Julianne Moore

All posts tagged Julianne Moore

Rating:

George Clooney nous démontre dans son 6ème film en tant que réalisateur, qu’il est un grand et qu’il ne se cantonne pas dans un style.

Bienvenue à Suburbicon  débute avec une publicité pour une petite ville modèle, Suburbicon, créée en 1959, avec des maisons aux prix abordables, des pelouses très bien entretenues, l’endroit idéal pour la famille modèle. Par là entendez qu’en ce temps la famille modèle est blanche, raciste, qui vit le rêve américain, dans la banlieue ensoleillée d’une grande ville. Mais l’arrivée d’une famille de couleur va bouleverser la vie de tous ces ‘banlieusards’ américains, qui vont montrer toute la haine dont ils sont capables. Voilà, vous avez le décor. Maintenant il faut y poser quelques personnages et ces personnages vont en fait nous entraîner dans une toute autre histoire, certes située à Suburbicon, avec une famille semble-t-il unie, le mari Gardner Lodge (Matt Damon), la femme handicapée par un accident de voiture, le soeur jumelle de cette dernière (Julianne Moore) , et l’enfant du couple un jeune garçon dans las 10/11 ans. Leurs voisins: les blacks, qui ont aussi un enfant du même âge, et les deux jeunes vont sympathiser et faire du sport ensemble. L’arrivée d’un duo  de mecs dangereux  en pleine nuit chez les  Lodge va avoir des suites désastreuses, et va vous réserver bien des surprises, avec quelques coups de théâtre.

George Clooney jongle avec la caméra, la casquette de producteur, et celle de co-scénariste, puisque les frères Joel et Ethan Cohen  ont travaillé avec lui et Grant Heslov pour vous ménager un suspense digne des plus grands du 7ème art. Dès l’apparition de l’horrible duo, on se fait quelques idées….mais on est très loin du compte, et les surprises vont se poursuivre tout au long des 95 minutes du film.

Voilà du grand art, du cinéma comme on l’aime, avec des acteurs remarquables en tous points, des premiers rôles aux moins importants. Tous sont parfaits et d’une justesse de ton que seuls les grands acteurs peuvent vous offrir. Matt Damon n’est pas le super héros, il est très loin de ses énormes succès comme Il faut sauver le soldat Ryan, la trilogie Océan ou le rôle de Jason Bourne. Il va vous surprendre, et c’est le moins que l’on puisse dire.

Le cinéma américain se porte bien, nous sommes aux antipodes du blockbuster avec Bienvenue à Suburbicon, et pourtant on rentre dans le film pour en sortir avec quelques séquelles. Thriller et racisme….un cocktail détonnant!

Le film annonce :

en VOST :

en Version Française:

 

 

Rating:

Dans la lignée des James Bond, avec de l’humour so British, des acteurs de choc et des apparitions  de certains mythes comme Sir Elton John!

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent.  Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation  alliée nommée Statesman, fondée il y a bien  longtemps aux États-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services  d’élite n’auront d’autre choix que d’unir leurs forces pour sauver le monde des griffes  d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera  devant rien dans sa quête destructrice.

Taron Egerton

Channing Tatum

Jeff Bridge Photo Credit: Giles Keyte.

Dans le premier opus on avait découvert une association d’agents secrets qui avait son siège dans une boutique de tailleur huppée dans le centre de Londres. Cette fois, vu que la boutique va être bombée, le siège et ses habitués va devoir bouger….enfin s’il reste quelques vivants. Tout cela parce qu’une méchante, très méchante, incarnée par Julianne Moore a des ambitions extrêmes, et des méthodes bien peu orthodoxes.  Il vaut mieux ne pas travailler pour elle, qui détient un élixir qui pourrait faire basculer le monde dans un chaos total. D’ailleurs elle détient un chanteur, un certain Elton John prisonnier à cause de cette drogue élixir. Il faut que espions de différents pays se rassemblent pour tenter le tout pour le tout. On retrouve donc Eggsy (Taron Egerton) en bien mauvaise posture, mais aussi : Harry Hart, alias Galahad (Colin Firth),  Merlin (Mark Strong),  Chester King, alias Arthur (Michael Caine), Roxy (Sophie Cookson), une nouvelle recrue et des agents américains : Champagne (Jeff Bridges), Tequila (Channing Tatum), Ginger Ale (Halle Berry), et Whiskey (Pedro Pascal).

Julianne Moore

Taron Egerton, et Colin Firth

Comme dans tout bon film d’action, on voyage beaucoup, rapidement, et Poppy la méchante vit au milieu d’une jungle d’opérette. Je n’ai pas encore mentionné que si vous avez eu le malheur de lui déplaire, elle vous envoie tout droit dans un immense hachoir électrique  pour fabriquer de la viande à Burgers!! Le réalisateur  Matthew Vaughn a mis tous les atouts de son côté, outre un scénario totalement délirant, des scènes d’action à vous scotcher au fauteuil, un humour désarmant et des bagarres totalement folles. On s’amuse du début à la fin,  dans cette histoire totalement invraisemblable que l’on regarde avec délice. Quand le cinéma sait vous transporter ainsi, il ne faut pas bouder son plaisir, et je dois avouer avoir passé un excellent moment avec ce deuxième épisode de Kingsman, Le Cercle d’Or, qui arrive sur les écrans!

Hanna Alström

Taron Egerton,et Mark Strong

Taron Egerton

Le film annonce :

 

Rating:

4ème et dernier épisode de Hunger Games, Katniss, Gale, Finnick, Peeta toujours en prise avec le Président Snow

hunger-games-la-revolte-partie-2-en-bd-3d-blu-ray-dvd-snow-is-coming_022105_022105

 

Au début du film, Katniss (Jennifer Lawrence) est de retour dans les bunkers du District 13. Toujours incapable de communiquer avec Peeta (Josh Hutcherson), qui a été endoctriné, elle voit la nation de Panem s’enfoncer dans une guerre totale. Bien qu’elle ait accepté à contrecœur le rôle du Geai Moqueur, emblème de la rébellion, elle est désormais consciente qu’il va falloir bien davantage qu’un symbole pour arrêter le Capitole. Révoltée par les événements, elle se résout à agir. Accompagnée par Gale (Liam Hemsworth), l’imprévisible Peeta , Finnick (Sam Claflin) et
« l’Escouade 451 », elle prend la direction du Capitole, théâtre des assauts des rebelles et des pacificateurs, dans le but d’assassiner le Président Snow (Donald Sutherland). De son côté, le dictateur pense toujours jouer au jeu du chat et de la souris avec Katniss avec pour but ultime de la détruire, mais la jeune femme ne veut plus être le pion de personne : pour elle, il ne s’agit plus d’une compétition. C’est une véritable guerre : elle se bat désormais pour ses convictions et ceux qu’elle aime, et pour connaître enfin la paix.

TO1740_comp_v0011.0000003_R SP1_Snow Greenhouse

SS_D143-43133.dng

SS_D143-42960.dng

SS_D142-42501.dng

SS_D134-39696.dng

SS_D133-39295.dng

SS_D125-37345.dng

On retrouve, bien entendu les autres personnages des films précédents : la présidente Alma Coin (Juliana Moore),  Plutarch Heavensbee (Phlip Seymour Hopffman dont c’est la dernière apparition sur les écrans), Caesar Flickerman (Stanley Tucci), Haymitch Abernathy (Woody Harrelson) ou Effie Trinket (Elisabeth Banks), qui sont tous nés de l’imagination de Suzanne Collins, qui a vendu des millions d’exemplaires des 3 tomes de ces Hunger Games.

SS_D125-37203.dng

SS_D124-37062.dng

SS_D120-35589.dng

SS_D120-35499.dng

SS_D107-310597.dng

SS_D107-310537.dng

Quand à ce dernier épisode, il nous donne une autre vision du Capitole, un Capitole dévasté, qui ne peut que réserver de mauvaises surprises aux habitants, tout comme aux résistants. C’est, de loin, l’épisode le plus noir de la saga, et le réalisateur, Francis Lawrence a su en tirer tout le parti pour tenir les spectateurs en haleine. La fin est une surprise, certes, mais on la voit petit à petit se dessiner lors de la première heure. Le film dure 2h 15 environ et on ne voit pas vraiment le temps passer. Une fois encore, nous ne sommes pas devant un chef d’oeuvre, mais devant un film destiné clairement au public des Divergente, Harry Potter et autres séries adaptées avec succès pour le grand écran. Les ados devraient adorer. Moi, j’ai bien aimé, et ne me suis pas ennuyé une seule seconde, et c’est quand même le plus important. Les acteurs sont toujours aussi formidables, les décors superbes, et la 3D bienvenue!

SS_D107-310392.dng

SS_D106-310277.dng

SS_D102-309572.dng

SS_D102-309175.dng

SS_D83-26468.dng

SS_D80-25671.dng

SS_D67-20752.dng

SS_D99-30382.dng

Les spécificités du Bluray : 4 heures de suppléments en VOst:
Commentaire audio du réalisateur Francis Lawrence et de la productrice Nina Jacobson
Making of en 8 parties (141′)
Le carnet de croquis de Cinna (10′)
Hunger Games : l’exposition (2′)
Un voyage en photos (10′)

Le film est disponible en VF et en VO avec sous titres français uniquement

Pour finir: le film annonce :

 

Rating:

Troisième et avant dernier volet des aventures de Katniss, l’héroïne des Hunger Games!

120x160 HG3 Katniss US 18-09 OK Date
Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux à la fin du second épisode. Sous le commandement de la Présidente Coin (Julianne Moore), chef du district, et de son conseiller Plutarch Heavensbee (Philip Seymour Hoffman) et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, dont Effie Trinket (Elisabeth Banks), Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre avec son ami de toujours, Gale Hawthorne (Liam Hemworth) pour sauver Peeta (Josh Hutcherson) prisonnier du président du Capitole,  Snow (Donald Sutherland) et libérer le monde entier, à qui son courage redonne espoir.

téléchargement 03 Katniss-4 Gale

On change de registre après les deux premiers films, qui avaient certes un côté politique, mais qui était surtout basé sur les jeux où la survie était le but ultime, la survie  et la gloire les bénéfices. Cette fois, plus de jeux, et pour cause, mais un début de révolte  avec le Geai Moquer ( Mockingjay en version originale, qui est d’ailleurs le titre américain du film). Le Geai moqueur est l’emblème de Katniss, qu’elle porte depuis le premier film, et ce sera le symbole de la rébellion, de la révolte du peuple contre le Capitole et son président Snow. On a sorti le grand attirail avec des scènes d’action plus que réalistes, et le spectateur ne va pas quitter l’écran pendant les 123 minutes du film. La réalisation est rapide, avec ses moments de calmes entre deux scènes choc. Les dénouements  sont inattendus (tout au moins pour ceux qui n’auront pas lu l’intégrale des romans de Suzanne Collins). Certains personnages, anecdotiques dans les deux autres épisodes comme Johanna  (Jena Malone), ont plus de poids ici, et on apprécie l’arrivée de l’équipe choc, avec surtout l’équipe qui filmera les exploits de Katniss pour les montrer à tous les districts, avec , entre autres Cressida ( Natalie Dormer) . Les deux grands héros de ce film sont Jennifer Lawxrence ( sans surprise) et Liam Hemworth, alors que Josh Hutcherson apparaît moins à l’écran.

Katniss-3 Katniss-2 Katniss images images (2)

Quel dommage qu’il faille attendre un an pour voir la seconde partie ce cette révolte.

02

A noter que Philip Seymour Hofman, qui a disparu à quelques jours de la fin du tournage des deux épisodes, a une part importante et que le film lui est dédié.

 

01 1Sht_D10_Livestock_France

La qualité indéniable du Bluray se propage sur deux disques:

Boîtier Blu-ray avec fourreau
Disque 1 : le film en format rspecté
Commentaire audio du réalisateur Francis Lawrence et de la productrice Nina Jacobson (VOST)
Scènes coupées (12′ – VOST)
Clip vidéo : « Yellow Flicker Beat » de Lorde (4′)
Disque 2 :

scènes coupées : 11’18
Making of en plusieurs parties (2 h 14!!) magnifique
Hommage à Philip Seymour Hoffman (11’03)
Clip vidéo : « The Song of the Rebellion » et création de la musique 4’05 et 8’10

et une surprise finale

Voilà un BluRay qui a toute sa place dans une vidéothèque. à côté des autres épisodes, en attendant la dernière partie l’année prochaine!

les films annonces:

 

Rating:

Le film se déroule à une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un…

7emefils_120x160+date

Unique guerrier survivant d’un ordre mystique , l’épouvanteur, John Gregory, interprété par Jeff Brigdges, capable de terrasser des dragons et autres créatures maléfiques, Jeff Bridges part en quête d’un héros prophétique doté d’incroyables pouvoirs, désigné par la légende comme étant le dernier des Sept Fils (Ben Barnes). Le jeune héros malgré lui, Thomas Ward , est arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent et va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine d’autant plus maléfique (Julianne Moore) qu’elle a levé contre le royaume une armée d’assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels.

8H79_TPT_00077R_CROP 8H79_TPT_00073R_CROP 8H79_TPT_00071R 8H79_TPT_00057R 8H79_TPT_00046R 8H79_FPF_00187R

Le côté féerique de ce conte médiéval est un régal pour les yeux. Le film est tiré d’un roman : L’Apprenti épouvanteur de Joseph Delaney, qui en a écrit une bonne dizaine depuis sa première parution, et nul doute que si ce septième fils marche au box office, nous aurons une franchise qui peut durer une bonne dizaine d’années. je ne m’en plaindrai pas, parce que ce genre de film est un petit régal pour les yeux. Certes il y a beaucoup d’effets spéciaux, mais de bons acteurs, de beaux paysages et une histoire ramassée en 102 minutes de film par un réalisateur nommé Serguei Bodrov ne manquent pas de piment. On ne s’y ennuie pas une seule seconde, on sait dès les dernières images que la suite n’attend que le feu vert d’un bon résultat au box office.

8H79_FPF_00145R 8H79_FPF_00009R 8H79_D001_18055R 8H79_D001_15436 8H79_D001_12010R 8H79_D001_09919_R_CROP

Si vous aimez l’héroïc Fantaisie, plus facile à comprendre que le Seigneur des Anneaux, plus adulte que le magnifique film d’animation Dragons, vous devriez passer un bon moment. C’est un des bons films pour les fêtes, avec un Jeff Bridges qui semble adorer en faire des tonnes, tout autant que Julianne Moore, mais on ne saurait les en blâmer

Petit conseil : allez voir le film en 3d!

8H79_D001_06469 8H79_D001_02888R_COMP 8H79_D001_00907 8H79_D001_00660_CROP