Archives

All posts for the month septembre, 2017

Rating:

Grease, c’est vraiment le top du top, c’est à Mogador, et à mon avis pour longtemps.

Des comédies musicales, des musicals, des adaptations des musicals de Broadway ou de Londres, en français, en anglais, j’en ai vu des dizaines, plus ou moins réussis, mais là c’est le Top!

Grease entre immédiatement dans le top 5 des meilleurs spectacles montés à Paris, de part une mise en scène vraiment efficace, des voix toutes aussi puissantes, fortes, justes, et ce des premiers rôles  comme Alexis Loizon ( Danny), Alyzée Lalande (Sandy), Yanis Si Ah (Kenikie), Céline Groussard (Miss Lynch), Alexandre Faitrouni (Eugéne), jusq’aux rôles moins connus, mais tout aussi importants pour le spectacle, comme Emmanuelle N’Zuzi (Rizzo), Sarah Manesse (Marty),  et tous les autres que je cite dans le désordre: Luna Chiqueville, Davis Sollazzo, Véronique Hatat, Astou Malva Gueye, Jérémy Petit, Florie Sourice, Doryan Ben… La présence sur scène d’un orchestre, sous la direction de Dominique Trottein, redonne du tonus à l’histoire, c’est la première fois qu’un orchestre se retrouve sur la scène de Mogador et c’est une réussite, avec des cuivres qui font revivre les années Grease. Qui ne se souvient de tubes comme Summernight, Tell Me more, Grease Lighning, You’re the one that I want?

Impossible de passer sous silence la mise en scène de Martin Michel qui a réussi le pari  avec Grease de redonner une nouvelle vie au musical créé par Jim Jacobs et Warren Casey. de superbes costumes, une adaptation fidèle grâce à Nicolas Engel, des décors flashy, bref tout a été mis en oeuvre pour que la ré-ouverture de Mogador soit un succès. La salle debout, chantant les titres les plus célèbres, la magie du spectacle a opéré, et la soirée fut des plus belles.

 

Photos lors des rappels @Guy Courthéoux /onsortoupas.fr

Grease c’est à Mogador du mardi au samedi à 20.00 précises avec matinées samedi et dimanche à 15.00.

Les tarifs varient en fonction des dates et horaires de 25 à 75€ .

 

 

Rating:

Les enfants vont être aux anges, voilà un joli film qui leur est totalement destiné!

Pour une fois on ne parlera pas des petites têtes blondes vu que le jeune héros est un petit rouquin au charmant minois. Le Petit Spirou (Sacha Pinault) est issu d’une famille où tout le monde est GROOM de père en fils, mère comprise. Donc son avenir professionnel est d’ores et déjà assuré, il sera Groom, et pour cela on va aller chez un tailleur lui couper son costume sur mesure, ce qui fera la fierté de son grand père ( Pierre Richard) et de sa mère (Natacha Régnier). Quant à Spirou, il a bien d’autres préoccupations, , garder ses amis qu’il perdra s’il va à l’école de groom, et faire les yeux doux à celle qui est déjà l’élue de son coeur.

Ajoutons au tableau : un prof de sport déjanté (François Damiens), un curé un peu trop porté sur ACDC (Philippe Katerine), une voyante peu orthodoxe (Armelle) et une jolie prof (Gwendolyn Gourvenec), et vous verrez une adaptation réussie des aventures de Spirou. Surtout que l’imagination de Spirou dans le film de Nicolas Bary est sans limite. Il veut faire le tour du monde pour les yeux de sa belle, et ils vont monter dans un engin ‘trop cool’, et avec l’aide de ses potes, vont faire un voyage extraordinaire.

Ce qui est agréable dans ce film c’est que l’humour est omniprésent, que toues les personnages sont fantasques, loufoques, attendrissants. Les méchants ne sont pas vraiment des méchants, et cela permet aux acteurs d’en faire des tonnes, plus particulièrement Pierre Richard, François Damiens, Philippe Katerine et Armelle. C’est un peu comme un joli dessert, les anciens apprécieront les clins d’oeil, les plus jeunes vont avoir envie de construire leur vélo de voyage et tout se monde sera d’accord pour dire qu’ils ont passé un bon moment au cinéma!

le film annonce:

 

Rating:

Une comédie menée à fond de train par d’excellents comédiens, un succès assuré au Théâtre de Paris

La nouvelle, c’est la nouvelle future mariée d’un veuf, Simon (Richard Berry), qui a invité ses deux fils Cyril et Axel (Rudy Milstein et Félicien Juttner) à un déjeuner dans leur maison familiale pour leur présenter La Nouvelle , Mado (Mathilde Seigner). Cyril est marié, sa femme Fanny (Héloïse Martin) enceinte jusqu’aux dents. Il semblerait que le fait que Mado ait 20 ans de moins que Simon crée des problèmes existentiels  à Axel, peut-être moins à Cyril. Mais il est certain que ce qui devait être une bonne fête de famille autour d’une ratatouille, vire au cauchemar.

Eric Assous nous régale de bons mots que Richard Berry met en scène avec une maestria plus qu’efficace. Le public rit de bout en bout, les répliques fusent, ne nous laissant aucun répit. Tous les comédiens méritent des louanges, qui n’ont pas peur d’en faire beaucoup, et tant mieux pour nous. La crise familiale,  au centre de l’histoire avec certains rebondissements quasi attendus font que l’on passe une excellente soirée. Les deux directeurs du Théâtre de Paris, Stéphane Hillel et Richard Caillat ne se trompent pas sur la programmation, qui enchaînent succès après succès depuis de nombreuses saisons et personne ne songera à s’en plaindre. Il me faut saluer à nouveau la prestation de Rudy Milstein, que j’avais déjà vu de nombreuses fois sur scène, et qui est totalement dans le ton, qui prouve que c’est un grand comédien! Quand on sort au théâtre qu’on voit de bons comédiens, dans une comédie qui fonctionne parfaitement, on est certain de ne pas se tromper! Les décors sont soignés, qui nous font penser à une belle maison de campagne dans le sud de la France , qui sont l’oeuvre de Philippe Chiffre.

TOUTES LES PHOTOS : @ Celine-Nieszawer

la bande annonce :

 

La Nouvelle, au Théâtre de Paris :

Représentation :

  • Du mardi au samedi à 20h30
  • Les samedis à 17h00
  • Les dimanches à 15h30
  • Prix des places : de 28 à 78 € selon les jours
  • Réservations : 01 48 74 25 37

Un seul en scène, seul avec deux batteries, Axel Auriant-Blot réalise une véritable performance, comme vous avez pu le lire dans l’article : (http://www.onsortoupas.fr/une-vie-sur-mesure-la-piece-de-cedric-chapuis-avec-axel-auriant-blot-comedienbatteur-fabuleux-cest-au-theatre-tristan-bernard/)

Cela méritait une rencontre avec ce jeune acteur/batteur. Voici l’entretien en intégralité!

Entretien réalisé par Guy Courthéoux en exclusivité pour onsortoupas.fr

Tous droits réservés

Représentations jusqu’au 30 Septembre à 21.00 et après le 7 Octobre ce sera à 19h00

du mercredi au samedi

places de 16 à 27€

Réservations au  01 45 22 08 40.

Rating:

Efficace, bien rythmé , de bons acteurs, que demander de plus?

Mich Rapp ( Dylan O’Brien) est une nouvelle recrue pour l’élite du contre espionnage américain, dirigée depuis longtemps par Stan Hurley ( Michael Keaton, un des plus hauts gradés de la CIA. Une vague de terrorisme va submerger le Monde, et les hommes vont tenter de s’attaquer à Ghost, un individu insaisissable et extrêmement dangereux dont le but est simple : déclencher une guerre nucléaire qui a toutes les chances de détruire notre monde. Le film est tiré d’une sage de Vince Flynn aujourd’hui disparu, et qui met à l’honneur un héros de l’ombre, Mitch Rapp, qui va canaliser son énergie contre les meurtriers les plus coriaces. La mission est de retrouver , c’est rien, juste 15 kilos de plutonium qui ont été volés.. La mise en scène de Michael Cuesta est particulièrement efficace qui fait se rejoindre deux générations d’acteur, un presque vétéran Michael Keaton et un jeune héros, Dylan O’Brien  que les jeunes connaissent bien pour avoir incarné Thomas dans la sage : Le Labyrinthe. . Bien entendu ils ne sont pas seuls à l’écran, avec autour d’eux de nombreux seconds rôles, ennemis ou alliés, avec entre autres la directrice de la CIA interprétée par Saana Lathan. Comme tous les bons films d’espionnage et action, on voyage, des Etats Unis en Europe, et au Moyen Orient, avec un tournage aux Etats Unis, mais aussi en Thaïlande, à Malte, en Italie, en Angleterre entre autres.

Dylan O’Brien.

On rêve, on se bat, on combat, on lutte contre le terrorisme, tout cela avec brio, ce qui fait qu’on reste cloué à notre fauteuil du début à la fin. Cet American Assassin est un blockbuster de fin d’été qui possède la qualité essentielle, nous intéresser de bout en bout!

le film annonce :

 

 

Rating:

Un très beau film sur l’univers des ROMS en Italie, que Monsieur Martin Scorcese aime beaucoup et a soutenu!

Pio a 14 ans et veut grandir vite, trop vite. Comme son grand frère Cosimo, il boit,et fume et apprend l’art des petites arnaques de la rue. Alors le jour où Cosimo n’est plus en mesure de veiller sur la famille, Pio va devoir prendre sa place. Mais ce rôle trop grand pour lui va vite le dépasser et le mettre face à un choix impossible.

C’est une véritable voyage en terre inconnue, et pourtant cela se situe dans le sud de l’Italie, dans des sortes de bidonvilles avec des Roms, qui vivent de divers larcins plus ou moins dangereux. Dans ce monde où les gamins fument à l’âge de 5/6 ans, on se sent vraiment dépaysé.

Les acteurs dirigés par JONAS CARPIGNANO sont en fait des membres d’une même famille. Le jeune Pio en est à son second long métrage avec ce réalisateur et il est criant de vérité. On l’admire, on frémit pour lui, on regrette ses choix, on comprend ses faits et gestes pour aider sa famille dans le désarroi alors que son frère aîné est dans l’impossibilité de les aider.

Ce film est un OVNI dans le domaine cinématographique, qui se situe au juste milieu entre le reportage, documentaire et la pure fiction. Toute la famille est incroyable de justesse, et plus particulièrement les plus âgés. Voilà un film qui m’a emporté de bout en bout, sans le côté voyeuriste auquel on peut s’attendre avec ce genre de sujet.

Certes ne film ne sort pas dans un énorme circuit, mais s’il passe dans votre ville ou votre quartier, vous verrez que vous ne serez pas déçu!

 

le film annonce :

 

 

Rating:

Quand on me dit : théâtre à la Michodière, je sais que je vais passer une bonne soirée, et c’est bien le cas avec ce Tant qu’il y a de l’amour!!

Jean (Patrick Chesnais) est toujours amoureux de sa femme Marie (Marie-Anne Chazel), avec qui il vit depuis 30 ans, mais il est aussi amoureux de sa jeune maîtresse Inès (Valérie Bègue) qui a de bien belles fesses (c’est lui qui le dit). Mais Marie , elle aussi est amoureuse, d’un pharmacien veuf, Paul (Laurent Gamelon), avec qui elle passe de très bons moments. Mais elle ne veut plus de cette situation, et va demander au pharmacien de lui concocter un poison pour se débarrasser de ce mari encombrant. L’amant ne peut que s’exécuter.  Mais le poison n’est pas suffisant et Jean se réveille en pleine forme…..Il faut tout recommencer.

Les comédiens se déchaînent totalement sur scène, les rires fusent de partout, et cela par la magie du théâtre, la malice de la  mise en scène d’Anne Bourgeois avec des décors mobiles signés Edouard Laug, qui permettent de montrer plusieurs endroits où se situe l’action. J’ai beaucoup ri, et je peux vous assurer que je n’étais pas le seul, la salle était pliée de rires. En plus je me dois de saluer la performance de Marie-Anne Chazel qui s’était cassé le pied la veille et qui a quand même joué, ce qui est quand même admirable. Mais chacun des protagonistes mérite tout autant un concert de louanges. On assiste à une performance, et on se demande comment Patrick Chesnais réussit à boire autant, que ce soit un liquide qui a l’apparence de l’alcool, ou un autre coloré en bleu. Ce sont ces petits détails qui font les grands, sans oublier Laurent Gamelon qui est admirable lorsqu’il passe du calme à la tempête. Vous l’avez compris, j’ai passé une excellente soirée, et vous pourrez en faire autant si vous prenez vos places pour le théâtre de la Michodière. Bob Martet a écrit une pièce qui va faire les belles soirées parisiennes.

Toutes les photos: @William LET

TANT QU’IL Y A DE L’AMOUR, c’est au Théâtre de la Michodière du mardi au samedi à 20h30
Matinées le samedi à 16h30
Matinées le dimanche à 15h30

Places de : 18 à 70€ selon les jours et horaires

bande annonce :

 

 

 

Rating:

Discussions entre père et fils, confidences sur la fidélité, de bonnes occasions de rire au théâtre!

Georges , le père, (Alain Doutey) reçoit les confidences de son fils (Arthur Fenwick) sur ses infidélités envers sa femme (Claudia Dimier). Mais la mère (Marie-Christine Barrault) sent bien que quelque chose cloche dans le comportement de son mari et de son fils, et va réunir la famille sous un prétexte quelconque pour en voir le coeur net. Et c’est lors de cette soirée où bien des choses vont être dites, des confidences, des révélations. L’auteur, Joe Di Pietro, adapté pour la France par Eric-Emmanuel Schmitt, nous entraîne dans un véritable tourbillon, mis en scène avec superbe par Jean-Luc Moreau . Les comédiens se donnent à fond et la salle suit, ravie, le quatuor qui déballe ses secrets sur la scène.

photo  Fabienne Rappeneau.

Le théâtre Rive Gauche nous a maintes fois prouvé qu’il savait choisir ses pièces, sérieuses, ou moins sérieuses comme c’est le cas dans cette comédie légère, mais qui n’est pas du boulevard. On passe une très bonne soirée avec ces comédiens, ce texte bien écrit, alors que le spectacle a triomphé à Broadway. Nul doute que Paris va marcher dans les traces de ce triomphe bien mérité.

photo Fabienne Rappeneau

CONFIDENCES au Théâtre Rive Gauche

Du mardi au samedi à 21h
Matinée le dimanche à 15h

Tarifs guichet : 45€ (Carré Or), 36€, 27€

Réservations au 01 43 35 33 21

bande annonce :

 

 

 

 

 

Rating:

Après vous avoir dit tout ce que je pensais de ce sublime spectacle qui a fait revivre toutes les années avec Sylvie Vartan, une deuxième soirée s’imposait

Reportage en photos sous l’objectif de Guy Courthéoux…

 

Si vous êtes très nombreux à cliquer….vous verrez encore plus de photos qui sont déjà prêtes

 

Merci encore Sylvie pour ces heures de bonheur pour tous vos fans!

 

Rating:

Sylvie Vartan fête 55 ans de chansons, mais elle a gardé la grâce de la jeunesse avec des titres inoubliables!

Un concert en deux parties, de chacune bien plus d’une heure, puisque le spectacle se termine vers 23.45, alors qu’il débute environ 3 heures plus tôt avec un court entracte.  Dire que la première partie est superbe  ne peut pas suffire. Sylvie, toute de blanc vêtue, enchaîne tube sur tube, en majorité des années 60, avec quelques titres du début des années 70. Certes elle aurait pu en rajouter des dizaines d’autres, mais elle a choisi un maximum de titres qui bougent, et la salle était plus que ravie. Vous donner la liste des titres est quasi impossible, elle interprète même des tubes en anglais. La seconde partie reprend en majorité les titres des années suivantes, quelques balades, et beaucoup de titres rythmés.

Ce spectacle vous donne la pêche, la salle chante, se trémousse, et en fin de chaque partie nombre de spectateurs se lèvent pour approcher l’idole. J’ai vu nombre de spectacles de Sylvie Vartan, mais jamais encore je n’avais assisté à une telle proportion de titres, non pas connus, mais de véritables tubes. Les fans de Sylvie Vartan vont adorer, et , sans nul doute, la tournée qui devrait suivre démontrera qu’une idole des jeunes dans les sixties, reste une idole pour tous, même 50 ans plus tard!

Bravo Sylvie, et un merci, du fond du cœur pour cette soirée, qui restera longtemps dans nos mémoires. Les 3 choristes et les 8 ou 9 musiciens dont 3 cuivres nous offrent un son comme on l’aime, puissant, vibrant, avec des éclairages signés vraisemblablement Jacques Rouveyrollis qui retiennent aussi toute notre attention. Vous l’avez compris: grande soirée, si vous voyez Sylvie Vartan pour des concerts non loin de chez vous, précipitez-vous, cela mérite amplement le déplacement!

 

TOUTES LES PHOTOS @Guy Courtheoux / OnSortOuPas.fr    Tous droits réservés

la liste des tubes :

1/ Quand tu es là
2/ My boyfriend’s back
3/ Chance
4/ C’est bon de vous voir
5/ Mister John B.
6/ Love has laid its hands on me

7/ Est-ce que tu le sais
8/ En écoutant la pluie
9/ Bye Bye Love
10/ Tous mes copains
11/ Danse-là, chante-là
12/ Il revient
13/ Gonna Cry
14/ La plus belle pour aller danser
15/ Dis lui qu’il revienne
16/ Par amour par pitié
17/ Comme un garçon
18/ Moi je danse / garde moi dans ta poche
19/ Da dou ron ron

20/ Danse ta vie
21/ Bye bye Leroy Brown
22/ Toi le garçon
23/ Ca va mal
24/ Solitude
25/ Qu’est ce qui fait pleurer les blondes
26/ Dieu merci
27/ Petit Rainbow
28/ Merveilleusement désenchantée
29/ Le piège
30/ Sensible
31/ Je n’aime encore que toi
32/ C’est fatal
33/ L’amour c’est comme une cigarette
34/ Je chante le blues
35/ La Maritza
36/Nicolas
37/ I don’t want the night to end
38/ Cheveux au vent