Gary Oldman

All posts tagged Gary Oldman

Rating:

Quand Winston Churchill, 65 ans, va devenir Premier Ministre en Mai 1940….

Une page d’histoire que nous ne connaissions peut-être pas vraiment. La démission de Neville Chamberlain, dans un contexte de guerre, marqué par les défaites des Alliés, l’armée bloquée à Dunkerque, un parti qui complote contre lui, un roi qui se montre plus que sceptique, voilà la vie de Churchill à cet instant précis. Et pourtant on sait ce qu’il advint. Cette page d’histoire qui nous est contée par le réalisateur Joe Wright permet à Gary Oldman de montrer toute la gamme dont il est capable. Totalement méconnaissable, il est Churchill, aux côtés de sa femme qui tempère (Kristin Scott-Thomas), du roi George VI ( Ben Mendeslsohn), de sa secrétaire Elisabeth (Lily James) parmi les rôles les plus imposants de ce grand film.

Credit: Jack English / Focus Features

Passionnant de bout en bout, ce film ne raconte pas la vie de celui qui deviendra sir Winston Churchill, mais c’est une page assez courte de sa vie, lorsqu’il devint le Premier Ministre de l’Angleterre. Dire qu’il est éblouissant  reste encore loin de la vérité. Il crève l’écran, son jeu est puissant, il ‘fait’ le film. On savait déjà que c’était un grand acteur, cette fois il joue dans la cour des grands, et sans nul doute sera nominé dans la course aux Oscars, qu’il devrait remporter haut la main (quoique je n’ai pas encore vu les films concurrents, comme Pentagon Paper (pour Tom Hanks), ou The Greatest Showman (pour Hugh Jackman) parmi d’autres surprises qui nous sont réservées en ce début d’année. Pourtant aucun des acteurs sur l’écran ne démérite, bien au contraire. Le réalisateur a choisi un beau casting, et un bon directeur de la photo (Bruno Delbonnel) qui nous montre Londres tel qu’il devait être dans ces années sombres.

Ne vous méprenez pas, vous n’aurez à aucun moment l’impression d’ouvrir un livre d’histoire ennuyeux, bien au contraire, l’humour est toujours au coin de la pellicule, et on ne s’ennuie pas une seconde. Un des grands films de ce début d’année!

le film annonce:

 

 

Rating:

Un film qui ne manque pas d’action, ni de cascades, ni de courses poursuites : bref un régal pour l’été!

Un garde du corps, Michael (Ryan Reynolds), qui fut le meilleur  jusqu’à une erreur fatale qui lui fut reprochée, va devoir escorter un tueur à gages, Kincaid (Samuel L. Jackson) avec qui il a eu quelques démêlées des années auparavant, qui doit témoigner devant la Cour Internationale de La Haye, contre un de ses ex employeurs, un dictateur épouvantable qui est à la tête de la Biélorussie (Gary Oldman). Ce dernier a réussi à placer des hommes à lui dans les hautes sphères et ne peut se permettre de laisser le tueur à gages faire son témoignage. Et pour lui, tous les coups sont permis. Kincaid a accepté ce témoignage  si sa femme (Salma Hayek) est libérée de prison. Quand à celle qui engage le garde du corps, c’est une française, membre d’Interpol ( Elodie Yung), qui va chercher la Taupe, vu l’embuscade qui va conduire à un massacre au départ. Si vous aimez les cascades, l’action, vous n’allez pas être déçus. Les comédiens s’amusent visiblement autant que les spectateurs dans la salle. leur querelle est vraiment drôle.

Elodie Yung et Ryan Reynolds. Photo by Jack English.

DARIUS KINCAID (Samuel L. Jackson)

Elodie Yung . Photo by Jack English.

Les scènes d’action ne manquent pas, avec entre autres une course poursuite dans les rues et les canaux d’Amsterdam, qui fera date. Certes Amsterdam a souvent été filmée avec des courses dans ses canaux, mais là, cela va à 100 à l’heure, et les voitures plongent plus d’une fois. Les héros viendront d’Angleterre, amis nombre de scènes ont été tournées en Bulgarie, et aussi au Ryjkmuseum d’Amsterdam. Quant aux voitures, vous en aurez en veux tu, en voilà, des voitures de grand luxe, mais aussi des Porsche, des BMX, une Audi, et Cadillac…et une Smart, il y en a pour tous les goûts!

Gary Oldman Photo by Jack English.

Ryan Reynolds  Photo by Jack English.

J’aime ce genre de film, qui certes ne donne pas sujet à réfléchir, mais où on passe vraiment un bon moment. C’est du blockbuster pour l’été, allez le voir dans une grande et bonne salle de cinéma, si possible avec du son Dolby Atmos, vous passerez sans nul doute un bon moment.

Ryan Reynolds . Photo by Jack English.

 

Le film annonce:

 

 

 

Rating:

C’est le nouvel épisode de cette saga renaissante.

singes001

téléchargement (12)images (7)images (6)

Dix ans après que le virus se soit déployé sur la planète, il reste quelques primates qui vivent dans les bois et qui sont d’une intelligence supérieure….mais aussi quelques humains, qui vivent à San Francisco, et qui vont tomber sur ces singes au début du film. La guerre entre les deux camps se prépare, qui risque de détruire toute forme de vie.

téléchargement (2) téléchargement (1) images (1)images (9)

Le film, réalisé par Matt Reeves donne la place belle aux effets spéciaux, et surtout aux comédiens qui seront ‘convertis’ avec la technique en grands singes, et tout particulièrement Andy Serkis, qui joue le rôle de César.

téléchargement téléchargement (4) téléchargement (3)images (7)

On ne s’ennuie pas une seconde dans ce film, qui a été un des blockbusters de l’été, et qui a fait une belle carrière en France comme aux Etats Unis.

Les caractéristiques du BluRay : images en format respecté : 1.85, son : anglais en 7.1 DTS HD master, et 5.1 DTS en français. L’image est très belle, et le son a de quoi faire rêver. C’est un des grands plus de cette édition BluRay. Le film vous offre aussi la possibilité d’en acquérir gratuitement une version digitale.

C’est du côté des bonus que la surprise est de taille. Pas moins de deux heures de suppléments, avec , bien entendu des scènes inédites (4’34) , mais aussi :  La genèse du film (8’47),  Andy Serkis : créer un César plus vrai que nature (9’01) ,  Des humains et des singes : le cast du film (17’47),  L’univers du film (14’31),  La société des singes (10’26) ,  Bouger comme des singes (15’25) ,  Les effets spéciaux (20’27) ,  Le combat final (16’00), et pour ceux que cela intéresse, vu que c’est en anglais évidemment : Commentaires audio de Matt Reeves.

Voici extrait, featurette et film annonce :