Woody Harrelson

All posts tagged Woody Harrelson

Rating:

Il y a des genres de films qui semblent ne pas être ‘à la mode’, et c’est bien dommage, par exemple MIDWAY qui sort cette semaine et qui a eu beaucoup de mal à trouver un grand studio hollywoodien pour le produire.

On connait le réalisateur Roland Emmerich pour avoir mis en scène d’énormes succés comme Independence Day ou encore Le Jour d’après, 2012, White House Down, ou encore Stargate la porte des étoiles. Cette fois il s’attaque à une histoire vraie, celle d’une bataille navale et aérienne, qui a marqué un tournant décisif lors de la seconde guerre mondiale dans le conflit américano-japonais.

Aaron Eckhart  ‘Lt. Commander Jimmy Doolittle’ in MIDWAY.

Dès les premières minutes, on nous montre l’attaque surprise sur Pearl Harbour  dans le Pacifique, attaque terriblement meurtrière dans le port hawaïen. Le réalisateur ne nous inflige pas trop d’images sanglantes, mais nous plonge quand même sur ces porte avions et autre navires de guerre, détruits en quelques minutes . On voit pourtant avant cette scène, deux personnages importants, tous les deux plutôt pacifistes, l’un américain, l’autre japonais, qui se sont rencontrés plusieurs fois bien avant le conflit, et qui sentent le vent venir. Après cette débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. Les agences de renseignements américains semblent comprendre que tout devrait se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway.

Dick Best (Ed Skrein) & Ann Best (Mandy Moore) MIDWAY.

Woody Harrelson  ‘Admiral Chester Nimitz’  MIDWAY.

Dennis Quaid                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            L’amiral Nimitz (Woody Harrelson), à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton (Patrick Wilson) qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine (Ed Skrein, Luke Evans, Darren Criss) de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit. Dès ce point, le film se déroule sur plusieurs plans, l’aviation avec des pilotes zellés et fiers de ce qu’ils font, ceux qui sont sur les navires, porte avions, et enfin les bureaux où on va décripter intelligemment les télégrammes envoyés par les japonais. Ces renseignements sont en fait ce qui est le plus précieux, pour tous les officiers, et bien entendu l’amiral qui fera confiance à Edwyin Layton.

Je n’ai jamais été un grand fan des films de guerre, et pourtant je suis entré directement dans le film et ne m’y suis pas ennuyé une minute, malgré sa longueur (près de 2h20). Le générique final nous montre le vrai visage de ces héros qui ont bel et bien existé, et qui méritent bien ce film qui leur rend hommage, et ce des 2 côtés, même si le réalisateur est pro américain, bien que d’origine allemande. Mais les japonais ne sont pas montrés comme des êtres ignobles, certes il y en a qui sont plus qu’obtus que d’autres, mais on voit que certains , qui sont haut placés, ne voient pas d’un bon oeil  ce qui se déroule. Les scènes en vol sont très belles, celles sur les navires et surtout les porte -avions américains nous donnent une idée assez précise de ce qui se déroulait.

Nick Jonas  ‘Bruno Gaido’  MIDWAY.

Dick Best (Ed Skrein, à gauche) é Clarence Dickinson (Luke Kleintank, à droite)  MIDWAY.

Certes on ne va pas voir MIDWAY comme un pur divertissement, ni comme un blockbuster, parce que le genre guerre a beaucoup évolué ces dernires décennies, le sujet ayant été traité des dizaines de fois sur grand écran. Il n’empêche. Midway mérite bien qu’on s’y attarde, et même pour les plus pacifistes ( dont je suis) , il est possible de passer du divertissement pur à une autre approche de ce qu’est un conflit entre nations. Côté comédiens, c’est un vrai régal avec les anciens comme Woody Harrelson ou Dennis Quaid, et de nombreux de la nouvelle génération : Ed Skrein, Patrick Wilson, Luke Evans, Aaron Eckhart, Nick Jonas, Etsushi Toyokawa, Tadanobu Asano, Luke Kleintank, Jun Kunimura, Darren Criss, Keean Johnson, Alexander Ludwig,  Mandy Moore…

 

Les bandes annonces :

 

un extrait :

 

 

Rating:

On remonte le temps et on va découvrir les premiers exploits de Han Solo et sa rencontre avec Chewbacca.

Si on devait remettre dans l’ordre les différents épisodes tournés de la saga à ce jour, celui-ci arriverait avant l’épisode IV ( le premier, tourné en 1977) vu qu’il nous présente le personnage de Han Solo, que tout le monde connaît sous les traits d’Harrison Ford. Cette fois il est jeune, fougueux, il a les traits d’un acteur encore peu connu :  Alden Ehrenreich. Il est très amoureux de Qi’Ra (Emilia Clarke), et va se retrouver aux côtés de Beckett, un trafiquant (Woody Harrelson) et de Lando Calrissian (Donald Glover) qui est un joueur plus que tricheur…Les autres rôles, dont celui du méchant Dryden Vos ( Paul Bettany) n’ont rien à envier aux 2 héros: Han Solo et Chewbacca, particulièrement : Val (Sandie Newton).

Donald Glover / Lando Calrissian

Alden Ehrenreich / Han Solo

Alden Ehrenreich / Han Solo & Joonas Suotamo / Chewbacca

Woody Harrelson / Beckett & Alden Ehrenreich / Han Solo

Joonas Suotamo  Chewbacca

.

Donald Glover  / Lando Calrissian

Le scénario a été coécrit par Lawrence Kasdan ( déjà scénariste sur L’EMPIRE CONTRE ATTAQUE et LE RETOUR DU JEDI ) qui a co-écrit ce Solo avec son fils Jonathan. Rien ne manque dans ce film de Ron Howard. L’humour, le suspense sont de mise, avec des scènes catastrophes comme la poursuite avec un train au début du film. Il y a juste un détail qui diffère toutefois, fini le déroulant au début du film avec la musique ultra célèbre de John Williams. On reconnaîtra de ci delà les notes célèbres, mais la partition est cette fois signée John Powell.

Paul Bettany / Dryden Vos

Emilia Clarke / QiRâ

Phoebe Waller-Bridge  / L3-37

The Millenium Falcon

.

Inutile de dire que les décors sont à tomber, que le scénario est béton et que l’on ne s’y ennuie pas un seul moment. Je dirai même que j’y ai pris autant de plaisir qu’à la découverte du premier film. Quant aux effets spéciaux, on sait bien qu’ils ne peuvent pas être ratés, et on en prend plein les yeux, sans que l’on s’en rende vraiment compte. C’est un plaisir de 2h17 que je ne voudrai certainement pas bouder! Privilégiez les version IMAX ou 3D, par exemple une des meilleures salles de Paris: la salle 10 du Pathé Beaugrenelle  avec le son Dolby Atmos

le film annonce :

 

 

 

Rating:

A mi chemin entre le drame et le polar, avec quelque touche d’humour, le grand film à voir absolument

Une petite ville de l’Amérique profonde dans le Missouri, où une mère, Mildred (Frances McD se décide de découvrir qui a assassiné sa fille, puisque la police locale semblerait ne pas avoir réussi à élucider ce mystère. Elle fait placarder trois panneaux publicitaires à l’entrée de la ville qui visent directement le chef de la police locale, Bill Willoughby  (Woody Harrelson). Le film de Martin McDonagh , à qui on doit déjà Bons Baisers de Bruges, donne l’occasion de retrouver d’excellents comédiens dont Sam Rockwell , qui est un policier aux méthodes peu orthodoxes, Dixon, bras droit de Bill. Autre second rôle, celui de James (Peter Dinklage) que l’on connaît bien pour être Tyron Lannister dans Game of Throne.

Woody Harrelson et Frances McDormand
Photo Merrick Morton. © 2017 Twentieth Century Fox Film Corporation

Photo  Fox Searchlight Pictures. © 2017 Twentieth Century Fox Film Corporation

Sam Rockwell etFrances McDormand 
Photo  Merrick Morton. © 2017 Twentieth Century Fox Film Corporation

Frances McDormand et Peter Dinklage 
Photo by Merrick Morton. © 2017 Twentieth Century Fox Film Corporation

Woody Harrelson et Sam Rockwell 
Photo  Fox Searchlight Pictures. © 2017 Twentieth Century Fox Film Corporation

Le scénario nous entraîne, de par la patte du réalisateur, là où il veut nous emmener. Et lorsqu’il décide que ce n’est pas la voie qu’il a décidée, nous devons faire volte face. En moins de deux heures, nous passons par toute la gamme des sentiments et leurs contraires. Rarement le cinéma a fait preuve d’autant d’intelligence, on comprend donc que le film ait remporté le Golden Globe du meilleur film dramatique il y a quelques jours, et que Frances McDormand ait décroché le meilleur rôle à la même distribution de prix. N’oublions pas Sam Rockwell dans le meilleur second rôle et le meilleur scénario pour Martin McDonagh.

N’hésitez pas une seule seconde, ce film rassemble tout ce qu’on peut apprécier au cinéma. Nous ne sommes pas ici dans le blockbuster, dans la science fiction, juste dans une petite bourgade où un meurtre n’a pas été élucidé. Et le résulat, c’est 1h55 de bonheur.

Le film annonce :

extrait :

 

Rating:

4ème et dernier épisode de Hunger Games, Katniss, Gale, Finnick, Peeta toujours en prise avec le Président Snow

hunger-games-la-revolte-partie-2-en-bd-3d-blu-ray-dvd-snow-is-coming_022105_022105

 

Au début du film, Katniss (Jennifer Lawrence) est de retour dans les bunkers du District 13. Toujours incapable de communiquer avec Peeta (Josh Hutcherson), qui a été endoctriné, elle voit la nation de Panem s’enfoncer dans une guerre totale. Bien qu’elle ait accepté à contrecœur le rôle du Geai Moqueur, emblème de la rébellion, elle est désormais consciente qu’il va falloir bien davantage qu’un symbole pour arrêter le Capitole. Révoltée par les événements, elle se résout à agir. Accompagnée par Gale (Liam Hemsworth), l’imprévisible Peeta , Finnick (Sam Claflin) et
« l’Escouade 451 », elle prend la direction du Capitole, théâtre des assauts des rebelles et des pacificateurs, dans le but d’assassiner le Président Snow (Donald Sutherland). De son côté, le dictateur pense toujours jouer au jeu du chat et de la souris avec Katniss avec pour but ultime de la détruire, mais la jeune femme ne veut plus être le pion de personne : pour elle, il ne s’agit plus d’une compétition. C’est une véritable guerre : elle se bat désormais pour ses convictions et ceux qu’elle aime, et pour connaître enfin la paix.

TO1740_comp_v0011.0000003_R SP1_Snow Greenhouse

SS_D143-43133.dng

SS_D143-42960.dng

SS_D142-42501.dng

SS_D134-39696.dng

SS_D133-39295.dng

SS_D125-37345.dng

On retrouve, bien entendu les autres personnages des films précédents : la présidente Alma Coin (Juliana Moore),  Plutarch Heavensbee (Phlip Seymour Hopffman dont c’est la dernière apparition sur les écrans), Caesar Flickerman (Stanley Tucci), Haymitch Abernathy (Woody Harrelson) ou Effie Trinket (Elisabeth Banks), qui sont tous nés de l’imagination de Suzanne Collins, qui a vendu des millions d’exemplaires des 3 tomes de ces Hunger Games.

SS_D125-37203.dng

SS_D124-37062.dng

SS_D120-35589.dng

SS_D120-35499.dng

SS_D107-310597.dng

SS_D107-310537.dng

Quand à ce dernier épisode, il nous donne une autre vision du Capitole, un Capitole dévasté, qui ne peut que réserver de mauvaises surprises aux habitants, tout comme aux résistants. C’est, de loin, l’épisode le plus noir de la saga, et le réalisateur, Francis Lawrence a su en tirer tout le parti pour tenir les spectateurs en haleine. La fin est une surprise, certes, mais on la voit petit à petit se dessiner lors de la première heure. Le film dure 2h 15 environ et on ne voit pas vraiment le temps passer. Une fois encore, nous ne sommes pas devant un chef d’oeuvre, mais devant un film destiné clairement au public des Divergente, Harry Potter et autres séries adaptées avec succès pour le grand écran. Les ados devraient adorer. Moi, j’ai bien aimé, et ne me suis pas ennuyé une seule seconde, et c’est quand même le plus important. Les acteurs sont toujours aussi formidables, les décors superbes, et la 3D bienvenue!

SS_D107-310392.dng

SS_D106-310277.dng

SS_D102-309572.dng

SS_D102-309175.dng

SS_D83-26468.dng

SS_D80-25671.dng

SS_D67-20752.dng

SS_D99-30382.dng

Les spécificités du Bluray : 4 heures de suppléments en VOst:
Commentaire audio du réalisateur Francis Lawrence et de la productrice Nina Jacobson
Making of en 8 parties (141′)
Le carnet de croquis de Cinna (10′)
Hunger Games : l’exposition (2′)
Un voyage en photos (10′)

Le film est disponible en VF et en VO avec sous titres français uniquement

Pour finir: le film annonce :

 

Rating:

Troisième et avant dernier volet des aventures de Katniss, l’héroïne des Hunger Games!

120x160 HG3 Katniss US 18-09 OK Date
Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux à la fin du second épisode. Sous le commandement de la Présidente Coin (Julianne Moore), chef du district, et de son conseiller Plutarch Heavensbee (Philip Seymour Hoffman) et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, dont Effie Trinket (Elisabeth Banks), Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre avec son ami de toujours, Gale Hawthorne (Liam Hemworth) pour sauver Peeta (Josh Hutcherson) prisonnier du président du Capitole,  Snow (Donald Sutherland) et libérer le monde entier, à qui son courage redonne espoir.

téléchargement 03 Katniss-4 Gale

On change de registre après les deux premiers films, qui avaient certes un côté politique, mais qui était surtout basé sur les jeux où la survie était le but ultime, la survie  et la gloire les bénéfices. Cette fois, plus de jeux, et pour cause, mais un début de révolte  avec le Geai Moquer ( Mockingjay en version originale, qui est d’ailleurs le titre américain du film). Le Geai moqueur est l’emblème de Katniss, qu’elle porte depuis le premier film, et ce sera le symbole de la rébellion, de la révolte du peuple contre le Capitole et son président Snow. On a sorti le grand attirail avec des scènes d’action plus que réalistes, et le spectateur ne va pas quitter l’écran pendant les 123 minutes du film. La réalisation est rapide, avec ses moments de calmes entre deux scènes choc. Les dénouements  sont inattendus (tout au moins pour ceux qui n’auront pas lu l’intégrale des romans de Suzanne Collins). Certains personnages, anecdotiques dans les deux autres épisodes comme Johanna  (Jena Malone), ont plus de poids ici, et on apprécie l’arrivée de l’équipe choc, avec surtout l’équipe qui filmera les exploits de Katniss pour les montrer à tous les districts, avec , entre autres Cressida ( Natalie Dormer) . Les deux grands héros de ce film sont Jennifer Lawxrence ( sans surprise) et Liam Hemworth, alors que Josh Hutcherson apparaît moins à l’écran.

Katniss-3 Katniss-2 Katniss images images (2)

Quel dommage qu’il faille attendre un an pour voir la seconde partie ce cette révolte.

02

A noter que Philip Seymour Hofman, qui a disparu à quelques jours de la fin du tournage des deux épisodes, a une part importante et que le film lui est dédié.

 

01 1Sht_D10_Livestock_France

La qualité indéniable du Bluray se propage sur deux disques:

Boîtier Blu-ray avec fourreau
Disque 1 : le film en format rspecté
Commentaire audio du réalisateur Francis Lawrence et de la productrice Nina Jacobson (VOST)
Scènes coupées (12′ – VOST)
Clip vidéo : « Yellow Flicker Beat » de Lorde (4′)
Disque 2 :

scènes coupées : 11’18
Making of en plusieurs parties (2 h 14!!) magnifique
Hommage à Philip Seymour Hoffman (11’03)
Clip vidéo : « The Song of the Rebellion » et création de la musique 4’05 et 8’10

et une surprise finale

Voilà un BluRay qui a toute sa place dans une vidéothèque. à côté des autres épisodes, en attendant la dernière partie l’année prochaine!

les films annonces:

 

Rating:

Second volet de l’adaptation des romans de Suzan Collins, une vraie réussite.

images téléchargement

On avait quitté Katniss Everdeen  quand elle est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark. Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation. Pourquoi donc ne pas prendre les vainqueurs des anciens ‘Hunger Games’ pour les faire s’affronter, pour abattre ainsi le couple mythique de Katniss et Peeta?

th th (5) th (4) th (3) th (2) th (1)

On retrouve les personnages du premier film: Katniss (Jennifer Lawrence), Peeta (Josh Hutcherson), Gale (Liam Hemsworth), Le Président (Donald Sutherland) et le présentateur Télé (Stanley Tucci) ave c de nouveaux personnages comme celui de Finnick (Sam Clafin) qui sera un adversaire, mais surtout une aide précieuse pour les deux héros dans ce nouvel opus, et un méchant (mais est-il aussi méchant que ça?) sous les traits de Philip Seymour Hoffman. Une fois encore ces jeux se déroulent dans un drôle d’ espace contrôlé par une équipe et des ordinateurs surpuissants capables de créer d’énormes vagues, de faire venir des singes très méchants, ou de créer un brouillard, et pas n’importe lequel.

téléchargement téléchargement (1) images (7) images (6) images (5)

Si la révolte gronde sur l’écran, il y a peu de chances que les spectateurs grondent parce qu’ils sont déçus. Le film dure deux heures et quart et on ne s’ennuie pas une seule seconde. On est avec les personnages tout au long de ce périple. Leurs visites dans les districts où les personnes qui y vivent sont totalement opprimées. On sent bien que le souffle de la révolte va se terminer en tornade. Un seul regret: le film se termine et on sait qu’il nous faut attendre 1 an avant de voir le prochain épisode, et 2 ans pour en connaître le dénouement ultime. Gary Ross, qui avait réalisé a été remplacé par Francis Lawrence à qui on doit déja : ‘De L’Eau pour les éléphants’ et ‘Je Suis Une Légende’. Belle réussite que ce film qui devrait plaire non seulement aux ados, mais à tous ceux qui ont aimé le premier, même s’il est possible de voir ce film et s’y intéresser sans avoir vu le premier.

images (4) images (3) images (2) images (1)

Toutefois, je ne peux que vous conseiller de revoir ( ou de découvrir) le premier film, qui est disponible en DVD et BluRay.

 

le film annonce :