histoire vraie

All posts tagged histoire vraie

Rating:

Quel bonheur de vivre cette belle histoire sous l’Angleterre victorienne!

 

Tiré d’une histoire vraie et pourtant méconnue, ce film parle de l’amitié qui lia la Reine Victoria (Judi Dench) et un  jeune valet indien de 24 ans ,  Abdul Karim (Ali Fazal). Cette amitié se renforcera rapidement et ce dernier devient son professeur, son guide spirituel, mais aussi son ami le plus dévoué, et tout cela au grand dam de la cour, de l’entourage et même de la famille de la reine toute puissante. Tout débute en 1887, lorsque le jeune Abdul quitte l’Inde pour remettre un cadeau lors du jubilé de la reine, qui est, ne l’oublions pas Impératrice des Indes.  Celle-ci va porter l’oeil sur lui, et elle va en faire son valet de pied.  Si l’amitié qui se noue entre ces deux personnes n’attire que des ennuis au jeune indien, seule la reine  qui le gardera près d’elle le sauvera de tout. La vision de l’Empire Britannique, ses règles étriquées, servent de toile de fond, nous montrant les côtés les pires, comme les relations avec la religion, le racisme, et la politique tant interne qu’externe.

Stephen Freas nous avait déjà offert plus d’un chef d’oeuvre, comme, par exemple My Beautiful Laundrette (1985), Prick Up Your Ears (1987), Héros Malgré lui (1992), The Queen ( 2006), ou plus récemment Florence Foster Jenkins. Sa filmographie nous montre qu’il est tout autant à l’aise dans les films historiques que dans les histoires contemporaines. Et cette fois c’est un régal victorien, avec une histoire totalement inconnue, vu que tous les documents prouvant l’existence de ces épisodes avaient été détruits sitôt la reine décédée par son fils Albert Edward dit Bertie, qui sera le futur roi Edward VII. Il aura fallu attendre 2006 pour qu’une auteur, Shrabani Basu, fasse des recherches et retrouve le journal de la reine, écrit en langue urdu, et qu’elle se fit traduire toute cette histoire pour en faire un roman paru aux PRESSES DE LA CITE sous le même titre que celui de ce film.

Passionnant de bout en bout avec des comédiens qui sont des grands. On le savait depuis longtemps pour Judi Dench, mais on découvre ce jeune acteur indien, Ali Fazal, qui tous deux dominent la distribution. On aime aller au cinéma pour découvrir de telles oeuvres, vibrer à une belle histoire, une belle mise en scène, et bien entendu des décors comme on n’en voit pas tous les jours

Un très grand moment de cinéma!

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU BLU-RAY™ :
Image : 16:9 2.40:1 Widescreen / Durée : 1h51

Audio : Anglais, Espagnol, Français, Allemand et Italien DTS Digital Surround 5.1, Anglais (bonus audio) Dolby Digital 2.0

Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Arabe, Espagnol, Danois, Néerlandais, Finnois, Français, Allemand, Hindi, Islandais, Italien, Norvégien, Portugais et Suédois

BONUS DVD ET BLU-RAY™ :
Judi & Ali / Le style de Confident Royal

le film annonce :

 

 

Une histoire vraie, qui n’est pas sans rappeler un film français sorti l’année dernière avec Catherine Frot!

FLORENCE FOSTER JENKINS_DP-1

L’histoire  de Florence Foster Jenkins, (Meryl Streep)très riche héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Si elle était convaincue d’avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible. Son « mari » et imprésario, St. Clair Bayfield, ( Hugh Grant) comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence bien-aimée n’apprenne pas la vérité. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St. Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie…

ffj_02749 Florence-first-still ffj_05914_1

Il faut avoir vu, et surtout entendu Meryl Streep dans ce film pour comprendre ce que veut dire chanter faux. Elle qui possède une belle voix, et qui chante bien, comme on l’avait vu dans Mama Mia, a du apprendre à chanter faux, au point que c’est un mauvais moment pour nos oreilles quand elle pousse la chanson.. L’entourage se garde bien de persuader la richissime héritière de son manque de talent, soit parce qu’ils sont sourds, soit parce qu’ils entretiennent des liens d’amitiés avec elle, soit pour ne pas lui faire de peine. Lorsqu’elle recrute un jeune pianiste, celui-ci ne sait pas  qu’il va devoir rejoindre le troupeau. Même la presse est achetée, prétendant que ses mini concerts dans de petites salles ont été extraordinaires. Son mari achète les journalistes, sauf un. On  apprendra dans le film que Florence Foster Jenkins est atteinte d’une maladie très grave qui l’aura empêché d’avoir des enfants (entre autres).

