 DÉCEMBRE 2018

LES CONTES D’HOFFMANN de Jacques Offenbach, DIRECTION MUSICALE Evelino Pidò  MISE EN SCÈNE John Schlesinger

DISTRIBUTION
Hoffmann : Vittorio Grigolo
Lindorf /Coppélius /Dappertutto/
Miracle : Thomas Hampson
Olympia : Sofia Fomina
Giulietta : Christine Rice
Antonia : Sonya Yoncheva
Nicklausse : Kate Lindsey
Spalanzani : Christophe Mortagne
Crespel : Eric Halfvarson

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H 10, dont 1 entracte de 20 min
1 prologue, 3 actes, 1 épilogue

REPRESENTATIONS à 19h30

 

 

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2018 en direct de l’Opéra Bastille

SIMON BOCCANEGRA de Giuseppe Verdi, DIRECTION MUSICALE Fabio Luisi, MISE EN SCÈNE de Calixto Bieito

DISTRIBUTION
Simon Boccanegra : Ludovic Tézier
Jacopo Fiesco : Mika Kares
Maria Boccanegra (Amelia Grimaldi) : Maria Agresta
Gabriele Adorno : Francesco Demuro
Paolo Albani : Nicola Alaimo
Pietro : Mikhail Timoshenko
Un capitano dei balestrieri : Cyrille Lovighi
Un’ancella di Amelia : Virginia Leva-Poncet

DURÉE
DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 50, dont 1 entracte 1 prologue et 3 actes

REPRESENTATION à 19h30

 

JEUDIS 17 ET 24 JANVIER 2019

CARMEN de Georges Bizet   DIRECTION MUSICALE Sir Mark Elder    MISE EN SCÈNE  Calixto Bieito

DISTRIBUTION
Carmen : Elīna Garanča
Don José : Roberto Alagna
Micaëla : Maria Agresta
Escamillo : Ildar Abdrazakov
Frasquita : Vannina Santoni
Mercédès : Antoinette Dennefeld
Le Dancaïre : Boris Grappe
Le Remendado : François Rougier
Zuniga : François Lis
Moralès : Jean-Luc Ballestra
Lillas Pastias : Alain Azéro

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H00, dont 1 entracte 4 actes

REPRESENTATIONS à 19h30

 

JEUDIS 7 ET 14 FÉVRIER 2019

EUGENE ONEGUINE de Piotr Ilitch Tchaïkovski , DIRECTION MUSICALE   Omer Meir Wellber,   MISE EN SCÈNE  Mariusz Trelińsk

DISTRIBUTION
Larina : Helene Schneiderman
Tatiana : Kristine Opolais
Olga : Lena Belkina
Filipéna : Margarita Nekrasova
Eugène Onéguine : Artur Ruciński
Lenski : Dmitri Korchak
Prince Gremin : Günther Groissböck

 

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 45, dont 1 entracte de 20 min

REPRESENTATIONS à 19h30

Eugene Onegin_DSF7192 (c) Tato Baeza_Palau de les Arts Reina Sofia

 

 

JEUDI 21 FÉVRIER 2019

En direct de l’Opéra Bastille: LE LAC DES CYGNES /  Rudolf Noureev

MUSIQUE Piotr Ilitch Tchaïkovski    DIRECTION MUSICALE   Valery Ovsyanikov    CHORÉGRAPHIE  Rudolf Noureev  d’après Marius Petipa, Lev Ivanov

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 35, dont 1 entracte

REPRÉSENTATION À 19 H 30

 

 

JEUDIS 7 ET 14 MARS 2019

ROYAL OPERA HOUSE – LONDRES    :   OTELLO Giuseppe Verdi,  DIRECTION MUSICALE Antonio Pappano,  MISE EN SCÈNE Keith Warner

DISTRIBUTION
Montano : Simon Shibambu
Cassio : Frédéric Antoun
Iago : Marco Vratogna
Roderigo : Thomas Atkins
Otello : Jonas Kaufmann
Desdemona : Maria Agresta
Emilia : Kai Rüütel
Un hérault : Thomas Barnard
Lodovico : In Sung Sim

 

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H 10, dont 1 entracte de 20 min 4 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

JONAS KAUFMANN AS OTELLO, MARCO VRATOGNA AS IAGO, MARIA AGRESTA AS DESDEMONA (C) ROH. PHOTO BY CATHERINE ASHMORE

 

 

JEUDIS 21 ET 28 MARS 2019

DEUTSCHE OPER BERLIN , JENUFA de Leoš Janáček, DIRECTION MUSICALE Donald Runnicles,  MISE EN SCÈNE Christof Loy

DISTRIBUTION
Grand-mère Starenka Buryjovka :
Hanna Schwarz
Laca Klemeň : Will Hartmann
Števa Buryja : Ladislav Elgr
Kostelnička Buryjovka : Jennifer Larmore
Jenůfa : Michaela Kaune
Contremaître : Simon Pauly
Le maire : Stephen Bronk
L’épouse du maire : Nadine Secunde
Karolka : Martina Welschenbach

 

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 40, dont 1 entracte de 20 min 3 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

Jenufa_148_(c) MonikaRittershaus

 

JEUDIS 4 ET 11 AVRIL 2019 ROYAL OPERA HOUSE – LONDRES

MADAMA BUTTERFLY de Giacomo Puccini   ,  DIRECTION MUSICALE Antonio Pappano   MISE EN SCÈNE   Moshe Leiser et Patrice Caurier

DISTRIBUTION
B.F. Pinkerton : Marcelo Puente
Goro : Carlo Bosi
Suzuki : Elizabeth Deshong
Sharpless : Scott Hendricks
Cio-Cio-San (Madama Butterfly) : Ermonela Jaho

 

DURÉE DU SPECTACLE durée indicative)
3 H 10, dont 1 entracte de 20 min 3 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

Madama Butterfly_ROH Covent Garden,    Conductor; Antonio Pappano,

 

MARDI 16 AVRIL 2019  en direct de l’Opéra Bastille

LADY MACBETH DE MZENSK de Dmitri Chostakovitch, DIRECTION MUSICALE Ingo Metzmacher,  MISE EN SCÈNE Krzysztof Warlikowski

DISTRIBUTION
Boris Timofeevich Ismailov : Dmitry Ulyanov
Zinovy Borisovich Ismailov : John Daszak
Katerina Lvovna Ismailova : Aušrinė Stundytė
Serguei : Pavel Černoch
Aksinya : Sofija Petrović
Le balourd miteux : Wolfgang Ablinger-Sperrhacke
Sonietka : Oksana Volkova
Un maître d’école : Andrei Popov
Un pope, un gardien : Krzysztof Bączyk
La bagnarde : Veta Pilipenko
Le chef de la police, le vieux bagnard : Alexander Tsymbalyuk
Un officier : Sava Vemic
Le régisseur : Florent Mbia
Le portier : Julien Joguet
Les contremaîtres : Hyun-jong Roh, Paolo Bondi, Antonel Boldan
Le meunier : Jian-hong Zhao
Le cocher : John Bernard
Le policier : Pierpaolo Palloni
Un invité ivre : Fernando Velasquez

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H 30, dont 1 entracte 4 actes et 9 tableaux

REPRÉSENTATION À 19 H 30

 

 

JEUDIS 25 AVRIL ET 9 MAI 2019    Opéra Bastille

CENDRILLON Rudolf Noureev, MUSIQUE Sergueï Prokofiev ADAPTATION, CHORÉGRAPHIE, MISE EN SCÈNE Rudolf Noureev

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 50, dont 2 entractes de 20 min 3 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

 

JEUDIS 16 ET 23 MAI 2019  ROYAL OPERA HOUSE – LONDRES

NORMA Vincenzo Bellini, DIRECTION MUSICALE Antonio Pappano MISE EN SCÈNE Àlex Ollé

DISTRIBUTION
Oroveso : Brindley Sherratt
Pollione : Joseph Calleja
Flavio : David Junghoon Kim
Norma : Sonya Yoncheva
Adalgisa : Sonia Ganassi
Clotilde : Vlada Borovko
Les enfants de Norma : Niamh Worrell, Matteo Di Lorenzo

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H 25, dont 1 entracte de 20 min 2 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

NORMA_ROH,

 

JEUDIS 6 ET 13 JUIN 2019  ZURICH OPERA HOUSE

I CAPULETI E I MONTECCHI  Vincenzo Bellini, DIRECTION MUSICALE Fabio Luisi  MISE EN SCÈNE Christof Loy

DISTRIBUTION
Capellio : Alexei Botnarciuc
Juliette : Olga Kulchynska
Romeo : Joyce DiDonato
Tebaldo : Benjamin Bernheim
Lorenzo : Roberto Lorenzi
Le compagnon : Gieorgij Puchalski

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
2 H 45, dont 1 entracte de 20 min 2 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

Capuleti_Zurich_(c) Accenus Music, Monika Rittershaus

 

 

VENDREDI 21 JUIN 2019   en direct du Palais Garnier

 

DON GIOVANNI Wolfgang Amadeus Mozart, DIRECTION MUSICALE  Philippe Jordan   MISE EN SCÈNE   Ivo Van Hove

DISTRIBUTION
Don Giovanni :
Étienne Dupuis
Il Commendatore :
Ain Anger
Donna Anna :
Jacquelyn Wagner
Don Ottavio :
Stanislas de Barbeyrac
Donna Elvira : Nicole Car
Leporello : Philippe Sly
Masetto :
Mikhail Timoshenko
Zerlina : Elsa Dreisig

DURÉE DU SPECTACLE (durée indicative)
3 H 40, dont 1 entracte 2 actes

REPRÉSENTATION À 19 H 30

 

Liste des salles où vous pourrez vivre : VIVA L’OPERA :à Paris:

UGC NORMANDIE

UGC MONTPARNASSE

UGC GOBELINS*

UGC CINÉ CITÉ PARIS 19

UGC DANTON

UGC CINÉ CITÉ BERCY

Banlieue Paris :

UGC CINÉ CITÉ LA DÉFENSE

UGC ROXANE (VERSAILLES)

UGC MAJESTIC MEAUX

UGC CINÉ CITÉ CRÉTEIL

UGC CINÉ CITÉ ROSNY

UGC CINÉ CITÉ CERGY LE HAUT

UGC VÉLIZY

UGC ENGHIEN

UGC CINÉ CITÉ NOISY

UGC CINÉ CITÉ O’PARINOR

 

Province :

UGC CINÉ CITÉ SQY OUEST

UGC TOULOUSE

UGC CINÉ CITÉ ATLANTIS

UGC CINÉ CITÉ BORDEAUX

UGC CINÉ CITÉ LUDRE

S UGC CINÉ CITÉ INTERNATIONALE (LYON)

UGC CINÉ CITÉ STRASBOURG

UGC CINÉ CITÉ LILLE

UGC CINÉ CITÉ MONDEVILLE

UGC CINÉ CITÉ CONFLUENCE (LYON)

UGC NANCY SAINT-JEAN

UGC CINÉ CITÉ VILLENEUVE D’ASCQ

UGC TALENCE

 

Rating:

Pour son grand retour en 2018, OHLALA revient plus fort que jamais.

Trois mois de casting ont été nécessaires pour trouver les artistes les plus talentueux de chaque pays. Ohlala 2018 vous proposera de nouveaux numéros encore plus sexy et impressionnants que les années précédentes.  Afin de proposer une version plus grandiose encore, la nouvelle équipe de production a décidé de se produire dans un nouveau théâtre : l’Alhambra à Paris. La troupe est composée de 9 danseurs professionnels Français, de contorsionnistes, d’un équilibriste, d’un numéro de strap aérien, d’un comique, d’un numéro de roller skates, d’un numéro de corde, et d’acrobates. En tout 24 artistes de nationalités différentes (Français, Russes, Espagnols, Italiens, Géorgiens …), un orchestre live de 4 musiciens et la très belle (et bonne) chanteuse : Aurore Delplace.

 

Ce spectacle mélange avec bonheur la danse, les numéros de Cirque que Le Lido, Le Moulin Rouge ou Le Cirque du Soleil peuvent apprécier à leur juste valeur.

La nouvelle chorégraphe, Inès Vandamme,  connaît bien le spectacle, comme elle  le confie au micro de Guy Courthéoux

Ohlala, c’est au Théâtre Alhambra proche de la place de la République:

Durée du spectacle : environ 120 mns

les Jeudis/Vendredis/Samedis à 20h30 jusqu’au 30 Septembre
Les dimanches à 17h00

Quelques photos lors de votre arrivée dans la salle

  photos : @ Guy Courthéoux

 

OFFRE DE LANCEMENT
POUR TOUTE PLACE ACHETÉE AVANT LE 30 JUILLET 2018

– Carré Or : 35€ au lieu de 45 €
– 1ère Cat. : 29€ au lieu de 38 €
– 2ème Cat. : 22€ au lieu de 27 €Ouverture des portes une heure avant le début du spectaclehttps://youtu.be/T_SHmIXg9LU

 

C’est la 14ème édition des ETES DE LA DANSE avec 2 superbes programmes, du 25 Juin au 7 Juillet à la Seine Musicale

Du 25 au 30 juin 2018, Hommage à Jerome Robbins à l’occasion du centenaire de sa naissance avec 5 compagnies internationales avec une programmation inédite: NewYork City Ballet, Joffrey Ballet, Miami City Ballet, Perm Opera Ballet et Pacific Northwest Ballet (pour la première fois en France). 2 programmes, 8 représentations.

Jerome Robbins

Du 3 au 7 juillet 2018, Pacific Northwest Ballet de Seattle avec 8 chorégraphes contemporains : Alejandro Cerrudo, Ulysses Dove , William Forsythe , JessicaLang , Benjamin Millepied , Crystal Pite, Twyla Tharpet Christopher Wheeldon . 2 programmes, 6 représentations.
Les représentations seront accompagnées par l’Orchestre Prométhée.

Pou la 14ème édition du festival la célébration du 100 ème anniversaire de la naissance de Jerome  Robbins s’imposait comme une évidence. Ce merveilleux chorégraphe conjuguait  sensibilité à fleur de  peau avec un perfectionnisme sans concession jusque dans le plus petit détail, autant pour la création des  chorégraphies  de ses  ballets que pour leurs accompagnements musicaux, jusqu’à l’entrée sur scène des  danseurs. Pour cet Hommage à Jerome Robbins, Les Étés de la Danse est le seul festival au monde à présenter en  une semaine 5 compagnies  prestigieuses,  ayant à  leur répertoire des ballets de ce  chorégraphe génial. Un choix qui fût difficile à faire,  mais qui vous donnera l’occasion unique de voir huit  différents ballets créés par Jerome Robbins et dansés par, au total, plus de 150 grands danseurs des États Unis et de Russie.

 

HOMMAGE À JEROME ROBBINS
PROGRAMME 1

Avec les étoiles, solistes et corps de ballet des compagnies accompagnées par l’Orchestre Prométhée
Dances at a Gathering par le New York City Ballet

Durée : 60 minutes  Distribution : 10 danseuses et danseurs

Dances at a Gathering
New York City Ballet
Choreography by Jerome Robbins
Credit Photo: Paul Kolnik

Dances at a Gathering
New York City Ballet
Choreography by Jerome Robbins
Credit Photo: Paul Kolnik

