Pierre-Alain Leleu

All posts tagged Pierre-Alain Leleu

Rating:

Reprise d’un énorme succès de la saison dernière au Théâtre Hébertot avec un grand comédien : Bruno Putzulu.

Voici ce que j’en disais l’année dernière…

Nous sommes aux Etats-Unis, dans une salle de délibération d’un jury qui doit décider de la vie ou de la mort d’un adolescent accusé d’avoir tué son père. 11 Jurés votent pour sa culpabilité, mais le 12ème se refuse à cette sentence. Or selon la Loi, il faut l’unanimité pour que le verdict soit reçu et entendu. Ils ont la vie d’un jeune homme entre les mains. Tout accable le jeune homme, mais les doutes  subsistent. Le juré va-t-il réussir à convaincre les 11 autres de la probabilité d’innocence? Chacun voit dans ces récits quelque chose en interaction avec sa vie personnelle. Peuvent-ils sur la foi de certains témoignages envoyer quelqu’un à la chaise électrique?

12 hommes, au cours de la délibération d’un procès, ont la responsabilité de juger un jeune homme accusé de parricide. Si pour 11 d’entre eux sa culpabilité est évidente, un juré va émettre des doutes. Or il faut l’unanimité pour prononcer un verdict. Une vie est entre leurs mains. C’est l’acquittement ou la chaise électrique. On assiste dans une tension palpable à un drame judiciaire dans lequel l’intelligence, l’humanité et la persévérance d’un seul homme vont mettre à mal les certitudes et les préjugés des 11 autres jurés, chacun habité et influencé par son histoire personnelle.

L’adaptation par Francis Lombrail de ce texte magnifique, qui date de 1953, et qui avait été adapté pour le grand écran par Sidney Lumet quelques années plus tard, est une véritable réussite. La mise en scène de Charles Tordjman est efficace, et les comédiens sont tous absolument parfaits: Jeoffroy Bourdenet, Antoine Courtray, Philippe Crubezy, Alain Cruveiller, Adel Djemaï, Christian Drillaud, Claude Guedj, Roch Leibovici, Pierre-Alain Leleu, Pascal Ternisien, Bruno Putzulu, et bien entendu Francis Lombrail. Et en alternance :  Thomas Cousseau – Xavier de Guilbon – François Raüch de Roberty

Nous avons rencontré le juré N°8 : Bruno Putzulu, un entretien qui commence avec un fou rire:

Pour ceux qui regardent cet article sur smartphone, si vous rencontrez un problème de son, tentez : https://youtu.be/7-24an70I38

 

N’attendez pas les derniers jours pour voir ou revoir ce pur chef d’oeuvre avec des comédiens hors pairs.

12 hommes en colère, au Théâtre Hébertot, du mardi au samedi à 19h00, dimanche à 17h00

Prix des places de 15 à 50 €

Réservations au 01 43 87 23 23

la bande annonce :

 

Rating:

Classique du théâtre, la pièce de Reginald Rose revient à Paris dans une nouvelle adaptation particulièrement réussie.

Nous sommes aux Etats Unis, dans une salle de délibération d’un jury qui doit décider de la vie ou de la mort d’un adolescent accusé d’avoir tué son père. 11 Jurés votent pour sa culpabilité, mais le 12ème se refuse à cette sentence. Or selon la Loi, il faut l’unanimité pour que le verdict soit reçu et entendu. Ils ont la vie d’un jeune homme entre les mains. Tout accable le jeune homme, mais les doutes  subsistent. Le juré va-t-il réussir à convaincre les 11 autres de la probabilité d’innocence? Chacun voit dans ces récits quelque chose en interaction avec sa vie personnelle. Peuvent-ils sur la foi de certains témoignages envoyer quelqu’un à la chaise électrique?

L’adaptation par Francis Lombrail de ce texte magnifique, qui date de 1953, et qui avait été adapté pour le grand écran par Sidney Lumet quelques années plus tard, est une véritable réussite. La mise en scène de Charles Tordjman est efficace, et les comédiens sont tous absolument parfaits: Jeoffroy Bourdenet, Antoine Courtray, Philippe Crubezy, Alain Cruveiller, Adel Djemaï, Christian Drillaud, Claude Guedj, Roch Leibovici, Pierre-Alain Leleu, Pascal Ternisien, Bruno Wolkowitch, et bien entendu Francis Lombrail.

Toutes les photos : @ Laurencine LOT

Un décor simplifié mais qui donne toute son ampleur à ce drame, signé Vincent Tordjman achève le tableau. Une telle oeuvre méritait une rencontre avec l’adaptateur, qui est aussi acteur et co-directeur du Théâtre Hébertot : Francis Lombrail:

Entretien exclusif Guy Courthéoux / Onsortoupas.fr. Tous droits réservés

Ne manquez surtout pas cette pièce magnifique qui se joue du mardi au dimanche à 19h00

Prix des places de 22 à 42 €

Réservations au 01 43 87 23 23

la bande annonce :

 

 

Rating:

Un superbe drame de Victor Hugo, avec Christiana Reali magistrale…

MARIE TUDOR Affiche

Etre magistrale dans un rôle de Reine, voilà qui n’est rien que normal pensez-vous? alors venez admirer la performance de Christiana Reali à La Pépinière Théâtre et vous verrez ce qu’une grande comédienne peut faire. La scène se passe à Londres, en 1553. Marie Tudor, reine d’Angleterre,  (Christiana Reali) a pour amant l’aventurier Fabiano Fabiani  (Jean-Philippe Ricci) mais il la trompe en secret avec Jane, (Jade Fortineau), jeune fille qui doit épouser un ciseleur, Gilbert, (Philippe Calvario en alternance avec Benjamin Guillet) qui l’a recueillie enfant, et qui veut désormais l’épouser. Fabiani est intéressé par la fortune potentielle de Jane : il sait qu’elle est la fille de lord Talbot, pair d’Angleterre exécuté pendant les guerres civiles. Mais Fabiani, l’étranger, a de nombreux ennemis à la Cour, qui s’attachent à le perdre. Découvrant la trahison de son amant, la Reine soudoie Gilbert pour perdre Fabiani en accusant ce dernier de crime de lèse-majesté: Gilbert simulera un attentat sur la personne de la reine, puis avouera avoir agi sur ordre de Fabiani. Les deux hommes seront donc condamnés à mort. Mais au dernier moment, la reine renonce à sa vengeance, et tente de sauver Fabiani, bien que le peuple réclame sa mort. Jane, bouleversée par le sacrifice de Gilbert, soudoie les gardes pour le sauver. Chacune des deux femmes prie pour la survie de son protégé tandis qu’un seul des deux hommes marche à l’échafaud.…

MARIE TUDOR Photo libre Plan tres large (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Fabiano et Gilbert (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Fabiano et Le Juif (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Plan Large (c)Florian Fromentin

La mise en scène très moderne de Philippe Calvario arrive à montrer une distribution de 12 personnes sur scène, dont un musicien (Thomas Gendronneau) qui joue de temps à autre avec sa guitare électrique, et souligne ainsi certains passages, ce qui ajoute à l’intensité ressentie. On n’est pas choqué le moins au monde de cet anachronisme, ce qui démontre bien que cette oeuvre de Victor Hugo n’a pas pris une ride, et que cette version actualisée reste bouleversante jusqu’au dernier instant. On s’intéresse immédiatement aux destins croisés de ces deux femmes, l’une au plus haut de la hiérarchie du royaume, l’autre petite orpheline recueillie par un homme du peuple, bien qu’étant de haute lignée. Les deux femmes ont un homme en commun, un aventurier qui ne s’intéresse en fait qu’à leur puissance. Mais l’une est promise au roi d’Espagne et l’autre doit se marier quelques jours plus tard avec celui qui l’adopta peu après sa naissance. Les comédiens forment une troupe, dont la grande majorité sont jeunes et encore inconnus : Anatole de Bodinat, Stanislas Perrin, Robin Goupil ou Valentin Fruitier. Les autres comédiens dont un homme de petite taille, Maître Enéas, le valet de Marie Tudor (Pierre Estorges) ou celui qui conspire contre l’amant de la reine , Simon Renard, ambassadeur du roi d’Espagne (Régis Laroche en alternance avec Pierre-Alain Leleu), sans oublier Joshua (Jean-Claude Jay), tous ces comédiens savent donner le ton au texte de Victor Hugo.

MARIE TUDOR Photo libre Marie et Fabiano (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Marie (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Joshua et Gilbert (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Gilbert (c)Florian Fromentin

La pièce est assez longue (environ 2h20), et se joue sans entracte. Mais ne soyez pas effrayé par la durée, on ne voit guère le temps passer.

Marie Tudor à La Pépinière Théâtre, rue louis le Grand, proche de l’Opéra, du mardi au samedi à 21h00 avec matinée le samedi à 16h00.

Prix des places de 24 à 44€ avec tarif à 12€ pour les moins de 26 ans.

MARIE TUDOR Photo libre Fabiano et Gilbert (c)Florian Fromentin MARIE TUDOR Photo libre Fabiano et Le Juif (c)Florian Fromentin