ffj_00325 ffj_08183

C’est un des plus grands réalisateurs actuels, Stephen Frears qui a pris cette histoire en mains, et l’a mené sur les grands écrans avec brio. Le duo Meryl Streep / Hugh Grant fonctionne à merveille, et celui qui joue le rôle du pianiste Cosmé McMoon , Simon Helberg  est d’une justesse prodigieuse. Il apporte la pointe d’humour nécessaire à cette histoire somme toute tragique. Nombre de scènes sont touchantes et le trio d’acteurs est vraiment parfait.

ffj_03153 ffj_04949_1

N’ayez quand même pas trop peur, elle ne chante pas pendant tout le film, mais certains moments comme le concert de Carnegie Hall vont vous transporter sur une autre planète. Juste pour info, le concert qui a eu lieu, se déroulait le lendemain d’un concert de Franck Sinatra, et c’est l’enregistrement  le plus demandé de toutes les archives de ce grand music hall!

 

le film annonce :

 

Rating:

Les frasques et les turpitudes d’un pianiste très célèbre aux Etats Unis. Une histoire vraie, et deux interprètes géniaux ! Michael Douglas et Matt Damon.

téléchargement (1) téléchargement

Affiche du film

Affiche du film

autre affiche

 

Liberace, un des pianistes qui a fait couler beaucoup d’encre aux Etats Unis dans les années 75 à 82, n’est qu’un inconnu en France. Peut-être pas pour longtemps, puisque les distributeurs français ont bien choisi le titre : Ma Vie Avec Liberace , alors que le titre américain est : Behind the Candelabra (Derrière les candélabres). Le film est basé sur le roman du même nom, écrit par celui qui fut le grand amour de Liberace, Scott Thornson. Le réalisateur, Steven Soderbergh a eu l’idée géniale de choisir deux acteurs formidables pour les incarner: Michael Douglas (Liberace) et Matt Damon ( son petit ami, tout blond, qui semble vraiment fou amoureux de Liberace.

téléchargement (5)

au bord de la piscine de Liberace

au bord de la piscine de Liberace

 

Il fallait oser faire ce qu’ont fait ces deux comédiens en abordant leur rôle, c’est à dire faire fi de tout ce qu’on connaît d’eux, se mettre dans la peau de ces personnages extravagants, et tout particulièrement Liberace, qui est montré apparemment tel qu’il fut: une bête de scène, un fou de sexe, qui n’a jamais osé affirmer son homosexualité devant la presse, alors que tout le monde autour de lui savait parfaitement qui il était, comme son producteur, Seymour (Dan Aukoyd).  Leur rencontre, l’éviction de l’ancien secrétaire/amant, leur amour, et les moments forts de ce couple hors norme. Le petit ami était à ce point amoureux qu’il accepte une opération de chirurgie esthétique par un chirurgien (Rob Lowe) qui lui fera connaître la drogue.

Rob Lowe, le chirurgien esthétique

Rob Lowe, le chirurgien esthétique

 

téléchargement (3)

Matt Damon / Scott Thornson

Matt Damon / Scott Thornson

Le film est un film avec plusieurs facettes. C’est une comédie, mais aussi un drame, qui ose aborder les couples gays, la drogue et le Sida en deux heures qui passent comme quelques minutes. Lorsqu’on sort de la projection de ce film, il est impossible de ne pas penser à l’erreur du Jury du Festival de Cannes, en ne donnant aucun prix à ce film qui aurait dû couronner la carrière des deux acteurs. Peut-être est-ce parce que le film n’est pas distribué en salles aux Etats Unis, mais uniquement sur HBO ( une chaîne télé type Canal+), alors que le film sort en salles en France et dans d’autres pays. Le film a obtenu 4 Golden Globes récemment, dont celui de meilleure série ou mini série, meilleur acteur pour Michael douglas et meilleur acteur dans un second rôle pour Rob Lowe.

téléchargement

le film est disponible en version BluRay, avec des images de toute splendeur, et un son DTS HD 5.1 dans les deux versions, française et américaine sous titrée. Trop peu de suppléments : un making of assez complet où on voit quelques rares (trop rares) extraits avec le véritable Liberace, et des interventions des acteurs et producteurs du film, quelques featurettes ( extraits montés,  destinés à être montrés en télé, ou dans différents médias) ainsi que les différents films annonce et teaser du film et les films annonce des prochains produits ARP (le distributeur français du film en salles et en BluRay et DVD). Quant au visuel du BluRay, je vous en donne les deux versions possibles, puisque j’ai vu le film en avant première, avant que la jaquette ne soit définitive. Peut-être y aura-t-il les deux visuels différents possibles. Personnellement, je préfère très nettement celle où on voit les deux acteurs, mais bon c’est mon avis, vous en faites ce que vous voulez…

Quoiqu’il en soit, je ne peux que vous conseiller d’acheter Ma Vie avec Liberace, vous ne le regretterez pas. Le film vaut ses 5 étoiles, le BluRay les aurait si on nous avait offert un peu plus de suppléments, comme un long extrait d’un concert de l’époque, ou d’émissions télé, puisqu’on nous a dit qu’il était une star à l’instar d’Elton John, Madonna ou Lady Gaga.

Liberace sur scène

Liberace sur scène

LE FILM ANNONCE

 

Le Blu Ray à prix Amazon :

Rating:

Une histoire vraie à faire frémir…un film qui fait peur et qui a secoué les foules, un BluRay qui devrait être un nouveau hit

file_2483

Bien avant que ne sorte le film Amityville, il y avait les dossiers Warren, l’histoire vraie d’Ed et Lorraine Warren, des enquêteurs paranormaux réputés. Ils viennent en aide à une famille terrorisée qui vient d’emménager dans une ferme isolée Ils affrontent une créature démoniaque, et les enquêteurs/médiums verront ici une des affaires les plus terrifiantes de leur carrière.

On peut dire qu’avec ce film la réalité dépasse nettement la fiction. Le distributeur du film a retrouvé les vrais protagonistes de l’histoire, et on peut voir leur interview plus de 40 ans après les faits qui se sont déroulés au tout début des années 70 aux Etats Unis. On peut aussi voir des photos du couple Warren (Vera Farmiga et Patrick Wilson)au début de leur carrière., avant qu’il ne doive pratiquer l’exorcisme, alors qu’il n’est pas prêtre. La famille Perron a du mal à vivre la situation , les parents (Ron Livingston et Lili Taylor) mais surtout les 5 filles, dont l’angoisse devient de plus en plus forte au fur et à mesure que le film avance.

Les films sur les maisons hantées furent à la mode il y a 20 ou 30 ans, et le genre était un peu tombé en désuétude suite aux films de plus en plus gore, avec de plus en plus d’effets spéciaux et de plus en plus d’hémoglobine. Ce film n’est pas tombé dans le piège facile , et si certaines scènes sont un peu plus ‘dures’ on est loin de ‘Massacre à la Tronçonneuse’ ou d »Evil Dead’. Et pourtant on est pris par l’histoire, surtout à partir du moment où on nous assure que c’est une histoire vraie. On se demande comment ces deux familles ont pu vivre par la suite.

Voilà un excellent film , efficace, réalisé par James Wan, et si, après avoir vu ce film, vous entendez des bruits étranges chez vous….vous saurez qui appeler!

Le BluRay est disponible chez Warner Home vidéo dès le 21 décembre.

Sue cette édition BluRay, Warner vous offre aussi la version Ultra Violet, qui vous permet de visionner et de télécharger immédiatement et partout votre film acquis. Le formule est déjà très répandue aux Etats Unis, et elle devrait dès maintenant fonctionner en France, où vous pourrez désormais construire et partager votre vidéothèque numérique.

Cette édition vous propose le film en plusieurs langues : Français, Anglais, Italien, avec des sous titres dans ces langues plus le néerlandais. Je n’ai pas pu voir les bonus du BluRay,, mais ils devraient être supérieurs à ceux du DVD, où on ne voir qu’un petit documentaire sur le réalisateur qui explique sa manière de voir le cinéma d’épouvante. Il est fort probable toutefois que les bonus soient les mêmes que dans la version américaine : un documentaire de 16 minutes sur la vie en démonologie et  Face à la terreur, un autre documentaire de 8 minutes.

Les autres bonus sont des films annonces de films comme Les Miller, Une Famille en Herbe, ou Gravity.

 

Voici un lien vers 1 interview de Lorraine Warren aujourd’hui : http://www.youtube.com/watch?v=DSkQpuEZAYU« >http://www.youtube.com/watch?v=DSkQpuEZAYU

et quelques photos d’époque :

la vraie famille Perron

les vrais protagonistes et ceux qui les interprètent dans le film

et bien entendu, le film annonce : en VF : 

et en vost :