onsortoupas.fr

All posts tagged onsortoupas.fr

Rating:

Pour son grand retour en 2018, OHLALA revient plus fort que jamais.

Trois mois de casting ont été nécessaires pour trouver les artistes les plus talentueux de chaque pays. Ohlala 2018 vous proposera de nouveaux numéros encore plus sexy et impressionnants que les années précédentes.  Afin de proposer une version plus grandiose encore, la nouvelle équipe de production a décidé de se produire dans un nouveau théâtre : l’Alhambra à Paris. La troupe est composée de 9 danseurs professionnels Français, de contorsionnistes, d’un équilibriste, d’un numéro de strap aérien, d’un comique, d’un numéro de roller skates, d’un numéro de corde, et d’acrobates. En tout 24 artistes de nationalités différentes (Français, Russes, Espagnols, Italiens, Géorgiens …), un orchestre live de 4 musiciens et la très belle (et bonne) chanteuse : Aurore Delplace.

 

Ce spectacle mélange avec bonheur la danse, les numéros de Cirque que Le Lido, Le Moulin Rouge ou Le Cirque du Soleil peuvent apprécier à leur juste valeur.

La nouvelle chorégraphe, Inès Vandamme,  connaît bien le spectacle, comme elle  le confie au micro de Guy Courthéoux

Ohlala, c’est au Théâtre Alhambra proche de la place de la République:

Durée du spectacle : environ 120 mns

les Jeudis/Vendredis/Samedis à 20h30 jusqu’au 30 Septembre
Les dimanches à 17h00

Quelques photos lors de votre arrivée dans la salle

  photos : @ Guy Courthéoux

 

OFFRE DE LANCEMENT
POUR TOUTE PLACE ACHETÉE AVANT LE 30 JUILLET 2018

– Carré Or : 35€ au lieu de 45 €
– 1ère Cat. : 29€ au lieu de 38 €
– 2ème Cat. : 22€ au lieu de 27 €Ouverture des portes une heure avant le début du spectaclehttps://youtu.be/T_SHmIXg9LU

 

Rating:

Voilà une des meilleures comédies de cet été, avec des comédiens qui se donnent à fond.

Bernard et Philippe sont les meilleurs amis du monde. Bernard, marié et totalement infidèle, demande à Philippe de couvrir ses incartades… Début d’un engrenage infernal pour le pauvre Philippe dont le meilleur copain a l’amitié plutôt abusive ! Ce ne sont que des suites de mensonges plus incroyables les uns que les autres, et les deux amis s’enfoncent, et leurs femmes s’en mêlent et les situations seront de pire en pire pour le grand bonheur des spectateurs qui rient de plus en plus.

C’est totalement rocambolesque et l’auteur, Eric Assous s’en est donné à cœur joie lorsqu’il a écrit cette pièce, qui a été jouée à maintes reprises à Paris. Mais la distribution actuelle, avec des comédiens plus jeunes, donne un nouveau relief à cette oeuvre. Mis en scène par un des comédiens, Anthony Marty (Philippe), Mon Meilleur Copain fonctionne dès les premières minutes. A ses côtés, le copain envahissant, Arnaud Cermolacce, et les femmes : Anne-Laure Estournes, Florence Fahimi, Laure-Estelle Nezan sont au top.

Une rencontre avec les comédiens s’imposait , et c’est dans le cadre du joli Théâtre Michel que cela s’est déroulé:

 

Rires garantis avec cette pièce très drôle au Théâtre Michel

Durée du spectacle : environ 90 minutes

 

Jusqu’au 12 août :

mardi et mercredi – 20h30
jeudi – 21h15
vendredi – 21h15
samedi – 16h30
samedi – 21h15

du 16 août au 15 septembre 2018 :

mardi au vendredi – 20h30
samedi – 16h30 et 20h30

TARIFS

  • Catégorie 1 : 25€
  • Catégorie 2 : 18€
  • Rangée OR (rangs 4,5,6) : 29€

Réservations :

Tel. 01 42 65 35 02   et www.theatre-michel.fr

Rating:

Pour la sixième année, Bruno Seillier a conçu un nouveau spectacle : 1918, La Naissance d’Un Monde Nouveau, et c’est dans la cour d’honneur des Invalides!

Ce spectacle, conçu par Bruno Seillier, se déroule 4 soirs par semaine, tous les publics peuvent en profiter durant 45 minutes, à la nuit tombée, avec des touristes étrangers et français  autant que Franciliens, en famille ou entre amis. Le spectacle est en français mais des audio-guides disponibles en anglais rendent ce spectacle à la portée des touristes du monde entier !

Au sein de la Cour d’honneur des Invalides, le temps s’efface. Martin se souvient, il avait sept ans en ce mois d’août 1914. Découvrez par son regard d’enfant et de vieil homme, les vertiges de la première guerre mondiale. Célébrez la  paix retrouvée, croisez les chemins d’Eulalie et de Victoire, les deux tantes admirables de Martin, au milieu des gueules cassées ou à l’usine.
Laissez-vous empoigner par l’émotion, en suivant l’assaut de nos poilus, dans l’enfer des tranchées. Vibrez à l’évocation des Saint Cyriens du serment de 14, admirez les as dans la lumière des cieux, suivez les péripéties d’un conflit qui engendra le vingtième siècle

La narration se fait à 4 voix : Benoit Allemane, Céline Monsarat, Kacie Chace, Céline Duhamel. Fondé il y a 350 ans par le Roi Soleil, l’Hôtel National des Invalides est d’abord un repère géographique dans Paris. Plus de 12 hectares au cœur de la ville, une véritable petite cité dans l’enceinte de laquelle on trouve jardins, fossés, esplanades, cours et bâtiments aux fonctions variées. À l’origine, caserne, hospice et hôpital, couvent et manufacture que Louis XIV destinait aux vétérans de ses armées, il fut toujours considéré comme un modèle en Europe. Le Roi-Soleil en confia la construction à deux des plus grands parmi les architectes classiques, Libéral Bruant et Jules Hardouin Mansard.
Ce n’est pas un hasard si ce splendide monument reste le favori de beaucoup de Parisiens, avec son immense façade au nord et son dôme doré qui rayonne dans le paysage avec une majesté quelque peu intimidante ! Une grande rénovation des façades intérieures de la cour d’honneur, qui n’a quasiment pas changé depuis la fin du XVIIe siècle s’achèvera dans le courant de cette année.

Nous avons rencontré Bruno Seillier, qui nous parle de ce spectacle :

Et il a encore bien des choses à nous raconter :

Infos pratiques :

les mercredis, jeudis, vendredis et samedis

ENTRÉE
Esplanade des Invalides, 129 rue de Grenelle, PARIS 7e

HORAIRES
Du 27 juin au 31 juillet à 22 heures 30, les mercredis, jeudis, vendredis et samedis
Du 1er août au 1er septembre à 22 heures

TARIFS

Catégorie Or (place assise) 23€ (prévente)  25€ sur place
Catégorie 2 (debout) 18€ (prévente) 20€ (sur place)
Catégorie 2 Tarif réduit 15€ (prévente) 17€ (sur place)
GRATUIT Pour les enfants de moins de 7 ans

FAMILLES NOMBREUSES
Pour 2 adultes et 3 enfants – gratuit à partir du 4ème enfant : 75€
Prévente uniquement (tarif réservé aux détenteurs de la Carte famille nombreuse)

OPTIONS:
Visite nocturne du Dôme 8€
Casque traduction synchro en anglais 5€

et un aperçu du spectacle au Mont St Michel:

 

Rating:

C’est parti pour la tournée 2018 d’Opéra en plein air, avec cette année Carmen, mise en scène par Radu Milaileanu

Comme chaque année Opéra en plein air propose un opéra célèbre, et cette année, il s’agit de l’Opéra le plus joué au monde: Carmen de Georges Bizet. Mise en scène de Radu Mihaileanu. Une nouveauté, cette année, un parrain va présenter chaque spectacle, et le premier de ces parrains est un comédien célèbre et adulé du public : Antoine Duléry. . La direction musicale est assurée par Vincent Renaud,  l’Orchestre et le premier violon, Anne Gravoin pour le Music Booking Orchestra. . La scénographie est l’oeuvre de Bastien Forestier, et les lumières sont celles du magicien de la lumière, Monsieur Jacques Rouveyrollis.  On le sait dans Carmen  les chœurs sont importants, et particulièrement celui des enfants, et ce sont les chœurs de l’Opéra National de Paris, sous la direction de Gael Darchen avec la Maîtrise des Hauts de Seine.

La mise en scène : Radu Mihaileanu:

 

le parrain de cette année : Antoine Duléry :

 

En ce premier soir de représentation, voilà les voix que l’on a pu applaudir : Gala El Hadidi (Carmen ) qui peut être remplacée dans d’autres lieux par Marion Lebègue. Don José est Eric Fennel, Micaela: Olga Tenyakova, Escamilo : Pierre Doyen, Frasquita : Gaëlle Méchaly, Mercédes: Pauline Sikirdji, Zuniga : Andriy Gnatiuk, Moralès : Tiago Matos, Le Dancaïre : Franck Lopez, Remendado : Sahy Ratia

extrait :

 

Prochaines représentations : Champ de Bataille (27) les 22 et 23 Juin à 20h30, Prix des places : de 25 à 75 €

Château de Vincennes les 29 et 30 juin à 20h30, Prix des places de 25 à 85€

Cité de Carcassonne (11) le 3 juillet à 21h30, Pris des places 56 et 66 €

Domaine National de Saint Germain en Laye (78), les 6 et 7 Juillet à 20h30, Prix des places de 25 à 85 €

Château de Haroué (54) les 31 Août et 1er Septembre  à 20h30, Prix des places de 25 à 85 €

et enfin à l’Hotel National des Invalides (Paris) les 5, 6, 7 & 8 Septembre à 20h30, Prix des places de 25 à 95 €

Pour les réservations : www.operaenpleinair.com

0892 68 36 22 ( N° surtaxé à 0.34€ la minute!)

et dans les points de vente billetterie, Fnac, Carrefour etc

pour Château du champ de bataille :possibilité d’achat à l’office du tourisme du Pays du Neubourg ( 02 32 35 40 57) ou Office de Tourisme du Grand Evereux ( 02 32 24 04 43)

Pour le Château de Vincennes : office de tourisme de Vincennes (01 48 08 13 00)

Pour Carcassonne : festivaldecarcassonne.fr  (04 68 11 59 15)

Pour le Domaine de Saint Germain en Lhaye : office de tourisme (01 30 87 20 63

Pour Château de Haroué : Nancy Tourisme (03 83 35 22 41), Office de tourisme d’Epinal (03 29 82 543 32) et Label Ln ( 03 83 45 81 60)

Bon à savoir: pour les personnes à mobilité réduite un accès facilité est prévu en signalant la venue à l’avance à la production, avec possibilité d’un parking VIP, une place garantie en orchestre (quel que soit le prix payé).

Premier Violon : Anne Gravoin

 

Après un film couvert de louanges: Camille Claudel avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu, voici une autre vision, librement inspirée de la vie de Camille Claudel.

Camille Claudel, c’est un génie au féminin. À son époque, l’entrée aux Beaux-Arts est encore interdite aux femmes. Et pourtant elle sera l’un des plus grands sculpteurs de tous les temps qui a mené  un combat pour l’égale dignité de l’homme et de la femme en amour comme en sculpture, mais c’est aussi et avant tout elle est une femme, amoureuse, libre et audacieuse. Sur la cène du petit théâtre Essaion, Maud Sambuis est Camille Claudel, qui interpelle d’autres protagonistes qui seraient dans la salle, comme son frère Paul, ou Auguste Rodin. Maud Sambuis est omniprésente, et a quasiment tout fait pour la création de cette oeuvre, qu’elle a écrit, co – mis en scène et interprété.

Difficile de porter un rôle aussi imposant, surtout lorsqu’on ne s’est pas encore fait un nom à Paris. Et pourtant elle réussit à nous épater. Il fallait donc la rencontrer et c’est chose faite :

Interview by Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

 

Mademoiselle C :

du 4 au 26 Juin 2018 les Lundis et Mardis 20h

du 28 Juin au 28 Juillet 2018 les Jeudis, Vendredis et Samedis 21h30

du 23 août au 22 septembre 2018 les Jeudis, Vendredis et Samedis 21h30

c’est au Théâtre Essaion,  6 Rue Pierre au Lard, 75004 Paris

 

 

Rating:

Une revue toute jeune, Paris Merveilles, Le Lido s’est adapté à son époque. Pour nous parler de cette revue, nous avons rencontré la maîtresse de ballet : Jane Sansby

©PICS-Charity-THOMAS

©PICS-Gregory-MAIRET

 

Cette nouvelle revue a été créée par Franco Dragone, un des créateurs du Cirque du Soleil, c’est donc synonyme de qualité.

Jane Sansby, la maîtresse de ballet se retrouve au micro de Guy Courthéoux sur la scène du Lido, en exclusivité pour onsortoupas.fr:

 

Pour vous donner encore plus envie de découvrir Paris Merveilles: voici quelques photos:

©PICS-Pascaline-LABARRERE

photo©Stephane-Cardinale

Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images

Photo by Pascal Le Segretain/Getty

©PICS-Pascaline-LABARRERE

®PICS-Gregory-MAIRET

©PICS-Pascaline-LABARRERE

©PICS-Pascaline-LABARRERE

©PICS-Pascaline-LABARRERE

La Bande annonce de Paris Merveilles :

 

Prix des dîners spectacles  de 130€ à 300€ par personne, soirées anniversaire : 240€

Réveillon de Noël à partir de 230€

Réveillon de la St Sylvestre à partir de 490€

Spectacle  seul au balcon, à partir de 70€ ou en salle à partir de 85€

retrouvez toutes les offres sur le site du Lido de Paris :  https://www.lido.fr/fr/nos-offres-diner-spectacle

Rating:

7ème saison de cette série géniale, et pour ceux qui ne la connaissent pas encore, les 7 saisons sont sorties dans un coffret « INTÉGRALE »

Je ne vais certainement pas résumer les 6 premières saisons, et encore moins vous dévoiler l’intrigue de cette 7ème. Sachez toutefois que les 30 premières minutes du premier épisode sont difficilement soutenables et qu’elles ne doivent pas traîner devant des enfants tant c’est violent. Cela ne retire rien à la qualité de l’intrigue, mais le ton est donné, ce ne sera pas de la guimauve que cette nouvelle saison, qui suit les dernières images de la saison précédente.

Voilà les différents épisodes de cette nouvelle saison :

 

1/ Le jour où tu ne seras plus

2/ Le Puit

3/ La Cellule

4/ Service

5/ Des mecs qui ont la gnaque

6/ Donne moi ta parole

7/ Chante Moi Une Chanson

8/ Les coeurs battent toujours

9/ Une Pierre sur la Route

10/ De nouveaux meilleurs amis

11/ Divers ennemis et autres menaces

12/ Dis Ok

13/ Enterrez moi ici

14/ L’autre Côté

15/ Ce qui leur manque

16/ Le premier jour du reste de ta vie.

Parmi les bonus de cette saison :

Dans les coulisses de Walking Dead, Le making Of, Un monde plus vaste, Briser et reconstruire, En Mémoire, Un nouveau chapitre de la peur, Les écrivains, Les meilleurs rodeurs, Des femmes guerrières, et des scènes coupées.

L’intégrale est bourrée de suppléments pour chaque saison, ce qui est un véritable bonheur pour tous les aficionados, dont je suis.

On y retrouve la majorité des personnages, certains ayant disparu ou vont disparaître (voir le début du premier épisode) : Andrew Lincoln (Rick Grimes), Norman Reedus (Daryl Dixon), Steven Yeun  (Glenn Rhee), Laren Cohan (Maggie Greene), Chandler Riggs (Carl Grimes), Melissa Mac Bride (Carol Peletier), Danaï Gurira (Michonne), Michael Cudlitz (Sergeant Abeaham Ford), Lennie James ( Morgan Jones), Sonequa Martin-Greene (Sasha), Alana Masterson (Tara Chambler), Josh Mc Dermitt (Dr Eugene), Christian Serratos  ( Rosita) Jeffery Dean Morgan (Negan).

Bref, cette 7ème saison qui ne sera pas la dernière va encore faire monter l’adrénaline, et surtout la dose de violence.

La saison 7 en Bluray : 35.99 € (Amazon)

L’intégrale :

 

Rating:

17 ans après avoir été un chef d’oeuvre de la comédie américaine au cinéma, la Garçonnière arrive sur les planches du Théâtre de Paris, et c’est un pur délice!

Retour en arrière dans le temps, aux Etats Unis, dans les années 50, lorsque le rêve américain est au sommet. Dans une compagnie d’assurances, un petit employé ‘modèle: Baxter (Guillaume de Tonquédec), prête son appartement à ses supérieurs hiérarchiques pour qu’ils y emmènent leurs maîtresses. Il jongle avec les dates, mais tout se passe pour le mieux, et chacun y trouve son compte puisque ses supérieurs parlent de lui à leur boss, pour qu’il obtienne une promotion. Lui n’a d’yeux que pour la belle Mademoiselle Novak (Claire Keim), une liftière de la société. Tout va changer lorsque le grand boss  Monsieur Sheldrake (Jean-Pierre Lorit)  le convoque dans son bureau pour lui annoncer une promotion, mais en échange il voudrait profiter de l’appartement pour y emmener sa maîtresse.

Je ne suis pas là pour vous raconter toute l’histoire, puisque peu d’entre nous ont vu le film de Billy Wilder, sorti en 1960, réalisé par Billy Wilder  et signé Billy Wilder et I.A.L. Diamond pour le scénario, avec deux stars de cette époque: Jack Lemmon et Shirley McLaine, mais le suspense est quand même une des clés de toute intrigue. On pourrait penser que le film a été tiré d’une pièce de théâtre, mais que nenni! l’adaptation française par Judith Elmaleh et Gérald Sibleyras est un bijou de finesse, rehaussé par une mise en scène remarquable de José Paul, servie par des décors hors pair d’Edouard Laug. La troupe de comédiens , et ils sont nombreux sur scène, ce qui est rare de nos jours, mérite vraiment des louanges : Jacques Fontanel, Pierre-Olivier Mornas, Benoît Tachoires, Muriel Combeau, Sophie Le Tellier, Jean-Yves Roan, Bénédicte Dessombz, Grégory Gerreboo, Anne-Sophie Nallino. Mais ce que l’on doit absolument saluer, ce sont les performances de Claire Keim et Jean-Pierre Lorit qui jouent dans la finesse, mais surtout Guillaume de Tonquédec qui ne quitte pratiquement jamais la scène, et qui est éblouissant, qui mène le bal, n’en fait jamais trop, et domine la pièce de bout en bout.

Toutes les Photos : Céline Nieszawer

La salle est totalement sous le charme, rapidement conquise, qui rit à chaque bon mot, réagit toujours et fait une véritable ovation en fin de représentation. Voilà le genre de pièce qui donne envie d’aller au théâtre, ne vous y trompez pas, voilà une bonne soirée assurée, qui réunit tout ce qu’on aime au théâtre.

La Garçonnière, c’est du mardi au samedi à 20h30, matinées le samedi à 17h00. Durée: environ 1h50.

Places de 22 à 63 €

Théâtre de Paris, 15 rue Blanche Paris 9ème

 

 

Rating:

Une claque! j’ai aimé d’autres comédies musicales cette année, Ce Saturday Night Fever est vraiment le top en création de cette saison.

Presque 40 ans après sa sortie en salles (en janvier 1978 en France), voilà un film culte transposé en comédie musicale sur la scène du Palais des Sports à Paris. Si le film de John Badham a lancé la carrière de John Travolta dans le rôle de Tony Manero, le nom de celle qui fut à ses côtés a disparu de nos mémoires. C’était Karen Lynn Gorney qui était Stéphanie. En revanche ce que l’on n’est pas prêts d’oublier ce sont tous les tubes qui ont lancé le film, et plus particulièrement ceux des Bee Gees, qui furent longtemps les recordmen des ventes de disques avec cette bande originale.

© Dominique Jacovides/ Bestimage

Pour la scène du Dôme de Paris, trois productions se sont jointes : Robin Production, Gilbert Coullier Productions et Twocprod, , et sous la houlette du metteur en scène: Stéphane Jarny, , la scénographie de Stéphane Roy et la chorégraphie de Malik Le Nost, ils ont réuni des talents qui ont fait et vont faire vibrer le Palais des Sports pendant plusieurs semaines avant d’entamer une tournée en France.

© Coadic Guirec – Dominique Jacovides / Bestimage

Les deux stars ont pour nom : Nicolas Archambault dans le rôle de Tony et Fauve Hautot dans celui de Stéphanie. Je cherche des superlatifs pour parler de leur prestation, mais aucun ne suffira à démontrer l’ampleur de leur talent. A ce  concert de louanges il ne faut surtout pas oublier le trio d’interprètes/chanteurs : Stephan Rizon, Nevedya et Flo Malley, qui se hissent au niveau des plus grands en nous faisant oublier le temps de quelques tubes, que ce ne sont pas les interprètes originaux, que l’on entend. pas les Bee Gees, non ce trio de choc. Tous les autres interprètes sont du même acabit, dont le conteur, Gwendal Mirimoutou, qu’on avait pu découvrir dans le musical Résiste. Autres rôles importants : Fanny Fourquez et Vinitius Timmermann. Et le tableau ne serait pas complet sans parler de la troupe de danseurs.

© Coadic Guirec – Dominique Jacovides / Bestimage

Mais je crois que ce qui restera gravé dans nos yeux, ce sont les éclairages. C’est un véritable feu d’artifice dans ce décor qui n’est pas sans rappeler une platine tourne disques de cette époque. La salle apprend à danser, et ne se gène pas pour le faire. Tous debout à se trémousser , des plus jeunes aux personnes plus âgées. Personne n’a oublié ces super titres et tout le monde se prend à rêver  qu’on se transporte le temps du spectacle loin en arrière dans le temps. Temps que nombre de spectateurs n’ont connu que par ouïe dire.

Vous aussi laissez vous transporter par cette Fièvre du Samedi soir, qui se produits à Paris jusqu’au 30 Avril,

© Dominique Jacovides/

Autre article avec Interview de Nicolas Archambault : http://www.onsortoupas.fr/saturday-night-fever-sur-la-scene-du-palais-des-sports-a-paris-des-le-9-fevrier-et-ensuite-en-tournee-dans-toute-la-france/

Représentations jeudi et vendredi soir à 20h00, samedi: 15h00 et 20h30, dimanche 15h00 et 20h00

Places de 31 à 89 €

Réservations aux guichets du palais des sports ou par Internet

 

Dates de la Tournée : les samedis à 15h00 et 20h30:

13 Mai : Epernay

20 Mai : Amnéville

3 Juin : Amiens

10 Juin : Lille

16 Septembre : Dijon

23 Septembre : Orléans

30 Septembre : Genève

7 Octobre : Toulouse

14 Octobre : Rouen

28 Octobre Marseille

4 Novembre : Bordeaux

11 Novembre : Lyon

18 Novembre : Bruxelles

25 Novembre : Nice

2Décembre : Strasbourg

9 Décembre : Montpellier

16 Décembre : Albertville

30 Décembre : Nantes

13 Janvier 2018 : Clermont Ferrand

20 Janvier 2018 : Limoges

27 Janvier : Caen

 

 

 

 

En 1977 une bombe arrive sur les écrans : Saturdy Night Fever, avec John Travolta et surtout une bande sonore signée par les Bee Gees. En 2017, c’est la comédie musicale du même titre qui va vous faire vivre ces années disco.

Vous souvenez-vous de l’histoire de Tony Manero (qui aura les traits de Nicolas Archambault), qui vit à Brooklyn, travaille dans une boutique de peinture, mais qui, le samedi soir change du tout au tout. Il est la star d’une boite de nuit, L’Odyssée 2001. Star  parce que lorsqu’il danse, c’est vraiment génial. Naturellement, il rencontre la belle Stéphanie (Fauve Hautot) et tombe amoureux. Il lui propose de faire équipe pour un concours de danse organisé par le Club. .Pour lui, la danse est en quelque sorte sa raison de vivre, alors qu’elle est indépendante, avec un caractère bien trempé. Mais tous deux sont des danseurs spectaculaires et leur duo est fantastique, débordant de vitalité et de créativité.

C’est sur la scène du Dôme ( Le Palais des Sports) de Paris que vous allez revivre, en musique pendant quelques mois, l’histoire de ce duo fantastique. Et vous ne pourrez que vivre ou revivre pour les moins jeunes, ces années où le disco était maître du monde musical, avec plus particulièrement la musique de Bee Gees, et des tubes planétaires  comme :Stayin’Alive, How deep is your love, Night Fever, More than a woman, Jive talkin’, You should be dancing, Tragedy, parmi bien d’autres, tous n’étant pas composés par les fameux frères. Des titres cultes que vous pouvez aussi retrouver, outre sur le double CD de la musique du film, sur un album Tribute, avec  des interprètes comme Jess Glynne, Julian Perreta, Kylie Minogue, Madcon, Alex Newell ou Zak Abel, là aussi parmi d’autres.

Peu de personnes en France connaissent Nicolas Archambault, alors l’équipe d’ONSORTOUPAS, l’a rencontré pour qu’il nous parle de ce spectacle et de sa carrière:

TOUTES LES PHOTOS ET VIDÉOS  (sauf la bande annonce ci dessous) : @ Guy Courthéoux et Claude Laplace / OnSortOuPas.fr

Tarifs pour les représentations à Paris : de 39 à 89 €, les prix pour la tournée sont à vérifier sur les différents sites de vente.

Représentations à Paris du 9 Février au 30 Avril 2017.

Les jeudis et vendredis à 20h00

samedis : 15h00 et 20h30 et dimanches : 15h00 et 20h00

la tournée: