Jamie Foxx

All posts tagged Jamie Foxx

Rating:

Mélange de genre, entre l’action, le polar et la comédie, Baby Driver est un projet fou, mais projet totalement réussi.

Baby (Ansel Elgort), jeune orphelin particulier, qui s’occupe d’un vieillard, se retrouve forcé à collaborer avec un chef de gang de braqueurs . C’est lui le chauffeur, lui qui réussit des exploits avec une voiture. Mais il vit dans un monde où il se sent étranger, et se balade toujours avec ses écouteurs sur les oreilles. Il vit les braquages, les accélérations au rythme de sa musique, celle qui le fait vibrer.  Baby se bat pour sortir de l’emprise du milieu. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Debora (Lily James), qui travaille comme serveuse dans un restaurant. Il se dit alors qu’il peut changer de vie et quitter la criminalité. Mais Doc (Kevin Spacey), son employeur, ne voit pas les choses de la même manière.

Le réalisateur, Edgar Wright,  a misé juste avec ces acteurs et surtout sur les deux ados qui sont au centre de tout, avec un Kevin Spacey, toujours parfait , mais que l’on va malheureusement voir nettement moins sur les écrans,  suite aux derniers scandales. Profitez donc de la sortie en BluRay de ce Baby Driver, dont on nous annonce déjà une suite pour 2019.

Parmi les spécificités de ce Bluray :

  • Audio :  Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1), Russe (Dolby Digital 5.1), Allemand (DTS-HD 5.1),
  • Sous-titres : Français, Anglais, Turc, Letton, Russe, Lituanien, Finnois, Suédois, Néerlandais, Norvégien, Danois, Estonien, Allemand, Arabe
  • Les bonus :
  • Commentaire audio d’Edgar Wright (VOST)
    Commentaire audio d’Edgar Wright et Bill Pope (VOST)
    11 scènes coupées ou versions longues (20’28 » – VOST)
    L’envers du décor (VOST) :
    – C’est mon Baby : Edgar Wright (9’18 »)
    – Mozart en kart : la conquête d’Ansel (5’52 »)
    – Il me faut un titre qui tue : la musique (6’14 »)
    – La nouvelle équipe : le groupe de Doc (10’55 »)
    – Trouve-nous du bon son : la chorégraphie (6’08 »)
    – Le Diable derrière le volant : les courses poursuites (6’46 »)
    Animations d’une sélection de scènes : 8 animatiques et répétitions (35’42 » – VOST)
    Répétitions et pré production : 3 séquences (17’03 » – VOST)
    Clip « Blue Song » de Mint Royale réalisé par Edgar Wright (2003 – 4’15 »)
    Galerie complète des storyboards (4 galeries)
    18 teasers et bandes-annonces (21’10 » – VOST)

le Bluray est disponible sous 3 formats:

BluRay simple (environ 20€), Steelbook (25€)  et 4 K (30 €)

La bande annonce :

 

 

 

 

Rating:

Le retour d’Andrew Garfield dans le rôle de l’homme araignée.

spiderman024

 

Ce n’est plus un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man (Andrew Garfield)  est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va se rendre compte qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur.  Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratte-ciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen, sa petite amie (Emma Stone) . Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la ville.  Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui.  Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

images images (9) images (8) images (7) images (6) images (5)

Le film bénéficie de ce qui se fait de mieux en matière d’effets spéciaux, avec des rebondissements imprévus, et des méchants qui peuvent se vanter d’être aussi méchants qu’horribles. Le réalisateur, Marc Webb a réussi à renouveler la série, et ce Spiderman, le Destin d’un héros mérite largement sa place dans votre collection BluRay.

Tout particulièrement par la qualité de l’image et du son (4K pour l’image, format respecté, HD, 2:40, 1920 x 1080 )  Le son, en version française comme en version anglaise est en 5.1 DTS HD MA, et de nombreux sous titrages sont proposés, dont, bien entendu, français, anglais, …  Et n’oublions pas la version digitale Ultra Violet offerte!

Mais c’est du côté des suppléments que ce BluRay atteint le Top du Top: Il y en a des tonnes, dont 9 scènes additionnelles (avec ou sans les commentaires du réalisateur), avec une fin alternative. Mais ce n’est pas tout : 13 scènes coupées commentées par Marc Webb, et surtout un documentaire de 100 minutes, making of, intitulé : Le Salaire de l’héroïsme. La possibilité de voir le film avec les commentaires audio du réalisateur, un reportage sur la musique et le clip : It’s On Again d’Alicia Keys. Vraiment un BluRay au Top!

images (1) images (11) images (2)

Rating:

DU VRAI CINEMA…

Fabuleux, drôle. Vive Quentin Tarentino.

Le retour du Western avec ses grands espaces, mais un western d’un genre particulier. Cette fois les héros ne sont pas issus du Far West, mais le premier, le docteur Schultz (Christoph Waltz) vient d’Allemagne, et le second, Django, est un esclave (Jamie Foxx), et les deux vont jouer les chasseurs de prime, tout en recherchant la femme de Django. La rencontre sera explosive avec un puissant détenteur d’esclaves (Leonardo di Caprio) et son majordome black  ( Samuel L. Jackson, méconnaissable). La violence va aller crescendo, et les meurtres vont joncher le film de bout en bout.

Il fallait un maître du cinéma comme Quentin Tarentino pour écrire une telle histoire. Il arrive à faire passer la violence grâce à un humour bien dosé. On rit beaucoup, on rit jaune, on rit même lors de fusillades incroyables. En fait le film est un mélange de rire, de violence, de western, avec ds numéros d’acteurs époustouflants.  Tous sont vraiment extraordinaires, avec une mention spéciale pour Jamie Foxx dans le rôle titre. Ce film a reçu 2 Oscars : meilleur scénario original et meilleur acteur dans un second rôle, plus 2 Golden Globes.

Ne le manquez surtout pas. Surtout désormais avec sa sortie en BluRay et DVD.en format respecté.

Côté suppléments: on en attendait plus, aux Etats Unis, il y a une édition avec un disque complet de bonus.

Toutefois, les suppléments méritent le détour :

La direction artistique de ‘Django Unchained’

Les Costumes de Sharen Davis

Réinventer le Western Spaghetti, avec chevaux et cascades

20 ans de travail, la collection américaine XX Blu Ray de Tarentino

et enfin 1 spot promo du film

Le son en anglais , comme en français est en 5.1 DTS HD MA

les sous titres sont nombreux, outre français et anglais : arabe, danois, finnois, hollandais, norvégien et suédois.

A noter que le BluRay est toutes zones (A+B+C)

Même si cette édition est d’excellente qualité, on peu espérer voir la version avec un disque complet de bonus. Allez Mr Sony, faites nous plaisir!!

Durée : 2 h 44

ou encore l’édition spéciale Amazon:

version DVD :

5*

 

ou encore l’édition spéciale Amazon:

 

version DVD :

 

5*