J.K. Simmons

All posts tagged J.K. Simmons

Rating:

Un thriller glaçant, tiré d’un roman à succès de Jo Nesbo, entièrement tourné dans l’hiver glacial de Norvège dans les villes d’Oslo, Bergen et dans la région de Rjukan.

Un assassin psychopathe opère en  Norvège et signe ses crimes : le bonhomme de neige. Il a pris pour cible la seule personne capable de comprendre ses talents aussi effroyables que méthodiques :un inspecteur de la brigade criminelle spéciale, Harry Hole (Michael Fassbender), à la dérive alcoolique. L’assassin cherche un adversaire digne de ce nom pour se livrer à un jeu pervers. Pour le détective, l’assassinat d’une jeune femme aux premiers jours de l’hiver aurait pu être un meurtre banal. Mais plus l’enquête avance, plus le bonhomme de neige le nargue et multiplie les meurtres sadiques. Suspectant un tueur en série supposé mort et enterré, il s’associe avec Katrine Bratt ( Rebecca Ferguson) pour tenter de faire le lien entre certaines vieilles affaires classées et la sauvagerie des meurtres plus récents. Ajoutons que la femme d’Harry, Rakel Fauke (Charlotte Gainsbourg), qui vit désormais avec un autre homme risque fort d’être entraînée dans ce tourbillon de violence, avec son fils . Si le duo de flics  réussit, ils déjoueront les pièges du psychopathe qui les épie dans l’ombre. Mais que se passera-t-il s’ils échouent?

Passionnant de bout en bout, violent avec des scènes difficiles à conseiller à ceux qui n’aiment pas le sang, ce Bonhomme de Neige, réalisé par Tomas Alfredson est une pure réussite. Mené par de grands comédiens, il nous offre quelques apparitions d’acteurs de renom comme Val Kilmer ou J. K. Simons. Le scénario de Peter Snaughan est d’une écriture précise, et si je vous dis qu’on tremble, ce n’est pas que de froid, puisque tout le film se déroule avec des décors enneigés. Mais la terreur que nous inspire cette histoire est telle que lorsque l’on pense que c’en est fini, un rebondissement nous entraîne encore plus loin dans la peur.

Avec de tels films, on a vraiment envie d’aller au cinéma, on a peur, c’est certain, on est totalement dépaysé, les acteurs et le réalisateur vous gardent en haleine pendant 2 heures et on sort de la salle avec un sentiment d’apaisement! Du grand cinéma !

Le film annonce :

 

 

 

 

Rating:

Encore une histoire vraie tirée d’un fait divers tragique qui s’est déroulé en 2013 à Boston, qui avait connu un bilan tragique: 3 morts et 264 blessés

Co produit par Mark Wahlberg et réalisé par Peter Berg, auteur de l’histoire originale , et scénariste, on se retrouve à Boston, lors du marathon, qui attire les foules. La ville est sous le choc de plusieurs explosions, et un sergent de police, Tommy Saunders (Mark Wahlberg) rejoint les enquêteurs sur le terrain, vu qu’il connaît parfaitement la ville et les lieux des explosions. C’est une course contre la montre pour les enquêteurs qui traquent les responsables de l’attentat, de crainte qu’ils ne récidivent rapidement. Le récit est passionnant une fois encore où on croise les destinées d’un agent spécial du FBI, Richard Deslauriers (Kevin Bacon), un commissaire, Ed Davis ( John Goodman), un sergent, Jeffrey Pugliese ( J.K. Simmons, ainsi qu’une infirmière , Carol Saunders (Michele Monaghan). Une chasse à l’homme qui s’inspire des récits et des témoignages des premiers secours, des témoins de l’attentat et des rescapés. Cela se déroulait le jour du Patriot Day, date commémorative des batailles de Concord et Lexington lors de la guerre d’indépendance. Ce lundi 15 Avril 2013 restera pour toujours dans les annales de la ville.

La production a fait le maximum pour tourner sur les lieux du drame, ce qui donne à ce thriller une puissance maximale. Dire qu’on ne s’y ennuie pas est un euphémisme. On vibre , même si nombre d’entre nous se souviennent des faits et du dénouement. Peter Berg a réussi cet exploit de faire revivre au plus grand nombre une tragédie qui a marqué l’histoire de cette ville. Les acteurs, dominés par Mark Wahlberg ( on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, vu qu’il est la star du film, mais aussi coproducteur, et que c’est lui qu’on voit sur l’affiche) sont plus que crédibles et le suspense est absolument haletant.

J’aime quand le cinéma américain nous offre de bons moments comme celui-là. On n’est pas dans le blockbuster, mais on se régale tout autant.

 

Pour le Bluray, il est vraiment de toute beauté, tant pour les images que pour le son :

Format image :
2.39 : 1 – 16/9 – HD 1920x1080p
Format audio :
Anglais et Français 5.1 DTS HD Master Audio
Sous-titres : Français
Sourds et malentendants

Durée du film : 133 mn

Suppléments :
Boston Strong : trois courageux héros (vost/22’29),  A la recherche de l’authenticité (vost/11’21),  Boston Bond : retour sur la tragédie (vost/21’43),  L’histoire des vraies patriotes (vost/19’48),  L’engagement des acteurs (vost/05’51),  Rencontres entre cinéma et réalité (vost/18’13),  les bandes-annonces (vf/vost)

La bande annonce:

 

Rating:

Un thriller avec Ben Affleck!

4e228e97f8ad7838a4b0f02a9008a75a18e91148

Petit génie des mathématiques, Christian Wolff (Ben Affleck) est plus à l’aise avec les chiffres qu’avec les gens. Expert-comptable dans le civil, il travaille en réalité pour plusieurs organisations mafieuses parmi les plus dangereuses au monde. Lorsque la brigade anti-criminalité du ministère des Finances s’intéresse d’un peu trop près à ses affaires, Christian va tenter de faire diversion : il accepte de vérifier les comptes d’une entreprise de robotique ayant pignon sur rue. Problème : la comptable de la société a décelé un détournement de fonds de plusieurs millions de dollars. Tandis que Christian épluche les comptes et découvre les rouages de l’escroquerie, les cadavres s’accumulent. En fait, qui est donc ce Mr Wolff. Au début du film, on apprend qu’il est autiste, et que son père veille à ce qu’il ait la même éducation que son frère, éducation basée sur une violence dans le combat, loin de celle d’un enfant normal. On ne comprend pas vraiment le pourquoi du comment, mais on accepte les faits. En fait c’est un vrai génie des maths et de la comptabilité! Quand on le retrouve 30 ans plus tard, il est conseiller financier dans une banque jusqu’à ce que tout se dérègle.

the-accountant-trailer-ben-affleck 581217b446dba the-accountant-645x370 the-accountant-13 The Accountant

Le scénario peut sembler complexe, il l’est, mais les choses s’imbriquent et on n’a aucune envie de partir sans avoir la réponse à toutes nos questions. Le réalisateur, Gavin O’Connor a réuni une belle équipe d’acteur. Outres Ben Affleck, Anna Kendricks, J.K. Simmons, Jon Berthal, Jeffrey Tambor, John Lightgow, qui mettent tout leur talent pour que le film tienne la route. On se souvient de son dernier film :  WARRIOR, avec Joel Edgerton, Tom Hardy et Nick Nolte, l histoire de deux frères qui se sont perdus de vue….et c’est encore ici l’histoire de deux frères qui se sont perdus de vue!

The Accountant The Accountant

On ne peut pas trop raconter ce film, mais pour vraiment comprendre, il faut se laisser porter par l’action. Même si certaines choses semblent difficiles, toutes les pièces du puzzle (enfin celles qui n’auront pas eu un destin tragique) vont s’assembler juste avant la fin, au bout de 2 heures environ.

Les fans de Ben Affleck vont apprécier, les autres risquent d’être plus circonspects!

le film annonce :