Interplay par le Joffrey Ballet

Durée: 17 minutes  Distribution: 8 danseuses et danseurs

Joffrey Ballet-Interplay-
Photo by Herbert Migdoll

Joffrey Ballet-Interplay-
Photo by Herbert Migdoll

A suite of Dances par le New York City Ballet

Durée : 14 minutes Distribution : Solo

Glass Pieces par le Joffrey Ballet

Durée : 26 minutes Distribution : 42 danseuses et danseurs

GlassPieces-Joffrey Ballet-Company Dancers-Photo © Cheryl Mann

GlassPieces-Joffrey Ballet-Company Dancers- Photo © Cheryl Mann

Lundi 25 Juin; Mardi 26 Juin, Mercredi 27 Juin–20h00, ainsi que Mercredi 27 à 14h30

. Durée : 2h30 avec entracte et pauses

 

HOMMAGE À JEROME ROBBINS
PROGRAMME 2

Avec les étoiles, solistes et corps de ballet des compagnies accompagnées par l’Orchestre Prométhée

In the Night par le Miami City Ballet

Durée : 21 minutes Distribution : 6 danseuses et danseurs

Miami City Ballet-In The Night-
Photo by Kyl

Opus 19/The Dreamer par le Pacific Northwest Ballet

Durée : 24 minutes Distribution : 14 danceuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Opus 19
Photo by Angela Sterling

PacificNorthwest Ballet-Opus19–Photo by Angela Sterling

Other Dances par le Miami City Ballet

Durée : 17 minutes Distribution : duo

OtherDances Miami City Ballet
-Photo © Alexander Iziliaev

OtherDances Miami City Ballet-
Photo © Alexander Iziliaev

The Four Seasons par le Perm Opera Ballet

Durée : 40 minutes Distribution : 50 danseuses et danseurs

Jeudi 28 Juin, Vendredi 29 Juin–20h00,  Samedi 30 Juin –14h30,–20h00.

Durée: 2h15 avec entracte et pauses

 

PACIFIC NORTHWEST BALLET
PROGRAMME 1

Tide Harmonic chorégraphié par Christopher Wheeldon

Durée : 21 minutes Distribution : 8 danseuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Tide Harmonic-
Photo by Angela Sterling.jpg

Pacific Northwest Ballet-Tide Harmonic
Photo by Angela Sterling

Red Angels chorégraphié par Ulysses Dove

Durée : 13 minutes Distribution : 4 danseuses et danseurs

RedAngels-PNB-Lesley Rausch_Lucien Postlewaite
-Photo © Angela Sterling

Little Mortal Jump chorégraphié par Alejandro Cerrudo

Durée : 26 minutes Distribution : 11 danseuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Little mortal jump
Photo by Angela Sterling

Emergence chorégraphié par Crystal Pite

Durée : 30 minutes Distribution : 38 danseuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Emergence-
Photo by Angela Sterling

Pacific Northwest Ballet-Emergence-
Photo by Angela Sterling

Pacific Northwest Ballet-Emergence-
Photo by Angela Sterling

Mardi 03 Juillet–20h00,  Vendredi 06 Juillet –20h00,  Samedi 07 juillet –14h30,

Durée:  2h00 avec entracte et pauses

 

PACIFIC NORTHWEST BALLET

PROGRAMME 2

Her Door to the Sky chorégraphié par Jessica Lang

Durée : 21 minutes Distribution : 10 danseuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Her door to the sky
Photo by Angela Sterling

Pacific Northwest Ballet-Her door to the sky
Photo by Angela Sterling

Pacific Northwest Ballet-Her door to the sky
Photo by Angela Sterling

Slingerland Duet chorégraphié par William Forsythe

Durée : 8 minutes Distribution : duo

SlingerlandDuet-PNB-Miles Pertl–Photo © Lindsay Thomas

Appassionata chorégraphié par Benjamin Millepied

Durée : 32 minutes Distribution : 6 danseuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Appassionata
Photo by Angela Sterling

