Teresa Palmer

All posts tagged Teresa Palmer

Rating:

Mel Gibson passe à nouveau derrière la caméra pour un véritable chef d’oeuvre

120x160_tu-ne-tueras-point_d

Généralement je ne suis pas vraiment un fou des films qui traitent de la guerre, avec les sempiternelles scènes de combat, les bons et les méchants, bien qu’il en existe de grands comme Le Pont de la Rivière Kwai, Il faut sauver le soldat Ryan, Apocalypse Now, La liste de Schindler , Les canons de Navarone ou plus récemment Invincible. Je dirai que lorsque j’ai le choix, je ne me précipite pas vers les films de guerre. Mais cette fois, je dois bien avouer que je n’ai pas regretté de voir ce film signé Mel Gibson, qui nous avait déjà montré son savoir faire sur les champs de bataille avec Braveheart. Mais cette fois il a trouvé un scénario particulier, qui est vraiment loin de ce qu’a a pu voir.

hacksawridge_markrogers-d2-2451

1945, la guerre dans le Pacifique fait rage,  les forces américaines mènent l’une des batailles les plus acharnées du conflit sur l’île d’Okinawa. Un jeune américain s’enrôle, pour faire comme tout le monde, avec un rêve, celui d’être infirmier . Ce soldat ,  Desmond T. Doss devient  objecteur de conscience, ayant fait le serment de ne jamais tuer ni toucher à une arme, veut servir son pays et s’engage dans l’infanterie. Fidèle à ses convictions , il va devoir subir toutes les corvées possibles, surtout par ses supérieurs, au moment de faire ses classes, mais il tient bon. Quand il est envoyé a Okinawa, il arrive armé de son seul courage. il est infirmier et a réussi à ne jamais toucher un fusil. il va pourtant sauver la vie de dizaines de soldats blessés en les ramenant un par un en sûreté, sous le feu ennemi. Il sera un héros.

hacksawridge_d52-20465 hacksawridge_d43-17534-already-released-by-lg hacksawridge_d43-17470 hacksawridge_d33-15411-edit hacksawridge_d20-9321-edit hacksawridge_d15-6927-edit-edit

Mel Gibson nous montre en détails ultra  réalistes ce qui s’est passé, et cette histoire vraie nous tient en haleine pendant 2h15.

hacksawridge_d14-6618 hacksawridge_d8-4765-edit hacksawridge_d6-3630-edit hacksawridge_d2-2164-edit hacksawridge_d2-2044-edit-already-released-by-lg

Quelques extraits d’un entretien avec Mel Gibson :« Lorsque j’ai entendu parler de Desmond Doss, le premier objecteur de conscience à recevoir la Médaille d’honneur, la plus haute distinction militaire des États-Unis, j’ai été stupéfait par l’ampleur de son sacrifice. De la manière la plus pure et la plus altruiste qui soit, cet homme a risqué sa vie à maintes reprises pour sauver celle de ses camarades. Desmond était un homme ordinaire, mais il a accompli l’extraordinaire.
« Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté et que tous les jeunes hommes se sont précipités pour s’enrôler, Desmond s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances religieuses et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme. Son refus d’infléchir ses convictions lui a  valu d’être intensément persécuté, mais c’est uniquement armé de sa foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour devenir l’un des plus grands héros de tous les temps.»

Une belle brochette de comédiens, comme Andrew Garfield dans le rôle de Desmond, Téresa Palmer est sa fiancée, Hugo Weaving son père et Rachel Graffith sa mère.  Les hommes de son bataillon : Luke Bracey, Vince Vaughn, Sam Worthington parmi d’autres sont formidables sous la direction de Mel Gibson.

d0a9525 hacksaw-ridge

Voilà un grand film à ne surtout pas montrer aux plus jeunes de par le réalisme des scènes, des champs de bataille, qui sont d’un réalisme difficile à soutenir , et qui ne conviennent pas aux âmes sensibles.

Mais ce film sera certainement un film qui marquera le cinéma de guerre. C’est du grand cinéma et là il est difficile de soutenir le contraire. C’est un chez d’oeuvre! Point final!

 

 

Rating:

Peur du noir? alors vous allez trembler cette fois!!

299e03fb352ca6f0564d4a1a6c2c9b1b72f38ef1

Petite, Rebecca (Teresa Palmer) a toujours eu peur du noir. Mais quand elle est partie de chez elle, elle pensait avoir surmonté ses terreurs enfantines. Elle vit désormais seule, même si son amoureux Bret (Alexander Di Persia) voudrait bien  emménager avec elle. Désormais, c’est au tour de son petit frère Martin (Gabriel Bateman) d’être victime des mêmes phénomènes surnaturels qui ont failli lui faire perdre la raison. Car une créature terrifiante, mystérieusement liée à leur mère Sophie (Maria Bello), rôde de nouveau dans la maison familiale. Cherchant à découvrir la vérité, Rebecca comprend que le danger est imminent… Surtout dans le noir.

LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT

Produit par James Wan qui nous a fait trembler avec Conjuring, le film est réalisé par David F. Sandberg, un réalisateur suédois, qui fait ici son premier long métrage. Ce ‘Dans Le Noir’ est à la hauteur de nos attentes qui oscille constamment entre la terreur et le fantastique, sans pour autant nous faire baigner dans un bain de sang. Pour ceux qui aiment avoir peur ….dans le noir des salles obscures, sans nul doute, voilà la très bonne surprise de cet été, après le second volet de Conjuring.

LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT LIGHTS OUT L.O.00565.dng L.O.00228.dng cb25cb031e4000ff2f65cfa8f7f4ceed7c9ea84f

On a peur, tout particulièrement pour le petit garçon, ou dans certaines situations pour l’héroïne, dont le chevalier servant voudrait bien pouvoir l’aider plus. Si vous aimez les frissons, voilà ce qu’il vous faut découvrir! Moi, je tremblais de peur, et pourtant je peux dire que j’en ai vu des films de ce genre! Bravo!

 

Le film annonce :