Stéphanie Jarre

All posts tagged Stéphanie Jarre

Rating:

Après Salut Les Copains, et Disco…voici Love Circus, et c’est un vrai régal pour les yeux et surtout les oreilles.

LC_DP_160316.indd

IMG_6135

Love Circus, ce titre  n’indique pas qu’il s’agit d’une comédie musicale, ni que celle-ci est dans la lignée de Salut Les Copains ou Disco. Et certes, on reconnaît la touche de la production des deux premiers, mais cette fois, le côté musical ne s’arrête pas à un style ou à certaines années.

Stephane Jarny, que l’on connaît comme chorégraphe sur des émissions comme La Nouvelle Star, ou comme metteur en scène et direction artistique sur les deux précédents spectacles revient avec une idée différente. Il nous raconte l’histoire du Fantôme des Folies Bergères. Pourquoi pas, le « Phantom of the Opera » d’Andrew Lloyd Weber est un des meilleurs ‘musicals’ de tous les temps!

L’auteur , qui assure aussi la direction d’acteurs, c’est Agnès Boury, qui a eu du pain sur la planche récemment, puisqu’elle a assuré récemment la mise en scène du Diner de Cons à la Michodière, et celle du Fils du Comique au Théâtre Saint Georges. Et elle réussit , avec cette troupe à nous émerveiller de bout en bout. Certes l’histoire tire un peu vers le fantastique, avec juste ce qu’il faut d’histoire pour garder notre attention entre les différents tableaux. Les dialogues sont de Stéphane Laporte qui apportent le grain de folie nécessaire à cette histoire. Ce que l’on admire le plus, ce sont les chorégraphies, les costumes et les décors signés respectivement : Emilie Capel, Vanessa Coquet et Stéphanie Jarre.

IMG_5804 IMG_5807 IMG_5828 IMG_5832 IMG_5852 IMG_6104IMG_5863 IMG_5870

Mais le grand PLUS de ce spectacle, ce sont ses protagonistes. Là, on est totalement sous le charme de ces comédiens, de ces danseurs, de ces acrobates. Je vais essayer d’en citer quelques uns, à vous de voir le spectacle pour les apprécier tous. Prenons d’abord les voix. La première, c’est Lola Cès, qui joue Rose, une des trois soeurs, et que l’on a vu dans de nombreux musicals, comme Disco ou Sister Act. Lorsqu’elle est sur scène, on vibre avec elle, mais on écoute sa voix, tout particulièrement dans les duos qu’elle fait avec Vincent Heden (Ombre). Ce dernier possède un timbre de voix qui lui permet des prouesses. Il peut aussi bien jouer les rôles féminins que masculins ( cf Disco) et ici il se transforme petit à petit, avec des costumes qui changent de couleur, sans oublier une très belle prestation, digne de chez Michou, où il est mi homme mi femme. Celui qui a la voix rauque, finaliste de The Voice  était au top: Il s’agissait de Maximilien Philippe, qui jouait Couteau, un amoureux transi. L’entendre chanter m’avait donné la chair de poule. On l’écouterait des heures, les yeux fermés, mais encore plus les yeux ouverts, vu le physique pour le moins avantageux qu’il nous présente. Pour cette nouvelle série de représentations, il a été remplacé par une autre voix de velours: Flo Malley, qui est aussi vraiment impressionnant. Côté physique, avec une belle voix, on a  le choix encore chez les mecs : Golan Yosef ( qui joue Joop) est splendide, et la voix qui monte vers les aigus des sopranos d’Alexandre Faitrouni (Cousin) ne laissera personne indifférent. Côté féminin, impossible de passer sous silence les deux soeurs de scène : Fanny Fourquez (Garance) et Marie Facundo (Violette). Pour terminer avec cette distribution de choc: Sofia Mountassir ( Octave). Là encore on frise la perfection. Pour finir avec ce casting, parlons des acrobates, qui doivent être épuisés après certains numéros, Thiago Eusebio, Simon Heulle et Vincent Maggioni, qui méritent des acclamations.

IMG_5889 IMG_5910 IMG_5934 IMG_5973 IMG_5994 IMG_6030 IMG_6074

Inutile de raconter l’intrigue du spectacle qui sert surtout de toile de fond pour entendre des tubes des  Rita Mitsouko, Edith Piaf, Britney Spears, Queen, William Sheller, Michael Jackson, Whitney Houston, et bien d’autres, comme le fameux « Love Is all » de Butterfly Ball. Seul point commun, ce ne sont que des chansons d’amour. Et lorsque vous écouterez ‘Et Maintenant’ de Gilbert Bécaud ou ‘Show Must Go On’,  vous en aurez la chair de poule. Que ces chansons soient interprétées en solo, en duo, ou avec toute la troupe, elles font mouche à tous les coups, et je n’ai qu’une envie : revoir ce spectacle et frissonner encore, chanter avec cette troupe formidable.

Je pense qu’après ce que vous venez de lire, vous avez déjà compris que j’ai été conquis par ce spectacle lorsque je l’ai découvert en 2014 et qui revient aux Folies Bergère à partir du 21 Avril . Il est certain que je le reverrai avec plaisir.

IMG_6163 IMG_6059 IMG_5937IMG_6175 IMG_6182 IMG_6190 IMG_6196

TOUTES LES PHOTOS  CI DESSUS @ GUY COURTHEOUX    TOUS DROITS RESERVES

Ces photos ont été réalisées lors de la dernière répétition en costumes en 2014.

 Les nouvelles photos, ci-dessous , droits réservés, @Lagardere

_R9A2863 _R9A2873 _R9A2905 _R9A3411 _R9A3512 BBA_140417_FOLIES_LOVE_CIRCUS_10_016HD22

Représentations: du 21 avril au 12 mai les jeudis à 20h00, vendredi à 20h00, samedi à  20h00 et dimanche à 16h00 représentations supplémentaires les 4 et 25 Mai

Tarifs de 29€ à 85€ ou, selon les jours : de 21.75€ à 63.65€

 à locations :Du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00 : 32 rue Richer – 75009 Paris
La réservation est possible le samedi, le dimanche et les jours fériés, s’il y a représentation.
Il est prudent de vérifier leur ouverture avant de se déplacer en téléphonant au 0892 68 16 50 (Numéro Surtaxé: 0.34€ la minute)

par téléphone aux Folies Bergère : Du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00 : 0892 68 16 50 (numéro surtaxé)

internet : foliesbergere.com

 

deux extraits :

 

 

 

 

Si vous lisez ces chroniques régulièrement, vous devez penser que je suis ami ou famille avec Eric Emmanuel Schmitt, . Que nenni, je suis admirateur de  ses textes , et une fois de plus je dois avouer que son adaptation m’a pris aux tripes.

LIBRES SONT LES PAPILLONS(Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) - Visuel définitif SANS PARTENAIRES

En apparence, ils sont normaux ; en réalité, ils cachent un secret. Quentin, vingt ans, (Julien Dereims) vient de s’installer dans un studio à Paris. Sa voisine, Julia, (Anouchka Delon)même âge, libérée et rigolote, a envie d’une aventure avec lui  tandis que Florence, la mère protectrice, (Nathalioe Roussel) rôde pour faire revenir son fils à la maison.  Reste un beau jeune homme, metteur en scène, qui va peut-être tout chambouler (Guillaume Beyeler) Tous aiment, mais aiment maladroitement, en se faisant mal… Libres sont les papillons ? un véritable classique contemporain de Broadway adapté dans le Paris d’aujourd’hui par Eric-Emmanuel Schmitt.

DSCN2644 RVB HD DSCN2357 RVB HD DSCN2197 RVB HD

Libres sont les papillons, De Léonard Gershe, adaptation Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Jean-Luc Moreau, Avec Nathalie Roussel, Anouchka Delon, Julien Dereims, Guillaume Beyeler, Theatre Rive Gauche (Paris), 13 janvier 2016, © Fabienne Rappeneau

DSCN3324 RVB HD

L’idée de monter ce classique de Broadway à Paris, signé Léonard Gershe, est née d’une envie commune des deux acteurs principaux après avoir eu l’occasion de se donner la réplique entre 2013 et 2014 dans Une journée ordinaire, avec Alain Delon. À deux, ils ont donc mis sur pied ce projet et ont contacté des pointures du milieu : Jean-Luc Moreau pour la mise en scène et Eric-Emmanuel Schmitt pour l’adaptation. Et c’est une réussite, une pure merveille. Julien Dereims mériterait déjà le Molière du meilleur acteur pour sa prestation. Vous le comprendrez au bout de quelques minutes, et dévoiler le léger mystère ici ne m’enverra pas aux enfers. Il joue un aveugle, et si vous êtes assez  près de la scène, vous verrez son regard qui est celui d’un non voyant, fixe. C’est vraiment incroyable. Si vous êtes un peu plus loin, n’oubliez pas d’apporter une paire de jumelles. Voilà un grand comédien. Quand à Anouchka Delon, elle a de qui tenir. Son père n’est-il pas un des plus grands acteurs de sa génération. Bon sang ne saurait mentir.

DSCN3288 RVB HD DSCN3262 RVB HD DSCN3210 RVB HD DSCN3179 RVB HD DSCN3129 RVB HD

Un grand moment de théâtre, des interprètes hors pair, une fois encore le Théâtre Rive Gauche a misé juste. Si certaines répliques sont d’une extrême drôlerie, d’autres sont beaucoup plus sérieuses, L’auteur réussit à nous faire partager toute une gamme de sentiments en 90 minutes et on ne peut que  crier bravo à toute la troupe, dont le metteur en scène, Jean-Luc Moreau qui fait dans la sobriété, avec de beaux décors de Stéphanie Jarre

DSCN2872 RVB HD DSCN3019 RVB HD DSCN3090 RVB HD bis

Toutes les photos : @ Fabienne Rappeneau

Courrez au Théâtre Rive Gauche, rue de la Gaité

représentations : Du mardi au samedi à 21h , Matinée le dimanche à 15h

Places de  12 à 36€

réservations : Tél : 01 43 35 32 31
Du lundi au samedi de 11h à 19h ou 21h
Dimanche de 11h à 15h ou 19h

http://www.theatre-rive-gauche.com/