Pacific Northwest Ballet-Appassionata
Photo by Angela Sterling

Waiting at the Station chorégraphié par Twyla Tharp

Durée : 33 minutes Distribution : 21 danseuses et danseurs

Pacific Northwest Ballet-Waiting At The Station
Photo by Angela Sterling.jpg

Mercredi 04 Juillet– Jeudi 05 Juillet ,  Samedi 07 juillet –20h00,

Durée : 2h10 avec entracte et pauses

 

Pour toutes les représentations : Prix des places de  28 à 120 €

Réservations : laseinemusicale.com

 

Compagnie phare de la scène contemporaine israélienne, le Kibbutz Contemporary Dance Company (KCDC) est créée en 1973 par Yehudit Arnon (1926-2013) rescapée des camps de la mort.  Voilà une des oeuvres les plus symboliques qui sera présentée à Paris.

Rami Be’er y parle, à travers la danse, de l’amour de ses parents qui ont survécu à l’Holocauste, et du patrimoine culturel européen qu’ils lui ont transmis. Là, dans «les cavernes de la danse», il réveille des fragments de souvenirs de sa vie et de la culture qu’il a reçus de ses parents. Sur une scène partiellement éclairée par un lustre accroché au centre, il crée un univers sombre où on croit entendre des battements de coeur. Cette création met  en évidence le patrimoine architectural du père de Rami, l’un des architectes éminents ayant créé le concept du kibboutz au milieu des années 50, construit autour de l’idée d’une vie communautaire et d’égalité au sein d’une société unie et homogène. Rami Be’er présente une œuvre d’une grande force, un requiem à la fois abstrait, intemporel et universel tout en tissant des liens d’une grande finesse autour de sa propre histoire, de son intimité, de l’amour pour ses parents ainsi que du sentiment profond lié à leur perte.

Photo Eyal Hirsch

Photo Eyal Hirsch

Photo Eyal Hirsch

Rami Be’er, directeur artistique du Kibbutz Contemporary Dance Company (KCDC), est né au kibboutz Ga’aton en Israël, au sein d’une famille de musiciens. Il commence à jouer du violoncelle et entreprend aussi des études de danse avec Yehudit Arnon. Il rejoint la compagnie en tant que danseur et chorégraphe en 1980 et en prend la direction artistique en 1996. Il y crée plus de 50 chorégraphies, comprenant des œuvres devenues très populaires, dédiées aux enfants. Il reçoit également des prix en Israël et à l’étranger où ses créations sont unanimement acclamées et lui donnent une reconnaissance internationale.
De nombreuses scènes internationales font appel à lui dont Gratz Opera Ballet (Autriche), Batsheva Compagnie de Danse (Israël), Ballet National Hongrois, New Danish Dance Theatre (Danemark), Staatsballett Berlin (Allemagne), Ballet national de Reykjavik (Islande), Tanzcompagnie Oldenburg (Allemagne), Ballett Basel (Suisse), Ballet de l’Opéra de Poznan (Pologne), Ballet National Ballet Theatre de Brno (République Tchèque) parmi bien d’autres.
C’est un créateur complet car il conçoit également les décors, les lumières et parfois les costumes, Rami Be’er utilise un  mélange bien dosé entre le fond, la forme et l’esthétique. Son travail montre un voyage intérieur où chacun peut s’identifier. Il y offre une vision très personnelle sur le monde , laissant cependant toujours au public sa part d’interprétation. Pour lui, la danse est « une unité « , un langage universel qui relie individus, religions et cultures.

C’est au Théâtre de Paris, dirigé de main de maîtres par Richard Caillat et Stéphane Hillel que vous pourrez applaudir ce spectacle unique.

REPRÉSENTATIONS :

13, 14, 15 juin à 21h

16 juin à 15h et 21h

17 juin à 16h

RÉSERVATIONS :

01.48.74.25.37

www.theatredeparis.com

PRIX DES PLACES:

60€ (Carré Or), 45€, 35€, 25€, 15€

et une intro en anglais sur Mother’s milk: