Vanessa Guide

All posts tagged Vanessa Guide

Rating:
VOTRE VOTE

En ces temps où on a envie de se distraire, qu’il ne reste que très peu de solutions,c’est à dire le théâtre en fin d’après midi ou le cinéma entre les matinées vers 11h00 et la dernière séance à 18h00, on essaie de se précipiter vars les salles obscures pour tenter de se distraire. Alors, qu’en est-il de ce 30 JOURS MAX réalisé par Tarek Boudali?

Rayane (Tarek Boudali), jeune flic trouillard, qui vit avec sa grand-mère est le modèle type du maladroit, dont tous les collègues se moquent, dont l’ex-femme squatte son appart, et qui est amoureux transi de sa coéquipière Stéphanie (Vanessa Guide). Le jour où son médecin lui apprend qu’il n’a plus que trente jours à vivre, il comprend que c’est sa dernière chance de devenir un héros au sein de son commissariat et impressionner sa collègue. L’éternel craintif se transforme alors en véritable tête brûlée qui prendra tous les risques pour coincer un gros caïd de la drogue (José Garcia)…C’est sans compter sur des confrères jaloux, un commissaire qui se fout de lui (Philippe Lacheau, Julien Arruti, Nicolas Marié). Personnellement, la touche comique est surtout apportée par Chantal Ladesou, qui joue une prostituée et par la grand-mère de Rayane , en l’occurrence Marie-Anne Chazel.

Maintenant, je dois bien avouer que je n’ai pas trouvé beaucoup de ressorts comiques, je n’ai pas été surpris, et très vite je me suis désintéressé de  ce qui se déroulait devant mes yeux. Un voyage à Las Végas (mais quel intérêt ?). Parmi les bons moments une scène qui se déroule dans l’Ambassade du Mexique, et on se souviendra d’un hérisson.

Nous n’étions pas nombreux dans la salle, dommage pour le cinéma, mais j’ai du mal à conseiller d’aller voir cette comédie. On nous avait habitués à mieux avec leur bande, même « Epouse moi mon pote » utilisait mieux les ficelles de la comédie. Cela ne manque pas de trouvailles, les 3 scénaristes ( Tarek Boudali, Pierre Dudan, Grégory Boutboul) tentent au mieux de nous distraire, mais je n’ai vraiment pas été réceptif. Peut-être parce que j’attendais beaucoup de ce film, que j’avais vraiment envie de rire… et que je n’ai malheureusement pas ri.

TOUTES LES PHOTOS : ©-David-Koskas-Axel-Films-Production

la bande annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Descendu en flèche par la critique, et adoré par les spectateurs…qui a raison?  Vous allez pouvoir juger vous même avec la sortie du BluRay des nouvelles aventures d’Aladin.

71E-BlQRamL._SL1500_

Je vais essayer d’être objectif, avec ce film qui débute de nos jours où la veille de Noël, Sam (Kev Adams) et Khalid (William Lebghil) déguisés en père Noël dans un grand magasin parisien, espèrent pouvoir voler tout ce qui leur tombera sous le nez. Malheureusement pour lui, Sam est coincé par des enfants âgés de 6 à 10 ans dont il devient le souffre-douleur qui lui demandent de leur raconter une histoire, qui sera celle d’Aladin. Il décide alors de la raconter mais à sa manière, et pare la magie du cinéma on se retrouve au pays des mille et une nuits, avec un Vizir (Michel Blanc), un génie (Eric Judor), un méchant conseiller (Jean-Paul Rouve), une belle princesse (Vanessa Guide) et sa servante (Audrey Lamy). Le film revisite le conte célèbre , tout en gardant la trame, la recherche de la lampe, l’amour entre Aladin et Jasmine, mais avec un mode comique que certains peuvent trouver déplacé, et que d’autres vont adorer.

Certes dans ce film (réalisé par Arthur Benzaquen) on ne lorgne pas du côté de Visconti ou Fellini, on est loin de La Grande Vadrouille, et pourtant je me suis laissé bercer par cette histoire extravagante. J’avoue qu’avec tout ce qu’on m’avait dit, j’étais prêt à zapper dès les premières minutes, et pourtant non. J’ai regardé de bout en bout et je me suis amusé. J’ai peut-être l’âme d’un petit garçon? J’ai découvert avec ce film Kev Adams, que je connaissais de nom, mais je n’avais encore vu aucune de ses prestations. Et je ne regrette pas mon choix. De toutes façons, j’ai toujours pensé que le public avait raison, tout au moins si le film fait des scores au box office. Il m’est difficile de penser que plusieurs millions de spectateurs sont des imbéciles. En revanche lorsqu’un film ne touche pas sa cible, ce n’est pas toujours la faute du public, avec le nombre de films qui sortent chaque semaine. En conséquent pourquoi ne pas vous faire une idée, seul, en famille, avec une bande d’ados, ce qui sera certainement le meilleur choix.

Coté BluRay, rien à redire, l’image est excellente. Le son est en français (curieux non?) en 2.0 ou en DTS 5.1, avec quelques bonus :

Making of (20′)
Scènes coupées (29′)
Bêtisier (7′)

Si vous êtes d’accord avec moi ( ou non) n’hésitez pas à commenter!