KELSEY GRAMMER

All posts tagged KELSEY GRAMMER

Rating:

Quelques mois seulement après sa sortie tonitruante dans les salles, voilà le PREMIER BLURAY qui soit disponible en Dolby ATMOS!

transformers001

Revenons tout d’abord sur le film, c’est quand même le principal. C’est le 4ème volet des Transformers sur grand écran, et par conséquent en BluRay. Quatrième opus de la saga de science-fiction après Transformers (2007), Transformers 2: la Revanche (2009) et Transformers 3 – La Face cachée de la Lune (2011). Cette fois les Transformers, qu’ils soient Autobots ou Decepticons, ont tous disparu de la surface de la Terre, chassés par les humains, suite à la destruction de la ville de Chicago cinq ans plus tôt. Un groupe de scientifiques essaye de construire ses propres Transformers et repousse les limites de la technologie au-delà de ce qu’il peut contrôler. Pendant ce temps, Cade Yeager, un homme qui élève seul sa fille Tessa dans une ferme de Texas, déniche un vieux camion qui n’est autre qu’ Optimus Prime en personne. Dès lors, Cade va s’attirer les foudres de la C.I.A., qui collabore avec  un groupe  dont le but est d’éliminer les Transformers, dirigé par un certain Savoy. Pendant ce temps, Mégatron est de retour avec un nouveau corps, sous le nom de Galvatron et avec une nouvelle armée (tout cela venant d’une compagnie de technologie avancé appelée « KSI »), et de l’autre, Lockdown, chasseurs de prime au service de ceux qui seraient les créateurs des Transformers et qui recherche Optimus Prime, s’apprête à sortir de l’ombre. Le réveil des Dinobots, un groupe de Transformers légendaires très violents pouvant se transformer en dinosaures se révèle être le seul espoir des humains pour combattre et vaincre Megatron plus fort que jamais et sa nouvelle armée elle aussi plus puissante et plus évoluée. Bon, c’est un peu complmiqué tout ça, le plus simple est de s’assoir sur un bon fauteuil, appuyer sur la télécommande et mettre le BluRay. Si ce que j’écris ne vous semble pas trop clair, vous comprendrez mieux avec les images.

10591_33 10591_28 10591_23 10591_20 10591_16

Les images, parlons en, c’est quand même un film où les effets spéciaux sont plus qu’importants, ils sont primordiaux. Le réalisateur, Michael Bay, a bien choisi ses interprètes, avec, en tête d’affiche Marc Wahlberg, mais aussi Stanley Tucci, que l’on peut voir actuellement dans Hunger Games la révolte, et à leurs côtés, beaucoup d’inconnus comme Kelsey Grammer, Nicola Peltz ou Jack Reynor, pour n’en citer que quelques uns. Il est vrai que ce sont les robots qui sont les plus importants et que les combats de robots sont  impressionnant. On va voir ce genre de films pour ces scènes de combat, pour les effets spéciaux, pas pour  réfléchir à toute berzingue sur le bien fondé de la théorie de Pythagore! Alors ne boudez pas votre plaisir, si vous avez envie de 2h46 de distraction, voilà le BluRay qu’il vous faut. Et quand je dis 2h46, je suis en fait très loin du compte parce que les suppléments du BluRay sont totalement incroyables: un Bluray complet de suppléments.

10591_14 10591_13 10591_9 10591_7 10591_5

Et alors là, c’est du lourd :  Michael Bay en action( 10:45) où le réalisateur raconte sa manière de filmer,  L’évolution dans l’extinction, en 8 parties : Génération 2 (15’53) la différence entre les films, puis l’explication  sur la manière de rouler en voitures (13’29), un reportage sur une ville de Texas qui a servi de décor (11’22), la participation de Chevrolet au film ( 28’45), tournages à Detroit et Hong Kong (11’03), d’autres détails sur le tournage à Hong Kong ( 12’54), les Dinobots ( 6’10) et enfin la touche finale (23’10) où vous visiterez en partie la maison de Michael Bay en Floride. Ensuite d’autres chapitres de bonus : Juste un film énorme de plus (10’03),  Une touche de design (15’24),  T.J. Miller : hippie fermier (19’43 , les Bandes-annonces et deux autres mini-films : Kreo Transformers : accompagnez-nous dans les films (3’42) et finalement un document sans aucun intérêt : Transformers Angry Birds : les origines qui a l’avantage de ne durer que 1’16. Tous ces documents sont disponibles en anglais Dolby Digital 5.1 Surround – Anglais Dolby Digital 2.0 Stéréo – Anglais Dolby Digital 2.0 Mono avec des sous titres dans différentes langues dont : français, danois, néerlandais, finnois, allemand, italien, japonais, norvégien, espagnol et suédois.

10591_1 10591_3

N’oublions pas que le Bluray du film est en anglais Dolby Atmos – et en Français, allemand, italien, espagnol et anglais en Dolby Digital 5.1/ L’image est d’une perfection absolue, et, pour ceux qui veulent se procurer le film en version 3D cette version est en qualité IMAX!! Le film est évidemment en format 2:40 respecté!

Le film annonce :

 

Rating:

Troisième épisode, et pourtant on s’y amuse toujours…..et plus encore!

 

120x160 Family Date Exp03 7_07 HD téléchargement

 

Sylvester Stallone sait parfaitement ce qu’il fait. Pour moi, il est loin d’être stupide. Il a trouvé un nouveau filon après les Rocky et Rambo, et il bien raison, parce que ce troisième volet des aventures des Expendables est au niveau des deux premiers. Il a réuni tout ce qui fait un blockbuster, avec une bande d’acteurs qui se retrouvent dans des situations désagréables pour eux, avec de l’action pure, et une belle dose d’humour. Ca a marché deux fois, ça marchera aussi pour celui-ci et les suivants. Pourquoi se priver d’un genre bien à lui, le film d’action pure, 100% adrénaline, en s’entourant de potes, dont certains disparaissent pour laisser la place à d’autres. Cette fois, les anciens recrutent des nouveaux et le générique est d’enfer : Stallone, Schwartenegger, Harrison Ford, Antonio Bnaderas, Mel Gibson, Dolph Lungren, Jason Statham, Jet Li, Wesley Snipes, et les nouvelles recrues, dont Kellan Lutz, Ronda Rousey, pour n’en citer que quelques uns. Et la sauce prend dès les premières secondes.

a5232bcc10a1c24be092dd1b1d62ed28 3903090f47064be296b17dbd458f5fc0 031774e82568dc7ef9a13bdec1cdfbbd 4181d16445062c7ba4a60bc669de8108 75ddc7b48939f69249fab77d94c968d9

Certes il ne faut pas chercher pour creuser le scénario, il y a un très méchant, Mel Gibson, et les autres. Barney, Christmas et le reste de l’équipe affrontent Conrad Stonebanks, qui fut autrefois le fondateur des Expendables avec Barney. Stonebanks devint par la suite un redoutable trafiquant d’armes, que Barney fut obligé d’abattre… Du moins, c’est ce qu’il croyait.Ayant échappé à la mort, Stonebanks a maintenant pour seul objectif d’éliminer l’équipe des Expendables. Mais Barney a d’autres plans… Il décide d’apporter du sang neuf à son unité spéciale et d’engager de nouveaux équipiers plus jeunes, plus vifs et plus calés en nouvelles technologies. Cette mission se révèle rapidement un choc des cultures et des générations, entre adeptes de la vieille école et experts high-tech. Les Expendables vont livrer leur bataille la plus explosive et la plus personnelle…

524a88a9e38b095a597fd81e854fbdc2 278a832ba82ba86f0dca4bc6a6f05606 images (1) images (2) images (3)

Ça castagne dans tous les sens, du début à la fin, avec tout le matériel disponible, des chars d’assaut, un immeuble désaffecté, avec des courses poursuites, desbagarres en veux tu, en voilà, bref tout ce qu’on aime dans le cinéma d’action avec la dose d’humour qui rend le tout bien plus sympa. Les acteurs en font des tonnes et le spectateur est ravi. C’est ce qu’on est venu voir, et on en a pour son argent.

images (4) images 1a0b16d22d10cff68e2d7109b95ad56c 3f9ab6c369baaebbd02f257a38c2636d 7c369983bd8243d3cef9c97e17dbd8b3

Je ne boude pas mon plaisir à les voir tous se débattre dans des situations toujours désespérées. J’ai aimé et je le dis tout haut. Sylvester Stallone aime bien son boulot, même s’il a confié la réalisation à Patrick Hughes. Il sait ce que le public veut voir et lui en donne encore plus que ce à quoi il s’attendait. Saluons quand même les producteurs, français, Samuel et Victor Hadida, des mecs absolument adorables, que je connais depuis des années, et qui, eux aussi connaissent parfaitement leur job, qui ont réussi à être au sommet de la production pour de nombreux films.

7d759bbb91f400965a33fb752ed046e1 7e213c5c29fda2402282b2cced29ec99 9c4d305aa2176ddcfb910961e28d3b05 23dd232169c02337b72ee51a22e33c49

 

 

Le film annonce et un extrait :

VF

VO: