Harrison Ford

All posts tagged Harrison Ford

Rating:

On remonte le temps et on va découvrir les premiers exploits de Han Solo et sa rencontre avec Chewbacca.

Si on devait remettre dans l’ordre les différents épisodes tournés de la saga à ce jour, celui-ci arriverait avant l’épisode IV ( le premier, tourné en 1977) vu qu’il nous présente le personnage de Han Solo, que tout le monde connaît sous les traits d’Harrison Ford. Cette fois il est jeune, fougueux, il a les traits d’un acteur encore peu connu :  Alden Ehrenreich. Il est très amoureux de Qi’Ra (Emilia Clarke), et va se retrouver aux côtés de Beckett, un trafiquant (Woody Harrelson) et de Lando Calrissian (Donald Glover) qui est un joueur plus que tricheur…Les autres rôles, dont celui du méchant Dryden Vos ( Paul Bettany) n’ont rien à envier aux 2 héros: Han Solo et Chewbacca, particulièrement : Val (Sandie Newton).

Donald Glover / Lando Calrissian

Alden Ehrenreich / Han Solo

Alden Ehrenreich / Han Solo & Joonas Suotamo / Chewbacca

Woody Harrelson / Beckett & Alden Ehrenreich / Han Solo

Joonas Suotamo  Chewbacca

.

Donald Glover  / Lando Calrissian

Le scénario a été coécrit par Lawrence Kasdan ( déjà scénariste sur L’EMPIRE CONTRE ATTAQUE et LE RETOUR DU JEDI ) qui a co-écrit ce Solo avec son fils Jonathan. Rien ne manque dans ce film de Ron Howard. L’humour, le suspense sont de mise, avec des scènes catastrophes comme la poursuite avec un train au début du film. Il y a juste un détail qui diffère toutefois, fini le déroulant au début du film avec la musique ultra célèbre de John Williams. On reconnaîtra de ci delà les notes célèbres, mais la partition est cette fois signée John Powell.

Paul Bettany / Dryden Vos

Emilia Clarke / QiRâ

Phoebe Waller-Bridge  / L3-37

The Millenium Falcon

.

Inutile de dire que les décors sont à tomber, que le scénario est béton et que l’on ne s’y ennuie pas un seul moment. Je dirai même que j’y ai pris autant de plaisir qu’à la découverte du premier film. Quant aux effets spéciaux, on sait bien qu’ils ne peuvent pas être ratés, et on en prend plein les yeux, sans que l’on s’en rende vraiment compte. C’est un plaisir de 2h17 que je ne voudrai certainement pas bouder! Privilégiez les version IMAX ou 3D, par exemple une des meilleures salles de Paris: la salle 10 du Pathé Beaugrenelle  avec le son Dolby Atmos

le film annonce :

 

 

 

Rating:

Troisième épisode, et pourtant on s’y amuse toujours…..et plus encore!

 

120x160 Family Date Exp03 7_07 HD téléchargement

 

Sylvester Stallone sait parfaitement ce qu’il fait. Pour moi, il est loin d’être stupide. Il a trouvé un nouveau filon après les Rocky et Rambo, et il bien raison, parce que ce troisième volet des aventures des Expendables est au niveau des deux premiers. Il a réuni tout ce qui fait un blockbuster, avec une bande d’acteurs qui se retrouvent dans des situations désagréables pour eux, avec de l’action pure, et une belle dose d’humour. Ca a marché deux fois, ça marchera aussi pour celui-ci et les suivants. Pourquoi se priver d’un genre bien à lui, le film d’action pure, 100% adrénaline, en s’entourant de potes, dont certains disparaissent pour laisser la place à d’autres. Cette fois, les anciens recrutent des nouveaux et le générique est d’enfer : Stallone, Schwartenegger, Harrison Ford, Antonio Bnaderas, Mel Gibson, Dolph Lungren, Jason Statham, Jet Li, Wesley Snipes, et les nouvelles recrues, dont Kellan Lutz, Ronda Rousey, pour n’en citer que quelques uns. Et la sauce prend dès les premières secondes.

a5232bcc10a1c24be092dd1b1d62ed28 3903090f47064be296b17dbd458f5fc0 031774e82568dc7ef9a13bdec1cdfbbd 4181d16445062c7ba4a60bc669de8108 75ddc7b48939f69249fab77d94c968d9

Certes il ne faut pas chercher pour creuser le scénario, il y a un très méchant, Mel Gibson, et les autres. Barney, Christmas et le reste de l’équipe affrontent Conrad Stonebanks, qui fut autrefois le fondateur des Expendables avec Barney. Stonebanks devint par la suite un redoutable trafiquant d’armes, que Barney fut obligé d’abattre… Du moins, c’est ce qu’il croyait.Ayant échappé à la mort, Stonebanks a maintenant pour seul objectif d’éliminer l’équipe des Expendables. Mais Barney a d’autres plans… Il décide d’apporter du sang neuf à son unité spéciale et d’engager de nouveaux équipiers plus jeunes, plus vifs et plus calés en nouvelles technologies. Cette mission se révèle rapidement un choc des cultures et des générations, entre adeptes de la vieille école et experts high-tech. Les Expendables vont livrer leur bataille la plus explosive et la plus personnelle…

524a88a9e38b095a597fd81e854fbdc2 278a832ba82ba86f0dca4bc6a6f05606 images (1) images (2) images (3)

Ça castagne dans tous les sens, du début à la fin, avec tout le matériel disponible, des chars d’assaut, un immeuble désaffecté, avec des courses poursuites, desbagarres en veux tu, en voilà, bref tout ce qu’on aime dans le cinéma d’action avec la dose d’humour qui rend le tout bien plus sympa. Les acteurs en font des tonnes et le spectateur est ravi. C’est ce qu’on est venu voir, et on en a pour son argent.

images (4) images 1a0b16d22d10cff68e2d7109b95ad56c 3f9ab6c369baaebbd02f257a38c2636d 7c369983bd8243d3cef9c97e17dbd8b3

Je ne boude pas mon plaisir à les voir tous se débattre dans des situations toujours désespérées. J’ai aimé et je le dis tout haut. Sylvester Stallone aime bien son boulot, même s’il a confié la réalisation à Patrick Hughes. Il sait ce que le public veut voir et lui en donne encore plus que ce à quoi il s’attendait. Saluons quand même les producteurs, français, Samuel et Victor Hadida, des mecs absolument adorables, que je connais depuis des années, et qui, eux aussi connaissent parfaitement leur job, qui ont réussi à être au sommet de la production pour de nombreux films.

7d759bbb91f400965a33fb752ed046e1 7e213c5c29fda2402282b2cced29ec99 9c4d305aa2176ddcfb910961e28d3b05 23dd232169c02337b72ee51a22e33c49

 

 

Le film annonce et un extrait :

VF

VO:

Rating:

Bien meilleur que son semi échec en salles. A découvrir en Blu Ray..

téléchargement (10)

Ce film est sorti dans une certaine indifférence en France il y a quelques mois, et pourtant il ne méritait pas cet échec. Un film jeune avec un héros jeune, interprété par Asa Butterfield et quelques pointures autour de lui comme Harrison Ford ou Ben Kingsley. On est en pleine science fiction, dans l’espace!

images (5) téléchargement (6)

Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manoeuvres militaires de plus en plus difficiles et son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme son meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre.

images (1) images (2) images (3) images (4)

Bon, vous avez compris que le jeune garçon a quand même un drôle d’avenir devant lui, avec cette mission, que même James Bond n’aurait pas acceptée. Le film se laisse voir sans déplaisir, et on s’attache facilement au héros et à sa copine Petra, interprétée par Heilee Steinfeld.

images téléchargement (9) téléchargement (8) téléchargement (7) téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (1)

Pour le BluRay, Metropolitan a donné le rendu attendu pour ce genre de productions, l’image est soignée, et le son aussi, avec le choix entre version originale sous titrée et version française simplement :Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1). Les suppléments vous permettront d’apprécier encore plus le film: le commentaire audio du réalisateur : Gavin Hood plus  le making of du film en prés de 50 minutes sans oublier 10’49 de scènes coupées, avec ou sans les commentaires audio du réalisateur, Gavin Hood, parmi d’autres bonus, comme des entretiens avec Asa Butterfield et Hailee Steinfeld
le film annonce en vf :

en vost