Thierry Harcourt

All posts tagged Thierry Harcourt

Le texte de Theodor Holman a dejà été 2 fois adapté au cinéma. cette fois après un succès en Avignon, en voici l’adaptation française sur la scène de la Manufacture des Abbesses.

Théo Van Gogh a adapté ce texte en 2003 pour le cinéma, et Steve Buscemi en a fait de même en 2007 avant que Laurence Postma en fasse une version hindi en 2011. C’est dire si ce texte semble toucher beaucoup de monde. La version théâtrale se base plus sur le film de Steve Buscemi et a été adapté en français par Tom Morton, qui en est aussi l’acteur principal aux côtés de Tiffany Hofstetter, dans une mise en scène de Thierry Harcourt.

 

Ce face à face se déroule en majeure partie dans une chambre d’hôtel où un journaliste un peu raté rencontre une jeune actrice, plus connue pour ses formes agréables et son joli visage que pour ses talents de comédienne, en gros une pure people comme on en voit des centaines dans Gala ou Voici, qui ne doivent leur célébrité qu’à leur physique. Ce n’est pas pour autant que ce texte soit une critique de ce genre de personnes. Les 2 protagonistes jouent un peu au chat et à la souris, sans qu’on sache vraiment qui est le chat ou la souris.

La jeune et jolie  Tiffany Hosfstetter prête ses traits à Katia, et se confie à la caméra d’Onsortoupas:

Difficile de mettre en scène ces joutes verbales, et pourtant Thierry Harcourt a réussi ce pari, comme il va l’expliquer au micro d’Onsortoupas:

INTERVIEW,c’est à la Manufacture de Abbesses

les lundi, mardi et mercredi à 21h00, et dimanche à 20h00

in English March 17 & 31 and April 7, 14, 21.

Manufacture des Abbesses 7 rue Véron 75018 Paris

Réservations : 01 42 33 42 03 ou www.manufacturedesabesses.com

Rating:

Un côté thriller, une performance d’actrice, voilà deux raisons pour vous déplacer au Lucernaire.

Tiré d’un fait divers qui s’est réellement déroulé, où une femme simple assassine une personne de sa famille, sourde et mette, sans raison apparente, cela donne à Marguerite Duras l’idée de cette pièce, certes un peu compliquée, où un interrogateur pose des questions tout d’abord au mari de la criminelle, avant de poser des questions à celle qui a commis ce crime, qui a dispersé les morceaux du corps au 4 coins de l’Hexagone, tous retrouvés, sauf la tête. Mais où donc est passé cette tête? Ce sera la question cruciale jusqu’au bout de la représentation.

Si le rôle du mari est tenu par Jacques Frantz, et celui, quasi omniprésent sur scène de l’interrogateur (Jean-Claude Leguay), toute la pièce repose sur les épaules de cette jeune femme, qui est entrée récemment dans sa 9ème décennie, Judith Magre, qui est époustouflante, une fois encore. Elle nous avait déjà mis une claque il y a quelques mois au théâtre Rive Gauche, avec : Oscar et La Dame Rose. Cette fois encore on n’a d’yeux que pour elle, qui a énormément de texte, et qui nous captive de bout en bout.

Sauf mention contraire : Photo : LOT

Certes on ne vient pas ici pour rire, ni même sourire. On vient pour vibrer, et c’est réussi!

L’Amante Anglaise, avec une mise en scène très épurée de Thierry Harcourt, c’est au Lucernaire Théâtre, 63 rue Notre dame des Champs dans le 6ème.

C’est du mardi au samedi à 19h00 et le dimanche à 15h00.

Places : 26€. Plus de 65 ans : 21€, moins de 26 ans : 11 € et autres tarifs réduits (étudiants, RSA, etc : 16€)

Réservations : 01 45 44 57 34 et www.lucernaire.fr

 

 

Rating:

D’excellents comédiens pour ce drame en huis clos d’après Robin Maugham, dans une traduction de Laurent Sillan, dans un style bien British des années après guerre.

AFF THE SERVANT

Tiré du roman de Robin Maugham, qui a donné naissance à la pièce , puis au film de Joseph Losey en 1963 avec Dirk Bogarde, The Servant revient sur scène à Paris au Théâtre de Poche Montparnasse. Nous sommes à Londres au début des années 50. Un jeune aristocrate qui vient d’hériter, Tony (Xavier Lafitte) va emménager dans une maison luxueuse de Londres que lui a trouvée son meilleur ami, Richard (Adrien Melin) . Revenant d’Afrique, il retrouve aussi sa fiancée, Sally (Alexis Ribes) . Il trouve un domestique, Barrett (Maxime D’Aboville) ,  très attentionné, trop attentionné, excellent cuisinier, qui va lui proposer de redécorer cette bâtisse. Une curieuse relation s’instaure entre les deux hommes. Seule Sally s’aperçoit que Barett n’est pas uniquement ce qu’il semble être. Barrett, va même faire rentrer Vera (Roxane Bret), qu’il présente comme sa nièce, mais qui est en fait sa compagne. Celle-ci n’a pas froid aux yeux, qui va s’offrir à Tony. Mais cette relation à 3 sans que Tony ne s’aperçoive du manège de Barrett peut-elle durer?

THE SERVANT de Robin Maugham - Mise en scene de Thierry Harcourt - Theatre de Poche-MontparnasseTHE SERVANT de Robin Maugham - Mise en scene de Thierry Harcourt - Theatre de Poche-Montparnasse

Je connaissais le film de Losey, qui reste un de ses plus célèbres, et je viens de découvrir la pièce en huis clos dans ce petit théâtre qui a été rénové récemment. 85 minutes de style avec des comédiens qui jouent avec le juste ton. On voit facilement la manière dont agit le domestique, et on se demande constamment jusqu’où il peut aller. Comment un domestique peut prendre le pas sur son maître, même si on s’aperçoit vite que le Lord est un fainéant, qui s’intéresse plus aux bons côtés de la vie, l’alcool, les bons plats et les femmes faciles qu’à se trouver du boulot, aidé et poussé en cela par ce majordome que ne voudrai certainement pas employer. Il faut donner un coup de chapeau à Thierry Harcourt pour sa mise en scène et aux deux comédiens principaux. Le rôle de Barrett est un rôle difficile et Maxime D’Aboville s’en sort avec panache. L’atmosphère so British nous plonge immédiatement dans ces années d’après guerre et on ne sort pas de la salle sans avoir vécu de l’intérieur ces événements, tout en se demandant comment un homme qui semble intelligent peut ainsi se laisser posséder.

Un succès assuré pour le petit théâtre qui porte bien son nom.

THE SERVANT de Robin Maugham - Mise en scene de Thierry Harcourt - Theatre de Poche-Montparnasse

TOUTES LES PHOTOS : © Brigitte Enguerand

The SERVANT , c’est du mardi au samedi à 19h00 et le dimanche à 17h30

Durée du spectacle : 85 minutes environ

Réservations au 01 45 44 50 21 ou au guichet les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h00 à 17h30 et les mercredis, samedis et dimanches de 11h00 à 17h30

Prix des places : 35€ plein tarif, tarif réduit : 28€ et moins de 26 ans : 10€ (possibilités d’abonnement : se renseigner au guichet)

et www.theatredepoche-montparnasse.com