Geoffrey Couët

All posts tagged Geoffrey Couët

Rating:

Un film à la fois drôle et tendre, qui ne laissera personne indifférent!

Ce film est inspiré de a véritable équipe de water-polo gay avec qui Cédric Gallo, un des deux réalisateurs a  parcouru le monde depuis 7 ans, de tournois en tournois, dont les derniers Gay Games. Conscient de vivre une aventure unique qui a changé sa vie il avait envie de certaines valeur comme : la liberté, le droit à la différence et à l’outrance et surtout le triomphe de la légèreté sur la gravité de la vie. Des valeurs universelles finalement.

Après avoir tenu des propos homophobes, Matthias Le Goff, (NICOLAS GOB)  vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner «Les Crevettes Pailletées», une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homo du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Matthias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie.

Aux adeptes d’une certaine Boutin et autres personnes qui ne savent pas respecter les autres, ce film est un hymne à la vie, avec une bonne dose d’humour, et des personnages attachants. Gay, certes, mais pas que, au point qu’on s’attache à tous, même le personnage de Matthias, pourtant antipathique au départ. Toute la bande possède une joie de vivre communicative. La fille de l’ex champion de natation montre que les jeunes sont sensibles à ces situations. Les Crevettes Pailletées, reste avant tout UN FILM TOUS PUBLICS, chacun y verra midi à sa porte. Tous les acteurs peuvent sembler caricaturaux et pourtant on s’intéresse à leur sort: ALBAN LENOIR, MICHAËL ABITEBOUL, DAVID BAÏOT, ROMAIN LANCRY, ROLAND MENOU, GEOFFREY COUËT, ROMAIN BRAU FELIX MARTINEZ

Toutes les photos : @ Thibault Grabherr

Vu que je suis tombé sous le charme du film, j’ai vraiment eu envie de rencontrer les deux réalisateurs : , CÉDRIC LE GALLO et  MAXIME GOVARE. Voilà qui est fait dans un cadre vraiment cool, celui d’un club de sports / restaurant : le Klay.

 

le film annonce :

 

Rating:

Soyons clair, ce film n’est pas du tout pour les enfants , ni pour les anti mariage pour tous!

t&h_aff_400x533.indd

Ce film est destiné à une clientèle gay, qui sait ce qu’elle va voir, et ne sera pas choquée par certaines scènes de sexe entre hommes non simulées ( en gros et pour parler cru, on voit de la bite en érection). Ceci dit, cela ne fait pas tout le film.

Dans un sex-club, les corps de Théo et de Hugo se rencontrent, se reconnaissent, se mêlent en une étreinte passionnée. Passé l’emportement du désir et l’exaltation de ce premier moment, les deux jeunes hommes dégrisés, dans les rues vides du Paris nocturne, se confrontent à leur amour naissant, mais un problème de préservatif va leur faire prendre conscience d’autres réalités. Les deux amants, amoureux, amis, vont devoir apprendre à se mieux connaître, à voir plus loin que leurs corps et leurs désirs, et cette nuit dans les rues de Paris, sera un petit voyage initiatique qui ne peut laisser personne indifférent.

photo_hd_03 photo_hd_04 photo_04 photo_05 photo_07

Le film, co-réalisé par Olivier Ducastel et Jacques Martineau débute dans un sexe club parisien un peu particulier, vu que dans ce club (L’impact pour être précis) tout le monde laisse ses fringues au vestiaire et ne garde que les chaussures. On prend un verre au bar, et on descend au sous-sol pour se mêler à la foule, dans une ambiance pour le moins très sexuelle. Autant dire que les premières 20 minutes du film se déroulent dans cette ambiance, et que les images sont chaudes, très chaudes, peu-être un peu lentes et longues, avant que les deux personnages se trouvent au coeur de l’action et du film. C’est un peu ce qui m’a gêné, ce côté voyeur  et exhibitionniste, qui, heureusement se poursuit dans une toute autre voie, dès que les deux acteurs ( Geoffrey Couët, François Nambot), se retrouvent tout habillés dehors et que commence vraiment le film. Le film devient alors passionnant par un petit détail, mais de taille, le sexe sans préservatif, et les problèmes que cela va entraîner.

Les deux acteurs sont formidables ( et n’ont pas non plus oublier d’être agréables à regarder, charmants. ) On les voit évoluer au fil des heures ( non le film ne dure pas des heures, il dure 97 minutes) et tout cela dans un Paris au petit matin (les cartons nous indiquent les heures) avec des rencontres insolites. Le film n’est pas inoubliable, mais il reste néanmoins intéressant pour un public averti.

photo_hd_11 photo_hd_09 photo_hd_08 photo_hd_06

Il est sorti dans un petit circuit, il est, bien entendu, réservé aux plus de 16 ans, et mérite qu’on s’y attarde