vidéo exclusive Guy Courthéoux

All posts tagged vidéo exclusive Guy Courthéoux

Rating:

Une expo pas comme les autres puisque les jeunes y viennent nombreux, et sans y être contraints, et que les parents y viennent  pour se souvenir!

C’est bien Game, le jeu vidéo à travers le temps  dont il s’agit. Vous y verrez quelques uns des jeux vidéos qui ont marqué l’histoire, quelques nouveautés, quelques objets rares, bref de quoi plaire à ces amateurs de jeux, qui ont fait de l’industrie du jeu vidéo, une des 10 plus importantes industries culturelles actuellement. Un parcours en 3 étapes ou plutôt 3 espaces et sur trois étages/ L’entrée au rez de chaussée, avec au centre, juste devant vous des images superbes d’un des jeux les plus célèbres actuellement : UNCHARTED 4 A THIEF’S END, où vous verrez un tableau avec les plus célèbres créateurs, mais bien d’autres choses, comme l’évolution du jeu de foot FIFA de 1993 à 2016. et enfin un mur avec 18 portraits dessinés de créateurs de jeux vidéo.

The_Witcher_3_Wild_Hunt_Blood_and_Wine_

@ Ubisoft Rayman

@ Ubisoft_ASSASSINS CREED

photo : @ Timo Verdeil

photo : (c) Laurent Lecat

photo @ Guy Courthéoux

A l’étage, ce sont surtout des jeux ‘jouables’ sur place avec le tout premier, Ping Pong en noir et blanc que les plus âgés d’entre nous auront pu connaître, mais aussi les Space Invaders, Pac Man, Astéroïds, et des figurines, des manettes.

photo @ Guy Courthéoux

photo Guy Courthéoux

photo @ Guy Courthéoux

Game Fondation EDF (c) Laurent Lecat

Game Fondation EDF (c) Laurent Lecat

Fond EDF Game (c) Laurent Lecat

Pour finir, au sous sol des expériences nouvelles comme la réalité virtuelle qui vous propose un vol d’aigle qui survole Paris délaissé par ses habitants. Il y a aussi les Serious games ( les jeux sérieux) où vous verrez un jeu , SMOKITTEN, qui propose d’arrêter de fumer.

photo @ Guy Courthéoux

Pour en savoir plus, nous avons voulu rencontrer le commissaire de cette exposition, Monsieur Jean Zeid, qui s’y connaît en jeu vidéo, et qui a  travaillé pour plusieurs radios. Comment passe-t-on de la radio aux jeux vidéos? Réponse de l’intéressé:

Vidéo : @ Guy Courthéoux/ Onsortoupas.fr

L’exposition Game c’est à la Fondation EDF, 6 rue Récamier à Paris 7ème (Métro Sèvres Babylone)

entrée libre du mardi au dimanche de 12h00 à 19h00 (sauf jours fériés)

Rating:

Les Tambours du Bronx se retrouvent pour un nouveau spectacle CORROS. Après 28 ans d’existence, et plus de quarante pays traversés, après 6 albums et trois dvd, Les Tambours du Bronx mélangent l’ancien et le moderne dans un nouveau spectacle .

IMG_0842 IMG_0855 IMG_0868 IMG_0869 IMG_0875 IMG_0876

Le Rhinocéros, emblème originel des Tambours Du Bronx, reste au cœur de cette machine infernale. Il sera désormais accompagné du Corbeau, nouvel associé de la bande de musiciens en noir.  Les Tambours du Bronx sont nés en 1987 dans une commune près de Nevers. Quartier de cheminots et d’ouvriers, ce Bronx local engendre un bloc, une meute au milieu des machines. La cadence de l’usine et des ateliers sera son rythme. La musique surgit de leur matière première, le métal. Des bidons, des mailloches : Être radical c’est effectivement « prendre les choses à la racine ».

IMG_0878 IMG_0882 IMG_0883 IMG_0891 IMG_0899 IMG_0902

Révélés en 1989 par Jean-Paul Goude, lors du bicentenaire de la Révolution, Les Tambours du Bronx ont alors porté leur blason musical de 225 litres hors de leurs terres : ils enregistrent l’album Grand Mix  avec l’Orchestre Philarmonique des Pays de Loire et les Voix Bulgares ; le Festival de Roskilde (Danemark) les découvre en première partie de Jimmy Page et Robert Plant  en 1995 ; ils sont acclamés par le public de Johnny Hallyday en 2000 sous la Tour Eiffel. En novembre de la même année, Les Tambours du Bronx  traversent les États-Unis pour y sévir 38 fois lors d’une tournée de 60 jours ; Budapest (Hongrie) les applaudit lors de la première partie de KoRn en 2005 au Sziget festival. Les Tambours du Bronx galvanisent le Stade de France en 2006 ; Ils s’unissent à l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2007, aux Young Gods et à Didier Wampas, les bidons retentissent alors au Zénith de Paris.  Ils créent en 2008 trois titres avec Jaz Coleman (Killing Joke) ; En 2009, les Frères Morvan et les Tambours soulèvent, ensemble, le public du festival Les Vieilles Charrues ; Ils s’accordent une première fois en 2011 avec Sepultura pour un spectacle commun au Festival de Rock in Rio. En 2013, 200.000 personnes les attendront pour un live assourdissant. La rencontre se rejouera en Septembre 2014 à Times Square.  Les États-Unis, le Brésil, les Émirats Arabes, la Chine, le Maroc, la Tunisie, Hong Kong, la Grèce, la Réunion, la République de Djibouti, l’Égypte, la Norvège, la Slovénie, le Portugal et toute l’Europe occidentale ont vécu leur musique et leur emportement.

IMG_0970 IMG_0962 IMG_0961 IMG_0955 IMG_0949 IMG_0946 IMG_0936 IMG_0934

 

TOUTES LES PHOTOS ET VIDEOS : @ Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

Quelques dates pour 2015:

15/04/2015 : Le Rockstore à Montpellier

16/04/2015 : Le Bikini à Ramonville

29/05/2015 : Centre Culturel Yves Furet à La Souterraine

30/05/2015 : La Gespe à Tarbes

un extrait :

Rating:

C’est un des événements de la saison, l’adaptation par Roman Polanski, d’un de ses films les plus célèbres, une comédie sur les vampires, en comédie musicale.

IMG_5236 lbdv_logofdnoir IMG_5193

Le film est sorti en 1967, c’est une parodie des films de vampires de la Hammer, où Roman Polanski était des deux côtés de la caméra. Le film s’est transformé en musical 30 ans plus tard où la première se déroula à Vienne, et depuis a été joué dans 12 pays et 11 langues. Il fallait bien que la France l’accueille à son tour et c’est au théâtre Mogador que cela se passe, et sous la direction de Roman Polanski.

IMG_5204 IMG_5192 IMG_5239

Des décors superbes, des comédiens qui savent tout faire, comme c’est désormais la règle dans les comédies musicales. La machinerie est hollywoodienne, les costumes, les maquillages parfaits. Côté musique, on ne peut pas dire que ce soit génial. On retiendra seulement deux airs, celui de ‘Total Eclipse of the Heart’ de Bonnie Tyler, qui est un peu le leitmotiv , et celui de la danse des vampires, au moment où ils se réveillent et sortent de leur tombe ( regardez l’extrait ci-dessous). Le film faisait beaucoup rire, le musical a quelques moments d’humour, mais passer de 90 minutes à 2 h 30, a certainement enlevé une bonne partie de cet humour, et c’est dommage, hormis quelques blagues juives, qui fonctionnent bien en France, et on ne peut le reprocher, vu qu’elles sont l’oeuvre de Polanski.

Abronsius (David Alexis)

Von Krolock

Von Krolock (Stephane Métro)

Von Krolock et Sarah

Von Krolock et Sarah

l'arrivée de Sarah au Chateau du Comte Von Krolock

l’arrivée de Sarah au Château du Comte Von Krolock

Regardez ces petites vidéos exclusives, vous aurez une bonne idée du spectacle haut en couleurs et en ombres que vous pouvez découvrir au théâtre Mogador actuellement.

les vampires sortent de leur tombe :

le duo entre le comte Von Krolock (Stéphane Métro) et Sarah (Rafaëlle Cohen)

 

Extrait du Bal des Vampires
Chagall (Pierre Samuel), Magda ( Moniek Boersma), Abronsius (David Alexis) Rebecca Chagall (G Geoffroy)

 

petit extrait :

et enfin, un petit entretien avec le comte von Krolock ( Stéphane Métro)

 

TOUTES LES VIDÉOS ET PHOTOS : @Guy COURTHEOUX   Tous droits réservés