Mark Wahlberg

All posts tagged Mark Wahlberg

Rating:

Encore une histoire vraie tirée d’un fait divers tragique qui s’est déroulé en 2013 à Boston, qui avait connu un bilan tragique: 3 morts et 264 blessés

Co produit par Mark Wahlberg et réalisé par Peter Berg, auteur de l’histoire originale , et scénariste, on se retrouve à Boston, lors du marathon, qui attire les foules. La ville est sous le choc de plusieurs explosions, et un sergent de police, Tommy Saunders (Mark Wahlberg) rejoint les enquêteurs sur le terrain, vu qu’il connaît parfaitement la ville et les lieux des explosions. C’est une course contre la montre pour les enquêteurs qui traquent les responsables de l’attentat, de crainte qu’ils ne récidivent rapidement. Le récit est passionnant une fois encore où on croise les destinées d’un agent spécial du FBI, Richard Deslauriers (Kevin Bacon), un commissaire, Ed Davis ( John Goodman), un sergent, Jeffrey Pugliese ( J.K. Simmons, ainsi qu’une infirmière , Carol Saunders (Michele Monaghan). Une chasse à l’homme qui s’inspire des récits et des témoignages des premiers secours, des témoins de l’attentat et des rescapés. Cela se déroulait le jour du Patriot Day, date commémorative des batailles de Concord et Lexington lors de la guerre d’indépendance. Ce lundi 15 Avril 2013 restera pour toujours dans les annales de la ville.

La production a fait le maximum pour tourner sur les lieux du drame, ce qui donne à ce thriller une puissance maximale. Dire qu’on ne s’y ennuie pas est un euphémisme. On vibre , même si nombre d’entre nous se souviennent des faits et du dénouement. Peter Berg a réussi cet exploit de faire revivre au plus grand nombre une tragédie qui a marqué l’histoire de cette ville. Les acteurs, dominés par Mark Wahlberg ( on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, vu qu’il est la star du film, mais aussi coproducteur, et que c’est lui qu’on voit sur l’affiche) sont plus que crédibles et le suspense est absolument haletant.

J’aime quand le cinéma américain nous offre de bons moments comme celui-là. On n’est pas dans le blockbuster, mais on se régale tout autant.

 

Pour le Bluray, il est vraiment de toute beauté, tant pour les images que pour le son :

Format image :
2.39 : 1 – 16/9 – HD 1920x1080p
Format audio :
Anglais et Français 5.1 DTS HD Master Audio
Sous-titres : Français
Sourds et malentendants

Durée du film : 133 mn

Suppléments :
Boston Strong : trois courageux héros (vost/22’29),  A la recherche de l’authenticité (vost/11’21),  Boston Bond : retour sur la tragédie (vost/21’43),  L’histoire des vraies patriotes (vost/19’48),  L’engagement des acteurs (vost/05’51),  Rencontres entre cinéma et réalité (vost/18’13),  les bandes-annonces (vf/vost)

La bande annonce:

 

Rating:

Second volet, et espérons le, pas le dernier des aventures de Ted, l’ours vivant et son parlé bien cru.

TED 2_120x160_Date_HD

Si vous aviez aimé Ted, sorti il y a déjà 3 ans, vous devriez adorer celui-ci, qui va encore plus loin dans sa forme d’humour. John (Mark Wahlberg) est redevenu célibataire, mais Ted a trouvé la compagne de ses jours , Tamy Lynn (Jessica Barth).. Le couple de Ted connaît ses premières difficultés et pour ressouder leurs liens, ils envisagent de faire un enfant. Ce qui sera impossible , non seulement parce que la nature ne peut pas tout faire, mais surtout parce que selon la loi du Massachussetts, Ted ne peut être reconnu comme humain. Trouver un avocat qui peut s’occuper de leur cas ne sera pas facile, et pourtant ils vont rencontrer Samantha (Amanda Seyfried), avant d’aller à New York voir le spécialiste des droits civils, Patrick Meigan (Morgan Freeman).

5708_TP_00089_0090R_COMP 5708_TP_00058R 5708_TP_00039R 5708_TP_00005R

On prend les mêmes et on recommence. Le réalisateur , Seth MacFarlane, retrouve sa double casquette, vu qu’il prête aussi sa voix à Ted dans la version originale, reprise en français par Joey Starr. Ce qui est le plus incroyable c’est qu’on ne doute pas un instant, pas plus que dans le premier film que l’ours parle, et qu’il soit doté d’une intelligence, de sentiments, et qu’il utilise toute la gamme des gros mots pour notre plaisir. Ce film est un peu régal. certes les parents ne voudront pas y emmener leurs jeunes enfants, justement à cause de ce franc parler, pour exprimer les choses d’une manière délicate. On n’a pas peur de parler de ce qui est en dessous de la ceinture, mais bon nous sommes quand même des adultes et qui ne parler pas de sexe lorsqu’il est avec son ou sa meilleure amie. Alors quoi de plus normal que John et Ted en fassent autant? Et que ce soit totalement jubilatoire de rire de leurs jeux de mots.

5708_FP2_00111RV2 TED 2 5708_AC0003_COMP_V013_1006R 5708_901_MK0450_V0034R

Je ne boude pas mon plaisir. Tous les comédiens sont fantastiques, qui font une prestation hors pair. N’hésitez pas, à moins que nous ne soyez totalement frustré et que l’évocation du mot chatte, ne soit pour vous que le féminin du petit matou, et absolument rien d’autre…2 heures de rires au cinéma, ça ne se laisse pas passer!!

5708_062_MC0030_COMP_V0022_1033R 5708_090_RT0150_COMP_V0060_1005R_1006_COMP 5708_020_LO0220_COMP_V0030_1055R 5708_011_BB0070_COMP_V0130_1069R

Comme à l’habitude avec les BluRay Universal, la qualité est au rendez-vous, que ce soit au niveau de l’image comme du son, avec de très bons bonus, comme vous allez le lire ci-dessosu. Un Bluray  qui fera un joli cadeau de Noël pour adultes avec sens de l’humour!

 

Spécificités du BluRay :

  • Audio : Français (DTS 5.1) , Anglais (DTS-HD 5.1),Italien (DTS 5.1), Allemand (DTS 5.1), Espagnol (DTS 5.1)
  • Sous-titres : Espagnol, Allemand, Français, Italien

Suppléments :

Scènes coupées : 4.24′
Bêtisier : 2.39′
« Potes du tonnerre pour la vie » 7.28′
« Créer Comic con » 2.56′ + 3.21′ +4.15′ + 4.12′ vraiment excellent
« Potes de caméos » Morgan Freeman : 1.22′, Tom Brady :1.12′, Liam Neeson 1.07′, David Hasselhoff 3.26′                                                                                                                                                          « Grand numéro musical d’ouverture 8.48′
« En chemin » 8.51′

les bandes annonces et extraits :